publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Bouffées d'angoisse liées aux hormones

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bouffées d'angoisse liées aux hormones



    En préménopause depuis 1 an , tout se passe bien à part des bouffées d'angoisse qui me réveillent et ne me quittent pas certains jours , j'en ai parlé à mon médecin qui m'a prescrit du lithium mais ça ne m'aide pas .
    Mes angoisses se fixent sur mes enfants ( étudiants ) peur d'un accident , d'une maladie , d'une agression....) j'ai du mal à cacher mes tourments à mon entourage
    Quelques unes d'entre vous connaissent elles les mêmes angoisses ?

  • Je pense



    que nous avons toutes des angoisses plus ou moins fortes à cette période de la vie. Tu peux prendre des gélules de houblon ou de lavande, qui détendent et je crois que tu dois aussi essayer de penser positif. C'est très difficile au début, mais lorsqu'on a pris le pli, ça vient tout seul. Dès que tu as une pensée négative qui arrive, tu la remplaces par une pensée positive. Ca ne coûte que d'essayer.
    La respiration profonde fait grand bien aussi sur la détente et sur le moral. Le yoga est un sport super dans ces cas-là.
    Bonne chance

    Commentaire


    • Je pense
      Personne d'autre n'a ce problème ?



      Merci lilibet pour ta réponse mais je suis étonnée d'être la seule à avoir ces crises d'angoisse liées à la prémenopause .

      Commentaire


      • Personne d'autre n'a ce problème ?
        Excuses moi



        j'arrive avec un peu de retard. Je crois que tu n'es pas la seule à avoir des crises d'angoisses. La préménopause est un grand chamboulement dans la vie d'une femme. J'ai été assez mal aussi : déprime, maux physiques... que j'ai réussi à soigner par les plantes et l'acupuncture. Sur très peu de temps j'en suis sortie beaucoup mieux qu'avant. Tu peux déjà essayer de prendre des gélules de houblon et de sauge, si tu ne prends pas de THS. Pense à te diriger vers les médecines douces : homéopathie, acupuncture. Je crois que ce sera un très bon moyen pour t'en sortir. Bonne chance

        Commentaire


        • Excuses moi
          Moi aussi j'ai de grandes angoisses par moments



          Comme toi j'ai des jours ou j'ai tres peur pour mes enfants. J'ai peur de tout, j'ai l'impression qu'un grand malheur se prepare etc... Et puis sa passe jusqu'a la prochaine fois. Ou alors je fais des fixations sur des choses sans importance et puis ca part comme c'est venu. Du sport, du sport, du sport!!!

          Commentaire


          • Seule ?



            Mais non, on est même sûrement une majorité dans ce cas !
            Petites plantes et accupuncture de lilibet ou THS, il faut faire quelque chose, mais je ne crois pas au remède miracle !
            On peut juste atténuer et gérer.
            Je suis d'accord avec les pensées positives, mais ce n'est pas évident, surtout quand les enfants quittent en plus la maison à cette époque, ce qui est dur aussi à vivre.
            Ceux qui sont encore à la maison passent des concours, c'est pas mal aussi pour le stress.
            Je me console en me disant que c'est hormonal, enfin, j'esaye, mais je refuse les antidépresseurs et anxyolitiques que mon généraliste essaye de me coller.

            Commentaire


            • Moi aussi j'ai de grandes angoisses par moments
              De sport, oui mais lequel ?



              Pas facile de trouver une activité sportive adéquate.
              Gymnase club c'est hors de prix, très dur et anonyme.
              J'ai du cesser après un pb de vertèbre.
              Gym douce avec les vieux, ce n'est pas assez, l'impression de ne rien faire.
              En plus le plus souvent c'est le soir, aux seules heures où j'ai besoin d'être chez moi !
              Pourtant à Paris, on devrait avoir le choix.
              Pas du tout, une amie de province est bien mieux lotie, avec un club très sympa et des horaires dans la journée.
              A Paris, je ne trouve rien qui me convienne, en tout cas dans le XV et aec mon budget.

              Commentaire


              • Bouffées d'angoisse



                j'ai le même problème, malgré les antidéprésseurs; c'est la ménopause legynéco pense me donner du livial à la rentée

                Commentaire


                • La meme chose que vous



                  bonjour je regarder les personnes qui on des crises d angoise car malheureusement j en ai je vient de lire votre probleme qui en le lisant je me suis vu et surtout on aime bien en parler pour evacuer mes ont ne veut pas en parler dans notre entourage peur les derangers et surtout on vois que nous sommes pas les seul a en avoir qui me bouffe ma vie quand j en ai une.

                  Commentaire


                  • Bouffées d'angoisses?



                    Bonjour

                    Pour moi ce sont de véritables bouffées de chaleur et non pas des bouffées d'angoisses, les angoisses je les ai en continu depuis ma ménpauses et j'aimerai n'avoir que des bouffées d'angoisses de tant en tant ou peut-être que j'ai mal compris.

                    Commentaire


                    • Angoisses



                      bonjour,

                      je crois que ces bouffées d'angoisses sont du au faite que avec la ménopause on se dit que l'on vieillie alors bien sur il faut que l'on compense en pensant que nous sommes toujours des mères et des femmes a part entière malgré tout et que l'on voudrait toujours être là pour les siens. mais il faut aussi penser a nous sinon demander a votre médecin du laroxil en goutte cela est très efficace

                      Commentaire


                      • Re: Bouffées d'angoisse liées aux hormones

                        Que je te comprends

                        Merci à toi de ton témoignage. Je viens de dédramatiser mon état. Moi aussi ma fixation est mes enfants. En fait, il est arrivé un événement lorsque mon fils avait 6 ans (il en a maintenant 11) à caractère sexuel avec un autre garçon du même âge (qui avons nous su par la suite avec été lui même devant un fait a caractère sexuel) et il (mon fils) a depuis, très peur d'être ''gai' bien qu'il n'ait pas aimé l'expérience. Hors, depuis quelques mois il pose des questions sur la sexualité et je fais maintenant la fixation sur lui et son frère de 5 ans. J'ai peur pour eux démesurément (dès qu'ils me parlent, je les vois ''gais'' avec tout se qui vient avec) seulement lors de mes syndrômes pré-menstruels. Lorsque mes règles déclenchent, je retombe sur mes pattes, plus d'angoisses du tout. J'ai 42 ans. J'ai passé un été d'enfer après avoir découvert que le contraceptif nouveau que je prenais ne me faisait pas du tout. J'ai même eu des pensées plus que noires durant cette période. C'est mon conjoint qui a réalisé que mon malaise avait débuté avec la prise de ce contraceptif. Je l'ai arrêté et 2 jours plus tard, plus rien.. assez fort hein? mon médecin a confirmé l'arrêt. Depuis septembre, mes symptômes de l'été se reproduisent uniquement quelques jours avant mes menstruations qui, disont le, ne sont pas comme avant (moins longues, plus claires, rien dans la serviette tout dans la toilette) bref, quelle joie d'être femme. J'ai un rendez-vous chez un gynéco dans 2 semaines. Je me rends compte que ma vie a été un véritable tourbillon d'angoisses, d'agoraphobie et que le tout a débuté à l'âge de 13 ans, lors de mes menstruations et la prise d'anovulants pour ''régulariser'' disaient les médecins. Mes grossesses ont été joyeuses sans rien. Je me demande si j'aurais eu la même vie si je n'avais pas pris d'anovulants???

                        Juste le fait d'avoir écrit ce matin me fait me sentir mieux. J'ai envie de pleurer tellement c'est un soulagement de constater que je ne suis pas seule. C'est très difficile de mener une vie dite ''normale'' en se pensant ''anormale'' mais ils doivent trouver une solution car cet état d'être, je ne veux pas le vivre jusqu'à la fin de mes jours.

                        Et je tiens à préciser qu'il (état d'être) se pointe sans même que je pense. Il s'installe et tout d'un coup hop, je me sens mal et de là, viennent les fixations. On dirait une association syndrôme/symptôme.

                        Merci encore. Je vous tiens informé suite à mon rendez-vous dans 2 semaines xxx

                        Commentaire

                        Publicité

                        publicité

                        Chargement...
                        X

                        publicité