publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Anesthésie...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Anesthésie...



    Voilà : mon petit garçon (28 mois) doit subir jeudi prochain une petite intervention chirugicale. c'est un problème bénin mais l'intervention a lieu sous anesthésie générale (environ 1/2 heure) et je panique ! Les anesthésies m'ont toujours fait très peur, à tel point que je fais un bloquage et que les anesthésies locales ne prennent pas sur moi, mais là il s'agit d'une anesthésie totale et sur mon bébé : autant vous dire que j'ai l'impression qu'on m'arrache une partie de moi. Je redoute également le moment où il me faudra le quitter pour le bloc, on est tellement proches tous les 2... Depuis que l'intervention est programmée, je ne dors pas beaucoup ou très mal, j'ai mal au ventre... et mn petit le ressent, il ne sait pas pourquoi mais j'ai peur de lui transmettre mon malaise. Et la date fatidique se rapproche, j'ai beau me dire que c'est pas grave, qu'une heure et demie c'est vite passé, je n'arrive pas à prendre sur moi. Il me reste 2 jours pour me ressaisir... Si vous avez des conseils à me donner... merci de m'avoir lue, et pensez très fort à nous jeudi matin !!!
    verso

  • Je suis....




    comme toi, pour moi et pour mes enfants pareilles, ma fille n'a jamais été opéré à 18 ans, mais son frère a été opéré plusieurs fois, dont du coeur, à l'age de 10 mois, 8h imagine j'était en relation avec la salle d'opération et après il était en soins intensif, 4 jours.
    J'ai vécu cela affreusement mal et suis tombé dans la dépression, puisque en tout 3 fois opéré.
    Alors des conseils, et bien accroche toi, dis toi que 1/2 heure sait vite fait et je pense pas que ce soit très grave, bien que peut importe lorsque c'est nos enfants, tu devrais en parler au docteur pour toi.
    courage et tu nous tiens au courant
    Noor

    Commentaire


    • Tout va bien se passer



      Mon fils est tombé il y a 3 mois sur deux dents de lait et il a fallut lui en enlever une sous anesthésie générale.
      Comme toi j'ai été très angoissée d'autant plus que sur les 5 médecins(dentistes, pédiatre, généraliste...) que j'ai vu 4 m'ont quand même dit que c'était très traumatisant pour cet age là de pratiquer une anesthésie générale.
      Or il souffrait tellement que nous avons pris la décision de lui enlever et nous sommes entrés un vendredi matin pour ressortir 3 heures après l'intervention qui a durée 15 minutes tout compris (anesthésie plus enlèvement de la dent).
      Je peux t'assurer que les parents étaient très stressés puisque nous y sommes allés tous les trois que franchement il n'y avait pas de quoi :
      bien sûr le plus dur c'est lorsque tu dois le donner à la personne qui l'emmène au bloc et que lui il pleure voir il hurle. Mais très vite il lui mette le masque et en 10 secondes il dort. Moi j'ai pû le suivre derrière les portes car il criait tellement que je savais où la salle d'opération se trouvait et je suis restée derrière tout le temps.
      Par contre 15 minutes après nous avons vu notre petit trésor ressortir tout reveillé et en pleine forme et je t'assure qu'il vallait mieux faire une opération plutôt que de souffrir avec une dent qui donnait abcès sur abcès.
      UN CONSEIL : le secret que tout ce passe bien et qu'il le vive bien c'est de le préparer : pour ma part j'ai acheté une malette de docteur et je lui ai expliqué la veille de partir ce que nous allions lui faire en jouant avec lui. D'ailleurs tout cela à porter ses fruits car il n'a plus peur des docteurs et lorsqu'il est malade il se laisse faire.
      Mais le plus important c'est de lui dire tout ce que l'on va lui faire et surtout rien cacher et tout se passera bien.
      BON COURAGE
      TIENS MOI AU COURANT
      Laurence

      Commentaire


      • Merci



        à vous 2. Ce matin, avant de partir chez la nourrice, je lui ai expliqué où on allait aller, ce qu'on allait lui faire. Lui n'est pas stressé et j'ai essayé de ne pas lui communiquer mon angoisse. Ce que je redoute, c'est effectivement de le laisser à l'infirmière qui le conduira au bloc pare que lui il veut sa maman à côté de lui !!! C'est vrai que par rapport à d'autres mamans, j'ai beaucoup de "chance" : j'ai un petit garçon adorable, affectueux et très courageux, et l'intervention est tout à fait bénine... Mais on ne se refait pas ! Merci en tous cas de m'avoir lue et répondu ; je vous donnerai des nouvelles la semaine prochaine (car je m'absente qq jours après l'opération)...
        à bientôt

        Commentaire


        • Merci
          Absolument désolé de te rassurer trop tard...



          Mais comme je l'ai posté par ailleurs, je suis désormais un abonné de l'anesthésie pour mes familiers... et ce ne fut jamais, ou rarement mon souci majeur.
          Une des solutions pour gérer cette angoisse est de confier le "bébé" à son papa. Je présume sans doute beaucoup de ta situation familiale, mais c'est ma culture, qui me rend père tout à fait adapté aux échanges parents-enfants-bloc opératoire...
          Une culture paysanne nourrie de la totale réalité des actes accomplis sur des êtres vivants, à leur bénéfice. La confiance et l'acte expert comme meilleure voie...

          (Pour illustrer, je viens de vivre un pot de fin d'année où mon 'chef' développait une vaste théorie sur l'inutilité du père en salle d'accouchement, avouant ensuite s'être évanoui en telle circonstance. J'en déduis une seul chose : il n'était pas instruit de la réalité de sa conjointe accouchant. Un inculte, rien d'autre. Moi qui avais vêlé de nombreuses vaches dans l'exploitation familiale (j'avais 13 ans lors de mes premières assistances à parturientes), j'ai le souvenir d'une présence informée, cultivée, qui a accompagné ma femme sur la piste bien des fois reconnue de l'accouchement mammifère.

          L'anesthésie de ton fils, toi qui es si attentive à l'évaluation des certitudes de tes médecins, devrait rentrer dans le domaine de la certitude que tu leur accordes après expertise. C'est un acte quotidien, qu'on confie à des mains de confiance.

          Qu'il se réveille vite de l'acte idéal qui lui évitera pour le moins d'avoir à se poser la question de son intégrité.

          Commentaire


          • Tout va bien se passer
            Tout à fait exact !!!



            On devrait d'ailleurs pousser la préparation jusqu'à jouer la chose une fois, à titre préparatoire avec les vrais acteurs, en présence des parents...
            Je sais, je rêve, là! On a réforme de la sécu en Septembre. Mais, pourtant, des gens qui se prétendent civilisés, les mêmes qui pronent une protection indéfectible du statut de l'enfant....
            Rassurez vous, vos impôts n'augmenteront pas, du moins sous ce chapître... Les enfants ne sont pas encore tout à fait des individus réels. Ils ressemblent assez à de la pâte à modeler dans l'esprit de nos politiques.

            (ce dicsours dans le cadre d'une vaste campagne autour de l'idée que savoir faire, c'est gagné, mais pouvoir le faire, ça reste à financer)

            Commentaire


            • Absolument désolé de te rassurer trop tard...
              Décidément...



              Je vois que nous avons plusieurs points communs : une enfance (et la suite aussi d'ailleurs) à la campagne et ses enseignements, une vision adéquate des compétences paternelles, etc ... J'ai confiance en mes médecins (et aujourd'hui je vois que je ne me suis pas trompée) mais moi je réagis très mal aux anesthésies donc j'avais peur que mon fils "hérite" de ce mauvais côté maternel !!! Mon mari n'a pu nous accompagner jeudi (pour des raisons professionnelles) mais c'est un père très présent qui suit de très près les soins post-opératoires et l'évolution. (PS Il a assisté à mes 2 accouchements et n'est pas tombé dans les pommes !)... Comme je l'ai dit ailleurs, le réveil de C.. a été un peu perturbant, car il sentait son zizi gonflé (donc gênant) mais endormi : il a eu en plus de l'anesthésie générale une injection locale pour insensibiliser la verge pendant quelques heures. Le réveil de cette partie essentielle s'est donc fait en douceur dans la journée ... Et tout le monde était rassuré (moi surtout) donc plus dsiponible.
              Voilà, à bientôt. J'ai été ravie de partager tes points de vue.

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2003-062003-07

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité