publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Opération pour phymosis et circoncision : quelle différence ?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Opération pour phymosis et circoncision : quelle différence ?



    Coucou les mamans,

    Voilà, mon petit Antoine de 12 mois a un phymosis très serré et depuis sa naissance, la pédiatre attendait de voir si les choses s'arrangeaient d'elles mêmes... hier, elle m'a dit qu'il serait certainement nécessaire de l'opérer (mais elle attend encore 4 mois pour voir).

    Bref, moi qui suis une fille , je n'y connais rien et je me demandais si cette opération est une circoncision.
    Je pense que oui mais apparemment, ça ne s'appelle pas comme ça ?

    En tout cas et après m'être renseignée auprès de mes copines qui ont fait circoncir leur bout pour des raisons religieuses, il vaut mieux faire faire ça comme ça, à savoir, inciser la peau et ne pas faire faire de point de suture... vous voyez ce que je veux dire ? Mais à l'hopital, ils font ça comment ??

    De plus, je voudrais savoir à quel vous avez fait faire ça à vos bb ?

    Chez les Juifs, c'est 7/8 jours (sauf cas contraire)
    Chez les Musulmans, 7 ans

    Mais ches les "malades" c'est quand ?

    Merci les filles.

    Val

  • Bonjour !



    Il y a eu beaucoup de posts sur le sujets, tous plus ou moins virulents selon les convictions de chacun.

    La circoncision est une opération qui consiste à supprimer le bout de peau qui recouvre le gland. Elle est définitive et irrémédiable.

    Il existe une autre solution : la plastie du prépuce, indiquée par certains médecins en cas de phymosis très serré. Il s'agit en fait d'inciser légèrement cette même peau et d'effectuer un pli "fictif" (retenu par quelques points de suture le temps de la cicatrisation). cette formule permet à l'enfant de conserver un zizi d'apparence naturelle, elle s'effectue en mileu hospitalier, souvent en hospitalisation de jour. L'enfant peut ensuite, comme tous les autres, se décalotter pour faire sa toilette. Il n'y a pas d'effets secondaires contrairement à la circoncision.

    Mon fils a été opéré l'été dernier, à l'âge de 2 ans 1/2. On ne m'avait pas beaucoup informée non plus, mais je suis allée à la pêche au renseignement sur le net, notamment sur ce forum, où j'ai lu des témoignages très intéressants des 2 parts, et je me suis fait mon opinion. Je ne peux que t'encourager dans ce sens. Mais pour moi la plastie reste encore la solution la meilleure pour que ton enfant se sente "comme" les autres, notamment dans les vestiaires des écoles dans quelques années. La nature les a doté d'un prépuce, pourquoi le leur enlevé ? L'opération dure environ 30 minutes, sous anesthésie générale et locale pour que le réveil soit le moins douloureux possible. Les points de suture sont réalisés avec des fils résorbables qui disparaissent en 8 à 10 jours et ne sont absolument pas douloureux. Il y a une gêne pour uriner qui a duré pour mon fils environ 48 heures.
    Voilà tout ce que je peux te dire. Mon urologue m'a dit que l'opération doit se faire quand l'enfant est complètement propre (jour nuit), donc je suppose qu'il te faut attendre encore un peu...
    Bon courage, si tu veux d'autres renseignements, fais-moi signe. Je ne suis pas une pro mais j'essaierai de te conseiller par rappport à mon expérience !
    Amicalement,
    Verso

    Commentaire


    • surtout, ne pas précipiter les choses !!!



      Bonjour Marie.
      Avant d'envisager une opération, circoncision ou autre. Tu devrais prendre l'avis d'un autre médecin, peut-être d'un urologue, ou d'un autre pédiatre.
      Ton petit bout n'a que 12 mois. Des pédiatres, comme le Dr Aldo Naouri et le Dr Edwige Antier, sont contre le décalottage abusif des Bébés. Ils préconisent de laisser faire la nature, au moins jusqu'à 5 ou 6 ans. Souvent ,il ne s'agit en fait que d'ahérences prépuciales qui disparaissent avec le temps. Il y a des articles à ce sujet, sur le site de santé magazine, ou sur celui de famili. www.famili.fr, rubrique santé: Faut-il décalotter le zizi de votre petit garçon? Il vrai, que la nature a donné un pépuce à nos petits. Alors, pourquoi vouloir le leur ôter sans une bonne raison?
      Amicalement, Béa

      Commentaire


      • surtout, ne pas précipiter les choses !!!
        Pas douloureux



        j'ai un petit garçon de 4ans que j'ai fait circoncire à la naissance,et contrairement à tout le battage qui est fait autour de cette intervention,il n'y apas eu le moindre problème.On m'a conseille un très bon site:circlist.com à visiter assurement.ANGELIQUE

        Commentaire


        • Pas douloureux
          Fétichiste



          circlist.com est un site fétichiste qui n'a rien de médical...

          je conseillerais plutôt le site Infocirc.org (http://www.infocirc.org/bienven2.htm)

          Commentaire


          • Pas douloureux
            Angelique ?



            Ton pseudo évoque ces êtres parfaits, immatériels, voisins de la perfection.
            Je me permets de rappeler à ce qu'est le monde réel.
            Jai lu, ici ou là, le fait que la sexualité de l'homme complet (non circoncis) est à 80 % oeuvre d'esprit. Sous entendu qu'il ne perd que 20 % de réalisation sexuelle, les vingt pour cent de sa sensualité de principe quand on le circoncis. Pourquoi réfuter ces chiffres, et comment les certifier, selon quelle méthode de calcul ?

            Alors, accompagnons les du plus horrible de la réalité sexuelle. Un pédophile peut-il être privé de ses déviations abjectes de principe par une castration ? j'ai découvert que l'horizon que les psychiatres donnaient à cette intervention était pour le moins limité. Le cerveau sait parfaitement pallier aux absences de sensations physiques. Ce qui, lu à contrario, signifie très clairement que les hommes privés de leurs sensations de nature (celles issues de la sensiblité du prépuce et induites par ses effets sur le gland) trouveront un palliatif cérébral convaincant.
            Mais celui ci est sans conteste d'ordre purement fantasmatique. Le domaine privilégié des pervers.

            Vous lirez avec beaucoup d'attention les études qui corrèlent la violence conjugale et, pour le moins disant, les pratiques dominatrices, ainsi que l'utilisation du Viagra, selon différents groupes nationaux, à la pratique de la circoncision, à savoir la privation de la sensibilité naturelle des organes sexuels.

            Angélique, vous n'avez rien d'un ange, mais tout d'une ignorante décisionnaire. Je vous demande de m'expliquer la légèreté que vous manifestez à la disparition de mon prépuce, autant que celui de votre fils, que je ressents chaque jour que je vis.
            mais peut-être avouerez vous ne rien savoir du prépuce? Sombre idiote! Inculte qui agit sns savoir.

            confiez le plaisir de vos filles au seul esprit de son compagnon, celui-ci privé de ses sensations constitutives. Il sera un bon hardeur bien virtuel. Est-ce votre rêve?
            Ou prétendez vous à un accomplissement sensuel dans ce domaine (sensuel , en opposition à culturel externe)

            Angélique, comment justifies-tu ta main mise dans la culotte de ton fils. j'appelle ton acte de la pédophobie. Tu m'as compris, peut-être?

            Vous me fêtes rêver mon Angélique, dans votre monde qui n'admet pas le pli de la peau avec laquelle on peut divinement jouer, la moiteur d'un gland propre, et récemment couvert, dont le glossy invite aux photos d'agence, la sensibilité de l'organe qui fait vibrer son propriétaire au moindre contact, sensibilité qu'il doit apprendre à maîtriser au long chemin de son épanouissement sensoriel... j'en passe qui vous choqueraient.
            Vous militez, Angélique, pour le gland terne, sec, et insensible. Ce n'est plus un gland. C'est un godemiché.
            Vous ne respecterez jamais la nature d'un homme parce que vous ne prétendez que servir un rêve de service à votre pur plaisir tel que défini dans votre esprit malsain.
            Bienvenue à votre fils dans mon monde de victimes.

            Commentaire


            • Fétichiste
              Voilà qui est parler droit.



              je me laisse parfois aller de longs discours..
              mais c'est assez bien de définir l'Angélique comme perverse catégorie fétichiste.
              Qu'elle s'occupe de son auto mutilation, peut-être ? une cautérisation des mamelons, trop proches d'une bestialité sensuelle, ça devrait lui plaire, non?
              merci, voisin. tu me rappelles à la mesure qui s'impose face à ces mères excessives.

              Commentaire


              • Bonjour !
                Mes profonds respects à la mère de ton fils.




                Commentaire


                • Expérience



                  Bonjour,

                  Mon fils a eu ce type d'intervention à l'âge de 18 mois, conseillé par le pédiatre qui le suit depuis sa naissance.
                  Il s'agissait en fait de petites adhérences : le chirurgien pédiatrique les a réduites et a coupé le frein.
                  L'intervention s'est bien déroulé : seuls les premiers passages sur le pot ont été très difficiles (brûlures). Ce cap passé, il a refusé la couche, et est devenu propre jour et nuit, décalotte son zizi tout seul lors de la toilette.
                  J'espère que ces quelques t'ont aidé.

                  Bon courage.

                  Carine

                  Commentaire


                  • Pas douloureux
                    Coucou!!



                    Juste un petit mot pour te réconforter ... mon fils a été opéré cet été à deux ans et tout s'est trés bien passé ... on est rentré le matin à 7h30 et à 10h00 tout était fini .. il n'a pas du totu pleuré, il est parti à la salle en riant car ils leur donnent un petit suppo qui détend .. et puis quand il est sorti il souriait ... je lui avait bien expkiqué avant ou on allait ... 1/2 heure aprés son réveil il sautait partout danbs la chambre ... !!! la cicatrisation complète a pris moins d'une semaine ... ne t'inquiète pas !!
                    gros bisous et bon courage !!!

                    Commentaire


                    • Pas douloureux
                      Eh bien



                      nous sommes arrivés à la clinique vers 7h00, il est descendu au bloc à 7h45 pour une heure. Le réveil a été un peu délicat car il ne sentait pas son zizi (endormi lui en local pour plusieurs heures). Pendant une demi-heure il a été un peu "perdu"... la suite est plutôt positive : une petite gêne pour urimer pendant 24 à 48 heures, c'est tout. Il a parfaitemtn compris pourquoi nous avions décidé cela pour lui, et ce qu'on lui avait fait (réparer son zizi, plus médicalement une plastie du prépuce). Cela ne l'a pas dérangé davantage, les fils se sont résorbés en quelques jours, et depuis il a appris à se décalotter seul. Pendant 15 jours, il n'a pas pu prendre de bains mais les douches sont bien entendu et heureusement autorisées. Rassure-toi, j'étais aussi morte d'inquiétude mais aujourd'hui je ne regrette pas, et je crois que nous sommes tous soulagés, mon mari, moi et mon fils. Surtout, explique bien à ton petit ce qu'on va lui faire, que tu seras là à côté, emmène son doudou (les médecins ont autorisé mon garçon à garder son ninnin au bloc) et pourquoi. Pour quand est prévue l'intervention ? N'hésites pas à me faire signe et donne-nous des nouvelles !
                      Bon courage, à bientôt,
                      Verso

                      Commentaire


                      • Voilà qui est parler droit.
                        Bonjour !



                        Le mien a 30 mois, il a été opéré début juillet. Aujourd'hui ce n'est plus que de l'ordre du souvenir. Je comprends que tu sois préoccupée, je n'étais pas plus fière ! mais ne t'inquiètes pas trop... J'étais absente du forum, prise par d'autres soucis mais je jette un oeil régulièrement, donne-moi des nouvelles (tu peux aussi m'en adresser en privé). Ne sois pas surprise, l'anesthésiste demandera une prise de sang... prépares ton petit !
                        à bientôt,
                        Verso

                        Commentaire


                        • Ok !



                          une prise de sang évitée, c'est toujours ça !
                          bon courage, donne-nous des nouvelles dès que tu peux après l'opération !
                          à bientôt, gros bisou à Corantin.
                          Verso

                          Commentaire


                          • Non, surtout pas de précipitation



                            mon fils, à l'âge de 5 ans ne pouvait pas encore être décaloté...Visite chez l'urologue: il faudrait opérer!!!je parle à l'urologue de mes lectures( Aldo Naouri)." Bon, d'accord, dit elle! On devrat sûrement opérer, mais on peut essayer de mettre cette crême(à base de cortisone) pendant 3 semaines , tous les jours. Ensuite vous revenez à la consultation et on essaye de le décaloter, avec de l'hemla.Si cela ne fonctionne pas, on opèrerat".
                            Un grand merci à cette urologue( belgique)pour avoir prescrit à mon fils cette crème qui avait pour effet d'amincir le prépuce et donc de le rendre plus mobile! Pas d'opération(ouf)Et non ne rigolez pas, ce phymosis si serré, n'existait plus après 4 jours de crèmeécalotage très aisé, par lui( sans douleur!!)encore de la crème quelques jours par acquis de conscience....
                            eh oui, j'en ai même oublié de reprendre rdv chez l'urologue8
                            Bref,surtout, ne pas se presser.10 avis(de spécialistes) valent mieux qu'1
                            bises

                            Commentaire


                            • Non, surtout pas de précipitation
                              Tu seras pour longtemps ma mère d'e-coeur.



                              Comment t'exprimer l'infinie reconnaissance que j'éprouve de te lire exprimer ici ton expérience de culture et de résultat à tellement moindre coût ?
                              Tu représentes très exactement ce qu'est une mère responsable, dans ce domaine, pour moi. J'ai trop lu de ces mères négligentes qui sacrifient par ignorance ce qui commande la simple nature de leurs fils.
                              S'il est une Marianne qui pourrait prétendre à son buste dans mes mairies, tu serais, pour moi, la première qui le mérite.
                              Le savoir et l'expérience contre le croire et l'indifférence.
                              Rien à ajouter.
                              Je te remercie, simplement.

                              Commentaire


                              • Coucou!!
                                Opéré ? comment s'il te plait?



                                Avec la légereté de ce qui n'est pas important, ou en tout respect de ce qu'est la nature d'un fils?

                                Commentaire


                                • Ok !
                                  Merci verso



                                  d'être celle qui offre le moindre coût du billard.
                                  Je te remercie de ne pas négliger le moindre bout de peau sensible de tous ces fils qu'on offre au bistouri rémunérateur de ceux qui savent faire net et définitif avec profit, quand leur science sait tellement mieux respecter et les enfants et le trou de la sécu.

                                  "Le prépuce de vos fils n'est très généralement plus sacrifié qu'au bénéfice de celui qui le supprime. certainement pas au bénéfice de l'avenir de votre bambin."

                                  "Aldo Naouri, sinon, ailleurs.
                                  Et si les résultats tardent, une plastie.
                                  Sinon, regrettez qu'il faille agir définitivement sur une âme de la sensibilité."

                                  Verso tu leur diras, aux souillons de leurs garçons, combien tu sais ton fis toujours propre et définitivement propriétaire de lui même. Une sensualité intacte. Et ce gland de nature, pur glossy, jaillissant de sa capuche, qui jouera sous cette peau diaphane, les partitions de celles qui seront sensibles à l'avenir de ses plaisirs entiers.
                                  Bise aux femmes respectueuses.

                                  Commentaire


                                  • Mon fils.



                                    Où sont les pères dans ce que je lis ici ?
                                    Les mères seraient qualifiées pour mesurer les conséquences d'actes privant leurs fils de leur simple nature d'homme ? Je regrette d'en douter, parce que certaines ont prouvé ici combien elles étaient attentives à l'intégrité de ce qui leur restait par nature étranger.
                                    J'ai vécu cette mutilation comme telle (une mutilation) et avec les conséquences que j'ai déjà très largement (trop?) exprimées ici. En résumé privation abusive de sensualité.

                                    Par ailleurs, notre médecin de famille a depuis déjà longtemps posé le problème de l'étroitesse congénitale du prépuce de mon fils. Simple remarque posant un éventuel problème. Dont j'ai saisi les implications génétiques. Aucune annexe interventionniste de sa part. Mais il m'appartenait de gérer son avenir d'homme entier, non asservi aux simplifications insensuelles qui seraient la voie facile et rémunératrice de tout intervenant chirugical patenté.
                                    Je lui ai exposé la chose voilà preque deux ans. Exposé? non. Juste commenté les paroles de son médecin traitant. Celui-ci avait évoqué, quand Antoine avait à peine 8 ans , son phimosis, (au sens général de l'étroitesse seule et des adhérences résiduelles). J'avais saisi l'occasion de lui expliquer, parce que son décallotage complet restait impossible, qu'il devait, sans forcer, repousser son prépuce pour découvrir peu à peu son gland, à chaque occasion où il y pensait, et tout particulièrement sous la douche, pour laver son gland. Nous en avons reparlé une seule fois depuis, sous la forme d'un aveu de sa part de songer à faire comme on avait dit.
                                    Ce soir, j'ai récupéré Antoine, à l'école, où j'ai appris de sa bouche que son 18 en maths le situait premier de la classe... et ce soir encore, bien plus tard, au momemnt de se coucher, il m'a parlé de ce qu'on avait dit "quand il était petit" "sur "ma peau, là tu sais bien"... pour venir aux nouvelles dès lors où il était certain d'être au top dans tout autre domaine de ses obligations sociales... et il a su alors accepté mon oreille ouverte et les mots simples pour lui dire ce qui était la base accomplie des mouvements de sa peau sensible sur le bout de son sexe. Il n'en est plus très loin et nous nous sommes compris, avec des mots attendus, des mots sensibles, et rien d'imposé.
                                    Une grande étape dans nos relations, en tout respect de son avenir sensuel, incluant l'étape sensible de se toucher soi même en toute exploration, et la reconnaissance de son domaine personnel incluant le droit à se tripoter. Et le droit d'en parler, avec toute la réserve d'un domaine qu'on ne maîtrise pas.

                                    Ne comptez pas sur moi pour être prosélite des parties honteuses. Je ne défends que l'accomplissemnt le plus harmonieux des fonctions biologiques de base. Et je ne vois pas en quoi on devrait parler de son sexe à mots couverts. Je suis infiniment désolé de constater l'échec d'une société qui renvoie au masque cet aspect des enfants , alors même que cette sombre partie mériterait qu'on l'explique; et la part de l'intime qu'elle recelle en son expression personnelle, et la part de nature qui mérite d'être librement exprimée, en particulier quand elle pose problème..
                                    Juste la nuance entre la biologie et la sensualité.
                                    Je remercie toutes celles, ici, qui ont compris qu'un homme méritait de garder sa nature de principe, en tout respect de ce que les spécialistes admettent comme le plus accompli de leur savoir.
                                    Antoine gardera cette peau fine et mouvante sur une muqueuse sensible. Il sera propre, comme son père. Je sais désormais combien je lui ai offert pour une sensualité épanouie.
                                    Il jouira beaucoup plus qu'il ne m'a jamais été offert. C'est si bon d'offrir à nos enfants ce dont on a été privé en toute incompétence décisionnelle.
                                    Mobilisez les pères pour vos fils.
                                    Vous n'aurez de pères sensibles que si leur nature sensible est admise, reconnue, pratiquée.
                                    (je ne parle évidemment pas que de sensualité)






                                    Commentaire


                                    • Expérience
                                      Désolé ...



                                      l'état de la science est clair.
                                      A 18 mois, on ne parle pas de réduire des adhérences (terme guerrier évoquant des poches de résistance à l'intention blanche du chirurgien) mais de les forcer.
                                      Ton fils a vécu l'arrachage d'une adhésion naturelle, simplement issue de l'impatience maniaque d'un spécialiste des gestes inconséquents... j'espère que sa sensiblité en sera au moindre altérée.
                                      Qu'il ait gardé un prépuce pour décalotter semble tenir du miracle !

                                      Commentaire


                                      • Mon fils.
                                        Et oui !



                                        hasard et coincidence...
                                        le mien aussi est un Antoine (je viens tout juste de le remarquer).
                                        Et je te souhaite de garder un Antoine avec une aussi intègre personnalité. ( je ne parle pas que de ce petit bout de peau qui protège l'avenir sensible de tout homme )

                                        Commentaire


                                        • Alors



                                          ça y est, c'est passé !
                                          le réveil, j'ai connu ça aussi, parce que le petit a des sensations bizarres, parce que c'est un endroit sensible ... je suis désolée que ton petit ait fait une infection mais ça devrait se résoudre assez rapidement avec les bains. Je suis soulagée pour vous trois.
                                          Gros bisous à Corantin.
                                          à bientôt et merci d'avoir donné des nouvelles !
                                          Verso

                                          Commentaire


                                          • Mon fils.
                                            Que de progrès !



                                            Bonjour unforesked !

                                            Je découvre encore aujord'hui une nouvelle facette de ta fichue personne !!! Mais je suis heureuse que tu aie réussi à t'exprimer aussi clairement et sincèrement, sans agressivité sur ce sujet. Et une mention double pour avoir parlé à ton fils !

                                            à très bientôt,
                                            Verso

                                            Commentaire


                                            • Betnelan-v(glaxosmithkline) en belgique



                                              j'ai retrouvé le nom de la crème(voir post plus loin) qui avait permis d'éviter l'opération de mon petit garçon.Sans polémiquer,une opération, c'est jamais rigolo,alors autant éviter.
                                              Bisous et bon courage

                                              Commentaire


                                              • Que de progrès !
                                                Je n'ai jamais exprimé d'agressivité.



                                                Juste la sincère objection d'une oeuvre d'art au crayon que menace une gomme idiote qui ne connait rien à la sensibilité d'artiste d'une nature de principe.

                                                Commentaire


                                                • Elle ne vient pas trop sur auf ...
                                                  Si tu as lu les liens informés...



                                                  ou, si ton fils a eu un père qui accompagnait l'extension de la chose étroite, et un médecin éclairé qui situait son étroitesse hors des très peu fréquents cas de pathologie réelle, il sera comme le mien, libéré de son problème , à l'issue de quelques mots et de quelques manipulations, sans crèmes, ou avec , quand c'est nécessaire. Et il vivra son premier rapport sans surprise. Et en toute intégrité.
                                                  Tu n'as pas les mots pour dire à ton fils? Pas les liens pour accéder à son épanouissement intègre? fais le moi savoir ici. J'ai assez fait le sacrifice de mon intimité pour t'inviter à poser tes problèmes en toute sincérité. Y compris celle de la non maîtrise.
                                                  Mais ne me renvoie pas à des situations adolescentes ou l'aveuglement des parents et l'incompétence indifférente, voire intéressée, de certains médecins auraient conduit à ne pas traiter le problème par des méthodes non invasives quand il se posait.
                                                  Oui, votre enfant devra peut-être se tripoter pour assurer son avenir intègre.
                                                  Ne me reprochez pas de n'avoir offert tous les aspects de la situation.
                                                  On m'a privé de toute parole et de toute explication pour me régler ce problème ... et je crains que l'approche de ma première relation n'en ait été aucunement facilitée.

                                                  En résumé, pour répondre précisément à ta question : Non, je ne serai pas là pour sa première relation. J'aurai été, père informé, rtès présent depuis les premiers mots échangés avec son médecin de famille à l'âge de 7 ans. Je dis échangé, (c'est pourquoi 7ans), car auparavant , le problème fut évoqué sans impliquer le premier concerné.
                                                  A 10 ans, il a su me tenir au courant des progrès en cours. Rien d'invasif à prévoir.
                                                  Est-ce assez tôt , selon le mur de ses premières relations sexuelles que tu poses ?

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2003-092003-102004-01

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité