publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La malformation de ma fille m'a parue moins grave

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La malformation de ma fille m'a parue moins grave



    ceux que l'on met au monde ne nous appartiennent pas
    c'est ce que l'on nous montre, c'est ce que l'on croit

    ils ont une vie a vivre, on ne peut pas dessiner
    les chemins qu'ils vont suivre, ils devront decider

    c'est une belle histoire que cette independance
    une fois passees les boires et la petite enfance
    qu'il ne faille rien nouer que l'on ne puisse pas defaire
    que des noeuds pas serres ou des boucles si on prefere

    ceux que l'on aide a naitre, ne nous appartiennent pas
    ils sont ce qu'ils veulent etre, qu'on en soit fier ou pas
    c'est ce que l'on nous dit, c'est ce qui est ecrit
    la bonne philosophie, la grande psychologie

    et voila que tu nais et que t'es pas normal
    t'es dodu, t'es parfait, le probleme est mental
    et voila qu'c'est pas vrai qu'tu vas faire ton chemin
    car t'arreteras jamais de n'etre qu'un gamin
    tu fais tes premiers pas, on se laisse emouvoir
    mais les pas que tu feras ne te meneront nulle part

    qui es tu si t'es pas un adulte en devenir
    si c'est ma jupe a moi pour toujours qui t'attire
    c'est pas c'qu'on m'avait dit, j'etais pas preparee
    t'es a moi pour la vie, le bon Dieu s'est trompe

    il y a le diable qui rit dans sa barbe de feu
    et puis qui me punit de l'avoir prie un peu
    pour que tu m'appartiennes a la vie a la mort
    il t'a change en teigne, il t'a jete un sort

    t'es mon enfant d'amour t'es mon enfant special
    un enfant pour toujours, un cadeau des etoiles
    un enfant a jamais, un enfant anormal
    c'est ce que j'esperais, alors pourquoi j'ai mal

    j'aurai pas reussi a me detacher de toi
    le destin est gentil, tu ne t'en iras pas
    tu n'auras pas 18 ans de la meme facon, que ceux que le temps rend plus homme que garcon
    t'aura besoin de moi, mon eternel enfant, qui ne t'en ira pas vivre en appartement

    ta jeunesse me suivra jusque dans ma viellesse
    le docteur a dit ca, c'etait comme une promesse
    moi qui avait tellement peur de te voir m'echapper
    voila que ton petit coeur me jure fidelite
    toute ma vie durant je concerverais mes droits
    mes taches de maman et tu m'appartiendras

    ceux que l'on met au monde, ne nous appartiennent pas
    c'est ce que l'on nous montre, c'est ce que l'on croit
    c'est une belle histoire que cette histoire la

    mais voila que surprise mon enfant m'appartient
    tu te fous de ce que dise les auteurs des bouquins
    t'arrive et tu m'adores, et tu me fais confiance
    de tout ton petit corps, de toute ta difference

    je serais pas la de passage comme les autres parents
    qui font dans un mariage le deuil de leur enfant
    j'aurai le privilege de te border chaque soir
    et certains jours de neige, de t'mettre ton foulard
    a l'age ou d'autres n'ont que cette visite rare
    qui vient et qui repart par soir de reveillon

    tu seras le baton de ma viellesse precoce
    en meme temps que le boulet qui trainera mes forces

    tu ne connais que moi et ton ami pierrot
    que j'te decris tout bas quand tu vas faire dodo

    et tu prends pour acquis que je serais toujours la
    pour t'apprendre cette vie que tu n'apprendras pas
    car ta vie s'est figee mais la mienne passera
    j'me surprends a souhaiter que tu trepasses avant moi

    on peut pas t'admirer autant que je t'admire
    moi qui ait la fierte de t'voir m'appartenir
    j'voudrais pas qu'on t'insulte et qu'on s'adresse a toi
    comme un pauvre adulte parce qu'on t'connaitrait pas

    si le diable s'arrange pour que tu me survives, que dieu me change en ange que je puisse te suivre

    ceux que l'on met au monde ne nous appartiennent pas
    a moins de mettre au monde un enfant comme toi
    c'est une belle histoire que celle qui est la notre
    pourtant JE DONNERAI MA VIE POUR QUE TU SOIS COMME LES AUTRES...

    Linda Lemay

  • Merci melinor



    pour avoir transcris ce texte magnifique.

    Je ne suis pas poète mais pourrais-je ajouter que :

    quelquefois ces enfants sont des battants
    qui savent étonner leurs parents
    et que malgré des problèmes à la main
    des pieds de nez ils en font au destin...


    Marie

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2004-02

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité