publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mon amie est désespérée

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mon amie est désespérée



    Il y a trois ans, elle a accouché prématurément d'un petit garçon. A ce jour, il accuse toujours un retard de croissance. Son pédiatre lui a conseillé de consulter un endocrinologue. Mais dans le dossier de son bébé, il est stipulé que durant sa grossesse, elle était alcoolique et que les problèmes de l'enfant découlent de ce fait. C'est vrai que durant sa grossesse, elle n'a pas pris beaucoup de précautions, elle sortait beaucoup, buvait sec, bref, ele continuait sa vie de célibataire.
    Maintenant, elle se demande si les médecins pourront quelque chose pour améliorer l'état du bébé. Il est question d'un traitement hormonal. Et elle voudrait cacher au pédiatre le fait qu'elle a bu durant sa grossesse.
    Pourriez=vous m'aider à la rassurer, ou me faire part de votre expérience dans un tel cas? Je lui transmettrai vos réponses.
    Merci à toutes, Christine

  • Pourquoi lui cacher?



    Elle a peur d'être jugée bien sur et je ne te cache pas que je trouve son comportement bien triste . Certainement l'alcool et les sorties ont provoqué cet accouchement prématuré avec un retard de croissance consécutif.

    On le dit aux mamans , on le sait mais certaines continuent à s'en moquer.

    J'avais aussi un risque d'accouchement prématuré car col ouvert ; j'ai passé uasiment toute ma grossesse alongée et les 2 derniers mois en clinique et ma fille est née avec seulement 3 semaines d'avance et tout va bien .

    Mais c'est une autre histoire. Maintenant le problème c'est surtout d'apporter une aide à ce petit garçon et aussi à cette maman qui a enfin réalisée la dangerosité d'un comportement inconscient pendant la grossesse.

    Donc le médecin doit connaître exactement le dossier médical de l'enfant.

    J'imagine que l'origine du retard de croissance conditionne le type de traitement médical a administrer.

    Donc elle doit prendre sur elle, montrer sa prise de conscience maintenant et le médecin ne va pas passer son temps à la sermoner .

    Je suis sure qu'il agira au mieux pour le petit garcon et la maman en sachant bien leur histoire. Par ailleurs l'alcool n'est peut etre pas le seul motif de ce retard .

    Je ne pense pas la rassurer particulièrement avec ce témoignage mais l'encourager dans une démarche honnete avec ce médecin car elle doit (peut être avec son compagnon car elle n'était probablement pas seule à sortir, à 2 on est plus forts ) maintenant faire de son mieux pour donner toutes ses chances à son fils.

    C'est bien de les aider. Bravo.

    Commentaire


    • Pourquoi lui cacher?
      Merci



      de ton témoignage. Effectivement elle craint la réaction du pédiatre, non pas qu'il la juge sur son comportement, mais plutôt qu'il s'arrête à celà et qu'il ne prenne pas au sérieux le cas de son enfant, disant que de toutes façons, puisque la mère était alcoolique, il n'y a pas grand chose à faire.
      J'essaie de la rassurer de mon mieux, mais d'autres avis la rassureraient sans doute encore plus.
      Christine

      Commentaire


      • Retard de croissance



        Ma fille ainée à un retard de croissance car elle ne sécrète pas l'hormone de croissance et pourtant je n'ai pas bu la moindre goute d'alcool pendant ma grossesse. Donc, rassures ton amie, on ne va ps refuser de faire quoi que ce soit pour son fils à cause de son passé.
        Pour savoir si le petit sécrète ou non l'hormone de croissance, il faut faire un bilan avec radio du poignet pour l'âge osseux et des prises de sang (en hôpital de jour) afin de voir s'il sécrète ou non cette hormone. Le bilan peut être complèté plus tard par un autre bilan sanguin plus précis et un IRM pour voir la glande hypophyse (c'est elle qui sécrète l'hormone de croissance). Si son fils ne sécrète pas ou trop peu cette hormone il aura un traitement afin de l'aider à grandir.
        Si tu as des questions n'hésites pas j'essayerai d'y répondre.

        Commentaire


        • Retard de croissance
          En fait



          son fils a subi plusieurs examens. Son âge osseux est celui d'un enfant de deux ans (il en a 3) et au niveau hormonal, tout semble normal. Mais son pédiatre a estimé qu'elle n'était pas assez compétente pour ce cas et elle l'a dirigée vers un endocrinologue afin de déterminer si ses hormones de croissance sont assez nombreuses et si elles "travaillent bien". Pourrais-tu me préciser ce qu'est un IRM?
          Merci de m'aider à la rassurer, car elle était prête à falsifier le dossier de son fils pour que son passé n'apparaisse pas.

          Commentaire


          • En fait
            Alors



            Si l'âge osseux de son fils est de 2ans et qu'il a 3ans ça veut dire qu'il a encore largement le temps de grandir. C'est très bien ça!!
            L'IRM est un examen où la personne est allongée dans une sorte de tuyau ouvert aux deux extrémitées et où l'on fait des images de l'intérieur de l'organisme. Ca ne fait pas mal mais c'est un peu long. Pour les enfants, il est possible de leur faire une légère anésthésie afin qu'ils ne bougent pas (il faut rester immobil). Ma fille avait 8ans1/2 et ça a été un peu long car elle avait bougée mais elle n'a pas eu d'anésthésie car elle était grande.
            Pour ma fille, le pédiatre m'a envoyé consulter un endocrinologue afin de confirmer le diagnostique avant de démarrer le traitement. Tous les pédiatres demandent l'avis d'un endocrino, c'est normal car c'est un traitement long et couteux pris en charge à 100% par la sécu.

            Surtout, ne pas falsifier le dossier, ça pourrait se retourner contre elle. L'endocrino n'est pas là pour juger le passé de la maman mais pour regarder les résultats des examens. Si elle est vraiment inquiète, elle peut peut-être se faire accompagner d'une personne qui pourra intervenir si le médecin se permet une remarque sur son passé.

            Commentaire


            • Bonjour.



              Je suis infirmière et je peux vous affirmer que si votre amie veut vraiment avoir des résultats positifs pour son fils elle ne doit surtout pas cacher le fait quelle est pris de l'alcool pendant la grossesse et voir autre chose.Car si elle fait cela personne ne la jugera car il vont s'occuper de l'enfant et non d'elle.Donc dite lui que son fils aura bq plus d'examens prévus si elle cache le fait de la prise d'alcool.De toute façon il vont découvrir qu'il y en a eu pendant la grossesse.Donc quelle le dise si elle aime vraiment son fils.Car cela ne sert à rien de le cacher sauf de faire faire encore et encore des examens.C'est elle qui a la réponse qui pourrons faire avancer les médecins sur le cas de son enfant.

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2004-07

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité