publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Urticaire cholinergique???

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Urticaire cholinergique???



    hello les filles

    qui connait et pourait m'en dire plus, car il semblerait que Nico en fasse et ça expliquerait pas mal de ses reactions...

    merci pour votre aide...

    bizzzzzzzzzz
    Véro

    ps: je retrouve plus le forum tenu par le doc auriol sur les allergies, si l'une d'entre vous connait et peut me redonner l'adresse... d'avance merci

  • Google.fr



    tu chercher "allergies auriol" et tu trouvera un tas de site !!!
    je ne sais pas lequel est celui que tu cherches...

    voir même - poussons le vice plus loin - dans google, tu tapes "urticaire cholinergique" et tu trouves :
    Apparition sur la peau (éruption cutanée) de lésions entraînant un prurit (une démangeaison) et quelquefois une légère brûlure. Cette lésion est constituée de petites papules (légères surélévations de la peau) érythémateuses (de coloration rose tirant sur le rouge) dont le centre est blanc et dont les contours sont nets. Elles surviennent après un effort physique et pour certains après un contact par la sueur. Lurticaire cholinergique est parfois accompagnée de dyspnée (problèmes respiratoires) et de bronchospasme (diminution de calibre des bronches à lorigine dun passage insuffisant de lair dans les poumons).

    Lurticaire cholinergique fait partie des allergies aux agents physiques comme lurticaire consécutif au froid, à la chaleur ou à un traumatisme léger.
    Les éruptions dues à lurticaire se caractérisent par leur ressemblance à celles obtenues après une piqûre dortie. Lurticaire cholinergiques serait due à une sensibilité particulière à lacétylcholine (neuromédiateur permettant le passage de linflux nerveux entre deux cellules nerveuses - ou neurones - qui fabriquent ce produit). Cette variété durticaire surviendrait également en cas de pression importante (poids lourd appuyant sur la peau). Néanmoins, il semble quil existe une relation étroite entre lurticaire à la chaleur et lurticaire cholinergique. En effet, des recherches effectuées récemment montrent que dans environ la moitié des cas, lhypersensibilité (voir ci-dessous) peut être transférée dun patient à un autre par lintermédiaire dune variété dimmunoglobulines (anticorps) de type IgG E. Cest ainsi que la sensibilité à la chaleur provoque habituellement une urticaire cholinergique déclenchée également chez les mêmes malade par leffort, les émotions ou un autre stimulus (excitation) à lorigine dune sudation (fabrication de sueur).

    Lurticaire de façon générale correspond à une réaction dhypersensibilité qui est la réaction dun organisme présentant des manifestations anormales (pathologiques) à loccasion de la rencontre entre un antigène et un anticorps. Anciennement, les états dhypersensibilité étaient classés en fonction du temps qui sécoulait entre le contact avec lantigène et lapparition des premiers symptômes de lallergie. On parlait à lépoque dhypersensibilité immédiate et dhypersensibilité retardée ou différée. Vers la fin des années 60, les hypersensibilités ont été classées en quatre types. Normalement, le contact de lorganisme avec une substance étrangère (allergène) ne doit pas entraîner de réaction immunitaire à type dallergie. Chez certains individus, que lon appelle atopiques, lorganisme juge à tort cet antigène dangereux pour lui, et provoque en conséquence une réaction générale appelée hypersensibilité. Lallergie est donc une réaction inappropriée ou plus exactement exagérée se manifestant par une hypersensibilité et dont il existe plusieurs variétés.

    Symptômes

    Démangeaisons (prurit) important saccompagnant dun léger dème (augmentation de volume de la peau) due à linfiltration (pénétration dans les tissus) deau.
    Aspect inesthétique
    Sensibilité à lactivité sportive
    Sensibilité à la chaleur
    Sensibilité à la pression

    Le labo
    Le test cutané à la métacholine diluée aux 1/500 000 est susceptible de reproduire des lésions comparables à lurticaire cholinergique. Néanmoins, il faut savoir que ce test est positif dans seulement un tiers des cas environ.
    Le test le plus probant est celui de lapparition déruptions urticariennes lors dun effort avec vêtements fermés, ce qui favorise la sudation.

    Evolution
    Lurticaire cholinergique est susceptible dévoluer vers une autre forme urticaire plus grave : ldème angioneurotique. Ldème angioneurotique correspond à une accumulation deau soit dans le derme (partie profonde de la peau) soit dans lépiderme (couche superficielle de la peau) ou dans les muqueuses (couche de cellules recouvrant lintérieur des organes creux en contact avec lair) de certains viscères. Cette affection, qui ressemble à une urticaire, nen est pas une. Cette maladie peut également être transmise génétiquement sur le mode autosomique (chromosomes non sexuels) dominant (il suffit quun des deux parents soit porteur du gène pour que lenfant développe la maladie). Cette maladie est due à une atteinte du système dactivation du complément (mécanisme mettant en jeu des enzymes détruisant des antigènes) et fait suite à différentes infections (rhinopharyngites notamment), à des troubles affectifs, un choc nerveux ou psychologique.
    Dans lurticaire, ldème est plutôt superficiel, dans ldème de Quincke il est situé en profondeur de la peau.

    Traitement de lurticaire cholinergique
    Lutilisation dhydroxyzine par voie buccale est le traitement de choix de lurticaire cholinergique. Les médicaments anticholinergiques sont inefficaces aux doses tolérées.
    Enfin, les corticoïdes (cortisone) sont uniquement utilisés en cas daggravation des lésions. Il est habituellement donné de la prednisone (variété de corticoïdes) qui doit être progressivement diminuée dés que lamélioration survient.

    et ouala !!!

    Commentaire


    • Google.fr
      Merci bcp



      pour tes explications, faire des recherches sur le net, je sais comment m'y prendre, mais un rappel de temps temps ne fait pas de mal !! néanmoins je cherche des temoignages de personnes qui le vive afin de pouvoir en discuter... ma dernière question était à tout hasard car je ne retrouve plus l'url du forum apperçu lors de mes recherches precedentes...

      merci pour le cours!
      Véro

      Commentaire


      • Solution pour l'urticaire cholinergique



        Bonnjour tout le monde,

        Moi aussi j'ai souffert de l'urticaire cholinergique pendant des années, j'ai vu plusieurs medecins, dermatologues et j'ai essayés plusieurs antihistaminiques sans aucun résultat.

        Je sais très bien le degré de douleur que vous sentez lorsque cette urticaire survient c'est tellement terrible.

        Maintenant je me sens libéré completement de l'urticaire cholinergique grace à un medicament que j'ai essayé. Il s'appelle QUITAXON. C'est un antidepresseur. En France il est prescrit pour l'urticaire cholinergique aussi même s'il traite les problèmes liés à la depression et autres problèmes pshychologiques. OUI, je l'ai essayé pendant 20 jours pas à dose antidepresseur, uniquement à une dose de 50 mg par jour. Après 20 jours je me suis completement libéré de cette maladie.

        Je pense que l'urticaire cholinergique est un dysfonctionnement au niveau du système nerveux central(dû peut être à des problèmes pshychiques profonds, fatique,autres facteurs qui influencenty le système nerveux...) qui se traduit sous forme d'urticaire cholinergique. C'est pour cela que QUITAXON en tant qu'antidepresseur tryciclique agit directement sur le système nerveux central ce qui permet de soulager l'urticaire chronique.

        Arrêtez les antihistaminiques car ils ne traitent pas la source du problème et ils ne sont même pas efficace dans la majoorité des cas.

        J'espère avoir été utile pour vous car je connais la souffrance des gens atteinds de cette maladie et c'est pour celà que j'ai voulu participer pour aider tout le monde à s'en liberer le plus vite possible.

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2004-072004-082010-08

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité