publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pipi au lit a 23ans ='(

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pipi au lit a 23ans ='(



    Bonjour, j'ai 23ans je fais pipi au lit depuis la naissance sans arret c'est rare les jours ou je me leve tout seche et propre ca me gache la vie et celle de mes parents qui me rabâche sans cesse '' c'est quand que tu vas arreter met le reveil arrete de boire a partir de 17h etc" mais ce n'est pas de ma faute .. =( j'ai tout essayée .. medicament - arreter de boire a une certaine heure - couche - reveil toutes les demi heure - plante medicinale .. QUEEEEEEE FAIIIIIIIIIIIIRE je suis triste d'etre comme ca aidez moiiiiiiiiiiiiiiii !!!

  • Pipi au lit



    bonjour, oui c'est bon d'en parler moi personellement j'en souffre ( qui n'en souffre pas me dirais vous ) et je fais souffrir ma famille mais on dirait que quand je fais pipi beh c'est comme ca et pas autrement je veux dire que je me soucis plus mais au fond de moi j'en ai marre car j'ai tellement tout fait pour arreter .. ='( Merci de votre compassion

    Commentaire


    • 23 ans c'est un record



      Les témoignages de parents inquiets sont nombreux mais il ne dégagent pas seulement de l'inquiétude mais aussi de l'amour. Hélas ce n'est pas toujours le cas et en ce qui me concerne, mon énurésie nocturne jusque vers mes 13 ans a été vécue de façon assez violente, mes parents usant de punitions variées pour me la faire "passer" comme ils disaient. Aujourd'hui agé de 24 ans je suis prof d'histoire et j'ai une classe de 6ème, je sais que statistiquement j'ai parmi mes élèves certains qui souffrent encore d'énurésie mais je ne me sens pas autorisé à aborder ce sujet ni avec les parents ni avec les élèves. Mais là où je suis le plus gêné c'est que parmi ces enfants ou même pré-ado souffrant d'énurésie certains souffrent plus que d'autres, je veux parler de ceux qui subissent des brimades de la part de parents désespérés qui se sentent impuissants et se mettent à réagir violemment. En ce qui me concerne à partir du CP, ma mère a commencé à me punir pour mes "pipis au lit" . Elle avait dans la cuisine une ardoise sur laquelle elle traçait un baton à chaque pipi au lit, et aussi à chaque indiscipline à la maison ou à l'école ou mauvaise note, comme si tout cela se valait.
      Et quand il y avait 10 batons c'était la fessée. Or j'atteignais systématiquement les 10 batons à la fin de la semaine car je mouillais mes draps toutes les nuits hélas et que comme tout gamin je faisais aussi quelques bêtises. Pour moi le dimanche était devenu le jour de la fessée, une routine qui n'en était pas une vu l'angoisse que cela me créait au fur et à mesure que l'ardoise se remplissait inéluctablement. C'est ma mère qui tenait à jour la sinistre comptabilité de l'ardoise mais elle ne me corrigeait pas elle-même, elle chargeait mon père de le faire, sans doute pour que la raclée soit plus sévère. Et elle l'était! Je ne m'y suis jamais habitué malgré le nombre de fessées reçues et le simple cérémonial me paniquait. Le dimanche matin j'entendais ma mère demander à mon père "a quelle heure peux tu fesser Nicolas?" comme on demanderait "a quelle heure peux-tu sortir le chien" et cette froideur de ma mère me glaçait le sang. Et quand mon père m'appelait dans sa chambre j'arrivais en pleurs et je suppliais même si ça ne changeait jamais rien. Sous la menace d'une raclée double je devais ôter mon pantalon et mon slip puis m'allonger sur les genoux de mon père qui m'appliquait la douloureuse. J'en ai toujours ressenti une haine pour mon père et encore plus pour ma mère qui était la commanditaire mais au mois je n'ai pas comme toi à souffrir d'énurésie à ton âge. Vers mes 13 ans j'étais guéri de ce "handicap" apres il est vrai environ 250 raclées.

      Commentaire


      • Coucou nicolas



        Merci Nico pour m'avoir fait part de ton histoire pour toi c'est parti tout seul on m'a dis oh c'est peut etre du a un traumatisme mais non je veux dire que je n'ai pas de souvenir quelconques qui m'ai perturbée dans mon enfance mon adolescence ............. un grand merci du soutient =)

        Commentaire


        • Pipi au lit a 20 ans



          bonjour moi aussi j'ai fait très tard jusqu'a 20 ans le jour ou j'ai eu ma fille depuis je n'est jamais refait :

          Commentaire

          Publicité

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité