publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Syndrome d'asperger

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Syndrome d'asperger



    je viens d'apprendre qu'un membre de famille serait atteint de ce trouble, une forme rare et légere d'autisme.

    si vous en savez plus, si vous avez un enfant ou un parent dans ce cas, merci beaucoup de me laisser un message ici.



    voici ce que j'ai trouvé pour l'instant sur cette maladie :



    Le Syndrome d'Asperger et L'Autisme de Haut-Niveau sont un désordre du développement d'origine neurologique. En ce qui concerne les causes de la maladie, on semble les imputer à des lésions au cerveau, plus précisément dans l'hémisphère droit, siège des émotions.



    Le ratio par sexe est de neuf garçons pour une fille montre une certaine prédisposition familiale, qui confirme l'origine essentiellement génétique des troubles. Des études récentes ont d'ailleurs renforcé cette dernière hypothèse, ce qui discrédite les théories psychanalytiques longtemps employées.



    Le corps, le cerveau, les cinq sens reçoivent des informations, mais il y a un défaut de transmission entre la réception et le traitement de ces informations. Il en résulte une appréciation confuse de la vie et de l'environnement.



    Actuellement, on estime que le désordre affecte environ 26 personnes sur 110 000.

    Ce désorde affecte la manière dont la personne atteinte communique et entretient des realations avec les autres. Les personnes atteintes du S.A. sont incapables d'effectuer les actions correspondant aux informations ou stimulis qu'elles reçoivent, à moins d'avoir reçu un apprentissage avec les repères nécessaires.

    Ce qui provoque, chez les enfants et adultes atteints du Syndrome d'Asperger, des problèmes :

    de la Communication,

    de la Socialisation,

    de l'Imagination.



    Ils sont souvent très intelligents, peuvent avoir une mémoire exceptionnelle, parlent bien et certains ont d'éxcellents résultats scolaire, mais iIs ont des problèmes de coordination, de temps et d'espace..



    Communication

    Les enfants et adultes atteints du S.A. ont souvent, avec un certain retard, appris à parler correctement. Mais à cause des difficultés qu'ils ont à traiter les informations reçues, ils ont souvent du mal à comprendre la signification de ce qu'on leur dit, par exemple dans le domaine de l'abstrait et des sentiments.

    Leur langage est formé d'un vocabulaire important, qui donne une fausse impression de leur compréhension lorsqu'ils parlent. En réalité, ils répètent ce qu'ils ont lu ou entendu.

    Ils comprennent souvent les mots et les expressions littéralement,et il faut faire attention en employant des phrases telles que, par exemple, viens ici mon poulet ou il donne sa langue au chat, pour qu'il n'y ait pas de contresens, sinon le résultat risque d'être étonnant.

    Ils ont des difficultés à soutenir une conversation avec une personne, à plus forte raison avec plusieurs.

    Leur voix tend à être plate, sans inflexion, comme s'ils récitaient un texte appris par cur, sans point ni virgule.

    Leur communication non verbale est très limitée, peu ou pas d'expressions gestuelles ou faciales et ils interprètent souvent mal ces mêmes expressions chez les autres.

    Ils ne comprennent pas les subtilités du langage telles que l'humour et l'ironie, qui les mettent mal à l'aise, et ils peuvent croire qu'elles sont dirigées contre eux.

    Ils utilisent dans certains cas un langage pédant et répétitif.



    Socialisation

    Les enfants et les adultes atteints du S.A. sont socialement isolés, souvent enfermés dans leur bulle et par conséquent ont des difficultés à se faire des amis malgré leur désir de nouer des contacts et de rencontrer des gens.



    Ils ne comprennent pas les conventions sociales, agissent à contresens, et leurs attitudes bizarres, obsessions et fixations sont souvent mal interprétées.

    Ils sont souvent égocentriques, n'aiment pas le contact physique et sont peu sensibles aux sentiments des autres, qui à leur tour ne comprennent par leur incompréhension et leur indifférence.



    Beaucoup d'entre eux ont besoin d'un enseignement didactique, car ils semblent plus ou moins empêchés d'apprendre par intuition, ou en regardant faire les autres.



    Imagination

    Toute notion abstraite est difficile, sinon impossible à comprendre pour les enfants et les adultes atteints du S.A.

    De ce fait, si une telle personne utilise une idée abstraite
    qu'elle vient d'entendre, il ne faut pas supposer qu'elle l'a comprise.

    Ils ont aussi des difficultés à imaginer ce que les autres pensent ou ressentent, et ne peuvent pas se mettre à leur place.

    Ils ont également des difficultés à lire et comprendre les romans : ce sont des livrespleins de notions abstraites et de relations émotionnelles.



    Source : http:/ ... aspergeraide.com/AS.htm





    Le syndrome d'Asperger ne peut être guéri, mais des stratégies éducatives et comportementales peuvent être apprises.

    - l'apparition des troubles le plus souvent vers l'âge de 3 ans.

    - un Q.I. global sensiblement normal, et même souvent supérieur à la normale, mais qui ne suffit pas au bon fonctionnement social en raison des autres troubles :

    - les difficultés dans les relations avec les autres, adultes ou enfants, liées à une quasi incapacité à percevoir les "signaux" sociaux et à les interpréter correctement.

    - Les perturbations de la communication avec les autres, tant à travers les mots qu'avec les autres formes de communication non verbales (contact oculaire, mouvements corporels, expressions du visage), avec absence apparente d'émotions sociales.

    - un langage apparemment riche, au vocabulaire étendu, mais au contenu limité, et avec des remarques répétitives ou sans rapport avec le sujet.

    - un langage et une compréhension au sens littéral des expressions, d'où un trouble de la compréhension des choses entendues ou lues (incompréhension des jeux de mots).

    - une façon de parler manquant de naturel, précieuse, guindée, avec une voix souvent haute et monocorde..

    - un attachement excessif à certains objets, une fixation sur un sujet, des obsessions et des répétitions, la réalisation de rituels.

    - une naïveté et une grande crédulité les rendant très vulnérables.

    - une maladresse physique, avec parfois une démarche particulière, et un comportement pataud lors des activités sportives.

    - une mémoire inhabituellement développée, surtout pour les faits et les détails, mais cette mémoire est automatique, encyclopédique, et sans esprit critique.

    - de grandes connaissances dans un domaine très spécifique.

    - des problèmes sensoriels : ils n'aiment pas être touchés, et évitent les contacts physiques



    source : http://perso.wanadoo.fr/asperweb/




  • Syndrome d'asperger et autisme de haut niveau"



    Syndrome d'asperger et autisme de haut niveau"
    Envoyé par miok67 le 11 août à 20:16

    et troubles envahissant du dévellopement:
    http:/ ... aspergeraide.com/

    http://perso.wanadoo.fr/asperweb


    ainsi que l'autisme
    C'est une association
    http:/ ... existences.org/
    EXISTENCES
    Pascale et Patrick LIENARD

    2, Allée Forestière
    77600 CHANTELOUP EN BRIE

    : 01.60.07.55.84 : 01.60.07.75.09

    BUT DE L'ASSOCIATION ET COMPOSITION DU BUREAU

    L'autisme infantile est un problème de santé publique qui laisse
    les parents démunis en raison de l'insuffisance des solutions de prise en charge.
    Notre expérience en milieu scolaire nous a amené à imaginer
    une structure d'accueil originale par ses dimensions et son projet.
    Le soutien du Docteur Messerschmitt, Pédopsychiatre à l'hopital Trousseau,
    nous encourage dans cette voie.

    CETTE ASSOCIATION A POUR BUT :

    D'accueillir dans un cadre rural des enfants et des adolescents présentant des troubles du comportements, du développement et de la communication :
    Diagnostiqués autistes ou apparentés.

    D'élaborer un projet éducatif tenant compte de l'évolution des connaissances sur l'autisme dans le but de favoriser l'épanouissement et le mieux-être des enfants accueillis, dans le respect de leur différence.


    Autisme"
    Envoyé par miok67 le 11 août à 20:14


    http:/ ... france.free.fr

    http:/ ... autisme.fr

    http:/ ... sesame-autisme.org

    http:/ ... autismeurope.org/AE/index.html


    Autisme"
    Envoyé par miok67 le 27 août à 10:03


    ... autisme-suisse.ch
    puis cliquer sur
    diagnostic et chercher le "E2" à imprimer!
    réponse ds les 1O jrs.C'est déjà une piste.


    voiloà quelques sites..rajouté!

    Commentaire


    • Syndrome d'asperger et autisme de haut niveau"
      Merci



      beaucoup

      Commentaire


      • Merci
        On souffre on ne le dit pas toujours



        Je suis autisme Asperger. J'ai 35 ans. Je souffre beaucoup de ce syndrome qui me rend en marge de la société. Une société que je ne trouve pas trés compréhensive ou tolérante face à nos différences.
        Par ex.
        Mon voisin qui travail à la DDE comme moi, ne comprend pas que je ne lui dise que bonjour quand je le croise. Il voudrait que je lui parle plus... Il me fait la tête.
        Autre ex.
        Je devrais être marié et avoir des enfants !? mais chaque fois je ne comprends pas...

        Je voulais dire que même si on ne le montre pas les aspergers ont des émotions et souffrent. Je dirais même que le vêcu de notre différence nous transforment en êtres hypersensibles... hyperémotifs (même si ça ne se voit pas).

        Depuis quelques années j'ai des attaques de paniques qui suivent des crises d'angoisses terribles à supporter...Les TOCs s'accumulent et j'ai de plus en plus de mal à sortir de mon chemin, de mon esprit...

        La tentation du suicide est importante pour sortir de cette souffrance.

        Je rêve d'un autre monde, plus tolérant, plus compréhensible avec un esprit plus ouvert...

        Frédéric S.
        Grenoble

        Commentaire


        • On souffre on ne le dit pas toujours
          Je vis avec un asperger...



          Bonjour, je vis depuis 10 ans avec un garçon qui a ce syndrome. On a eu énormément de disputes durant notre relation, et cela continue. C'est très dur à vivre, il est dans son monde, parle peu, n'écoute presque pas, et est extrêmement borné pour des tas de trucs. La contre-partie est qu'il est très gentil, doux, tendre, très intelligent (QI de 150 environ), serviable etc. Avec notre enfant c'est très difficile, car il est psychorigide, et le petit se dispute beaucoup avec lui, car son père lui répète 10 000fois les mêmes choses. Puis bien sûr il collectionne des tas de trucs, par milliers, etc. Moi je ne pense pas à long terme continuer à vivre avec lui car la communication est trop difficile. Parfois il me déprime énormément: il rit peu, aucune introspection, il a toujours raison, incapable d'aller au devant des autres ou presque (surtout pour des raisons professionnelles), carbure au café et à la nicotine (même s'il fume peu). Il a de la fatigabilité, difficultés de concentration, par contre très doué sur le plan académique. Il est matheux, pige super vite, pas trop pédagogue par contre. Il mémorise des tas de trucs, lit beaucoup. Mais si je dois tirer une conclusion au sujet de l'Asperger: à cause de ce syndrome, parfois ma vie, et même souvent, est un enfer au niveau de la relation avec lui. C'est dommage car je l'aime beaucoup, c'est un très bel homme en plus, il a tout pour séduire, mais je crois en plus qu'il n'en a même pas conscience. Souvent il plaît aux femmes, mais par contre passe pour être antipathique généralement, ou grand timide etc.
          J'aimerais bien correspondre avec des femmes qui sont dans mon cas. Merci de m'avoir lue! Bon courage.

          Commentaire


          • Moi aussi



            Bonjour, je vis avec un homme depuis 4 ans Je croyais le connaître avant de partager sa vie. Il ne parle jamais et vit dans sa bulle. il a tous les symptômes que vous décrivez. mémoire prodigieuse mais il récite tout comme une encyclopédie, voix atone pas d'expressions. il est gentil et doux, ne partage rien avec personne. depuis que nous sommes ensemble je me sens coupé du monde et je déprime . J'ai pris 15 kg alors que j'étais fine dynamique nous ne faisons rien, il n'est pas intéressé pour sortir
            il a pleins de rituels,
            j'avoue que c'est très dur de partager cette façon de vivre
            il n'y a jamais de fous rire, de sorties, de complicité, de tendresse...
            Je l'aime mais je ne sais plus comment arriver à communiquer à sa façon à lui. nous ne sommes pas du tout branchés sur les mêmes ondes. qu'en est-il du membre de votre famille? vit-il en couple? comment communique t'ill? quel est le ressenti de son entourage proche? Merci de me répondre

            Commentaire


            • Je vis avec un asperger...
              Moi aussi je vis avec un asperger



              je suis dans le même cas que vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tout est à l'identique, hormis que mon compagnon ne fume pas. je craque, et je recherche qq avec qui parler
              C'est fou, c'est comme si j'avais écrit tout votre texte !

              Commentaire


              • Marier à un asperger
                Je crois etre aspie



                Bonjour Mimi je viens de lire ton message et j'aimerai savoir si tu pouvais m'aider car je crois etre atteinte de ce syndrome mais je n'en suis pas sur a 100%. J'ai 20 ans et je me retrouve dans la plupart des symptomes que j'ai decouvert a propos de cette maladie ce qui me perturbe un peu je dois dire...
                En esperant que tu puisses m'aider..
                Lilie.

                Commentaire


                • J ai epousé un asperger sans le savoir



                  merci Yansor, pour cette recherche resumée ici dans laquelle je trouve absoluement tout ce que j ai observé chez mon mari pendant de longues années de souffrance que j ai endurées, de questionnements douloureux apres chaque crise, chaque humiliation que je subissais... et qui vient confirmer le diagnostique qu il a recu il y a 3 semaines.
                  Cela faisait cinq ans que je le trouvais de plus en plus
                  bizarre, invivable, insensible a l extreme, il a été capable de ricanner en me voyant triste parcequ il m avait une fois de plus humiliée. L instant d apres il revenait tout piteux avec
                  des reactions mécaniques, sa non-sincerité se voyait comme le nez sur la figure. Parfois il se fige dans une posture de reflexion intense ou de pseudo beatitude feinte ,enfin pour moi..elle est feinte, car deux secondes plus tard il est capable de me prendre dans ses bras (il est beaucoup plus grand que moi) et de me faire danser comme on porte un petit enfant pour valser avec lui.
                  Toute ma vie a un gout amer, j ai l impression de vivre un cauchemar..Les rares moments de "normalité" m apportenet
                  beaucoup de joie car il sait etre affectueux a condition que je ne lui parle pas de moi..sinon il s assombrit et peut me dire des choses horribles..
                  il s est emmuré, le jour ou je lui ai dit que j avais pris un RV avec un psychiatre, et puis sans avertir il a changé d avis, il en parlait automatiquement comme une machine heureuse d avoir trouvé un mécanicien....
                  je n y comprenais plus rien..
                  tout ce que vous ecrivez, le fruit de vos recherches est calqué
                  sur lui, cela m a fait un bien fou de lire cela en plus des recherches que j avais effectuées car ce que vous dites en fait est un pur résumé, realiste, sans termes medicaux, bref.. je reconnais ma misère au travers de ce que vous ecrivez.

                  Commentaire


                  • Je vis avec un asperger...
                    L enfer quasi-quotidien



                    je sors de la maison ou cela vient encore de se produire pour la mille et unieme fois. Je vis un enfer, effectivement ce genre de bornaison, de rigidité froide et blessante, je viens encore de l expérimenter. De petites histoires sans interet virent au cauchemar car effectivement, l'on arrive a rien avec un être introverti qui est incapable de se mettre a la place de l'autre (ce qui est une condition indispensable si l 'on veut faire durer une relation) incapable (tant qu'il ne l'a pas décidé lui-même) de ressentir de la compassion, de la pitié, même de ressentir une quelconque crainte que l'autre finisse par se lasser et partir. L'on dirait un train emballé sans freins, pas la peine d 'essayer d'intervenir, de parler d,expliquer, il devient sourd a tout. Il Hurle par dessus moi quand j'essaye de lui expliquer mon point de vue (avec beaucoup de douceur pourtant puisque je connais son état) il se moque de ma douceur, il m'a craché dessus (oui vous avez bien lu) en disant que je le 'dégoute' aujourd hui la raison était au départ que j' envisageais de repeindre la chambre (????!!!)et vous qui vivez avec un Asperger, vous me croyez et me comprenez...un rien devient une montagne, car sa paranoia prend le dessus, et les mots sont interprétés, détourné, triturés pour qu'il apparaisse la' victime'.
                    Et moi aussi je l' aime, c'est une vie infernale, pas de rires spontanés, pas de complicité tout est compliqué a l' extrême, il faut que je renonce à avoir un état d'ame, une opinion, une personnalité si je veut un simulacre de bonheur. Je pense au suicide parfois justement parceque je l'aime, je prie pour arriver à m'en détacher suffisament.
                    Merci de me lire ca me fait tellement de bien.

                    Commentaire


                    • Je vis avec un asperger...
                      Conjointe d'asperger cherche empathie!



                      Bonjour,
                      Je suis avec mon conjoint depuis un peu plus de deux ans. Il a toujours été évident qu'il était 'particulier' et avait des lacunes sur le plan social. Il avait déjà été question d'Asperger mais sans plus. Cette semaine, il m'a fait des confidences qui viennent presque assurément confirmer ce diagnostique. Des comportements et obsessions qu'il cachait. Mais même sans ces choses qu'il cachait, c'était flagrant qu'il y avait qqchose de particulier chez lui. Il va faire une démarche pour se faire diagnostiquer officiellement.
                      Je ne suis pas étonnée du tout en fait. Je lis les descriptions de gens avec Asperger dans ce forum et j'y reconnais mon conjoint presque à la lettre.
                      J'ai un trop-plein présentement suite à cette nouvelle. Certes, ça ne change en rien notre relation. Il est le même homme qu'il était la semaine dernière! Toutefois, j'ai l'impression que ça explique ma souffrance à moi. Être en couple avec un Asperger, c'est souffrant. Quand j'ai besoin de tendresse et de réconfort et que je vois un bloc de glace devant moi, c'est tellement horrible. Il n'a pas d'empathie et il est inacapable de décoder le non verbal et le senti d'autrui. Je comprends qu'il souffre lui aussi, qu'il intellectualise tous ces codes du comportement et tente de mémorer les patterns pour arriver à la bonne conclusion lorsqu'ils se produisent. Ils ne les comprend pas, il les apprend et cherche à les identifier. C'est épuisant pour lui. Mais c'est épuisant pour moi aussi de devoir expliquer le senti plutôt que le vivre spontannément. Et sans parler de ses manies. J'ai pas toujours envie d'entendre ses discours quasi encyclopédiques. Parfois je l'interromps par un 'passé une belle journée mon amour?'. Ouf...
                      Alors maintenant je tenterai d'être plus indulgente envers tous ses comportements d'Asperger, mais ça ne change rien à mes besoins à moi. J'ai l'impression que c'est moi qui vais encore devoir m'assouplir mais que je n'y gagnerai rien. Je vais rester avec mes besoins de femme en couple, ou disons mes besoins humains que je souhaiterais voir comblés en grande partie par l'homme de ma vie. Je reste prise avec et j'ai l'impression que ça pourrit par en-dedans.
                      Je ne suis pas la personne la plus socialement adaptée qui soit, et c'est en partie pour ça que mon conjoint s'est intéressée à moi. Il voyait nos ressemblances, je voyais nos différences. L'apprivoisement a été long car ce n'est pas facile d'apprendre à le connaître, à le comprendre. Je m'en tire infiniment mieux que lui mais reste que je n'ai que deux amis et que le monde et son fonctionnement sont facilement source d'anxiété pour moi.
                      Bref.... j'aimerais parler à des gens qui vivent avec des adultes asperger. Je vois partout des ressources pour les parents d'enfants Asperger mais rien pour les couples. Je l'aime et il m'aime et ses intentions sont bonnes et sincères. Mais c'est difficile à vivre.
                      Merci à toutes.

                      Commentaire


                      • Conjointe d'asperger cherche empathie!
                        La rencontre ...



                        Bonjour,
                        je rebondis sur ton message car il m'interpelle pour 2 raisons : la première est que je me demande aussi si mon ami n'est pas asperger, et la 2è est que moi aussi, je ne me trouve pas non plus experte en relations humaines. Ce qui fait que je n'arrive pas si facilement à le quitter c'est, d'une part que j'ai des sentiments, mais aussi d'autre part parce que je me dis que peut-être avec un homme ""normal"", c'est moi qui pourrait paraître limite asperger et être quittée ... et donc que peut-être il n'est pas si loin d'être celui qu'il me faut.

                        Mais la question que je voulais te poser concerne votre rencontre et l'officialisation de votre couple.
                        En ce qui nous concerne, c'était une rencontre par site internet (rien d'étonnant vus nos profils et le boulot qui nous prend beaucoup de temps), et nous concernant, il n'y a pas vraiment de "nous" justement.

                        Il dit m'aimer mais ne pas être amoureux.
                        Je pourrais alors fuir tout simplement, sauf que je sais aussi que ça fait des années qu'il n'arrive plus à tomber amoureux; depuis le décès de sa soeur en fait.

                        Il dit se protéger et bloquer toute possibilité à la relation d'évoluer.

                        D'autre part, je vois rarement de vraie expression de bonheur sur son visage à mon arrivée, pas de regard qui s'illumine, rien.

                        Alors voilà, je me demandais comment toi tu avais fait pour que "vous" deveniez un couple à part entière, parce que moi dans de telles conditions, c'est impossible.

                        Ton ami exprime-t-il des choses avec son visage qui te donnent foi en son amour pour toi?

                        Et t'a-t-il dit t'aimer?

                        Commentaire


                        • J ai epousé un asperger sans le savoir
                          Avez-vous divorcé de vos maris asperger ?



                          Bonjour Fleur de cap, Kaya, Ithaque et les autres,

                          J'arrive un peu tard sur ce forum mais je tente un message quand même.

                          Je me reconnais dans 90% de ce que vous dites. Je suis mariée depuis 12 ans à un asperger très gentil, évidemment, mais qui me fait honte régulièrement, ce que j'assume de moins en moins bien, et surtout, qui se met de plus en plus souvent à me crier dessus ou sur les enfants, sans raison valable.

                          Nous avons trois enfants donc, de 11, 9 et 2 ans, le dernier étant arrivé par "surprise". Bien sûr, il voulait absolument le garder mais ne se demande jamais qui va s'occuper de lui à longueur de journée ...
                          Là n'est pas ma question aujourd'hui, je suis dingue de mon petit dernier.

                          Ma question est plus : "avez-vous divorcé de vos aspies respectifs ?" Je me sentirais coupable de le faire, vis-à-vis de lui, qui aura du mal à retrouver quelqu'un, mais je rêve de plus en plus de vivre un jour une vraie relation, avec un minimum de compréhension et de complicité et de tendresse. Même si je suis consciente qu'avec mes trois enfants, ce n'est pas pour demain ...

                          Les avez-vous quittés ? L'avez-vous regretté ? Comment a-t-il vécu la séparation ? Comment s'occupent-t-ils de leurs enfants quand ils les ont le week-end ? Je crains pour la sécurité du petit (piscines, etc.).

                          J'en ai parlé à une psy qui a refusé de faire des tests à mon mari alors qu'il était ok, sous prétexte que c'est moi qui suis dingue de vouloir quitter un homme aussi bien (!).

                          Merci de vos témoignages,
                          Avec toute mon amitié,

                          Louve blanche

                          Commentaire


                          • Je suis avec un asperger



                            Ce forum me rassure. je suis pas la seule à avoir une relation compliquée avec un homme qui a le Syndrome d'Asperger. Je me reconnais dans certains posts. est ce que vous croyez qu'il existe des psychologues pour couples ou quelque chose comme ca spécialisés pour les autistes aspergers ? et j'ai une autre question. je suis avec mon chéri depuis 7 ans et je me demandais si c'est possible que certains aspergers soient stériles ?

                            Commentaire


                            • Est-il asperger?



                              Je ne sais pas.... mais mon amoureux ressemble beaucoup à tout ce que vous dites! Mais aussi à tout ce que j'ai lu d'autre sur le sujet...
                              En ce moment je suis encore en train de pleurer, seule, pour le laisser tranquille. Aujourd'hui est son seul jour de congé de la semaine et j'ai encore cette sensation qu'il ne veut ou ne peut pas être avec moi, qu'il a besoin d'être seul, toujours, qu'il fait la tête (mais il me dit que non alors que rien ne me le montre dans son comportement). Je suis encore et encore en train d'essayer d'oublier mes besoins de femme en couple parce que je l'aime tellement! Je suis encore et encore en train d'essayer de me convaincre que pleurer seule est la meilleure solution parce qu'il ne peut pas faire autrement.
                              Parfois je suis tout de même en colère et j'explose, parfois ou souvent? je ne sais même pas. Dans ces cas là, comme dans les autres, il finit par m'expliquer que tout est de ma responsabilité, et s'il ne trouve pas d'argument, il invoque la déprime saisonnière ou tout autre explication fumeuse. Dès qu'il perçoit un mal-être chez moi, qu'il vienne de lui ou pas du tout, même s'il est physique, cela l' insupporte et peut le mettre très en colère. Il peut avoir de grosses crises d'angoisse violentes, jusqu'à lancer et casser des objets plus ou moins gros et plus ou moins dangereux. Dans ces cas-là il donne l'impression de me haïr réellement. Au début de notre relation, je crois qu'il a essayé de comprendre et de s'adapter, mais j'ai l'impression qu'il a laissé tombé, que c'est trop difficile.
                              Aujourd'hui cela fait 7 ans que dure notre relation. Je suis enceinte d'un deuxième enfant de lui et je l'aime plus que tout. Mais parfois je me demande aussi si je suis vraiment capable de tenir le coup, et d'être heureuse, ou au moins de m'en convaincre.
                              Y'a-t-il encore quelqu'un ici avec qui parler de tout ça?
                              Je n'en peux plus. Personne autour de moi ne comprend ça. Soit on me dit que je dois être plus exigeante, mais je le perdrais, soit on me dit que c'est faux, puisque je suis la seule à le connaître comme ça, avec les autres, il compense très bien, ce qui doit d'ailleurs lui demander d'immenses efforts!
                              Quelqu'un est-il encore par ici pour en parler?

                              Commentaire


                              • Tu peux m'écrire..



                                À mamanjeujeu: oui, je me reconnais énormément dans ce que tu écris. Tu peux m'écrire à treeonmyback@hotmail.com

                                Ce n'est pas mon adresse usuelle car je ne veux pas l'afficher sur un forum, mais écris-moi à cette adresse et je te donnerai ma vraie adresse perso. Les autres filles aussi, si vous voulez écrire... faudrait qu'on se mette toutes en contact. Ce serait bien de pouvoir échanger sur msn de temps en temps, de se faire un groupe de support virtuel!

                                à bientôt!

                                Commentaire


                                • Tu peux m'écrire..
                                  L'avantage du forum



                                  C'est que l'on peut justement se retrouver à plusieurs...
                                  Ne préfères-tu pas qu'on en discute ici? Est-ce que cela te gène?
                                  Dis moi si c'est le cas et je t'écrirai sur ton mail!
                                  A bientôt

                                  Commentaire


                                  • L'avantage du forum
                                    C'est trop distant à mon goût les posts



                                    Ce n'est pas que ça me gêne. Ce que je voudrais vraiment, c'est un groupe de support en personne, mais ça n'existe pas dans ma région. Je me disais que sur msn, on pourrait jaser en direct, peut-être même à plusieurs, et que ce serait presque comme si on était l'une en face de l'autre devant un bon café!

                                    L'approche des messages sur des forums est moins directe que l'échange 'live'. J'aime écrire mais un forum n'est pas le genre de contact que je recherche dans le cas présent. Je voudrais pouvoir parler de ce que je vis avec d'autres personnes mais l'approche par "post" me refroidi quelque peu...

                                    désolée...

                                    Commentaire


                                    • C'est trop distant à mon goût les posts
                                      ...



                                      je suis désolée mais je n'ai pas du tout le temps d'utiliser les discussions instantanées. Mon amoureux n'est plus du tout à la maison et j'ai une vie beaucoup beaucoup trop chargée pour pouvoir le faire. Tu vois, là je suis en train d'écrire tout en parlant avec ma fille parce que je suis tout le temps soit au travail, soit avec elle. J'ai pourtant, c'est vrai, besoin de parler! L'avantage du forum, c'est que je ne suis pas obligée de rester devant mon ordinateur tout le temps!
                                      Quand je serai en congé maternité ce sera certainement plus simple mais il faudra encore faire attention à ne pas laisser trainer de discussions dont je ne veux pas qu'elles soient vues... bref, ça me paraît compliqué!
                                      En même temps tout me paraît compliqué... j'ai encore fini par exploser ce matin sur une toute petite remarque... Il n'est jamais là, et quand il est là il est froid et distant... et comme je suis tellement fatiguée...
                                      Je n'arrive même plus à être claire.
                                      Bref, je veux bien te contacter par mail, il me semble qu'on pourra se parler de façon plus personnelle, y mettre des prénoms (ce qui simplifie la discussions), expliquer nos situations de vie... mais msn pour moi, ça n'est pas possible pour le moment...

                                      Commentaire


                                      • L enfer quasi-quotidien
                                        Marier à un asperger



                                        dans le cas , j'ai un mari , très compliqués , je pense qu'il a ce symptôme d'asperge, je me suis toujours disputé avec lui , j'ai vécus un enfer avec lui , y a aucune communication , il change de sujet tout le temps , il interprète mal ce que je dis , il est un bloc de glace, il a beaucoup de manies, il supporte pas le son des autres (la télévision si c'est moi qui l'allume ) , c'est les autres qui doivent s'adapter à son environnement , il ne peut pas supporter quand je manger un truc qui fait légèrement du bruit, il peut pas attabler à table, , il est très salissant , il laisse ses traces partout, le plus important pour lui c'est son travail , ses projets et la vue de gens et de sa famille, il est très gentil à lextérieure, il aime jouer les victimes, il éprouve le besoin de démontrer au gens que c'est moi la mauvaise et lui le bon. quand il rentre à la maison , il prend son ordinateur et commence à voir plein de match de football et à passer son temps à surfer sur internet , il discute pas avec moi , ne manger pas avec moi , il fait aucune activité avec moi quand on est à la maison , il éprouve aucun besoin de partager quelque chose avec moi, le seule besoin qu'il a réellement envers moi c'est quand il doit sortir pour une sortie , parce qu' il aime être accompagné , mais le problème , il s'enfiche des mes besoins lors de cette sortie , il peut jamais suspendre une activité pour le bien du foyer, quand il commence son travail il doit le finir à tout pris , on peut pas linterrompre , il a d'autre manie, il frotte tout le temps son sexe (ce n'est pas de la masturbation) mais c'est parce quil supporte pas le contacte de son sexe avec le slip ou le pantalon. me concernant ce qui m'a crée de plus de problème dans mes pensées , c'est sa gentillesse à l 'extérieur et sa méchanceté avec moi , il m'insulte , quand moi j'ai commencé à me défendre les choses se sont empirées , y a plus d'amour entre nous , j'ai un enfant avec lui de 2.5 ans , je pense tout le temps à cet enfant là , je me dis heureusement que j'ai pas un deuxième enfant avec lui , et lui pense la même chose , il passe son temps à me blâmer même après avoir fait des méchancetés énormes envers moi , il admet pas qu'en lui dise la même chose que ce qu ... lui même aux autres. pour moi je pense il a le syndrome d'asperger mélangé avec de la manipulation et du narcissisme , enfin je ne suis psy , mais je passe mon temps a faire de recherche pour comprendre mon cas. cela est important pour moi de comprendre c'est quoi le problème.

                                        Commentaire


                                        • Tu peux m'écrire..
                                          Besoin d'aide



                                          Je ne sais pas si la proposition toujours mais je pense que ça me ferait pas de mal d'échanger avec des personnes qui me comprennent (mon entourage ne connait mon compagnon que lorsqu'il fait des efforts et personne ne voit son handicap. On me répond que je suis chiante). Je suis en ménage avec mon compagnon asperger depuis 1 an et j'ai l'impression de vivre seule. L'impression qu'il est plus heureux quand je suis absente... ou plutôt non : Transparente ! Car il ne supporte pas quand je suis pas à la maison (il me dit que je suis son repère, que ma présence le réconforte...). J'ai essayé de lui dire que j'avais besoin de plus de tendresse, d'attentions, mais rien ne change...
                                          On est fiancés, le mariage est prévu l'année prochaine et je ne m'en réjouis plus, il me fait peur. Je suis pourtant folle de lui mais je me dis que ce serait signer pour une vie seule ! J'ai besoin de vos expériences, savoir comment vous faites pour avoir plus d'attentions de vos compagnons...

                                          Commentaire


                                          • Re: Syndrome d'asperger

                                            Besoin d'aide
                                            Je le soupçonne d'aperger, comment lui en parler?

                                            Bonjour,
                                            Cela faisait 4 ans que j'étais en couple avec une personne que je soupçonne d'être asperger. J'ai toujours deviné qu'il était particulier, à la lecture du descriptif de ce syndrome, je le reconnaît bien et me rappelle énormément de situations quotidiennes, qui ont été aussi la source de notre rupture. Trop de frustration, manque affectif, manque de communication, trop de rigidité. Cela fait 3 mois que nous sommes séparés, lui voudrait que l'on reprenne, mais je doute vraiment de pouvoir être heureuse avec lui même si je tiens à lui. Il ne peut pas communiquer même si je suis très patiente, ou alors vraiment très patiente en posant les bonnes questions, et encore, il faut creuser 15 ans et ça le gonfle, il est dans l'effort pour chercher quoi répondre, il n'y arrive pas, il ne comprend pas comment ça marche. Il est très intelligent, gentil, tendre à certains moments mais bloque sur les sentiments et relations humaines. Bref plein de points qui font que je me sent comme dans une prison dorée avec lui car nous sommes bien mais comme coupé du monde et même avec lui je me sent souvent seule. Je suis triste d'être séparée et il me manque mais je ne me vois pas non plus construire ma vie de cette manière, avec autant de frustration. Petit à petit ça m'a usé. Je suis un peu perdue, comment lui en parler? Et si je me trompais? En gros voici en vrac des indices me venant en tête sur ses comportements : Beaucoup de lecture sur l'actualité, Très bonne mémoire, Esprit analytique, Très fort en informatique, Il cartonne au boulot, Il est rigide sur certaines choses, mais déteste les dispute d'ailleurs il ne sait pas se disputer, Me regarde comme une chose étrange, Il m'imite aussi, Il est solitaire, il dit ne pas savoir comment réagir et qu il apprend, Il ne détecte pas les émotions, Ne sait pas exprimer ses sentiments et n y pense jamais, Ne sait pas comment faire face a une personne en détresse, Ne sais pas mentir, Personne dévouée et généreuse, Pas galant, Ne montre pas de signe d affection, Se mort sans cesse les lèvres et l'intérieur de la bouche, Est gêné comme un petit garçon quand je l'embrasse, Ne sais pas discuter de nous, des sujets importants comme les projets, il répond juste par oui ou non, Je dois vraiment creuser longtemps pour avoir plus de mots de sa part, N'a jamais de regret, C'est blanc ou noir pour lui.

                                            Merci beaucoup par avance pour vos conseils, j'en ai bien besoin...

                                            Commentaire


                                            • Re: Syndrome d'asperger

                                              Asperger

                                              j'ai été marié 12 ans à une femme qui est surement asperger, il y a 3 ans, elle est partie en me laissant nos 4 enfants, pourtant je suis tjs amoureux d'elle, mais impossible de parler avec elle de sentiments, ou des enfants, la elle se bloque est plus rien ne vient....
                                              c'est terrible d'etre en face d'elle, de ne pas savoir se qu'elle pense, se qu'elle veut, c'est extremement destructeur...

                                              Commentaire


                                              • Re: Syndrome d'asperger

                                                Je le soupçonne d'aperger, comment lui en parler?
                                                Je viens de lire ton message...

                                                et je dois dire que c'est troublant, je reconnais presque exactement mon amoureux dans tes propos.
                                                Je ne sais pas où tu en es avec lui.
                                                Si tu as réussi à t'en éloigner, chapeau et profite pour trouver quelqu'un qui te comprendras.
                                                Si tu es revenue avec lui, c'est que tu as fait le même choix que moi. Chez nous ça dure depuis 8 ans. Ça n'est pas tous les jours facile, ho que non ! Mais les moments merveilleux restent des moments merveilleux ! Et je l'aime...
                                                Quel que soit ton choix, tu ne seras jamais sure que c'était le bon... c'est pour ça qu'il faut être sure que c'est le bon en même temps...

                                                Commentaire


                                                • Re: Syndrome d'asperger

                                                  Je viens de lire ton message...
                                                  Nouvelle tentative

                                                  merci pour ton message. Je suis sur le point de revenir avec lui. j'hésite encore mais en même temps j'angoisse de ne plus être avec.

                                                  Commentaire

                                                  publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité