publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

De ma belle mere et de sa "maladie"

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • De ma belle mere et de sa "maladie"



    ma belle mere a tenté de se suicider quand elle est devenue grand mere il y a bientot 6 ans.

    elle a tres mal vécu pendant ma grossesse, et depuis elle a des hauts et des bas.

    elle est passée par beaucoup de phases, s'est faite détruire par les médecins et les médicaments forts, a subi des électrochocs, de multiples séjours en cliniques, etc

    aujourd'hui elle se dit victime de "sa maladie" elle croit dur comme fer que cette "maladie" (la depression) est génétique, et ATTEND que quelqu'un l'en débarrasse.

    Elle croit que c'est le décés de sa mere qui l'a mis dans cet état, alors que sa mere etait DCD bien plus longtemps avant.
    Bref elle refuse de voir certaines coincidences, évenements familiaux (son unique fils devenu pere...) en relation avec sa "maladie"
    Je l'ai accueillie chez moi et cela a été soupe à la grimace à chaque repas, refus de se resservir des plats que j'ai préparés (et mange des quantités infimes), critiques de nos enfants, critique notre gout pour la littérature et le contenu de notre bibliothèque, plaintes incessantes sur son dos, son ventre , son trou du Q, sa déprime, ses médicaments, son sommeil ETC. Elle refusait également de se promener, veut rester enfermée tout le temps en prétextant sa faiblesse...
    Bref j'ai passé des moments vraiment ennuyeux.

    Je croyais pouvoir lui ouvrir un peu l'esprit ces jours là en lui proposant par exemple un livre (tout public) de psycho traitant de problemes qu'elle subit: Elle a refusé catégoriquement de le lire. J'avais acheté ce livre à son attention et je l'ai lu, il contioent des solutions à ce qu'elle vit et aussi explique certains phénomènes. Elle n'a pas voulu en entendre parler.
    En fait elle m'a donné la nette impression de refuser de se sortir de son état où elle se complait.

    Je suis bien consciente que ce n'est pas une visite qui va changer son état. Consciente aussi que je ne suis pas une professionnelle de la relation d'aide, et que de toute façon cette relation d'aide est réservée aux professionnels et non aux membres de la famille mais j'aimerais quand meme pouvoir faire quelque chose de positif pour elle. je pense etre trop faible pour supporter sa présence: sa depression me mine, je deviens maussade et de mauvaise humeur. Je croyais etre plus forte que ça. Avec mon mari, nous pensions la faire revenir encore plusieurs fois pendant les week ends...

    Mais je ne sais plus?


    Mais QUOI faire pour elle?

  • Bonjour !



    on ne se " complait " pas dans une dépression !

    on est malade !

    on peut être incapable de lire , incapable de faire quoique ce soit , incapable de se sortir d'un état que l'on ne maîtrise pas ! tout peut devenir négatif !

    dans l'état où tu décris ta belle mère , il faut la faire aider par quelqu'un d'extérieur à la famille !trouver , le médecin qui lui conviendra et ne pas hésiter à changer de médecin s'il ne convient pas !

    ne te laisse surtout pas contaminer par son état ! laisse de côté sa mauvaise humeur ( qui est indépendant de sa volonté)et garde ta bonne humeur !ne l'écoute pas quand elle râle ! ce n'est pas grave !

    je vous souhaîte bon courage !

    Caty

    Commentaire


    • Bonjour !
      Coucou caty



      salut
      merci pour ton message.

      en fait, elle a déjà changé 1 fois de psy, elle a aussi une sophrologue. Je vois ma bm tous les 6 mois, ce qui est tres peu, mais cela me traumatise à chaque fois.

      elle habite a 200 km. Dans un certain sens, je ne sais pas si je dois l'inviter à nouveau.

      elle m'agace parce qu'elle dit des aneries sans arret. par exemple, elle dit que si elle ne sait pas qu'on est mercredi, c'est à cause de ses médicaments, etc, alors que toute personne ne travaillant pas perd un peu ce contact avec le calendrier et les jours d'école ou jour de repos!

      tout serait la faute de ses médicaments, et jamais d'elle, mais elle continue de les gober... je considère qu'elle n'a aucune volonté de s'en sortir réeellement quand on veut lui proposer des solutions et qu'elle refuse catégoriquement.
      et malheureusement ses critiques m'atteingnent!

      Commentaire


      • Coucou caty
        Préserves toi !



        Je connais malheureusement ce problème avec ma mère et pourtant mon père est vivant et il lui passe tous ses caprices. Elle est angoissée pour un rien et elle a fait le vide autour d'elle à cause de son caractère. Je suis la seule à lui téléphoner tous les jours, à l'aider à faire ses courses enfin je suis toujours présente, mais il faut tenir le choc avec ce genre de personnes, certes malades, mais qui refusent d'écouter les médecins, d'ailleurs plusieurs d'entre-eux, lui ont dit qu'elle "était insoignable", puisqu'elle reste enfermée dans cet état d'angoisses permanent. En plus, elle est assez tyranique avec ses enfants, nous avons toujours tort, elle,seule,a raison. Donc c'est épuisant et il faut avoir une certaine énergie pour subir son humeur. Mon père est d'ailleurs sous anti-dépresseurs et anxiolytiques; il va très bien et ne perd pas la tête et a 82 ans, il a une mémoire d'enfer ! alors les médicaments ne font pas perdre la tête loin de là !! c'est un homme avec qui on peut parler de tout, histoire, géo, politique, sports enfin il est très cultivé et n'a jamais refusé de se soigner ; d'ailleurs il a eu cette volonté d'y croire et d'y arriver. Ta belle-mère n'a pas cette volonté pour l'instant, je pense qu'une aide extérieure lui ferait le plus grand bien, il faut qu'elle vide son sac et vous n'êtes pas assez proches si intimes pour cela, ça se ressent dans ton message. Alors préserves toi ainsi que ta famille car pour être heureux il faut être un peu egoïste, il ne faut pas que les problèmes de ta belle-mère te bouffe ta vie et affecte l'équilibre de ta famille ; inconsciemment c'est peut-être ce qu'elle cherche ? On voit bien que tu veux l'aider mais elle ne veut pas de ton aide ! il faut être ferme avec ce genre de personne ! je parle en connaissance de cause même si je vais en choquer plus d'un ou d'une !! désolée !!
        Bon courage à toi et montres à ta belle-mère ta détermination à préserver ton couple et ta famille !
        Bonne journée Vito

        Commentaire


        • Je ne sais pas



          si tu arriveras à l'aider mais par contre je te félicite pour ta gentillesse, ton attention et ton ouverture d'esprit.

          Commentaire


          • Ta bm me fait penser à ma mère



            cf le post que je viens de poster...
            ton message suscite plusieurs réactions de ma part :
            - ta BM ne se complait pas dans sa maladie, elle est réelement malade et subit ce qu'elle vous fait subir. Elle subit son malheur et la cause de sa dépression peut très bien être lointaine dans le temps et que la naissance de ton fils ait tout faire remonter.
            - je pense par contre, qu'il ne faut pas trop donner non plus de sa personne. Ton mari et toi avez votre propre famille et c'est là que doit être votre priorité. Je peux sembler très dure, mais je vis cela, je sais de quoi je parle...
            - faites aussi attention à ne pas trop rentrer dans son jeu... A un certain stade de la dépression, les gens deviennent manipulateurs, ce n'est pas vraiment conscient c'est vrai... Mais c'est une réalité connue du corps médical. Elle vous met une pression psychologique à laquelle il faut savoir résister...
            Attention à ne pas toi même devenir dépressive, ce que j'ai frolé moi même, à trop porter ma mère sur les épaules alors que ce n'est pas ma place...
            Bref, je ne suis pas certaine de t'apporter qq chose. Ta BM est réellement Malade et elle a vraiment besoin de médicaments. Mais peut être que ceux qu'elle prends ne sont pas adaptés...
            Essaie de vivre ta propre vie, sans la délaisser mais sans faire de sacrifices juste pour rentrer dans son jeu...

            bon courage

            Marion

            Commentaire


            • Ta bm me fait penser à ma mère
              Merci marion



              je pense que tu as raison sur plusieurs points.
              Manipulatrice elle l'aj toujours été! Mais la c'est vrai , qu'à chaque fois qu'elle s'exprime, on dirait qu'elle cherche à ce que l'on s'appitoie sur son sort.
              je ne suis pas assez patiente, assez forte, assez courageuse et assez motivée pour la supporter. Je la vois pas souvent mais à chauqe fois cela me "traumatise"
              et tout ce qui s'est passé je cogite pendant au minimum une semaine, ce n'est pas de tout repos!
              c'est dur car c'est une femme seule, son mari est parti loin pour son travail (tres tres loin en fait) et elle se laisse aller completement.
              que faut il faire?
              son fils l'appelle de temps en temps, il la conseille et moi je trouve parfois que c'est déplacé, que c'est elle qui devrait etre la pour encourager son fils, elle n'a jamais été présente pour lui (élevé par d'autres membres de sa famille) donc oui elle a des problemes qui ne datent pas d'hier, pour avoir délaissé son enfant...
              et quand il l'appelle pour lui remonter le moral, cela n'a bien sur aucun effet, alors que faut il faire?

              Commentaire


              • Je ne sais pas
                Non



                je ne crois pas que tu me connaisses assez pour dire ça!!!!

                Commentaire


                • Merci marion
                  Si je le savais...



                  ce qu'il faut faire... tout irait bien mieux...
                  Je pense que si son mari est loin, ce n'est pas innocent. Ma grand-mère était comme ça avec mon grand-père et il se réfugiait dans le boulot.
                  Ma mère est comme ça et mon père s'est aussi réfugié dans le boulot horaires de dingues (7h 21h), déplacements fréquents... Tout va plus mal depuis qu'il a perdu son emploi à 57 ans, il a déjà eu du ... le vivre alors ma mère en plus...
                  Je n'ai aucune idée de ce qu'il faut faire et je suis moi même très dépourvue... (cf mon post bas "vivre avec la dépression d'un proche").
                  Je suis rentrée dans le jeu de ma mère pendant 8 ans, à ne pas la contredire, ne pas la contrarier, l'écouter dire des trucs très durs et me mettre la pression. Et depuis qu'elle a pété les plombs il y a 8 jours, j'ai décidé de ne plus rentrer dans son jeu.
                  A court terme c'est plus facile de prendre sur soi et de ne pas réagir, à long terme c'est néfaste car ça entretien sa dépression. Depuis 10 jours j'ai eu beaucoup de conversations sérieuses et dures avec ma mère pour lui dire ce que je pense de beaucoup de choses. Je veux lui faire comprendre que je ne suis pas d'accord avec ses raisonnements, qu'ils sont faux et qu'elle doit se soigner... Je lui dit des choses qui peuvent être dures à entendre mais qui sont LA réalité et qu'elle doit finir par affronter.
                  Je pense que ta situation est d'autant plus délicate qu'il ne s'agit pas de ta mère mais de ta belle-mère et que cela change beaucoup de choses. Perso, nous avons remarqué qu'elle ne joue psychologiquement qu'avec mon père et moi. Elle "craint" mon mari car elle sait ne pas avoir d'emprise psychologique sur lui... Du coup, elle refuse de lui parler depuis qu'elle va mal car elle a peur de s'entendre dire des choses qu'elle ne veut pas entendre...
                  D'autre part, tu ne peux pas intervenir de toi même sans avoir l'assentiment de ton mari. Je crois que tu dois surtout en discuter avec lui pour lui démontrer d'abord à lui à quel point elle est malade et qu'elle a besoin d'aide.
                  Je pense que le premier niveau d'aide est de cesser d'entrer dans son jeu, quitte à la blesser à court terme pour lui faire comprendre qu'elle est malade et qu'elle a besoin d'une aide extérieure car ce n'est pas à vous de la porter...

                  Allez, bon courage

                  Marion

                  Commentaire


                  • Je comprends



                    je raconte un peu ma situation. J'ai une fille de la partie, infirmière en psychiatrie. Je l'ai élevée seule 18 ans, son dipolme acquis , elle s'est mariée en 98, beau mariage divorcée et remariée depuis . j'ai un adorable petit fils bien éduqué, mais le problème c'est le manque de communication avec elle, je ne comprends pas pourquoi, j'ai tout sacrifié pour elle et ne l'ai jamais reproché. Il est vrai qu'en 98 j'ai fais une grosse dépression, pour moi je n'avais plus de but ! Mais depuis j'ai repris ma vie en main et depuis 8 ans je vis avec mon ami, on se marie le 21 avril. Elle doit être présente au mariage mais il y a 2 mois passés que je ne l'ai vue, elle ne fait aucun effort vers moi, son mari pareil aussi narcissique, c'est très dur ! Si l'on abonde pas dans leur sens, "il font 'la gueule', et pourtant on prend des gants avec eux, j'ai 58 ans mais jeune de caractère et j'aime les choses modernes, mon futur mari cadre est très gentil aussi, alors je souffre et j'ai l'impression que c'est ce qu'elle cherche, pourquoi ? Elle suit depuis 2 ans des cours de psychothérapeute, je trouve que c'est le comble, elle ne comprend pas déjà sa famille !!! Conclusion dans un sens ou ds un autre çà fait mal !
                    bon courage à toi aussi

                    Commentaire


                    • Préserves toi !
                      Coucou



                      Coucou....
                      Je viens d'avoir ( encore ) une conversation avec ma mère. Et j'ai eu un déclic.
                      Un "soucis" s'offre à moi en ce moment, je suis amoureuse d'un homme marié.. et j'en souffre. Je regarde sur internet et je vois que, je dois me demander pourquoi je recherche un telle sitution, pourquoi je m'interdis le bonheur ( même si j'ai déja vécu une histoire relativement heureuse de 16 ans ..; dont est issu mon fils ) ... effectivement, le manque de confiance en soi... en apprence sur moi... car je me trouve solide... et pourquoi alors ??? cette peur de s'impliquer dans une histoire ???? MAIS C'EST BIEN SUR !
                      j'habite a 30 mètres de chez mes parents. Ils me font presque vivre, j'i un travail mais de peu d'heure, alors ils bouchent les trous !
                      Et voilà !!!!!!!!!!!! .... bien sûr ... je ne veux pas prendre le risque de partir d'ici, parce que ma mère et malade et a besoin de moi ! J'ai rendez vous chez le psy mardi... au fond c'était pour ma relation pénible... mais.... je réfléchi et je me demande pourquoi effectivement, pourquoi j'en suis là.. Et ma mère vient... et depuis quelque temps bien que ma situation ne soit pas nouvelle, elle me pèse dans le sens ou ... hors mis le fait qu'elle me nourri comme si elle voulait me saigner à Noël pour les agappes, elle me propose souvant de l'argent, son chéquier.... sans mesures...; et un temps j'ai trouvé que c'était de la bonté... s'en est bien sur ! mais... maintenant, je me rends compte, puisque ça me pèse , que c'est une façon détournée et certes pas intentionnelle d'avoir la main sur moi....
                      :-/ ... et je gamberge.... en octobre elle s'est jeté dans un puis. Elle est miraculée.
                      Pas une égratignure. Elle se considère miraculée... ( elle boit aussi ) et suite a ça ... a arrêté de boire du jour au lendemain. Et moi qui l'ai sorti du puis... sauvé même ! ... j'ai réagit et changé de comportement ... je l'ai secoué et j'avais décidé de ne plus me laisser bouffer...
                      elle est trés directive et autoritaire.
                      Elle ne veut pas qu'on l'aide... mais elle a 75 ans et bien que trés en forme, n'a plus l'énergie pour faire le ménage, mais ne veut pas d'aide ! Moi je n'ai pas le droit de toucher quoique ce soit ! ce n'est pas mon rôle c'est SON foutoir !
                      Et je suis retombée petit à petit dans le cadre de l'enfant qui se tais... accepte son argent, ses plats....
                      .....
                      "préserve-toi" comme c'est bien dit et si juste .
                      Mais j'ai l'impression que c'est tellement ancré ! elle était dépréssive avant ma naissance ... j'ai compris ça .. à l'évocation de certains troubles qui sont révélateur d'une mère dépressive. J'ai 4 frères qui ne sont pas loin, et que se sont bien mobilisé aprés son suicide... je ne dis pas tenttive... car ... elle a sauté dans un puis de 12 mètres et ... 6 m d'eau.... elle y est resté 3 h... bref...
                      ils se sont mobilisés, mais... rapidmement comme elle allait mieux... ils ont laissé tomber. Et moi je suis là.. et bien qu'on s'netende trés bien leur réponse c'est : merci de t'occuper d'elle !
                      Super
                      ...
                      mon père lui ... Est éteint.
                      Pas bavard..; et c'est foutus tabous sur sa dépression et son alcoolisme.
                      Bref.
                      aujourd'hui et ce depuis quelque jours je me dis ... comme me disent mes copines Préserve toi !
                      Je suis forte de cractère... mais trés trés consiliante. Et je me suis dit que c'est de vivre avec une mère versatile, que je le suis devenue par force.
                      Toujours accomoder, arrondir les angles pour ne pas la froisser.
                      Comment me préserver ?
                      Partir est la solution.
                      Mais quasiment impossible.
                      Financièrement. Bien que ... si je le décide... c'est possible... mais peut être uqe je ne me sens pas assez mal pour abandonner tout ça.
                      Enfin ça fait du bien de partager tout ça.
                      Et je prends conscience que l'éducation est vraiment une affaire délicate. Et ce que je regète, c'est de devoir subir les troubles des autres. Alors... merci pour le : préserve toi, même s'il ne m'était pas adressé.... il s'adresse à tous les proches de dépressifs..... préservons nous.
                      Fuiyons !!!!!!!!
                      je vais chercher un livre à lire... ( je viens d'acheter un truc sur l'adultère pour essayer de comprendre mon copain... et je vais chercher un livre pour apprendre à être égoïste. Enfin à prendre soin de moi, à ... penser à moi... pour être bien dans ma peau... et HEUREUSE sans porter les troubles de ma mère dont je ne suis pas responsable !!!! Alors merci pour ce coin de ciel bleu !

                      Commentaire

                      Publicité

                      Forum-Archive: 2006-042007-042010-04

                      publicité

                      Chargement...
                      X

                      publicité