publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mon papa a fait un avc le 12 avril 2005

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mon papa a fait un avc le 12 avril 2005



    Bonjour,
    Si j'avais cru un jour discuter sur ce forum !!!
    Et bien me voilà, je m'appelle Martine et mon papa qui a 58 ans nous a fait un bel AVC ischémique sur la carotide droite.
    Le traitement par thrombolise n'ayant pas marché dans les 6 heures, certaines parties de son cerveau droits sont définitivement endommagées.
    Mon papa est donc hémiplégique du côté gauche... il ne sait même plus qu'il a un côté gauche. Mon papa était un être plein de vie et très dynamique, très autonome. J'ai tellement de peine !!
    Il a pris conscience seulement ce week-end de sa paralysie et m'a même dit qu'il ne voulait pas vivre en ayant conscience qu'il peut mourir n'importe quand. J'en ai eu mal au ventre. En plus, il habite dans les Alpes Maritimes, on l'a donc transporté sur Nice, alors que moi j'habite et je travaille sur Lyon.
    Je n'ai pu prendre que quelques jours quand il était aux soins intensifs mais je pense redescendre le voir ce week-end. Cependant, je culpabilise car je n'aurais pas les moyens d'aller le voir plus d'une fois par mois, et je ne me sens pas le droit de le faire monter sur Lyon car je pense qu'il a tous ses amis et sa vie là-bas et que donc, c'est très important pour lui de rester dans la région où il a choisi de vivre.
    Voilà, je ne me laisse pas aller car pour lui, je dois me battre pour son maintien de salaire, la sécu, sa mutuelle, son appartement, son transfert en maison de rééducation. Je suis sur les genoux, mais quand je pense à lui, cela me donne des ailes.
    Enfin voilà, merci de m'avoir lue.
    Martine

  • Mon mari aussi



    a fait un gros AVC en octobre 2002. depuis il a le cote gauche paralyse, n'a plus de memoire immediate, a beaucoup de mal à s'exprimer et vit dans la plus totale dependance. depuis donc 2 ans 1/2 je m'occupe de lui tout en travaillant à l'exterieur, les jours sont durs et le moral en prend un coup. pour le reposer mon medecin l'a fait mettre 3 semaines dans une maison de repos, depuis qu'il est rentré c'est la catastrophe, il ne mange plus seul du tout (avant la moitie de son repas)j'appréhende de reprendre mon travail demain je ne sais comment je vais m'organiser notamment le midi.il est atone, aphasique et reste la plupart du temps les yeux fermes (il est dans son monde) et sourd à tout ce qui l'entoure.
    il faut laisser le malade au maximum dans son environnement. faire une demande d'APA qui demande de plus en plus une grosse participation financiere pour avoir des auxiliaires de vie. l'infirmier vient 2 à 3 fois par jour selon la demande du medecin, le kiné passe tous les matins, l'otophoniste 2 fois par semaine et essayer d'avoir des amis fideles pour les a coups de la vie et pour remonter le moral
    bon courage à toi merci des conseils que l'on peut me donner pour améliorer le quotidien.

    Commentaire


    • Bonjour




      Je connais cette situation : mon père a fait un AVC en octobre 2004. Depuis, il est hémiplégique du coté droit, aphasique et na plus de mémoire immédiate. De plus, certains événements et personnes davant lavc sont complètement oubliés !
      Comme je ne peux pas matériellement men occuper il est à lhôpital depuis ce moment. Les démarches sont très longues pour tout régler !!!
      Je crois quil ne faut surtout pas se culpabiliser mais se dire quon fait notre maximum.
      De toute façon, dans les cas aussi graves , où la personne ne récupère pas rapidement, leur personnalité change complètement. Dans le cas de mon père, parfois il ne me reconnaît pas, il faut lui ré expliquer les mêmes choses toutes les 5 minutes. Il peut se prendre la tête à chercher un objet qui est à coté. Cest bizarre, cest quelquun dautre.
      Ses médecins mont recommandé daller voir un psy. Mais personnellement, je nai pas encore rencontré de psy qui ait du faire des heures de queue à la sécu pour sentendre dire quil manque lattestation xxxxxx !!! alors on verra plus tard.
      Mais jai découvert depuis peu que le conseil général pouvait fournir des aides. Alors je me lance dans les démarches (encore dautres). Cest lassistante sociale qui ma bien informée.
      Bon courage à toi

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2005-042005-05

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité