publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Est -ce grave?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Est -ce grave?




    Bonjour,

    Je m'appelle Isabelle, j'ai 44 ans et 4 enfants.Je m'inquiété car depuis quelque temps j'ai beaucoup de trous de mémoire,sans conséquence dans la vie de tous les jours
    heureusement.Je retrouve le chemein de chez moi, le nom des personnes qui m'entourent...Par contre je suis incapable de me souvenir des noms d'acteurs connus (ça me revient beaucoup plus tard), des oublis de noms de fleurs , de race de chiens, de films.Je suis tout a fait autonome dans la vie de tous les jours.Tous ces trous de mémoire m'inquiètent et depuis que j'ai lu que la maladie d'alzeimer débute par des trous de mémoire je panique....
    Avez vous vous aussi souvent des trous de mémoire? Je ne suis pas spécialement fatiguée en ce moment..


    Merci

    Bonne soirée


    ISABELLE

  • Ça



    arrive à beaucoup de monde,où sont mes clés,des papiers ,c'est pareil;les acteurs ont ne les préquentent pas tous les jours ,beaucoup de personnes oublient les noms de fleurs ,chien... ,entretiens ta mémoire ,jeux de lettre
    mais si tu es inquiète et ça te pertube consultes ton généraliste qui t'orientera vers un neurologue,en ce qui conserne l'orhographe,il arrive souvent que l'on ne sait plus comment ça s'écrit tel ou tel mot
    a

    Commentaire


    • Incohérences et absences



      Bonjour Isabelle,
      Je vais avoir 42 ans au mois d'août.
      En avril 2003, j'ai eu un accident de voiture au cours duquel j'ai la tête qui a percuté le plafond de la voiture, puis l'appuie-tête. Dans un premier temps, pendant environ un an, j'ai eu des maux de tête effroyables (chose que je ne connaissais pas avant). Ensuite, en juillet 2004, j'ai "pété un plomb" : ça a commencé au travail par des petites incohérences sans conséquence grave (heureusement), puis un jour j'ai eu une crise d'hilarité qui a duré tout un après-midi et une partie de la soirée ! En plus de ma dépression chronique qui date de nombreuses années, me voilà à présent en arrêt maladie depuis septembre 2004 : j'ai des absences et des incohérences, j'oublie les choses importantes, j'ai de plus en plus de mal à gérer mon quotidien (c'est mon père qui a 82 ans qui me dit "pense à faire ça"... Le comble !). Je "n'imprime pas" les choses récentes, je suis complètement apathique (pas de motivation) et je me sens fatiguée en permanence. Ma moyenne est d'une nuit blanche par semaine et parfois je me rattrape en faisant le tour du cadran la nuit suivante ! Ma plus grosse peur date d'il y a deux jours : j'avais sorti mon ordonnance pour faire renouveler ma prescription ; or je l'ai ensuite cherchée pendant plus d'une heure ; j'ai alors été prise d'une crise de panique et j'ai chialé pratiquement toute la journé, y compris l'après-midi en faisant du jardinage ! J'ai finalement retrouvé l'ordonnance à un endroit où elle n'avait absolument rien à faire : dans une pochette avec une photo que j'ai mise en vente sur Ebay ! Comme je le disais, j'ai de plus en plus de mal à assumer mon quotidien et il m'arrive même à présent de me "négliger" (trainer en pyjama toute la journée, avoir la flemme de prendre une douche...). Ce qui m'inquiète par dessus tout est que je me sens complètement dépassée au niveau administratif : l'autre fois, j'avais perdu ma prolongation d'arrêt de travail et je ne l'ai envoyée qu'au bout de 15 jours ! J'ai le compte en banque dans le rouge etc... Où je m'inquiète, c'est que je me dis que, lorsque mon père ne sera plus là, si je continue à me dégrader de la sorte, il faudra envisager la curatelle, sinon la tutelle. Je compte faire une demande à la Cotorep, pour avoir au moins une protection contre un éventuel licenciement (car je ne suis qu'en maladie et non pas en "longue maladie").
      Quand je compare ton cas par rapport au mien, je ne pense pas que ce soit aussi grave. C'est peut-être dû à une fatigue passagère, à du surmenage, à une déprime passagère ?...
      Je te souhaite bon courage et je suis de tout coeur avec toi.
      Amitiés,
      Fanfan

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2005-102006-04

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité