publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Retour sur experience: chirurgie réfractive

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Retour sur experience: chirurgie réfractive



    Bonjour,
    Je me suis faite opérer il y a 1 mois environ de la myopie et de l'astigmatie à la Clinique de la Vision et je voudrais partager avec vous mon expérience.

    Tout d'abord avant l'opération, mon chirurgien ne m' pas informé par voie orale de l'ensemble des effets secondaires de cette chirurgie, ce qui est pour moi une faute. j'ai reçu par contre un dossier dans lequel 3/4 lignes lui étaient consacrées (auxquelles j'avais fait à peine attention avant l'opération...)

    L'opération en elle même s'est bien déroulée. Il n'y avait rien de traumatisant. On nous pose des écarteurs de yeux (ce qui n'est pas méchant), puis on nous injecte un collyre anesthésiant. Une machine s'approche d'un il, on fixe une point noir pendant 5 secondes et c'est au tour de l'autre il. Ensuite, l'ophtalmo fait une petite manipulation sur la cornée. On ne ressent absolument aucune douleur pendant l'opération.
    On larmoie un peu pendant quelques heures et ca pique.
    Par contre, j'ai eu du mal à vivre l'ensemble des effets secondaires de cette chirurgie.
    On peut aller travailler des le surlendemain de l'opération, mais on voit un peu flou, avec un voile qui s'estompe petit à petit. Pour ma part, ma vue s'est améliorée au bout d'un mois environ.

    Par contre, l'effet secondaire auquel je n'étais pas préparée du tout est la sècheresse oculaire assez forte pendant les mois qui suivent l'opération, qui doit s'estomper dans l'année qui suit l'opération.
    Je vois flou la plupart du temps à cause de cette sècheresse. J'ai toujours peur de manquer de larmes. Le soir, je ne peux pas veiller car je ressens sans arrêt des gênes (sensation de l'il sec, tiraillements parfois, petits picotements, je limite mes clignements de yeux). Même la nuit, il m'arrive de me lever pour mettre du collyre !
    Il est important alors de varier les types de collyre que l'on utilise. Il est tout de même difficile de vivre normalement sans penser à ce manque d'hydratation de l'il.

    Et puis le second effet secondaire que je remarque, c'est que ma sensibilité à la lumière a augmenté en partie du fait de la sècheresse oculaire. Donc, je sors toujours maintenant accompagnée d'une paire de lunettes de soleil (même par temps nuageux).
    Je peux être éblouie même dans un appartement avec les volets ouverts, ou devant un écran ce qui est assez désagréable.

    Sinon, d'une manière générale, on ne doit pas sous-estimer l'aspect psychologique de l'opération qui est irréversible et le changement que cela entraine sur le quotidien. Pour ma part, j'ai eu du mal à accepter que j'avais fait opérer des yeux sains et "naturels" bien qu'assez myopes.
    Il est difficile de constater que notre vision change d'un jour à l'autre (par rapport à la sensibilité au soleil, au travail sur écran...)
    L'impact de cette opération n'est pas bénin, et j'invite les lecteurs à bien réfléchir (et à faire murir sa décision plusieurs mois voir plusieurs années) avant de se lancer.

    Par ailleurs, je vous invite à faire très attention à tout le coté commercial de cette opération et à résister aux chants des sirènes que l'on entend en ce moment un peu partout. On paye le l'ophtalmo qui nous opère et la machine très cher (pour 10 minutes d'opération), ce qui peut avoir un impact très fort sur l'objectivité du médecin ou de la clinique ! C'est pourquoi il est aussi important d'en parler autour de soi et de ne pas hésiter à voir plusieurs médecins (en hôpital, en clinique)... avant de prendre une décision.

    Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une opération de confort qui n'est pas indispensable au patient.

    J'ai essayé d'exprimer ce que j'ai ressenti à 1 mois de l'opération.
    Je continuerai mon récit les mois suivants.



Publicité

Forum-Archive: 2014-05

publicité

Chargement...
X

publicité