publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le pervers narcissique, ou: le gars qui bat la psychanalyse par 53 à 0

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le pervers narcissique, ou: le gars qui bat la psychanalyse par 53 à 0



    Bonsoir,

    je connais un gars qui est un pervers narcissique (ce n'est pas une
    pathologie marquée dans le DSM mais il correspond aux définitions qu'en
    donnent les sites Web), ça fait vingt-cinq ans qu'il est en analyse (avec
    des interruptions quand même je crois) et il reste narcissique, mégalo,
    mytho...
    La psychanalyse obtient de bons résultats pour les névroses, mais peut-être
    que pour ce type de pathologie il n'y a que la chambre d'isolement ?

    Autre piste : il dit souvent que depuis le temps, sa psychanalyste est
    devenue une amie pour lui. Si c'est vrai, est-ce que ça peut expliquer qu'il
    n'avance pas ?

    Sa femme est depuis peu en analyse avec la même
    analyste. Est-ce conforme aux "canons" de la psychanalyse ?

    (Je précise que pour ce gars et sa mousmé il s'agit de psychanalyse
    jungienne).

  • Concernant la sémiologie...



    Le Dsm3 4 ou 5(?) est un outil antipsychanalyse qui prétend objectiver les troubles mentaux - et qui ne s'occupe pas (au mieux) de l'inconscient, de l'intrapsychique. Rien à voir avec la sémiologie psychiatrique de l'école française d'Henri Ey. Mais bon, le DSM est un outil, travaillé, il permet des "repérages" pour les psys en herbe qui sévissent dans les HP. Concernant la perversion - plus exactement la structure perverse, quelque chose qui s'articule et se construit sur le déni de la castration et de la différence des sexes, il y a des pervers dangereux, certes, mais la plupart sont surtout ridicules (si vous avez l'occasion de consulter dans une bibli quelconque "structures et perversions" de Joël Dor, vous tomberez sur des descriptions de cas. Le pervers nie la différence des sexes mais fait "comme si" il ne le savait pas. Il a besoin de "vérifier" (ce qui s'actualise en des comportements aberrants : le voyeurisme - même s'il n'y voit rien, le fétichisme...).
    Pour aller dans votre sens, les psychanalystes parlent des pervers. Et effectivement, ils se "défendent" au mieux, face à l'angoisse par des positions narcissiques.
    Mais à ma connaissance, peu d'entre eux consultent, sauf si leur comportement peut leur poser des problèmes sur le plan juridicolégal.
    Dans ma consultation, en une bonne dizaine d'années, je n'ai diagnostiqué aucun cas de "pervers", au sens structural ( ce que l'on peut pointer en séance). Il est vrai que je n'ai pas 30 séances par semaine, - je travaille en partie dans un hôpital- Par contre des névrosés, des limites, des psychotiques, oui, en pagaille. Cela m'a également été renvoyé par des collègues psys en libéraux : peu de pervers, et les pervers dangereux sont envoyés par des ... autorités supérieures. Quant aux fameux "états limites", c'est encore autre chose : il y a chez eux des "émergences de processus primaire" qui génèrent de l'angoisse (autrou du corps).

    Mais vous avez bien raison. D'ailleurs le grand Joël Dor l'avait dit : en séances, le pervers réserve sa dernière balle pour le psy. Il peut être dangereux (pas seulement physiquement, il en "veut" au psy, sa famille peut être visée). Tout cela pour dire que si je vois venir chez moi un clône de Dutroux...(un diagnostic est vite fait, il est assez sûr)... je mets le prix de la séance à 200 euros (histoire de l'éloigner, c'est la méthode!...)

    bonne soirée Thunderbird.

    PS : concernant les pratiques décrites dans votre post, nos amis jungiens me semblent avoir des pratiques particulières (mais cela ne nous étonne pas!)


    Commentaire


    • Concernant la sémiologie...
      Comment est-ce possible?



      De nier la différence des sexes?

      Commentaire


      • Concernant la sémiologie...
        Approche du pervers narcissique



        Thunderbird, j'ai lu attentivement votre propos et j'aimerais votre point de vue sur ce qui peut ou non changer chez un pervers narcissique: a priori, je reste assez pessimiste sur d'éventuelles modifications du comportement , une psychanalyse peut elle amener le sujet à "changer" ou est ce un leurre?....
        les victimes ou conjoints des pervers narcissiques n'ont ils ou elles pour solution que la fuite?
        merci de votre réponse

        Commentaire


        • Approche du pervers narcissique
          Rectification



          le message de fanyhome s'adresse à dutronc19 pardon....

          Commentaire


          • Le pervers narcissique



            Bonjour Thunderbird,

            Qu'est ce qui te fait dire que le gars dont tu parles est un pervers narcissique?

            libellule288

            Commentaire


            • Thunderbird64



              Bonsoir Thunderbird

              Jai juste une question pour linstant qui mest venue toute de suite en vous lisant.
              Qui êtes-vous par rapport à cet homme ?

              Amitiés, Ingrid


              (sinon, vous avez une drôle de façon de qualifier la femme, vous ! Ca donne quoi au masculin ?)

              Commentaire


              • Rien que ça !



                Une thérapie qui dure 25 ans est -elle encore une thérapie ? D'après l'abscence d'amélioration il apparait que non.
                Psychanalyste devenue une amie ? AH ? il ne la paye donc plus car payer un ami (e ) pour bavarder est -ce vraiment un ami (e )?
                Bref, la psychanalyse pour moi c'est une immense fumisterie qui serait un moindre mal si malheureusement les psychiatres ne l'utilisaient pas.
                Notre système de santé mentale est complètement perverti à cause de ce dogme inepte qui fait retarder les bons diagnostics quand on est dans la maladie mentale.
                Je connais bien ces milieux psycha et nul part ailleurs je n'ai rencontré autant d'arrogance et de mépris ( déguisé habilement ) pour la souffrance humaine.

                Commentaire

                Publicité

                publicité

                Chargement...
                X

                publicité