publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mon compagnon est paranoiaque

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mon compagnon est paranoiaque



    Le diagnostique est tombé il y a 3semaines.Nous sommes un"jeune"couple de 20mois meme si nous approchons des 50ans.Enfin la bonne personne me suis je dis au bout de quelques mois,à notre age nous allons penser à nous et profiter,les enfants sont grands ect..Il y a6mois il a eu sa 1ere crise(sauf que je ne le savais pas),violence verbale,culpabilité dirigée contre moi,raison pour tout,prise de medocs dans le but de dormir 2jours et j'en passe.Il suivait une psy depuis quelques mois car un de ses fils s'était tué en voiture.Je l'ai appellé en urgence étant éffrayée par son comportement,elle m'a recu,et je suis reparti comme j'étais venue.Le décès de son fils,c'est tout ce qu'on m'a dit alors que moi je ressentais tellement les choses autrement,rien de son comportement était normal.Que peut on faire quand les pros vous disent en gros que ca va passer??c'est passé oui,après super comme d'hab et début juillet isolement pendant 1mois dans la chambre jusqu'au jour ou tout a redemarré comme en avril sauf que là j'ai réagis en lui montrant que je n'acceptais pas et que son comportement démontrait certainement quelque chose de plus"grave"que son deuil et que je ne pouvais plus supporter toute cette agressivité,car avec les autres il était super mais j'étais la seule a etre agréssée,montrée du doigt,la seule qui le comprenait pas ect...j'étais son bouc émissaire,le seul et à coté de ca,il me disait qu'il m'aimait.Voyant que j'allais laisser tomber notre couple,il a réagit en voulant aller voir sa psy mais avec moi m'a t'il dit,ce que nous avons fait.J'ai redis et encore plus dans les moindres détails tout ce qui me semblait anormal dans son comportement et là,la psy a enfin ouvert les yeux en disant"ah mais je n'avais pas compris les choses comme ca"!!!!!!hospitalisation en psychiatrie tout d'abord ou elle m'a donc annoncé le diagnostique il y a peu,paranoia,dépression récurrente,personnalité psychorigide et ce,depuis des dizaines d'années.Le deuil de son fils n'a donc rien à voir la dedans(18mois)meme s'il n'a rien arrangé bien sur.Il aurait de toute facon recommencé m'a t'elle dit puisqu'il est paranoiaque depuis si longtemps.Ca m'a expliqué beaucoup de choses,meme les plus"minimes"quant à ses réflexions ou ses jugements parfois que je trouvais étonnants ou excessifs.Tout le temps son Hospitalisation dans notre ville,il m'injuriait,me critiquait,m'agressait car on lui laissait en permanence son portable,ce qui fait qu'un jour j'ai réfusé qu'il vienne en perm.Il est depuis 2jours dans une clinique spécialisée dans notre région.Ce que je ne comprends pas c'est qu'on me laisse toute seule devant cette fatalité,personne pour m'aider,me conseiller face à sa maladie,je suis en colère car oui c'est normal que l'on s'occupe des malades mais les familles souffrent elles aussi et ca,tout le monde s'en fiche j'ai l'impression.De plus,sa propre famille n'est pas intéressée par ce qui se passe,le déni,je crois aussi qu'ils ont du galérer dans le passé avec lui à ce que j'ai cru comprendre,Je suis pour l'instant incapable de prendre une décision nous concernant meme si je suis peu optimiste mais je l'aime.Je me fais confiance pour savoir quoi décider le moment venu mais j'aimerais savoir si certaines personnes vivent une vie à peu près normale avec un malade paranoiaque.J'ai besoin d'aide, merci

  • Mon conjoint serait sensitif



    Bonjour;
    C'est en cherchant des personnes qui ne sont pas mis au courant du diagnostic par les pros que j'ai trouvé votre post.
    Je suis aussi scandalisé par les psychiatres qui écoutent les conjoints de malades et leur cachent la vérité.
    Mon cas est peut-être édifiant, le voici, il pourrait vous aider à relativiser votre calvaire:
    Nous sommes mariés depuis 30 ans, de la même culture, niveau intellectuel (>bac 5) la cinquantaine. Tout pour aller bien ensemble. Mais ma femme est bizarre:jugement des situations intuitif et erroné, culture du secret en tout, au travail, pour ses activités même anodines, dissimulation, voire mensonges pour des broutilles, peu d'amis, ne discute jamais les décisions concernant le couple, ne négocie jamais, elle dit les choses et si son idée est discutée, elle se tait ou se braque, devenant rancunière et se ferme. Elle s'isole de temps en temps sans raison apparente, avec une sorte de rejet (comme si elle me haïssait d'un coup), puis revenait dans les sentiments après. Elle est manipulatrice, soufflant le chaud et le froid, un matin elle reconnait qu'elle a fait mal et le soir elle devient virulente, hautaine, agressive et dédaigneuse. insultante, rigide, aucun argument pour la convaincre. Ses décisions non partagées et basées sur des jugements faux peuvent concerner tous les aspects de notre vie: enfants, attitudes équivoques ou de séduction inconscientes au travail, à la plage, avec ses collègues, la famille lointaine, les enfants. Ses jugements sont erronés souvent, basés sur la réalité mais sans prendre tous les aspects de leur déroulement. Impossible de la raisonner, aucune logique ne lui est accessible. Elle ne revient jamais sur ces faits, ne s'excuse jamais, quoiqu'elle fasse qui m'humilie, m'accuse injustement. Jugez en à partir de cet échantillon: accusation de l'avoir frappé, elle appelle la Police et s'en va sans attendre, me laissant seul à leur expliquer son ignominie, elle m'accuse de paranoïa le même jour et refuse de me parler sauf devant un psy (elle est médecin, vous voyez l'infamie). Je passe moi même chez 3 psy, plusieurs séances, diagnostic négatif à chaque fois, mais elle n'entend rien. Elle fait de l'aliénation parentale et mes enfants convaincus et manipulés m'ont déclaré un moment leur haine et ne me reconnaissaient plus comme leur père.
    Elle était aussi parfois dans la culpabilité, l'excès de gentillesse, les calins et les attitudes presqu'envahissantes. Et puis ensuite elle basculait. Quand elle a daigné venir m'accompagner chez les psy (deux psy différents), c'était pour tout me mettre sur le dos. Le délire de relation était évident, mais qu'ont fait les psy? Ils ne lui ont rien dit, rien fait. A moi, ils racontaient des salades, pourtant le 1er psy vue seul puis à deux, avait vu de suite qu'elle délirait (tout était de ma faute depuis toujours, les enfants pareils disait elle). La psy lui a dit que je ne suis pas parano, mais le soir elle recommence et fait dire au psy le contraire. La séance suivante, je réexplique le problème de jugement au médecin, elle me répond par le silence et des phrases vagues, dans lesquelles, il est vrai j'ai retenu le diagnostic de "sensitivité et la dépression profonde qui peut amener au délire parano". Le 2ème psy était encore plus mauvais, car il ne savait pas si ce qu'elle disait était vrai ou faux. Pourtant j'ai donné les éléments et certains justificatifs (haldol qu'elle prenait, etc). Rien de leur part.
    J'en suis écoeuré et mal chez moi. Mes enfants souffrent. Nous avons payé des médecins qui se foutaient de nous et de notre santé. Actuellement, je ne sais plus quoi faire. J'ai tout arrêté, mon conjoint est dans le mutisme le plus total et moi dans l'impasse. Que faire ? fuir en laissant les enfants dans la tourmente. Qui sera la victime si je ne suis pas là ? Pourtant, avec les conseils d'un médecin, je sais qu'elle pourrait vite accepter de se soigner, car il lui arrive d'avoir des instants de lucidité mais vite elle bascule dans le déni et la haine qui se cristallise UNIQUEMENT sur moi.
    J'étais très long, mais voilà mon calvaire sans aucune assistance des médecins. Ignoble et criminel.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2012-10

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité