publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Des psychiatres mis en cause pour avoir libéré un fou meurtrier

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Des psychiatres mis en cause pour avoir libéré un fou meurtrier



    Gap (Hautes-Alpes)

    Michel Trabuc, le fils d'un octogénaire assassiné il y a trois ans à coups de hache par un malade mental à Gap, a décidé de porter plainte au pénal contre les psychiatres et le préfet de région qui ont laissé sortir l'agresseur de son père de l'hôpital psychiatrique dans lequel il était interné après de précédentes agressions.

    Le 9 mars 2004, Michel Trabuc est confronté à une vision d'horreur : "On m'a appelé pour me dire que mon père, âgé de 83 ans, venait d'être victime d'une agression. J'ai pensé à un simple vol de portefeuille. Quand je suis arrivé devant chez lui, il baignait dans une mare de sang. Il venait d'être tué à coups de hache sur la tête."

    L'auteur des faits est arrêté. Il s'agit de Joël Gaillard, 35 ans, un homme déjà connu de la justice pour avoir attaqué avec un couteau un concierge de Marseille et tenté de tuer en 2001 le propriétaire d'un centre équestre des Hautes-Alpes. Chaque fois, des expertises concluent à son irresponsabilité au moment des faits. Car l'homme souffre de schizophrénie. Il bénéficie de non-lieux de la part de la justice, mais est interné d'office à l'hôpital Edouard-Toulouse de Marseille.

    Pourtant, en décembre 2003, il obtient une autorisation de sortie de la part des psychiatres. Le préfet de région confirme cette décision. Son médecin souhaite l'hospitaliser à nouveau mais l'homme refuse et Joël Gaillard disparaît dans la nature.

    Le 9 mars 2004, Gaillard réapparaît à Gap et tue sans mobile apparent Germain Trabuc. "Si les psychiatres et le préfet de région n'avaient pas laissé sortir Gaillard, jamais mon père n'aurait été tué dans des conditions aussi atroces. Quand un chirurgien fait une faute lors d'une opération, il peut être poursuivi. Cela doit être pareil pour les psychiatres. Car pour moi, ils ont commis une faute grave dans cette affaire", estime Michel Trabuc.

    Son avocat, M e Christophe Guy, considère que des poursuites sont possibles car l'article 121-3 du Code pénal stipule que les personnes physiques qui n'ont pas causé de dommage mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage, ou qui n'ont pas pris les mesures permettant de l'éviter, sont responsables pénalement s'il est établi qu'elles ont, soit violé de façon manifestement délibérée une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, soit commis une faute caractérisée qui exposait autrui à un risque d'une particulière gravité qu'elles ne pouvaient ignorer. Or, la dangerosité de Joël Gaillard était connue de tous et au premier chef des psychiatres. Quant au préfet, il aurait pu s'opposer à la décision des médecins et il ne l'a pas fait", conclut l'avocat.

    Pour Michel Trabuc, "les psychiatres doivent désormais assumer leur responsabilité car il y a eu trop de drames provoqués par des malades mentaux qu'ils ont laissé sortir de leurs établissements. Il faudrait également changer la loi afin que la justice puisse condamner ces malades auteurs d'agressions à être internés de longues années sans possibilité de sortie."

    Le Parisien , dimanche 11 mars 2007

    http://www.leparisien.com/home/info/faitsdivers/ar-ticle.htm?articleid=276015288

  • Normal. ca ne ramènera personne, mais ça fera peut-être réfléchir les autres.



    Je ne suis pas procédurière, mais ça se reproduit régulièrement, et personne ne prend en compte la peine à perpétuité infligée aux victimes et à leurs familles.

    S.

    Commentaire


    • C'est malheureusement plus complexe que cela



      Car ses malades sous traitements permanent ne peuvent être enfermés à vie.
      Au yeux de la loi un malade mental n'est pas un délinquant!!!
      Les traitements stabilisent..
      Un schyzo en crise n'est plus conscient de son état, de ses actes...ceci se produisant en cas d'arrêt de traitement, ce qui se produit souvent dès qu'ils sont dehors, n'étant plus sous contrôle.

      Porter plainte contre les psychiatres n'est pas la solution.
      C'est une modification de la loi, cessant de considérer les récidivistes atteint de ces pathologies graves comme irresponsables, qui pourra éviter de tels drames.

      Commentaire


      • C'est malheureusement plus complexe que cela
        Ps: un oubli



        Il faut prendre en compte l'aspect financier, et le manque de lits en HP permettant de garder les malades en observation à vie..
        Autrement dit un manque de budget.

        Commentaire


        • C'est malheureusement plus complexe que cela
          Et ben! c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres alors :-/



          c'est vrai que la question sur l'irresponsabilité des aliénés est délicate! aux yeux de la loi, pour être responsable pénalement, il ne faut pas souffrire d'un quelconque trouble mental au moment des faits!

          Commentaire


          • C'est malheureusement plus complexe que cela
            Ne pas les enfermés à vie ???



            donc il faut laisser les pauvres schizophrènes en liberté, ils sont déjà bien malades, laissons les assassiner en toute impunité ? c'est ça ta vision des choses ?


            non seulement cet homme a raison de porter plainte contre les psychiatres mais effectivement la loi devrait être modifiée pour empêcher la libération de ces tarés congénitaux qu'on devrait laisser enfermés A VIE, ou alors pratiquer éventuellement l'euthanasie sur ces cinglés.

            Commentaire


            • Ne pas les enfermés à vie ???
              Je réponds pour..



              J'interprète ainsi le post de Francisca, impossible de les laisser à vie enfermés au vu de la loi actuelle.
              Personne ne peut cautionner ces crimes par des malades.

              Le problème est identique avec les pédophiles, arrêtes, soignés(!) et relâches et recommençant plus tard.

              Je remarque en lisant les divers posts que chacun juge bien rapidement, sans prendre le temps de lire vraiment ce que est écrit.

              Commentaire


              • Ne pas les enfermés à vie ???
                Vision...



                Umpiste, il ne s'agit pas de dire si l'on est d'accord ou pas, mais de constater que les choses sont ainsi.

                Commentaire


                • Dans ce cas
                  Sur l'indifférence



                  de tous face aux malheurs de certains...été 2003 par ex.
                  Les enfants, femmes maltraités dans l'indifférence totale des voisins, enseignants, collègues de travail etc...
                  La longueur de réactions des services sociaux.

                  Cela parle essentiellement de la peur de chacun à affronter ses responsabilités, car dérangeant le train train, ne rien voir, rien dire, regarder ailleurs est plus aisé, tant que cela ne touche pas personnellement.

                  Commentaire


                  • Ne pas les enfermés à vie ???
                    Tu t'es vu quand t'as repondu?



                    je vais essayer de faire court meme si ta réaction m'indigne profondemment!!
                    en effet je vais aller droit au but !!!!!
                    je suis schizophrène et donc selon toi je n'ai plus le droit à la vie!!!
                    si tu connaissais un peu plus la maladie et si tu n'étais pas aussi stupide et moyen ageux que tu as l'air tu ne confondrais pas shizophrene et sociopathe!!
                    meurtriers et malades mentaux
                    quand des gens aussi "normaux" que TOI commetent des crimes pronent tu la meme sentence avec tant d'intolérance?

                    peut etre un jour les medecins trouveront un remède contre les fous" de ton espece!!!!

                    Commentaire

                    Publicité

                    Forum-Archive: 2007-032008-11

                    publicité

                    Chargement...
                    X

                    publicité