publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Bouffée délirante et suites

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bouffée délirante et suites



    Bonjour,
    Je ne sais pas vraiment si l'on peut parler de schizophrénie à propos du cas que je vais vous relater, mais je n'ai trouvé aucun thème plus adéquat que celui-ci. Je me résous donc à poster ce message car je suis au désespoir.
    Il y a un peu plus d'un mois, mon petit ami, âgé de 24 ans, a eu un épisode délirant (hallucinations, discours incohérents...) au cours duquel il m'a frappée plusieurs fois violemment au visage. Il est d'une nature assez instable, capable de changer d'avis plusieurs fois par jour sur des sujets très importants (ces derniers mois par exemple, il avait décidé plusieurs fois de rompre sans raison logique, après quoi il admettait son "erreur" et revenait vers moi), mais en aucun cas violent ni suicidaire.
    Après cette bouffée de délire, il a été hospitalisé dans un service spécialisé où on lui a prescrit du Zyprexa, qui l'a calmé un temps mais lui a vite occasionné des effets secondaires physiques et psychologiques insupportables (impatiences, akathisie). Malgré cela, l'hôpital l'a laissé partir; il est resté 2 jours chez ses parents avant d'être de nouveau hospitalisé, dimanche 7 juin, dans une autre ville. Le médecin a réussi à stopper l'akathisie en remplaçant le Zyprexa par Depakote, avec des gouttes de Loxapac qui ont un effet très sédatif.
    Son état s'est d'abord amélioré mais s'est brusquement aggravé depuis samedi, il dit souffrir le martyre (au niveau psychologique et non physique, je pense), a demandé au médecin de se faire euthanasier et à ses parents de lui apporter une arme à feu... Il dit n'avoir d'autre issue que cela!
    Il semble que ce soit dû au fait que l'effet calmant du Zyprexa sur son délire a disparu, tandis que le Depakote n'a pas encore commencé à agir, d'après ce que j'ai compris...
    Mais tout cela est vraiment terrible.
    Si toutefois vous avez vécu une situation similaire, qu'il s'agisse de vous ou de l'un de vos proches, je vous invite à partager vos témoignages, qui m'aideront je l'espère à me sentir moins seule face à cette épreuve!
    Merci beaucoup.

  • Coucou



    J'ai des troubles bipolaires et je prends Depakote et Risperdal, j'ai déjà pris Zyprexa mais ça m'a fait prendre 30 Kg, donc non merci.
    En fait ton ami a eu une bouffée délirante et il doit se poser et prendre TOUJOURS son traitement, cela peut prendre des mois voir des années avant de se stabiliser. Il faut toujours être sûre qu'il a pris son traitement même si il a l'impression d'aller mieux. En effet chaque arrêt de traitement peut occasionner une bouffée délirante et là vous reparter depuis le début et pour des mois.
    Je ne sais pas si tu veux savoir quelque chose en particulier mais saches que lorsque l'état de ton ami sera stabilisé, tu le retrouveras comme avant, sauf peut être un peu plus fatigué du au traitement mais il aura la tête sur les épaules. Donc un seul conseil ne le laisse pas tomber et essaye de voir ça comme une maladie car en fait cela en est une.
    Bon courage et n'hésites pas si tu as d'autres questions,
    Titia

    Commentaire


    • Reportage tmc



      Bonjour

      Je viens de lire votre message qui m'a interpellée.
      Journaliste pour l'émission " çà nous ressemble", je réalise un documentaire sur les troubles psychiques, en particulier bipolaires

      A travers ce reportage, je souhaite démocratiser les maladies psychiques, les faire connaître au grand public, montrer comment vivre avec et comment l'entourage vit lui aussi la maladie.

      A ce titre, je suis aujourd'hui à la recherche de personnes comme vous qui accepteraient de nous faire partager leur quotidien au cours d'un reportage d'une vingtaine de minutes.

      Si le projet vous intéresse ou si vous souhaitez tout simplement en savoir davantage, nhésitez pas à me contacter au 06 78 93 11 33 Vous pouvez également me laisser vos coordonnées téléphoniques, je me ferai un plaisir de vous rappeler à votre convenance.

      Cordialement,
      Géraldine
      geraldinela@hotmail.com

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2010-062010-102011-12

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité