publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Manque de confiance en moi : le summum du mal-être

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Manque de confiance en moi : le summum du mal-être



    Bonjour à tous,

    Comme bon nombre d'entre vous ici, je viens de m'inscrire pour vous expliquer ma situation actuelle qui, c'est un euphémisme de le dire comme ça, me ronge à petit feu.
    Ca me fait du bien d'en parler aux proches , aux non proches, et c'est la raison pour laquelle je fais cette démarche.
    Voilà comme vous l'aurez compris, mon problème vient également du manque de confiance en moi.
    Je l'ai depuis la première fois que j'ai été lâché à l'école maternelle (j'ai presque 20 ans maintenant) pour diverses raisons , et puis c'est resté ancré dans mon caractère.
    Je tiens à préciser que malgré tout, même si une période de ma vie a été dure (école primaire) à cause de ce manque de confiance, j'ai petit à petit appris à vivre avec , à le gérer comme je le pouvais et au final, même suis l'angoisse restait en société, face aux gens que je connais pas ou peu, elle était vraiment supportable, et globalement j'ai toujours été bien dans ma peau, à m'amuser, rire faire le clown, conseiller les autres etc
    Seulement voilà : l'année dernière, j'ai redoublé ma première année de Droit seulement pour 4 matières sur les 13 (j'en ai validé 9) pour la simple et bonne raison, je le sais, que je n'avais strictement pas bossé.
    Du coup, l'année dernière , cette prise de conscience m'a tellement dégouté que j'ai décidé de me retrancher sur moi, de me "punir" et de me couper du monde en quelque sorte pour ne faire que bosser chez moi (ce que j'ai fait).
    Une année en étant presque toutes les journées seul, et a la fin des grandes vacances j'avais pris l'initiative de travailler dans l'hotellerie, j'ai fais la formation mais je n'ai pas pu continuer : mon manque de confiance s'est amplifié de manière exponentielle, j'étais certains d'échouer je pleurais tout les soirs, et ma patronne très gentimment m'a dit que si je me sentais pas prêt y'avais aucun souci.
    J'en arrive au point principal : je viens de reprendre la fac, je suis enfin passé en deuxième année mais cette angoisse amplifié mille fois continue de me ronger, je complexifie la moindre petite tâche (faire des fiches, réviser) je me demande sans cesse si je peux encore comprendre les cours, prendre des notes comme il faut, reviser comme il faut, penser comme il faut...
    Ma mère est très inquiète, elle me donne tout les conseils du monde pour me faire comprendre que j'ai les capacités, que mes doutes sont totalement injustifiés, et je le sais, seulement même en étant conscient du problème, l'angoisse reste et elle me fait me poser toutes ces questions.
    J'ai été voir une psy deux fois, mon médecin qui m'a prescrit des anxiolitiques, et même si je suis peut-être un tout petit peu plus calmé, je continue à pleurer tres tres souvent en rentrant de la fac, à me dire que tout est trop complexe pour moi alors que je comprends les cours, me dire que je n'y arrivais pas.
    Parallèlement à cette situation, l'idée d'arrêter les études me fait encore plus peur, je ne veux pas tirer un trait sur mon avenir alors que j'en suis capable. Mais émotionnellement parlant, c'est de ne rien faire qui me soulage au jour d'aujourd'hui.
    Je vais revoir un nouveau psy samedi. Je vous en supplie, dite moi que ce n'est pas desespéré, qu'il y a une solution, parce moi en me lisant, en prenant du recul, je me dis que je sombre dans la folie.
    Je veux continuer les études, je veux arrêter de voir les choses ainsi... Mais je n'y arrive pas.

  • Re



    Salut trobije ! J'ai 20 ans je suis en fac de maths après avoir fait 2 ans de prépa MP et je comprends bien ce que tu dis dans ton message, moi j'en suis au point où en classe je n'arrive presque plus à lever la tête pour regarder le tableau... Alors que je suis parfaitement conscient que ce qu'on fait est facile et qu'en se concentrant un minimum c'est chose faite. En sortant des cours je suis super triste, et jsuis obligé de me remonter le moral ts les soirs chez moi, sinon je me dis que jrisque de passer à côté de choses le lendemain, par exemple ya cette fille qui me plait, je pense qu'elle sent que je me sens pas vraiment bien ou alors jme fais juste des films.. mais en tt cas elle me fuit pas (pour l'instant lol) donc ca me fait plaisir et ca me redonne un peu de courage
    J'ai eu aussi l'impression de devenir fou, j'ai même pensé au suicide tellement les sentiments que j'éprouvais étaient terribles...
    Rien qu'en te lisant jvois que t'es pas bête, de même que moi :p mais que t'as ptet un blocage qui t'empêche de faire ce que tu souhaiterais faire .. en tout cas c'est comme ça que jle ressens moi, et jconnais des gens qui ont eu un peu la même chose et qui ont réagit chacun à leurs manières, l'un en arrêtant les études(pourtant c'est un mec pas con du tout, mais il a eu des pb familiaux), l'autre en changeant de pays pour étudier l'art et vivre un peu par lui-même ...
    Ya des ptites choses que tu peux faire pour améliorer ta situation, et aussi ne t'en veux pas de pas pouvoir arriver à faire tout ce que tu veux tout de suite, parce qu'ya rien de mieux pour s'enfoncer.. Faut savoir prendre son temps.. Sinon moi aussi parfois j'ai vraiment envie de plus rien faire, ou même pire : passer 1h à glander sur internet pour mater les messages de personnes qui pourraient avoir le même problème que moi.. Personnellement je ne prends pas de médocs parce que je pense que ca ne réglera pas mon problème. Enfin pas à long terme, mais c'est sur que ca gêne pour travailler si t'as pas l'esprit libre.. C'est mon choix ! Sinon jte conseille de trouver des ptites activités qui pourraient t'apaiser qd tu sens que tu peux pas avancer, du genre

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2009-10

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité