publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débat : enfants et liberté

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Débat : enfants et liberté



    J'ai lu tout à l'heure un article qui évoquait le mythe de l'enfant qui apporte du bonheur, il affirmait que ce mythe est en voie de déclin car la réalité est toute autre et que les enfants empêchent leur mère de vivre leur vie (cf apparition de séries telles que Desperate housewives).
    La question que j'ai envie d'évoquer avec vous est la suivante : Est ce que le fait d'élever des enfants nuit réellement et profondément à notre liberté ?
    J'entends bien que les premières années sont certainement fort accaparentes du fait de la forte dépendance du petit bout à sa maman, mais ensuite ? Est qu'avec l'aide du papa, des grands parents, du frère, de la copine, n'y-a-til pas moyen de s'organiser pour que chacun trouve son espace de développement personnel ? Je pense aussi que si de nombreuses d'entre nous disent ne plus avoir de temps pour elle c'est parce qu'elles ont vu elles-même leurs mères entre leurs 4 murs à faire la cuisine et la lessive (après éventuellement leur boulot) alors que le père est assis sur le fauteuil... et que donc elles pensent que c'est comme ça que ça se passe et n'imagine pas d'autres réalités possibles. Elles s'auto-emprisonnenent en quelque sorte sans s'en rendre compte.

    Je n'ai qu'un bb de 3 mois et donc pas encore de réel vécu, donc peut-être que je me trompe, l'avenir me le dira. J'adore évidemment mon fils et j'ai envie de partager pleins de chouettes moments avec lui mais je ne me sens pas pour autant l'âme d'une mère au foyer. Ce n'est pas pour ça que je désire travailler de 9 à 19h comme le font certaines. J'ai de nombreuses passions et j'ai envie de poursuivre des formations durant ma vie, c'est pourquoi j'ai envie de discuter avec vous de ce sujet qui m'interpelle beaucoup.

    J'espère ne choquer personne avec mes propos, ce n'est pas le but.
    J'espère que ce débat sera intéressant, à vos claviers ! (oups je l'ai fait un peu longue)

  • Moui..



    :fou:

    Je ne vois pas quoi répondre en fait.. que ça dépend de la maman et de chaque enfant.. Cette phrase est ridicule et simplifiée mais elle explique (mais faut avoir mon cerveau avec mon humeur du jour pour tirer mes conclusions avec cette phrase)

    Voilà! :fou:

    Ceci dit.. je le pense vraiment

    Commentaire


    • D'où l'intérêt de s'éclater avant d'avoir des bb :d lol



      parce qu'après c plus contraignant c sur!!!

      on a des responsabilités

      et puis ils grandissent et on a à nouveau un peu plus de champ d'action (pour les sorties tard et autres....selon si on pe les faire garder ou pas!)

      vanessa et ses 3 loulous (qui se sent un peu prise entre 4 murs depuis les enfants mais heureuse de les voir grandir chaque jour qd même)

      Commentaire


      • Pour ma part...



        je n'ai jamais eu l'impression de perdre ma liberté, tout simplement parce que tant que j'avais cette impression là, j'ai refusé farouchement d'avoir un enfant.

        Et après avoir bien profité de ma vie de célibataire jusqu'à 25 ans, j'ai pleinement profité de ma vie Ã* deux (jusqu'à 36 ans).

        Du coup, j'ai pu me consacrer en grande partie Ã* ma fille depuis sa naissance (congé parental, puis congé sabbatique, et enfin licenciement cette année). Ma fille a 4 ans et demi.

        Ca ne m'a pas empêché de reprendre des études Ã* distance depuis 2 ans, et d'ici un an je retravaillerai dans l'enseignement, ce qui me permettra d'être là Ã* la sortie de l'école tous les jours, tous les mercredis et toutes les vacances scolaires.

        Je ne fais jamais le ménage en semaine, on le fait Ã* 2 tous les 15 j avec mon mari. Je déteste les tâches ménagères, mon mari fait la cuisine également.

        Bref, la venue de ma fille n'a pas nui Ã* mon épanouissement personnel, j'ai adoré chaque moment depuis qu'elle est née.

        bien sûr, j'imagine qu'avec 4 enfants, peu de revenus, habitant la campagne, et avec un mec qui ne lève pas le petit doigt, c'est une autre histoire !

        Véro

        Commentaire


        • Je me sens à l'opposée de ce que tu décris



          Je me sens tout aussi libre avec bb (1an pour info) que sans.
          Et pourtant du temps pour moi je n'en ai pas beaucoup. J'élève seule mon fils et c'est beaucoup de boulot.

          Pour autant je fait plein de choses... Certaines que je faisais avant, d'autres nouvelles... Et bien sûre je ne fait plus certaines choses (enfin la seule chose que je ne fait plus, non par choix mais par contrainte c'est de ne plus pouvoir ne pas prévoir).

          Ma vie me plait beaucoup plus maintenant. Car ça m'a fait énormement évoluer sur un certain nombre de points...

          J'ai une vie sociale aussi importante qu'avant.

          Je travail depuis 2 mois par nécessité financière. Mais ma vie est aussi intéressante quand j'était à la maison que maintenant que je travail. Et j'ai trouvé un bon équilibre pour être à l'aise dans cette situation par rapport à mon fils : la nounou est super, je fait 9h-19h mais je récupère mon fils entre midi et 2.

          Mon fils ne m'empèche pas de vivre. Et je considère qu'avoir un enfant c'est aussi ne plus penser qu'à soit...

          Je fait garder mon fils de temps à autre pour faire des choses que je ne peux pas faire avec lui...
          Puis le papa le prend un jour par semaine...

          Et tu parles du mythe de l'enfant qui apporte le bonheur : comme tu le dis c'est un mythe. Un enfant n'apporte pas le bonheur, ne résoud pas les pbs de couple, ne comble pas un manque affectif, ce n'est pas comme à la tv tout beau tout rose...
          Mais par contre, on peut avoir un/des enfants et être heureux!

          Voilà ma vision des choses...

          Commentaire


          • Je me sens à l'opposée de ce que tu décris
            Ton témoignage me rassure



            tu soulignes beaucoup de points qui m'interpellent. En effet, avoir un enfant fait beaucoup changer et je dirais même plus : l'enfant est là pour nous apprendre certaines choses et c'est à nous à être capable de les entendre.
            Je te rassure : je n'ai pas fait un enfant pour ne pas penser à lui, mais je vois de nombreuses femmes qui s'oublient face à leurs enfants, voilà ce qui me fait peur. Encore une fois, c'est la voie du juste milieu qu'il faut trouver.

            c'est chouette de voir qu'une femme seule avec enfant arrive à gérer cette situation qui n'est pas la plus facile.

            Commentaire


            • J'ai 5 enfants



              et jusqu'à la naissance de bb3,je m'oubliais mais apres un bon petage de cable,j'ai decide que mes enfants ne serait pas tout mon univers;j'ai commence à faire du benevolat,du sport,sortir reguleirement sans eux pour voir des amies;on sortait bcp avec eux à droite et à gauche mais j'avais besoin de moment à moi,sans mari et sans enfant.Je suis mere au foyer par choix,je passe donc bcp de tps avec mes enfnats(bcp moins avec zom qui part en mission 9 mois par an lol) et ces moments sont vitales pour moi et j'apprecie de partir 2h le jeudi soir faire du sport ou consacrer 2 matinees par semaine à faire du benevolat

              Commentaire


              • J'ai 5 enfants
                J'oubliais



                je pars egalement 1 semaine par an en vacances toute seule en laissant la tribu au papa et il arrive que le papa parte 1 semaine avec eux et là,je me morfonds pas,j'en profite

                Commentaire


                • J'oubliais
                  C chouette



                  moi aussi je compte bien partir en vacances de temps en temps avec soit des copines soit seule.

                  Merci pour ton témoignage.

                  Commentaire


                  • Up



                    up

                    Commentaire


                    • Je ne crois pas



                      qu'avoir des enfants nous apporte un bonheur sans limite, et je ne crois pas qu'ils empêchent de vivre leur vie.

                      Ce qui nous empêche de vivre notre vie c'est les limites que nous nous fixons, soit par rapport Ã* l'image Ã* laquelle nous voulons que nos enfants répondent, soit par rapport Ã* nos conjoints qui doivent avoir une femme sexy et disponible en tout temps, soit nos patrons qui attendent de nous des performances bien au-delà de l'humainement possible encore plus maternellement possible... et nous, en bonnes filles bien éduquées nous nous efforçons de répondre aux besoins et exigences de chacun en oubliant l'essentiel... NOUS !

                      Notre besoin d'amour, notre besoin de plaire et de répondre aux attentes de tous nous font vivre des vies de superwomans... mythe s'il en est un !

                      Pour mon expérience, je suis la mère de 4 enfants, j'ai mené des études supérieures avec 2 bébés, et une belle carrière avec 4. J'ai un our, avec 4 enfants, choisi ue autre voie, et j'ai tout plaqué, et je vis actuellement une nouvelle aventure, en harmonie avec moi et mon égo

                      Nous avons voyagé, nous avons immigré, bref nos enfants font partie de nous et nous ne les avons jamais perçu comme des boulets.

                      Commentaire


                      • Je ne crois pas
                        Ton histoire m'intéresse



                        est il possible que tu nous raconte un peu ton aventure ?

                        Merci

                        Mélita

                        Commentaire


                        • Je pense que chaque personne est unique



                          est de ce fait réagit et vit differement les choses. Pour l'instant ma fille a 8 mois et je trouve que chaque jour est un bonheur infini, jamais je n'aurais pensé que la vie pouvait etre aussi belle. C'est vrai que la vie a changé et qu'il faut pas mal d'organisation et d'envie pour tout faire et profiter un peu de notre vie de couple, tout concilier c'est pas facile. Pour l'instant j'ai trouvé un job basique qui me permet de profiter et voir grandir ma fille, je n'ai aucune responsabilité au contraire de mes anciens jobs mais c'est un choix et je suis heureuse. Son papa a un job avec d'enormes responsablités et une pression constante et pourtant il m'aide au quotidien. IL Participe aussi bien aux taches menageres qu'au bain et change de Pauline, au repas, bref je n'ai pas l'impression de faire plus de choses que lui, c'est très équilibré. NOus avons tous les deux des passions et nous nous organisons au mieux pour que chacun s'epanouisse et soit heureux, nous discutons beaucoup, surtout nous prenons le temps de discuter. NOus prenons le temps pour tout d'ailleurs, peut etre parce que nous vivons à la campagne. Je dis toujours à ma mere d'arreter de dire qu'elle n'a pas le temps, si elle ne fait pas une chose c'est qu'elle ne prends pas le temps de le faire et souvent ça l'arrange et c'est une bonne escuse. Un peu comme lorsque nous avons un peu de cellulite et que nous "n'avons pas le temps" de faire du sport. Je n'ai vraiment pas l'impression que ma fille m'empeche de vivre ma vie, au contraire elle me permet de mieux profiter et d'apprecier tous les petits moments agréables de l'existence. De plus depuis qu'elle est là j'ai arreté de me regarder le nombril, tout va bien, je vais bien, je suis gaie, tout me plait. Je ne vis plus seulement pour moi mais pour elle aussi.
                          Mais c'est vrai que tout ... est grace à mon cheri qui est très present, pas du tout macho et surtout bien élevé, merci belle maman!!!

                          Commentaire


                          • Dans la plupart des cas oui



                            car du fait de nos enfants nous nous fixons beaucoup de lmites ! on a peur de demenager et de les faire changer d'ecole, de voyager et partir à un endroit qui leur conviendrait pas, on voudrait faire telle activité mais on manque de temps. maintenant la vision de la femme qui passe sa journée à repasser, astiquer et cuisiner entre deux grossesses et qui maudit sa vie d'emprisonnement est depassée je te l'accorde. sans même tomber dans ces exces là, bien sure que les enfants nous privent d'une certaine libertée mais tout comme vivre en couple nous prive de certaines liberté, je suppose. je veux dire quand tu vis avec qqu'un tu dois quand même lui rendre des comptes, les decisions que tu prend tu les prends pour deux, tu peux pas decider toute seule de ce que tu veux faire car l'autre est là aussi et à droit de choisir et decider egalement. d'ailleurs quand on commence à vivre en couple il y a une periode d'ajustement au depart car c'est pas evident.

                            finalement c'est la vie en societé et en communauté qui nous fait perdre notre liberté mais nous le recherchons aussi, c'est donc que forcement nous y trouvons quelque chose qui nous convient plus que la "liberté". est ce qu'on est vraiment fait pour vivre en solitaire ? je ne le pense pas.

                            bizz

                            Commentaire


                            • Perso



                              j'ai un mari qui s'occupe autant du petit que moi, les grands-mères ne sont pas loin, j'arrive donc à sortir seule de temps en temps, sinon on l'emmène partout avec nous et une fois par mois il dort chez l'une ou l'autre mamie.

                              Ceci dit, sans ces conditions réunies je n'aurais peut-être pas fait d'enfant, je le dis et l'assume.

                              Je ne pourrais pas rester à la maison non plus, d'ailleurs je crois que c'est bien pour les enfants de sortir du cocon et de voir autre chose.

                              Je connais par contre d'autres papas qui ne s'occupent pas de leurs gosses...certaines mamans le vivent bien, d'autres n'ont pas l'air épanouies du tout

                              Commentaire


                              • Enfant et liberté...



                                Bonjour

                                Ta question est très bonne, j'y ai pensé il y a peu... En fait depuis la naissance de notre fille, je pense que nous avons toujours autant de liberté. Mais elle est différente. Bien sûr nous ne sommes plus 2 mais 3 et nos projets, nos envies passent par la prise en compte de notre puce (elle aura bientôt 3 ans)

                                Perso je n'ai pas l'impression d'avoir moins de liberté ni de faire moins de choses. Je fais bcp de choses, mais différentes et différemment. Et je travaille toujours...

                                1- Nous voyons toujours autant nos amis, mais plus dans des bars ou en boite, plutôt à la maison car chacun à des enfants et nos envies sont différentes. Si on veut "sortir" on s'organise, il faut juste que ce soit prévu à l'avance
                                2- Nous partons souvent en We, dans de la famille, chez des amis mais il y a pépette en plus.
                                3- Je m'accorde toujours du temps, gym, coiffeur, mais je le fais entre midi et deux quand ma puce est chez nounou...
                                4- Papa s'occupe bcp bcp de sa fille, alors ça aide. Il fait du sport plutôt le soir pdt je suis avec ma puce.

                                Nous avons confié Jade assez tôt pour 1 ou 2 jours, la 1ère fois elle avait 4 mois et c'était pour 2 jours/1 nuit chez mes parents car on partait au ski. Même si c'est dur ç chaque fois de la laisser, on apprécie se de retrouver aussi en amoureux.

                                Cela dépend de la façon dont on^"gère" tout ça. Je connais des couples qui ne font plus rien sous pretexte qu'ils sont parents.

                                Ma fille ne m'a jamais enlevé de liberté. Si j'en ai besoin, j'en prends (un peu . On apprécie de toute façon d'être tous les 3 en famille, d'aller au parc, en balade. Alors tout ça ça vaut toutes les libertés, non ?

                                Par contre je pense qu'avec bb2 dans qlq années, ce sera plus difficile au début niveau livberté et contrainte mais on fera avec et on appréciera tout autant d'être à 4

                                Alexandra & Jade

                                Commentaire


                                • Perso



                                  j'ai un bebe de 17 mois et avec mon mari on ne l'a jamais consideré comme un boulet. On l'emmene partout, on est une famille maintenant alors on fait les choses en famille, a 3. Je ne travaille pas et suis ravie de m'occuper de lui. Mon homme s'en occupe aussi pas mal, ca aide.

                                  Pour moi, elever des enfants ne nuit pas a notre liberté, on a plus de responsabilités et on devient une famille en ayant des enfants, voila tout.

                                  Commentaire


                                  • J'ai toujorus cru



                                    qu'avoir un enfant m'épanouirait, que je serais heureuse sans rien avoir à faire d'autre que m'occuper de lui. Donc naturellement, je me suis arretée de travailler pour etre avec lui. Tout s'est bien passé, je ne faisais rien pour moi, tout mon temps lui était consacré... Seulement, ça ça va quand on a un bb qui dort bien, mange bien, joue seul et nous laisse du temps pour nous occuper de la maison.

                                    Ce n'était pas le cas de mon fils, j'étais épuisée mais je continuais à ne vivre que pour lui. Le papa avait du ... trouver sa place. Je faisais beaucoup de choses avec mon fils, on allait à la médiathèque, au parc, à la gym, aux bb lecteurs. Personne pour nous le garder donc on ne sortait plus en couple..

                                    A 1 an, j'ai commencé à le mettre un peu en halte garderie. J'en profitais pour faire mon ménage :-/

                                    A 2 ans, ça a commencé à aller moins bien, mon fils était collé à moi tout le temps, ne savait rien faire seule. j'avais envie de faire autre chose que d'etre avec lui tout le temps..

                                    Et quand il a eu 2 ans et dmei, j'ai pèté les plombs. Je le laisse donc chez une nounou 2j/semaine pour respirer ou aller chez le doc, chez le coiffeur, faire les magasins, les courses. Je cherche mainenant du boulot parce que je n'en peux plus de cette vie de mère au foyer. Je vais aussi faire du sport et reprendre des cours. J'arrive à saturation. A avoir tout donné, j'ai besoin de me sentir bien moi meme pour etre bien avec les autres. Ca a été très difficiel pour moi à admettre... Admettre que je ne suis pas parfaite et que je ne peux pas etre mère au foyer à temps plein...

                                    Mon ami travaille, il m'aide assez peu, je n'en peux plus de faire le ménage tout le temps (parce qu'étant à la maison, on salit plus), de faire à manger 3 fois par jour etc....

                                    Mon fils a 3 ans passés, si ct à refaire, je ne prendrais qu'un an et je reprendrais à mi temps.

                                    Maintenant si j'avais eu de la famille à coté, on aurait peut etre fait des sorties en couple mais là, meme à 3 le resto c'est pas la peine....

                                    Ton bb est encore petit mais si tu arrives à le confier et à sortir, alros c'est très bien

                                    isa qui espère etre épanouie dans les prochains mois

                                    Commentaire


                                    • Ton témoignage me rassure
                                      Tu sais



                                      ta vie est ce que tu en fait...

                                      Tu as tout compris, c'est le juste milieu qu'il faut trouver... Les extrèmes ne sont jamais bonnes.

                                      Un enfant te prend autant de temps qu'il t'apporte de bonheur... C'est dire si il te prend du temps

                                      C'est une autre vie... On se demande comment on faisait avant pour être débordé :fou: Nos capacités à gérer le temps sont 100 fois meilleures par la force des choses...

                                      Pour moi le juste milieu c'est :
                                      - la priorité est à mon fils
                                      - je fait un max de choses qui conviennent à mon fils et à moi
                                      - je m'autorise à penser à moi régulièrement (le régulièrement varie je pense d'une personne à l'autre selon les besoins) et je le fait sans culpabilité car je sais que celà ne nuie pas à mon fils (il est avec des personnes de confiances et aime passer du temps avec ces personnes).

                                      Faire passer son enfant avant tout, ça ne signifie pas s'oublier.

                                      Et pour finir, dis toi que les femmes qui s'oublient, ce sont des femmes, je pense, qui n'ont pas confiance en elles, et qui n'ont jamais pensé (meme avant d'avoir des enfants) qu'elles méritaient de s'occuper d'elles.

                                      Commentaire


                                      • Tu sais
                                        Au fait



                                        quand mon fils avait 3 mois, c'est l'age où je me suis autorisé ma première sortie le soir sans lui (je n'en avait ni eut spécialement l'occasion ni l'envie avant).

                                        Tu verras, moins ton enfant dépendra de toi et plus tu pensera à toi...

                                        Commentaire


                                        • Je pense que chaque personne est unique
                                          Tout a fait daccord



                                          C'est aussi comme ça que je vois les choses!

                                          Bon j'ai pas la papa pour m'aider (comme dit plus bas nous sommes séparés) mais pour autant je le vis de la même façon que toi.
                                          Ceci étant je pense qu'il est plus facile de vivre seule avec un enfant, que en couple avec un homme qui sous prétexte qu'il travail ne participe pas aux taches ménagères et ne s'occupe pas de ces enfants (ou juste pour le plaisir).

                                          Moi aussi depuis qu'il est là je suis heureuse de ma vie... Et aujourd'hui je n'attend pas que les choses changes/évolues : je me bouge pour choisir notre vie!

                                          Commentaire


                                          • Tu sais
                                            Ta vision du juste milieu



                                            est très bonne je trouve.
                                            Je me suis rendue compte très jeune lors de mes études et que j'ai commencé à travailler en même temps que plus on en faisait plus on était capable d'en faire. Ton témoignage me le prouve encore une fois.

                                            Merci de ton intervention et bonne continuation.

                                            Commentaire


                                            • Etre réaliste et se battre pour sa vie



                                              Je suis maman solo d'un petit garçon. J'ai un travail qui me passionne (et dont forcément besoin pour subvenir aux besoins de mon fils). Je suis cadre et donc responsable d'une équipe. Je ne me vois pas sortir à 17HOO tous les jours. Et j'ai bien du mal à faire comprendre ma situation. Je n'ai pas les moyens de faire garder tous les soirs mon petit. A l'école on ne fait aucun effort. Les autres parents sont soit au chomage, soit fonctionnaire (horaires plus cool), soit à mi temps, soit suffisamment aisés pour payer une baby sitter à deux. Donc voilà je te comprends parfaitement. La société ne prend pas en compte nos évolutions. J'aimerai que les écoles proposent des garderies jusqu'à 19H00. Quitte à ce que nous payions un petit supplément. Je ne vois pas en quoi cela peut perturber le bien être de mon fils. C'est ridicule de penser ainsi.

                                              Commentaire

                                              Publicité

                                              Forum-Archive: 2006-082007-09

                                              publicité

                                              Chargement...
                                              X

                                              publicité