publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J'ai 19 ans urgent , j'ai tres peur: caillot de sang pendant l'acte sexuel!!,?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • J'ai 19 ans urgent , j'ai tres peur: caillot de sang pendant l'acte sexuel!!,?



    Bonjour à toutes et tous,


    Je commence tout juste ma vie sexuelle.
    Depuis, juin dernier en effet, je ne suis plus vierge ( au grand désespoir de ma mere , mais ... est une autre histoire!).

    Mon copain, je suis avec lui depuis 9mois à présent.
    Je lui fais confiance, MAIS JAI PEUR.

    JE VOUS EXPLIQUE:

    Il est pilote d'hélicoptere et a ce titre me dit qu'il doit se plier régulièrement à des examen de santé.
    IL N'A PAS LE SIDA, C'EST CE QU'IL ME DIT.

    Premiere question:

    Est ce suffisant ? dois je m'en tenir a ça? dois je lui demander le papier stipulant clairement noir sur blanc , qu'il est sero-négatif? ( DANS CE CAS IL VA MAL LE PRENDRE)


    Deuxième question:

    Qu'est ce que les hépatites? je sais que je dois faire un rappel chez mon médecin depuis plus de1 mois pour l'hépatite A. Mais qu'est ce que c'est au fait, l'épatite A? et L'hépatite C?


    Troisieme question:

    Peut on attrapé ll'hépatite A et C par contacte sexuel??


    [b]Quatrième question:

    LLORS DE MON DERNIER RAPPORT SEXUEL J4AI REMARQU2 DEUX CAILLO DE SANG QUAND MON COPAIN S'EST RETIRé. ON UTILISE PAS DE PRéSERVATIF.
    J'ai peur pour ma santé , aidez moi svp


    Je n'ai pas des régle réguliere, parfois plus d'un mois sans rien.

    Je ne prend pas la pillule et ne suis jamais allé voir un gynécologue ( ce que je compte faire)
    Merci

  • Les réponses à tes questions



    Bonjour Yasmine et merci de ces questions d'importance qui, j'en suis sûre, devraient intéresser plus d'une personne...

    Alors, reprenons point par point toutes tes questions, veux-tu?


    1) Doit-on se contenter des dires du partenaires selon lequel il serait séronégatif pour le HIV?

    Bien des gens font confiance mais le HIV est une infection aux conséquences graves sur la santé et des tests peuvent être faits. Donc là moi je te conseille de ne pas te satisfaire dune telle réponse.
    La règle de bon sens qu'une grande partie des jeunes femmes ont d'ailleurs déjà intégrée consiste à procéder ainsi:
    rapports toujours couverts (protégés donc avec préservatif) et AVANT le premier rapport non protégé il faut que les 2 partenaires aient été faire une analyse de sang avec dépistage intégral de tous les maladies sexuellement transmissibles (dont surtout HIV et hépatite B et, traditionnellement on check aussi pour ce qui est de l'hépatite C bien que la transmission sexuelle de cette affection soit plutôt rare).
    Pour commencer une relation sur des bonnes bases, le fait de pouvoir "s'échanger les feuilles de résultats", faits pourquoi pas ensemble dans un même labo- instaure un bon climat de confiance initial. Après bien sûr, personne ne pourra dire avec 100% de certitude que le partenaire n'ira pas voir ailleurs mais tout dépend du degré de confiance qu'on juge pouvoir attribuer au partenaire APRES ce test initial.

    Donc logiquement il aurait fallu poser ce type de questions -là avant de coucher sans préservatif avec ton partenaire..... et ce même si même parfois avec préservatif, on est jamais à l'abri d'un "craquage" qui fait que tant la grossesse que la transmission de MST n'est alors plus impossible. Mais, globalement, le port d'un préservatif masculin bien mis et bien adapté en taille permet d'éviter ce type d'accident.
    Il suffit que l'homme se retire après éjaculation pour éviter que le préservatif ne se détache et reste dans le vagin de la fille.
    Ceci étant dit, comme mieux vaut tard que jamais, décide dès aujourd'hui de ne plus coucher qu'avec préservatif avec ce jeune homme et ce, jusqu'à ce que tu puisses disposer de ses analyses HIV, hépatites, etc (en lui proposant de lui transmettre réciproquement les tiennes pour les mêmes vérifications). S'il t'aime, il comprendra.
    Dans TOUS les cas, donne la priorité à TA santé (on en a qu'une) à la façon dont il pourrait prendre cela!!!!!!!!

    2) Qu'est-ce que sont les hépatites?

    Les hépatites sont des inflammations du foie liées à des infections virales MAIS pas toujours, il existe en effet différents types d'hépatites possibles selon les façons dont elles sont induites: hépatites virales (hépatites A, B, C, D et E), hépatites auto-immunes (= le corps se retourne contre ses propres constituants), hépatites médicamenteuses, hépatites toxiques (après ingestion de champigons vénimeux par exemple)

    Pour ce qui est des hépatites virales, les plus connues sont les hépatites A, B et C (l'hépatite D étant un facteur péjoratif chez qqn déjà atteint d'hépatite B et l'hépatite E étant une hépatite assez semblable à l'hépatite A dans son mode de transmission). Ces affections ne se transmettent pas toutes de la même façon et n'ont pas toutes la même gravité.
    Tout d'abord, l'hépatite A: il s'agit d'une affection en règle bénigne (les cas d'hépatite A fulminante sont très très rares)qui peut parfois passer inapeçue- une majorité des gens de 40 ou 50 ans sont déjà immunisé sans le savoir même dans nos pays- ou parfois se manifester par des nausées, des vomissements, une petite fièvre, de la fatigue, une jaunisse (peau et yeux jaunâtres). Cette affection se transmet sur un mode oro-fécal ET PAS sexuel. Un mode de transmission oro-fécal signifie que cette affection se transmet via les aliments souillés et par des mains mal lavées qui ont pu être au contact de selles contaminées. Cette affection est encore plus fréquente dans les payx chauds et plutôt que le vaccin contre l'hépatite A qui peut engendrer beaucoup de problèmes (digestifs, auto-immuns, etc) il est préférable pour éviter l'hépatite A d'adopter quelques mesures d'hygiène simple comme se laver les mains avant et après avoir mangé et être allé aux toilettes, peler ses fruits et ses légumes, boire de l'eau embouteillée, éviter de manger cru (carpacios, fruits de mers etc), éviter les glaces (qui peuvent avoir été préparées à partir d'eau contaminée), etc
    Vu la bénignité de cette affection, le rapport bénéfices/risques ne penche donc PAS en faveur de cette vaccination contrairement à ce que les autorités semblent recommander aux (pigeons) voyageurs.

    Pour ce qui est de l'hépatite B, cette affection se transmet uniquement par le sang ET le sexe (se transmet 8 X plus facilement que le HIV par relation sexuelle)
    Toutefois elle est bénigne dans l'immense majorité des cas contrairement à ce qu'ont essayé de laisser entendre les fabricants et l'état lors de la campagne de folie en France dans les années 90 (je rappelle que pour leurs mensonges et leur volonté d'effrayer la population afin de ... leur dangereux vaccin, les fabricants ont été mis en examen depuis de 6 mois pour tromperie aggravée....)
    Plus de 9 cas sur 10 d'hépatite B guérissent spontanément, sans séquelles ni besoin de traitement. Certains cas peuvent passer inaperçus, d'autres présentent des symptômes assez similaires à ceux de l'hépatite A bien que pouvant être plus intenses.
    Dans les 10% d'hépatite B susceptibles de passer à la chronicité, certains cas ne nécessiteront même pas de traitements car ce sont les porteurs sains (70% des hépatites B dites chroniques donc 7% des contaminations environ)et il leur suffira juste de se protéger pour éviter de transmettre le virus. Seuls 1% des gens infectés auront un risque d'avoir au bout de longues années une cirrhose hépatique pouvant nécessiter une transplantation hépatique. Dans 30% des cas de patients cirrhotiques, il pourra y avoir aussi un phénomène cancéreux (hépatocarcinome) soit 0,3% de toutes les infections seulement, donc bien moins que les ravages liés à l'acool.......

    Les cas d'hépatites fulminantes après infection par le virus B sont gravissimes mais d'une très très grande rareté (5 cas seulement en France pour l'année 2005 ce qui est vraiment négligeable)

    Cette hépatite gagne donc à se dépister par prise de sang mais sans s'affoler outre mesure car l'hépatite B n'a rien de commun avec le HIV si ce n'est qu'ils ont les mêmes modes de transmission. Tout comme le sida, l'hépatite B ne se transmet PAS par la salive (un mensonge qui s'était révélé très très rentable pour les fabricants à présent sous le coup d'une mise en examen pour ce mensonge notamment...)

    Le vaccin de l'hépatite B tout comme le vaccin antihépatite A ne se justifie donc absolument pas au regard de la bénignité de cette affection en règle générale.
    Le vaccin contre l'hépatite B qui comme le vaccin anti hépatite A est un vaccin transgénique est encore plus dangereux que celui-ci et détient la triste palme du produit ayant entrainé le plus grand nombre de signalements d'effets secondaires de TOUTE l'histoire de la pharmacovigilance française (celle-ci datant de 1974)!!!
    Il est susceptible d'engendrer plus de 70 affections chroniques gravissimes et incurables et en tout les cas toujours invalidantes et pas seulement la seule sclérose en plaques qui ne doit pas être, en la matière, l'arbre qui cache la forêt.
    Lupus, hépatite auto-immunes (un comble!!), thyroïdites, diabètes, myofasciite à macrophages, fybromyalgie, problèmes articulaires auto-immuns ou non, épilepsie, autisme, asthme, allergies, cancers et leucémies, etc etc

    Sur de 20 000 000 de Français vaccinés avec ces vaccins-poisons, c'est certainement bien plus de 100 000 personnes qui souffrent d'effets auto-immuns ou non chroniques mais hélas sans savoir, pour la majorité d'entre eux que cela peut venir de ce vaccin parce qu'ils n'ont pas toujours pensé à faire le lien, désinformation des pouvoirs publics oblige!!!

    Donc ce vaccin comme le vaccin anti hépatite A sont à fuir, absolument!
    Une prise de sang avec détection des anticorps anti-HAs et anti-HBs ainsi qu'une détection des antigènes respectifs suffira.

    Pour ce qui est de l'hépatite C, cette affection a un plus grand taux de passage à la chronicité (70% contre seulement 10% pour ce qui est de l'hépatite B)mais se transmet nettement moins facilement par le sexe que l'hépatite B.

    L'hépatite C est souvent -mais pas toujours, une affection qui s'est attrapée par des transfusions de sang ou par des aiguilles de toxicomanes souillées.
    Parfois dans des cas plus rares, les gens peuvent attraper ça par voie sexuelle mais cela nécessite normalement la présence de petites lésions au niveau génital, qui facilitent donc le transfert de composants sanguins de la personne infectée vers la personne saine, susceptible d'être contaminée.

    Cette affection peut parfois elle aussi passer inaperçue et devant un état de grande fatigue, tout médecin devrait donc penser à checker cela au niveau du bilan sanguin.

    Là aussi je te conseille, pour te tranquiliser, de faire vérifier dans ton test comme dans celui de ton partenaire les marqueurs pour cette affection contre laquelle aucun vaccin n'est disponible actuellement mais qui peut quand même bien se gérer dans de nombreux cas avec mes thérapeutiques naturelles (phytothérapie comme pour l'hépatite B d'ailleurs)

    DONC POUR LES HEPATITES, UN TEST SANGUIN DE VOUS 2 OUI, UN VACCIN QUEL QU'IL SOIT OU MÊME UN RAPPEL, NON!!!

    3)Peut-on attraper l'hépatite A et/ou C par contact SEXUEL?

    Hépatite A comme on l'a vu, NON.
    Hépatite C, pas impossible mais quand même assez rare, il faut présence de lésions locales le plus souvent.

    4) Concernant les caillots de sang que tu as observés, plusieurs choses à savoir:

    Compte tenu de ce que tu as dit à savoir que tu ne prends ni pilule contraceptive, que tu as eu des rapports non protégés et que tu dis présenter des règles irrégulières, ces caillots peuvent revêtir différentes significations.

    a) Selon la fréquence de tes observations (de caillots de sang) -combien de fois à combien de temps d'intervalle as-ti observé cela? Cela fait combien de temps que tu as commencé ta vie sexuelle? A quand remonte-donc ton tout premier rapport?
    On peut penser que ces caillots viennent d'une rupture partielle ou totale de l'hymen qui ne se déchire pas toujours en une fois lors du tout premier rapport et qui peuvent donc être apparus et avoir été vus lorsque ton copain s'est retiré.

    b) Comme tu ne prends pas de pilule ET que les rapports ont eu lieu sans préservatif, il faut évidemment penser que tu as pu tomber enceinte sans nécessairement que le foetus ait pu poursuivre son développement. Dans ce cas comme dans le cas d'une fausse couche, il peut se présenter un certain écoulement de sang sous la forme de caillots sanguinolents plus ou moins abondants. Et c'est bien possible que c'est que tu as pu voir. Quel âge as-tu au juste? Es-tu au moins au courant que sans contraception hormonale ni contraception mécanique (préservatif) tu peux physiologiquement tomber enceinte? Prends -tu une contraception hormonale sous forme de patches? Tu demandes généralement à ton copain de se retirer avant d'éjaculer?
    Tu parles aussi de règles irrégulières? Peux-tu stp être plus précise à ce sujet?
    Tes règles n'ont-elles jamais été régulières (depuis quand es-tu réglée?)ou bien c'est seulement depuis que tu as des rapports ainsi, sans pilule ni préservatifs?

    c) Des saignements entre les règles qui se répètent ça peut être aussi, mais pour ça il me semble que tu es encore fort jeune, le signe d'une endométriose, un phénomène inflammatoire de la muqueuse utérine qui touche environ 5% des femmes et qui se manifeste souvent par de violentes douleurs avant et pendant les règles (crampes, douleurs du ventre et du dos) Est-ce ton cas? As-tu généralement très mal?
    Si oui, le bilan d'évaluation consiste à faire une échographie du petit bassin chez un gynécologue qui saura te dire si tu pourrais souffrir de cette affection

    d) Les saignements peuvent aussi survenir suite à la prise de différentes médicaments et/ou de VACCINS. Le vaccin très à la mode actuellement "anti-cancer" du col, le Gardasil NON DEPOURVU DE RISQUES a visiblement des effets circulatoires néfastes pouvant entrainer parfois des phénomènes de thrombose (caillots) parfois à l'inverse des phénomènes de saignements chez des jeunes filles jusque là en excellente santé.
    Bien des jeunes filles reçoivent ainsi ce vaccin INUTILE et DANGEREUX sans être forcémment passées chez un gynécologue avant. Est-ce ton cas? As-tu déjà reçu une ou plusieurs doses de ce vaccin anti-cancer du col et si oui combien de doses et à quand cela remonte-t-il? Si tu n'as pas encore commencé à faire le vaccin, surtout évite le à tout prix et si tu as déjà fait une ou 2 doses, ne continue plus la ou les 2 doses restantes du schéma en 3 injections et arrête-toi dès à présent, pour TA santé.
    A ce propos si tu as des questions ou que tu veux plus d'infos sur les dangers de ce vaccin "anti-cancer" du col tu ne dois aucunement hésiter à me contacter à ce mail ka-roube@hotmail.com et je te les enverrai sinon comme ça ici ça risque d'être un peu trop long vu la longueur de ce message déjà à ce stade de tes questions.
    Biensûr, tout médecin à qui tu pourrais poser la question concernant le lien entre d'éventuelles doses de ce vaccin que tu aurais déjà reçues et cette observation de caillots , aura une tendance naturelle à innocenter le vaccin comme toujours tant le déni est habituel. Autant être prévenue donc, de ce déni pour ne pas être surprise.


    CONCLUSION CONCRETE ET PRATIQUE POUR TA SANTE:

    1) Tu as besoin d'un suivi global de ta santé. Trouve-toi donc un bon médecin généraliste qui acceptera sans nul doute de te prescrire les analyses pour toi et ton ami (pourquoi ne pas consulter ensemble?) pour ce qui est des MST, maladies sexuelles transmissibles. Attention consulter un médecin ne veut pas forcémment dire se mettre à genoux et dire oui à tout ce qu'il pourrait proposer voir imposer. Ainsi si bien des médecins, embourbés dans une certaine routine et dans un certain dogme/postulat, te vantent le vaccin "anti-cancer" du col, mieux vaut refuser et idéalement, trouver un médecin qui ne te saoûlera pas avec cet acte médical aussi inutile que dangereux.

    Tu ne dois pas hésiter à discuter avec le médecin généraliste de la question de la contraception, il est parfaitement autorisé à te prescrire une pilule adaptée ou des pathes ou l'anneau vaginal contaceptif etc etc

    2) Tu as besoin d'un bon suivi gynécologique.

    Le gynécologue peut lui aussi bien sûr te conseiller la pilule ou contraception qui te conviendrait le mieux en fonction d'un interrogatoire clinique bien conduit.
    Si tu ne souhaites pas, par discrétion, te rendre chez le même gynécologue que ta maman, rien ne t'empêche de te renseigner au planning familial près de chez toi pour consulter en toute discrétion et dans le respect de ta vie intime et privée!!
    N'oublie ainsi pas que le secret médical, ça existe!!

    LA CONSULTATION DE GYNECOLOGIE NE DOIT PAS ATTENDRE que tu aies déjà reçu une ou plusieurs doses du vaccin "anti-cancer" du col OU NON CAR je te l'ai dit, l'efficacité du vaccin est dérisoire et il existe plus d'une centaine de souches de virus HPV (virus dit du papilloma virus humain)-or le vaccin n'en "couvre" que 4-
    En effet, même si 90% des infections à HPV se résolvent naturellement dans un délai de 8 à 13 mois, parfois le virus peut persister plus longtemps et engendrer ce qu'on appelle des dysplasies cad des anomalies des cellules du col de l'utérus, anomalies qui ne dégénèrent que très très rarement en cancer vrai du col (le carcinome cervical ne concerne que 0,3% tout au plus des infections par HPV dits "à haut risques" soit environ une douzaine de souches sur la centaine de souches du virus HPV)et ce justement parce que les traitements des dysplasies (= lésions PREcancéreuses et pas cancéreuses ce qui est très différent)sont très très au point et permettent d'éviter dans l'écrasante majorité des cas d'en arriver au stade de cancer véritable.
    Laser ou conisation (petite opération localement pour enlever les cellules lésées) assurent donc une très grande réversibilité avec guérison quasiment dans 100% des cas d'où l'intérêt immense de suivre des programmes de dépistage par FROTTIS qui ont pu à eux seuls réduire de 80% la mortalité par cancer du col, un cancer en baisse depuis 20 ans sans qu'aucun vaccin ne joue un rôle dans cette baisse des cas.
    Tu dois ainsi savoir que de 60% des femmes qui font un cancer vrai du col (le plus souvent femmes entre 40 et 50 ans car l'action du HPV peut être très très lente) c'était des femmes qui n'avaient jamais fait de frottis du col ou de façon trop espacée.
    Voilà pourquoi, pour TA santé tu dois savoir qu'idéalement la jeune femme doit faire son tout premier frottis au plus tard dans le mois qui suit son tout premier rapport sexuel avec pénétration (qu'il ait été protégé avec préservatif ou non) puis un deuxième frottis de contrôle 1 an après si tout était OK la première fois puis, tous les 2 ans au minimum. Tu dois donc sans tarder ni stresser te rendre chez un gynéco pour ce premier frottis là encore sans que tu doives te sentir obligée de l'écouter s'il a le réflexe de te proposer la vaccination "anti-cancer du col".

    FROTTIS OUI, VACCIN NON. QUESTION DE SANTE ET AUSSI DE VIE car le vaccin a déjà tué et aussi estropié des milliers de jeunes filles. Ne pas oublier cela donc.

    Comme tu le vois tu as donc besoin d'une médecine préventive mais une médecine qui ne nuit pas parce que si c'est pour être trop invasif et trop interventionniste on finit par faire plus de mal que de bien chez des gens qui allaient globalement bien.
    La prise de sang de dépistage tout comme le frottis du col, ça ne te nuit pas.
    La question de la contraception doit être discutée avec un médecin car cela n'est pas exempt d'effets secondaires (sur le poids, l'état général, sur le cancer du sein et le cancer du col, ça peut interférer avec la prise de tabac si tu fumes d'où qu'alors ton risque d'accident circulatoire se trouve très renforcé mais une grossesse non désirée à un très jeune âge ça peut aussi avoir de lourdes conséquences.
    Psychologiquement, un avortement aussi.

    Donc tu as besoin de faire une mise au point sur tout sa : ta santé globale (checking des infections), ta santé gynécologique (cheking pour le col de l'utérus par frottis, éventuellement bilan de l'endométriose par échographie si tu as de fortes douleurs pendant tes règles) et choix de vie avec la question de la contraception qui est une épineuse question à cheval entre ta santé et ta vie de femme (facteurs psycho-sociaux, socio-professionnels, etc)

    Voilà, avec ça tu sais tout! Si tu as d'autres questions ou que tu souhaites me contacter, tu peux le faire je te le rappelle en me contactant au mail suivant:
    ka-roube@hotmail.com

    Bien à toi

    Commentaire


    • Les réponses à tes questions
      J'ai relu ton message...



      Rebonjour Yasmine, j'ai encore relu ton message et j'ai vu que ton âge tu l'avais déjà donné ainsi que le moment auquel remonte le début de ta vie sexuelle...

      Donc au vu de cela, je maintiens qu'il se peut donc que tes caillots soient la conséquence d'une déchirure tardive, de l'hymen qui anatomiquement parlant peut être assez souple pour permettre quelques pénétrations sans déchirement immédiat puis se rompre "à l'usure".

      Fort heureusement tes premiers rapports ne remontent pas à trop longtemps donc tu n'as donc pas perdu trop de temps pour ton premier frottis du col que je te conseille donc de faire le plus tôt possible.
      Pour ce qui est du test du HIV, un délai de 3 mois est parfois plus adéquat entre le premier rapport non protégé et l'examen pour plus de fiabilité donc là aussi même si je ne pense pas que tu aies été contaminée, tu peux faire ce test dès à présent et pour te rassurer, au plus vite au mieux.

      Vu ton âge ET le fait que ta vie sexuelle remonte à peu, il n'est guère impossible qu'un généraliste t'ait fait une ou plusieurs doses de vaccin gardasil et donc tes caillots pourraient bien provenir de là DE MÊME QUE L'IRREGULARITE DE TES REGLES (il faut voir à quand remonte cette irrégularité et comment elle se traduit?)car ce vaccin peut en effet modifier et le flux des mesntruations et leur rythme voir les faire carrément disparaitre (amenohorrée post vaccinale). Donc pour ça, j'attends donc des réponses plus précises de ta part pour affiner mon analyse/ma réponse et tu peux me dire ces précisions soit ici soit via le mail que je t'ai donné si tu souhaites que je m'avance un peu plus en sachant que seul un examen rigoureux par un médecin pourra t'apporter des éléments d'une certitude encore plus grande.

      Voilà, bien à toi, A

      Commentaire


      • Consulte un spécialiste



        Avant toute chose pendant l'acte tu devrais te protéger et prendre la pilule car tu dis que tu n'as pas tes régles régulièrement je pense que c'est dû à ça tes cailloux de sans ce sont des genres de fibromes.
        Prends bien soin de toi, j'ai 23 ans et je peux comprendre.

        Commentaire


        • Reponse



          Commencez deja par vous proteger jeune fille, vous tombez dans la psychose alors que vous devriez etre heureuse avec votre ami... et faites vous prescrire la pilule, cela aidera a regulariser vos regles et a eviter une grossesse non desiree.

          Quant a vos angoisses par rapport au Sida et a l'hepatite, proposez a votre ami de faire le test avec lui dans un CDAG (Centre de diagnostic anonyme et gratuit), ne l'agressez pas en lui reclamant le "papier stipulant clairement noir sur blanc", mais expliquez lui simplement, sans menace (par exemple; on parle beaucoup de la recrudescence du sida en Europe, qu'est ce que tu en penses? Tu as deja fait un test? Veux tu que nous le fassions ensemble, c'est aussi une maniere d'officialiser une relation, de repartir a zero... ). Si vous l'aimez, vous devez pouvoir communiquer avec lui, et lui avec vous.

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2008-082008-11

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité