publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Espoir pour les migraineuses : sevrage migraines : je l'ai fait

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Espoir pour les migraineuses : sevrage migraines : je l'ai fait



    Bonsoir,

    Il y a quelques mois, j'étais venue sur ce forum pour parler de ma migraines et certaines d'entre vous m'ont répondu en me donnant des tas d'astuces pour faire passer les migraines (entre autres les bains dérivatifs).

    Finalement, n'y pouvant plus (fin janvier, j'ai dû aller 3 fois en 10 jours aux urgences céphalées à Lariboisière à Paris). Je vous passe les détails (vomissements et tutti quanti !).

    Je suis entrée en sevrage le 20 février et je suis sortie aujourd'hui.

    Voici mes états de service !

    Migraineuse depuis 17 ans, médicaments : migwell et depuis 3 ans Naramig (pas en même temps !). J'ai toujours respecté les doses et je n'ai jamais abusé.

    Malheureusement, le Naramig comme d'autres médicaments donne une accoutumance. résultats, ma migraine venait TOUS les jours chercher sa dose de Naramig. C'est donc comme pour un héroïnoman, il faut sevrer le corps et remettre les compteurs à zéro.

    J'ai commencé le sevrage à la maison début février et ensuite le sevrage s'est fait à l'hôpital.

    Avant je comptais les jours sans migraines (pas beaucoup !!!) et maintenant je compte les jours SANS migraines !

    On ne guérit pas de la migraine (celui qui trouvera le remède aura sûrement un prix). Trsè rares sont celles ou ceux qui n'ont plus de migraines DU TOUT.

    Simplement, ce sevrage aide à espacer les migraines et à les rendre moins fortes. Je dois continuer le traitement encore un mois et revenir voir le neurologue fin mars.

    Voilà. J'espère que cela vous donnera espoir (moi j'étais une super migraineuse !).


    je vous embrasse,


    Adeline

  • Hopital ?



    Comment se deroule le sejour a l'hopital ?

    Commentaire


    • Hopital ?
      J'explique :



      Tu passes une semaine en chambre seule à Lariboisière. Tu voies psychiatre (les psughiatres ne soignent pas que les fous !), kiné, etc... Tu as un tableau à remplir sur l'amplitude de ta douleur (de 0 à 10). Tous les soirs, tu as une perfusion qui dure 4 heures et c'est du Laroxyl (antidépresseur et antalgique avec l'avantage de ne pas procurer de dépendance à ce dernier, alors que le Naramig et autres te rendent dépendantes au Naramig, etc...).

      Chaque soir on augmente la dose (j'te dis pas, tu DORS !!!).

      Si tu as mal, on ne te donne rien. Je sais, ça paraît salaud mais c'est le seul moyen de t'aider justement.

      Finalement, le but est que tu reviennes à 0, c'est à dire quand tu ne prenais pas de médocs et que ton corps n'était pas pollué de médocs).

      Après, tu continues le traitement pendant 1 mois (Laroxyl en comprimés à raison de 150mg par soir).

      En cas de douleur, on te prescrit du Propofan.

      Moi j'avais déjà commencé le sevrage à la maison aussi, à part le dimanche, je n'ai pas trop souffert à l'hôpital.

      Tout cela en vaut la peine.

      Ce soir, j'ai mal à la tête mais ce n'est pas une migraine.

      Bisous,


      Adeline

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2002-02

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité