publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Trouble chez personne agée (elle croit qu'il y a une autre personne dans le miroir)

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Trouble chez personne agée (elle croit qu'il y a une autre personne dans le miroir)



    Bonjour,
    Je reviens d'une visite chez ma tante (94 ans). Elle vit seule, fait son ménage, se débrouille trés bien mais voilà aujourd'hui elle m'a dévoilé un secret. J'en suis inquiète. En effet, nous partions en balade et elle prenait son téléphone. Je lui demande pourkoi et elle répond je t'expliquerais le long du chemin. Et voilà qu'elle me dit qu'il y a une autre femme dans la chambre, qu'elle est tjrs là, qu'elle lui ressemble comme un sosie, qu'elle fait les mêmes choses qu'elle, lui répond...etc
    J'ai compris immédiatement qu'elle parlait de son miroir et en arrivant je lui ai montré son reflet dedans. Elle lui parlait comme à son double ! Je lui ai expliqué de long en large mais je ne suis pas sûre qu'elle ait compris.
    Quelqu'un a t-il été confronté à ce type de problème ? Comment réagir ? l'aider ? De quoi s'agit-il ?
    Je suis inquiète...
    Merci de votre aide

  • C'est un grand âge, tu sais !



    et à cet âge c'est très fréquent ce gnre de "truc" qui leur arrive. Il faudrait aller avec elle et expliquer à son médecin ce qu'elle t'a dit. Elle ne s'améliorera sans doute pas, mais n'empirera pas et c'est ce qui compte. Le cerveau, on ne peut pas le changer et il vieillit lui aussi. Il faut la remettre sur les "rails" à chaque fois qu'elle dira son trouble, mais sans doute ne sera suivi d'aucun effet. C'est comme ça, il faut la chérir et continuer d'être présente.

    Commentaire


    • C'est un grand âge, tu sais !
      Merci bcq pour ta réponse



      Elle m'a fait promettre de ne pas en parler mais je lui ai dis que j'en parlerais à mon médecin.
      Ce que je ferais lundi d'ailleurs, je pense même appeler son médecin puisqu'elle le voit une fois par mois.
      J'ai déjà entendu parlé de ce trouble (miroir) mais je ne sais plus comment ça s'appelle.
      Tu connais ?
      A

      Commentaire


      • Merci bcq pour ta réponse
        À mon avis



        tu fais très bien de voir ou téléphoner à son médecin en lui demandant de ne rien lui dire. Lui il t'expliquera.
        Biz.

        Commentaire


        • À mon avis
          Je ne pense pas qu'il faille s'en inquieter



          je dirais même que c'est peut-etre dangereux de lui enlever cette illusion qui lui est necessaire pour vivre. Ca peut etre une maniere inconsciente de lutter contre la solitude, la peur de vieillir de mourir, son subconscient lui a permis de se créer une amie qui ne la contrarie pas, ne la decevra pas.. quel danger y aurait il a la laisser vivre ainsi??
          Ca arrive aussi chez les enfants jeunes qui se crée un double ou même plusieurs et ça passe après sans traitement, chez les personnes agées ça persiste jusqu'a la fin de la vie mais si ça les aide a vivre mieux quel mal y-a-t-il a cela?
          (sauf que ça derange notre propre notion de la realité;;;;?)

          Commentaire


          • Ma mère faisait pareil ...



            Elle avait la maladie d'Alzheimer. Je me souviens que quand j'avais besoin d'être un peu au calme, je la mettais devant le miroir, et elle se parlait. Elle n'avait pas peur de cette image qu'elle percevait comme une présence amicale. Par contre, je me souviens que les reflets sur les poignées de portes chromées lui faisaient très peur. Elle pensait que des gens venaient pour l'emmener. Elle a été atteinte assez jeune (54 ans). Je l'ai gardée autant que j'ai pu à la maison (jusqu'à mes 18 ans), mais il y a eu des moments où moi-même je devenais dingue. Elle a tenu neuf ans en clinique avant de mourir. Durant huit de ces neuf années, c'était un légume allité qu'il fallait laver et nourir. Et malgré son état végétatif, elle chantait presque jusqu'à la fin de sa vie. C'est étonnant comme les choses qui nous sont importantes restent imprimées dans notre corps.

            Je crois qu'il est impératif de l'emmener à une consultation en gériatrie qu'elle soit d'accord ou non. On lui posera des questions auxquelles elle ne pourra pas forcément répondre, mais en général les médecins qui pratiquent ce genre de tests sont très doux et très rassurants. Ce sont des malades qui ont besoin qu'on leur dise à quel point ce qu'ils font est bien. Pour ne pas les paniquer davantage car même s'ils ne sont pas toujours conscients, ils peuvent percevoir que quelque chose ne va pas chez eux. Ca ne veut pas dire qu'elle sera mise en maison spécialisée. Peut-être lui proposera-t-on de participer à des journées dans des centres spécialisés qui aident les personnes âgées à conserver leurs facultés. Et je pense de toute manière qu'il serait judicieux d'engager une aide à domicile qui pourrait lui être présentée comme une amie et veillerait sur elle dans la journée. On peut également lui donner une médication qui freinera le développement de la maladie.

            Un conseil très précieux. Suis-le. Si jamais elle a le gaz à la maison, fais immédiatement remplacer sa cuisinière pour une électrique. Heureusement que j'en avais une électrique à la maison. Le nombre de fois où je rentrais et où elle était allumée.

            Autre chose : si le diagnostic d'Alzheimer est confirmé, il faut la placer sous tutelle, pour qu'elle ne signe pas des chèques au premier venu.

            Si jamais un jour, elle a besoin d'un hébergement de long séjour, je connais une clinique où ma mère a passé neuf ans. Pour avoir testé de nombreux établissements, je peux te dire que la Clinique du Belvédère à Montmirail (51) est une de celles qui coûtent le moins cher et où on fait attention aux malades. Je ne l'ai jamais vue sale (contrairement aux hôpitaux publiques), elle a bénéficié d'amour (oui, oui, d'amour !) et d'attentions tout ça dans une structure familiale. Si cet hébergement en long séjour était nécessaire, sache qu'il existe des allocations compensatrice pour tierces personnes, que le tuteur légal doit demander à la DDASS.

            Ne t'alarme pas de mes propos. Mais je viens rarement sur Auféminin, et je préfère tout de suite te donner ces informations au cas où.

            Bon courage à toi

            Commentaire


            • Ma mère faisait pareil ...
              Merci pour ta réponse



              Je vais en effet me renseigner chez mon médecin traitant pour voir ce qu'il en pense.
              Ma grande tante vit seule depuis 38 ans et tout se passe bien. Elle a perdu son frère cadet (mon grand-père) depuis presque 2 ans et c vrai qu'au décès, elle n'a pas "trop" réagi (bien sûr de la tristesse mais pas de gros désespoir). Elle a continué à faire son train-train. Elle a une femme de ménage qui vient 2 fois par semaine mais c plus une amie maintenant. Elle l'emmène faire ses courses. J'habite quand à moi à 35 Kms de chez elle (j'essaie d'y aller une fois par semaine). Elle fait ses repas, son ménage, s'habille et prend même encore une douche !
              Elle souffre par contre depuis quelques temps de vertiges. Son médecin les qualifie de vertiges de veillesse. Ta maman avait-elle des vertiges ?
              A part ce trouble de miroir, elle est logique, éveillée...Je n'ai rien remarqué de spécial.
              Je te remercie en tout les cas pour ta réponse clair et précise. Je pense que tu as du traverser des moments trés difficiles. Il est trés éprouvant de voir tomber un être cher dans la déchéance, la souffrance est insupportable...
              A bientôt de te lire
              Bisous

              Commentaire


              • Merci pour ta réponse
                Bonjour croissantdelune



                Pour répondre à ta question sur les vertiges, je ne me souviens pas de vertiges, mais d'une mauvaise appréciation des distances (subtile nuance ). Je me rappelle d'ailleurs un fameux soir où je l'observais du coin de l'oeil et où elle étudiait le canapé et son accoudoir en vue de s'y installer. On voyait qu'elle calculait comment s'y prendre pour ne pas tomber. Et évidemment, elle s'est assise en tenant l'accoudoir, du côté où il n'y avait pas de canapé .

                En fait, Alzheimer au début ça se remarque très peu. Et le fait le plus marquant de cette maladie au tout début est surtout que la personne malade ne fait plus que ce qu'elle a l'habitude de faire et redoute de se trouver dans des situations nouvelles et inconnues.

                Un exemple : ma mère au tout tout début, ne pouvait plus se déplacer jusqu'à un lieu qu'elle ne connaissait pas. Un malade d'Alzheimer réduit de plus en plus ses distances de déplacements. Ensuite, ce sont de petites "erreurs" qu'on pourrait prêter à l'étourderie et qui sont assez drôles d'ailleurs. Une certaine tendance à la maniaquerie (ma mère voulait tout le temps faire le classement de ses papiers déjà classés) et une légère paranoïa.

                Cette maladie est surtout caractérisée par un problème à se situer au niveau temps et espace. Les souvenirs anciens sont parfaitement gravés en mémoire, les nouveaux oubliés presque du jour au lendemain.

                Ne t'inquiète pas trop pour ta tante. Tu sais, elle est très âgée. C'est normal que son cerveau ne soit plus capable de faire tout comme quand elle était jeune. Et ça ne veut pas dire que dans son cas, ces pertes de capacités iront en s'aggravant. Mais c'est sûr tu dois en parler avec un médecin.

                Bises

                Commentaire


                • Si elle n'a pas d'autre trouble je ne vois vraiment pas la



                  necessité de l'ennuyer avec ça. Ca n'a rien de dangereux!! C'est courant chez les personnes agées, souvent c'est un peu comme une protection elaborée par le cerveau pour échapper a la solitude, a la peur de vieillir, de mourir.. Je pense que si on la confronte a la réalité pour lui prouver par A B que "cette personne" n'existe pas, alors elle sera très mal dans sa tête, plus d'echapatoire... Mettez vous a la place des personnes agées, ils ont besoin de s'evader mentalement, si ils ne regardent que la réalité il n'y a pas grand-chose de joyeux qui les attend ds le futur.;
                  Ma grand-mère a passé ses 15 dernieres années a parler avec mon gd-père décédé, nous ne l'avons jamais contrarié mais on voyait bien que c'etait très réconfortant pour elle et elle n'a jamais eu d'autres troubles..

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2002-05

                  publicité

                  Chargement...
                  X

                  publicité