publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Votre expérience avec candida albicans

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Votre expérience avec candida albicans



    Salut,
    je souffre depuis vendredi de démangeaisons et de brulures au niveau vulvaire.
    J'ai eu tellement peur que ce soit des mycoses que j'ai mis sans aller chez mon gyneco une ovule de polygynax qui est un antiotique local pour ce genre de problème.
    Seulement lundi je sui allée chez ma gyneco, et elle a rien trouvé ( à cause du traitement préventif). Au cas ou elle m'a donné une ovule de Lomexin. Mon problème est que maintenant j'ai mes règles et que je n'ose pas utiliser cette ovule bien que les douleurs soient insupportables et que le mode d'emploi indique que l'utilisation pendant les règles est possible.
    Quoi faire, et qui a déjà utilisé LOMEXIN??
    Sur la boite, ils disent que ce produit peut entrainer des démangeaisons... j'aimerai pas en avoir plus))
    Merci à toutes de me répondre!

  • Au fait



    ...les candidas albicans sont des mycoses!!!

    Commentaire


    • Si c'est écrit...



      sur la boîte que tu peux l'utiliser durant les règles, c'est qu'il ne doit pas y avoir de problèmes. Habituellement, ces traitements sont fait pour ça.
      Ça peut accentuer les démangeaisons lors de l'application, mais que pour quelques instants seulement.
      Bonne chance !

      Commentaire


      • Si c'est écrit...
        Bah



        oui c'est vrai ça peut être tout ça, mais elle a vu son gynéco entre temps, qui a du lui faire un frottis je pense. Je pense que d'après les signes qu'elle décrit c'était très probablement une candidose (les autres ne grattent pas en général!), donc son traitement n'était pas mauvais.

        Bon sinon, le traitement repose en principe sur 3 ovules antimycotiques, donc tu n'en as peut-être pas pris assez.
        Utilise le traitement de ton gynéco et un savon liquide type gynhydralin comme te l'a dit magda7, ça va passer!

        Commentaire


        • Bah
          Merci merci!!!



          c très sympa d'avoir répondu, même si magda ne m'a pas vraiment rassuré!!!!!
          Caro021, je pense comme toi que ma gyneco n'est pas complètement nulle, elle avait même l'air pas inquiète du tout!
          Mais bon moi j'ai mal et ça me gratte!!!
          Le traitement consiste en une prise unique, mais mon problème est de savoir si malgré les règles il sera aussi efficace que normalement????
          C justement parceque j'étais en voyage et que je n'avais pas mon ecogyn que j'ai apparemment ces démangeaisons. Maintenant sur avis de ma gyneco j'utilise Saforelle. A part les démageaisons quels sont les symptômes d'une candidose? des pertes blanches et collantes??????

          Commentaire


          • Merci merci!!!
            Oui



            ça gratte, ça brûle, parfois ça gène même pour faire pipi, et surtout tu as des pertes blanches très abondantes grumeleuses mais qui ne sentent pas mauvais.
            Surtout lave tout ton linge en contact (serviettes, draps si besoins) à haute température et vérifie si ton partenaire n'a rien (en fait chez les hommes il n'y a souvent aucun signe! mais il faudrait qu'il utilise le pévaryl en crème, demande à ta gynéco la prochaien fois). Ce n'est pas forcément ton copain qui te la refilé, rassure toi, ça arrive souvent chez toutes les femmes, même célibataires!
            Et surtout met l'ovule que t'a prescrit la gynéco, c'est tout aussi efficace pendant les règles, pas de problème (moi j'avais eu ma candidose pendant mes règles et ça a très bien marché!!).

            Au fait, Magda n'a pas tort, tu sais, elle est juste un peu alarmiste, mais c'est vrai qu'on ne plaisante pas avec les infections vaginales parce que ça peut se compliquer de salpingite. Néammoins, quand c'est "juste" une candidose bien typique, il n'y a pas de quoi s'affoler...

            Commentaire


            • Question



              Es-tu sous pilule contraceptive ? Parce qu'on a plus de chance de l'attraper ainsi :/

              Commentaire


              • Ça fonctionne bien pour ma maman...



                Il s'agit d'ovule vaginale aux huiles essentielles que notre pharmacienne commune fabrique elle-même. Auparavant, ma maman devait faire au moins 3 cures de C a n e s t e n par an et depuis, elle n'a pratiquement plus de problème.

                Si cela t'intéresse, je peux demander la composition des ovules à notre pharmacienne et tu peux les faire confectionner par le tien... Lila.

                Commentaire


                • Ça fonctionne bien pour ma maman...
                  Oui , la composition de ces ovules



                  Et puis, si c'est à Paris, le nom de la pharmlacie.

                  Merci, papier

                  Commentaire


                  • Réponses



                    FEUILLETS D'INFORMATION Les Inféctions Vaginales Et Les Traitements Alternatifs

                    Des sécrétions vaginales, c'est normal!
                    Beaucoup de femmes sont incommodées par leurs odeurs vaginales ou ont peur de déranger. L'industrie pharmaceutique nos encourage à les camoufler en parfumant tampons et serviettes absorbantes. Combien d'entre nous sont gênées, à un moment ou à un autre, de pertes vaginales ou d'odeurs pourtant tout faite à normales!
                    Il est important de nous familiariser avec nos sécrétions vaginales et d'apprendre à déceler un changement au niveau de leurs odeurs, de leurs couleurs ou de leurs consistances. Il s'agit là d`indications précieuses sur notre état de santé, d'où l'importance de telles observations.

                    CLARIFONS QUELQUES DÉFINITIONS. . .
                    La vagin

                    Le vagin est un conduit qui s'étend de la vulve au col de l'utérus et qui est fait de tissues très extensibles. Ses parois sont tapissées d'une membrane humide auto-nettoyant qui ressemble à celle de l'intérieur de la bouche.
                    Sa paroi interne (épithélium) est composé de cellules qui ont un contenu de sucre (glycogène) plus ou moins variables et de bacilles de Doderlein (lactobacilles) qui maintiennent le vagin dans un milieu légèrement acide.
                    Le vagin possède plusieurs mécanismes de protection. Il produit des sécrétions vaginales blanchâtres ou jaunâtres composées d'un ensemble de cellules mortes et de sécrétions provenant du col de l'utérus. Elle varient en fonction du cycle menstruel et de l'excitation sexuelle. Par exemple, en période d'ovulation, il y a une production accrue de sécrétions qui ressemblent à un blanc d'oeuf cru. Le vagin contient aussi des micro-organismes (bactéries, champignons, protozoaires) qui le protègent des agents extérieurs.

                    Vaginite ou infection vaginale?
                    La vaginite est une inflammation du vagin. Elle peut être provoquée par différents facteurs soit une infection, une allergie, etc. On utilise souvent le langage courant le terme pour parler d'infection vaginale.
                    Il existe de multiples causes pouvant engendrer une infection vaginale. Ainsi, lors d'un débalancement quelconque de l'organisme, les microorganismes contenus dans le vagin peuvent provoquer une infection. Nous pouvons également être transmise par relations sexuelles, hétérosexuelles ou lesbiennes.
                    Certaines femmes vont avoir de façon répétitive une vaginite malgré tous les traitements administrés. La connaissance des facteurs qui prédisposent aux infections est d'autant plus importante qu'elle permettra peut-être d'en prévenir l'apparition et ce dès les premiers symptômes.

                    La vulvite
                    La vulvite est une inflammation de la vulve causée par des agents irritants. Précisions que nous pouvons soit développer uniquement une vulvite ou développer une vulvite et une vaginite à la fois.

                    Les M.T.S.
                    Les maladies transmissibles sexuellement (M.T.S.) Sont des maladies infectieuses qui se transmettent d'une personne à une autre lors d'un contact sexuel. Les M.T.S. nécessitent toujours un traitement médical parce qu'elles sont transmissibles, se multiplient rapidement et peuvent atteindre d'autres régions du corps. Cependant, les symptômes des M.T.S. ressemblent à ceux des infections vaginales. Il faut donc faire preuve de vigilance!

                    Les vaginites, ca m'irrite!
                    Voici quelques-uns des facteurs connus qui peuvent modifier l'équilibre du vagin:
                    § l'état de santé: une alimentation déséquilibrée, un excès de fatigue, des difficultés émotionnelles, l'abus d'excitants, les situations stressantes diminuent notre résistance aux agents infectieux.
                    § la grossesse: les cellules du vagin d'une femme enceinte retiennent plus de sucre.
                    § le diabète: un diabète non contrôlé produit un excédent de sucre dans le vagin.
                    § les habitudes sexuelles:
                    § si la lubrification du vagin n'est pas suffisante lors le coït ou lors de l'introduction des doigts ou l'objets dans le vagin, une inflammation de la muqueuse vaginale peut se produire. Cette dernière est un milieu propice à l'infection.
                    § un-e nouveau ou nouvelle partenaire sexuel-le peut provoquer une vaginite.
                    § s'il y a un contact vaginal après un contact anal, des micro-organismes peuvent se propager du rectum au vagin et entraîner une vaginite.
                    § une vie sexuelle insatisfaisante : il peut être intéressant de s'interroger sur ce facteur dans l'apparition d'infections vaginales à répétition.
                    § les pilules contraceptives : elles produisent une augmentation variable du taux de sucre des cellules vaginales.
                    § les spermicides : il peuvent irriter la muqueuse vaginale ou provoquer une allergie.
                    § les traitements antibiotiques : il diminuent la quantité de lactobacilles présents dans le vagin, le système digestif, les intestins et le rectum. Cette diminution entraîne donc une augmentation du taux de sucre.
                    § les huiles de bain ou savons : ils sont souvent alcalins et diminuent l'acidité du vagin.
                    § les douches vaginale: elles détruisent les lactobacilles qui maintiennent le niveau de sucre des cellules.
                    § le bas-culotte, sous vêtements en nylon et pantalons serrés à la vulve : ils retiennent l'humidité et la chaleur créant ainsi un milieu propice au développement de microorganismes.
                    § le papier hygiénique de couleur et parfumé : les produits chimiques qui colorent ou parfument les papier hygiénique peuvent déséquilibrer la flore vaginale.
                    § les objets humides (maillots de bain, serviettes) : il ne faut pas laisser sécher sur soi un costume de bain car il peut contenir des spores (germes en repos). Il faut donc le laver er le sécher après usage. Évitez de partager serviettes et débarbouillettes.
                    § les habitudes hygiéniques : en s'essuyant de l'anus vers le vagin après avoir uriné ou après une selle, on transporte des bactéries dans le vagin.

                    Comment de détecter. . . .
                    En observent régulièrement nos sécrétions, on peut détecter rapidement une infection et prévenir tout de suite les symptômes désagréables de démangeaison et d'irritation à la vulve. On peut compléter nos observations à l'aide 'un spéculum afin de voir l'état de la muqueuse vaginale et du col.
                    Lorsque nous avons une infection vaginale ou des infections persistantes ou à répétition, il est utile de s'interroger sur les facteurs qui ont pu les déclencher.
                    Les vaginites telles que le candida albican , le trichomonas, et l'haemophilus ne nécessitant pas forcément de traitement, qu'elles soient symptomatiques ou asymptomatiques. Dans la plupart des cas, elles se résorbent d'elles-mêmes mais si les symptômes gênent, ces infections peuvent être enrayées par différents traitements. Nous vous en proposons quelques-uns. Voyez le tableau à cet effet.
                    Candida Albican (Champignon)
                    Observations des sécrétions, du col et de la muqueuse vaginale
                    · les parois du vagin sont rouges
                    · sécrétions blanchâtres, grumeleauses (comme du fromage cottage)
                    · odeur de levure de pain au niveau de la vulve
                    · démangeaison et irritation à la vulve
                    Traitements alternatifs
                    · si aucun symptôme dérangeant :
                    aucun traitement
                    · si symptômes
                    DOUCHE VAGINALE ACIDE
                    2 c. à table de vinaigre dans 1 pinte d'eau, une douche par jour pendant 5 jours (non recommandé pour les femmes enceintes).
                    OU
                    CAPSULES DE YOGOURT CONCENTRÉ *
                    (Vagilac)
                    1 capsule dans le vagin au coucher pendant 7 jours. À garder au réfrigérateur.
                    N.B. : Il est recommandé d'utiliser des mini-serviettes pour absorber l'excédent de crème s'écoulant hors du vagin.
                    Traitements médicaux
                    · si aucun symptôme dérangeant :
                    aucun traitement
                    · si symptômes
                    CRÉME OU OVULES
                    (Monistat) (ou autre marque)
                    À insérer dans le vagin, de 3 à 7 jours.
                    *Disponibles dans les magasins d'aliments naturels.
                    Prévention de la ré-infection
                    Le(s) partenaire(s) masculin(s) doit(vent) se protéger pendant le traitement en évitant la pénétration vaginale ou en portant un condom.
                    La(les) partenaires féminine(s) doit(vent) s'abstenir de contacts directs entre les sécrétions vaginales et les muqueuses pendant le traitement.

                    Trichomonas (parasite)
                    Observations des sécrétions, du col et de la muqueuse vaginale
                    · petits points rouges sur le parois vaginales et le col de l'utérus
                    · sécrétions filantes, mousseuses et jaunâtres
                    · odeurs fortes
                    · irritation à la vulve et à l'entrée du vagin
                    Traitements alternatifs
                    BUT : Ré-équilibrer la flore vaginale
                    - si aucun symptôme dérangeant :
                    *certaines femmes décident de ne prendre aucun traitement et les symptômes disparaissent. La nécessité d'un traitement aux antibiotiques est discutée et discutable.
                    - si symptômes :
                    AIL
                    (antiseptique, antiparasitaire)
                    Insérer une gousse d'ail pelée (sans la couper pour éviter que ça brûle) deux fois par jour dans le vagin pendant une dizaine de jours. On peut mettre la gousse dans une gaze imbibée d'huile végétale en laissant sortir un bout hors du vagin (comme un tampon).
                    Traitements médicaux
                    - si aucun symptôme dérangeant :
                    voir note * pour traitement alternatif
                    - Traitement :
                    ANTIBIOTIQUES (Flagyl)
                    - soit 2 gr. Une seule dose;
                    - soit 500 mg. 2 fois par jour pendant 7 jours
                    - Traiter partenaires
                    N.B. : Peut causer des nausées, surtout si pris avec de l'alcool. Contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement.
                    OU
                    DOUCHE VAGINALES
                    avec Betadine (lode)
                    Prévention de la ré-infection
                    Le(s) partenaire(s) masculin(s) doit(vent) se protéger pendant le traitement en évitant la pénétration vaginale ou en portant un condom.
                    La(les) partenaires féminine(s) doit(vent) s'abstenir de contacts directs entre les sécrétions vaginales et les muqueuses pendant le traitement.

                    Haemophilus (bactérie)
                    Observations des sécrétions, du col et de la muqueuse vaginale
                    · sécrétions grisâtres très claires
                    · odeurs nauséabondes
                    · cause peu d'irritation et de démangeaison à la vulve
                    · souvent sans symptôme
                    Traitements alternatifs
                    · si aucun symptôme dérangeant :
                    pas de traitement
                    · si symptômes :
                    douche vaginale À L'EAU ARGILEUSE
                    Dans un pinte d'eau, 6 cuillerées à table d'argile se déposer au fond du contenant. Ne pas brasser. Prendre l'eau nécessaire pour faire une douche vaginale . Répéter pendant 5 jours.
                    N.B. Éviter d'utiliser une cuillère de métal quand vous déposez l'argile dans l'eau car elle pourrait changer les propriétés de l'argile.
                    Traitements médicaux
                    · si aucun symptôme dérangeant :
                    pas de traitement
                    · si symptômes : ANTIBIOTIQUES (Flagyl)
                    o soit 500 mg. 2 fois par jour pendant 7 jours
                    o soit 2 gr. En une seule dose
                    o N.B. : Peut causer des nausées, surtout si pris avec l'alcool. Contre-indiqué pendant la grossesse at l'allaitement.
                    o s' il y a ré-infection, TRAITER LE(S) PARTENAIRE(S) car cette infection est transmissible.
                    * Disponible dans les magasins d'ailments naturels.
                    Prévention de la ré-infection
                    Le(s) partenaire(s) masculin(s) doit(vent) se protéger pendant le traitement en évitant la pénétration vaginale ou en portant un condom.
                    La(les) partenaires féminine(s) doit(vent) s'abstenir de contacts directs entre les sécrétions vaginales et les muqueuses pendant le traitement.

                    Pour prévenir les infections vaginales . . .

                    · Diminuez la consommation de sucre
                    · Mangez de yogourt
                    · Évitez autant que possible les antibiotiques
                    · Choisissez des vêtements amples, de coton, et évitez les-sous-vêtements en tissus synthetiques.
                    · Lavez-vous la vulve à l'eau et au savon non parfumé et asséchez-vous bien
                    · Évitez les savons parfumés, tampons déodorants, désodorisants vaginaux, sels de bain (irritants pour la muqueuses vaginale)
                    · Ne prenez pas de douches vaginales, sauf il si un traitement est vraiment nécessaire
                    · Lors des relations sexuelles, évitez la pénétration ou l'usage des doigts ou d'objets si vous n'êtes pas bien lubrifiée.

                    Commentaire


                    • Ça fonctionne bien pour ma maman...
                      Réponse lundi après-midi



                      car la pharmacie est fermée le week-end. Bon dimanche. Au fait, l'idéal est un traitement de 6 jours et d'avoir tjs une boite en réserve...Lila.

                      Commentaire


                      • C'est fini



                        Apparemment j'en suis débarassée, j'ai mis le Lomexin, et plus de démangeaisons!!
                        Merci à toutes

                        Commentaire


                        • Oui , la composition de ces ovules
                          Pas à paris mais...



                          en Suisse. La pharmacienne n'a pas envie de me donner la composition de ses ovules faites maison pour le publier sur Internet. Par contre, tu peux essayer de la contacter au 0041.27.322.10.16. Il s'agit de la pharmacie D e Q u a y. Tu peux peut-être commander quelques emballages qui ne sont franchement pas très chers afin d'en avoir à ta disposition.

                          Elle me dit que tu peux également en faire fabriquer à un pharmacien spécialisé en phytotérapie ce qui devrait bien exister dans une grande ville comme Paris non ?

                          Désolée de ne pouvoir t'en dire plus. Lila.

                          Commentaire


                          • Besoin de te parler lila



                            Lila j'ai besoin de te parler peux tu m'ecrire a : lafille5@aufeminin.com
                            Merci

                            Commentaire

                            Publicité

                            Forum-Archive: 2002-052002-062002-07

                            publicité

                            Chargement...
                            X

                            publicité