publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nevrome de morton

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nevrome de morton



    quelqu'un a-t-il eu un névrome de Morton et comment s'en est-il débarrassé ? Amitiés

  • Névrome............



    voilà ce que j'ai trouvé, car je ne connaissais pas ce syndrôme. J'espère que ça vous aidera

    maladie de Morton, la rage d'orteil!
    Une douleur aiguë, fulgurante même, peut vous prendre lors d'une marche banale, et vous obliger à vous déchausser et à vous masser l'avant du pied. La douleur s'en va mais tend à se reproduire après un certain temps de marche, volontiers en terrain irrégulier et si vous portez des chaussures un peu serrées. Dans d'autres cas, la douleur est plus permanente, comparable à une rage de dents, naissant à la base des orteils, irradiant à leur extrémité et remontant sur le dos du pied.
    Vous avez une Maladie de Morton. C'est un conflit mécanique entre un rameau nerveux et les articulations de la base des orteils: les extrémités osseuses plus larges rétrécissent le défilé qui sépare ces articulations et le nerf, au milieu, s'en trouve bien irrité. Voir schéma.
    La cause de la douleur prend 2 formes: le conflit peut provoquer un oedème local du nerf, une petite boule très sensible appelée névrome, dont la disparition peut être longue. Il peut exister également une bursite, inflammation de l'espace de glissement entre les 2 articulations.
    Le traitement repose avant tout sur un chaussage adapté. Une majorité de chaussures sont trop étroites à l'avant-pied, surtout les chaussures féminines. Les modèles étant standarts, les personnes à l'avant-pied large souffrent plus facilement de la maladie de Morton. Mais intervient également le jeu des articulations: c'est le frottement de l'espace inter-articulaire qui vient décompenser la situation, typiquement lors de marches inhabituelles, en terrain accidenté (le pied se déforme davantage à la marche), avec des semelles minces (isolant moins bien des irrégularités du sol).
    Malheureusement la modification du chaussage peut être insuffisante ou très lente à améliorer la situation si un névrome s'est formé ou s'il existe une bursite importante: ces inflammations localisées, dans des espaces mal vascularisés, sont peu accessibles aux médicaments par voie générale et sont résorbées très lentement par l'organisme. Des massages et une physiothérapie locale peuvent éventuellement accélérer le processus, mais le traitement de choix est l'infiltration locale. Sa réalisation paraît simple car la cible est peu profonde et anatomiquement bien délimitée par les orteils, mais elle demande un peu d'habitude, car les tissus ne sont pas très laches à cet endroit. Ce sont en général les difficultés d'injection qui font sa réputation mitigée. Mais bien faite, elle est presque toujours spectaculaire au bout de quelques jours. Conjointement aux conseils de chaussage, son effet est généralement définitif. Il faut que vous, madame, fassiez les compromis esthétiques nécessaires. Voir chaussure féminine.
    Dans de rares cas, cela ne suffit pas. Il s'agit en général des douleurs anciennes, mal prises en charge au début, avec un chaussage restant inadapté souvent pour des motifs professionnels. La lésion initialement aiguë et temporaire est devenue autonome: névrome devenu une petite tumeur (bénigne) permanente, adhérences cicatricielles de la bourse de glissement au rameau nerveux. Le traitement devient chirurgical: nettoyage et libération de l'espace inter-articulaire. La rechute est exceptionnelle. Les risques sont la lésion du rameau nerveux (anesthésie de 2 orteils), les difficultés de cicatrisation et l'infection, qui peuvent être gravissimes à cet endroit (nécrose et amputation). Attention particulièrement aux porteurs connus ou non d'artérite, aux diabétiques, et à un moindre degré aux troubles veineux chroniques.

    Commentaire


    • Névrome............
      Un grand merci



      de m'avoir éclairé sur ce problème et surtout d'avoir pris le temps d'y répondre. Amitiés. Monique

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2002-06

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité