publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Bientot un an que je me suis faite "agressée"

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bientot un an que je me suis faite "agressée"




    Je rentrais à pied chez moi, toute seule, et un taré en scooter m'a poursuivie... il ne m'a pas violé... ne m'a pas roué de coups...
    Il m'a simplement insulté de tous les noms possibles... m'a dit des choses obscènes...
    On peut dire que j'ai vecu une agression psychologique... avec la peur aux trousses... la peur qu'il me mette a terre, me tabasse, me viole...
    J'etais seule dans cette rue en plein jour, essayant d'arreter une voiture... voyant que personne ne s'arretait et les gens dans leur voiture me traitaient de folle...
    Pourquoi est-ce tombé sur moi?
    Pourquoi maintenant ne puis-je plus marcher dans la rue comme une passante normale, sans avoir peur des hommes, de leur folie?
    Vais-je etre restreinte toute ma vie a avoir peur et a vivre accompagnée de quelqun qui me protège?
    Je sais que ce que j'ai vecu est de moindre gravité face a des filles qui se font violer, tyranniser...
    mais le traumastisme est là, et j'ai peur de ne plus pouvoir revivre comme avant.

    J'aimerais beaucoup parler avec des filles ayant aussi subi une agression physique ou psychologique... Comment vivez-vous maintenant? Avez-vous reussi a revivre après ca?
    merci.

  • Il y a trois ans



    Je me suis fait agresser comme toi, sans réel bobo. J'étais seule dans une rue à distribuer des pubs dans les boîtes aux lettres et un mec qui était à quelques mètres derrières moi m'a tout d'un coup sauté dessus par derrière en me mettant une main sur la bouche. J'ai réussi à me dégager et il s'est barré en courant (et la, c'est plutôt moi qui l'ai insulté), mais je ne suis plus la même depuis.

    Bien sûr, je peux marcher dans la rue sans paniquer, mais je ressens le moindre regard appuyé ou la moindre vanne un peu orientée comme cette agression. Avant, lorsque je passais devant un chantier, et que j'avais droit à la petite plaisanterie de rigueur, ça me faisait sourire. Maintenant, je ne ris plus. J'ai comme toi un espèce de dégout de cette vulgarité obscène qui court les rues.

    N'hésites pas à te faire aider si tu sens que ça va trop loin pour toi (médecin, psy,...).

    En espérant que tu marcheras bientôt à nouveau la tête haute dans la rue (y a pas de raison).

    Cécile

    Commentaire


    • Moi aussi!



      Cela fait 8 ans, c'est une chose dont je ne parle jamais, car on n'en parle pas, on le vit et surtout le subit!
      Moi, j'étais en IRLANDE, comme jeune fille aupair, et je cherchais, un pub sympas, un mec, m'a dit, j'en connais un!
      Je n'avais franchement pas peur, car ce n'était pas la première fois, que je demandais, ma direction!Je n'avais jamais rencontré de problème!
      Je l'ais suivi, il était sympa!
      Et à un moment, je lui ais dit mais, il n'y a rien ici, et il m'a dit "si moi", je me suis retrouvé seule, dans une ruelle, il fesait nuit, il m'a cramponnée, mis la main dans ma bouche, pour que je crie pas, et m'a demander mon argent, je le lui ais donné, sans poser de question, et après il m'a demandé, de m'accroupir, et là j'ai compris, qu'il n'en voulait pas qu'à mon argent!
      Il m'a foutu une trempe, en pleine, figure, et malheureusement pour lui, je le lui est rendu, car étant jeune j'ai été bâtu, par ma mère, et si _il y a une chose, dont je ne supporte pas c'est qu'on me cogne!
      Alors, je le lui est rendu, il a vu que je ne n'étais pas facile, il a prit ensuite la fuite!
      Je l'ais courser, mais il connaîssait bien les lieux!
      J'avais perdu dans la bagarre mes lunettes, la seule chose après qui m'apportait était
      de les retrouver!
      Après, j'ai courru, appeler à l'aide, demander, le poste de police!
      Et là, tous est retomber, j'avais la figure, amocher, mais j'étais vivante!
      Mais, j'ai été, incapable aux flics de le décrire!
      Je suis retourné chez les gens, où j'habitais, et là je suis monter dans ma chambre, et je suis redescendu, et là quand, ils ont vu mon visage, j'ai crâquer, je le leurs ais dit!
      Ils m'ont beaucoup soutenu, mais pourtant, je ne pouvais pas en parler, le lendemain, je l'ais raconter au centre de langues, où j'étais, aux filles de ma classe, pour que cela ne leur arrive pas!
      Sur le coup, je peux dire que çà allait!
      Mais, quand je suis rentré en FRANCE, je me suis
      rendu,
      compte, que je ne pouvais pas rester seule avec un homme, j'engoissais, je ne pouvais pas prendre le bus, enfin être la dernière cliente, me retrouver seule avec le chauffeur, ah non!
      Dès, que l'on me regardait c'était l'horreur, j'étais méchante, et plutôt violente en réaction!Je ne pouvais pas surtout rester seule avec un mec, donc pour rencontrer quelqu'un çà m'était impossible!
      J'ai mis des années à en parler!Même à ma meilleur copine, et même à un spy!
      Et puis surtout c'est un sujet tabout, on en parle pas!
      En IRLANDE, il existait des groupes de paroles, mais ici non! Et çà, je l'ais trouver dur
      il a fallut, que je remonte la pente, seule!
      Car biensûr comme une femme violer, je me suis sentis coûpable, de l'avoir suivit, je me suis poser de savoir, si j'avais fais des gestes, qui l'avait attiré, je me suis cupalbiliser!
      Quand, je n'ais plus penser, à la date, du jour, où cela m'ait arrivé, je me suis enfin sentis libérer!
      Aujourd'hui, je n'y pense pratiquement plus, où si quand, cela va mal!Mais, on revit!
      Mais, on n'oublit pas!
      BABETH

      Mais, çà ne s'est pas fait du jour au lendemain, çà laisse des marques à vie!
      Car je serai toujours méfiante!
      Et je pense c'est ce qui me sauve!

      Commentaire


      • Mmmmm......



        Moi en 95 je me suis faite violer.
        Dans le parking de mon immeuble, à 4h du mat, parce que j'avais eu le tort de m'y garer alors qu'un serial violeur y était en embuscade.
        J'en ai conçu pendant 3 ans une grande méfiance pour les parkings souterrains, et encore maintenant je fais un bond de 3 mètres si un mec me demande l'heure et je ne porte plus jamais de montre (le mec avait détourné mon attention en me demandant l'heure).

        Avec le recul et tout bien considéré, je pourrais aussi me faire renverser au feu rouge, donc je vis axactement comment avant (sauf la montre).

        Courage... tu es tombée sur un cinglé, tu n'y es pour rien, et ça serait vraiment lui donner une légitimité que de t'empêcher de vivre comme tout le monde.

        Nina

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2002-06

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité