publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Angoisse et dépression

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Angoisse et dépression



    J'ai besoin de quelques conseils et de supports avisés.
    A 32 ans, j'ai commencé début mai des crises d'angoisses en pleine session d'examen et je sombre depuis une semaine dans la dépression. Sous les conseils de mon psy que j'ai consulté tout de suite, je prends de l'exomyl depuis début mai et du seropram depuis 4 jours mais les effets secondaires me forcent à arrêter.

    j'ai l'impression de virer folle chez moi.Je me compare à ma mère qui est atteinte de maladie mentale maniaco dépressive. La psy n'arrête pas de me répéter que je ne serais pas obligatoirement comme ma mère mais cette idée m'obsède. J'ai trop vu pendant mon enfance les phases de dépression et les phases maniaques que cette idée m'est insupportable. Mon père souffre d'un cancer et risque de mourir d'ici un an. Peut être est - ce l'élément déclencheur ? Pourquoi à 32 ans, cela m'arrive-t-il tout d'un coup?
    Je n'arrive plus à avancer. Je suis anéantie. Je me force à sortir mais cela m'ait difficile. J'ai consulté ce matin le forum et je vous ai trouvé formidable dans votre soutien à certaines personnes.Je note que certaines personnes sont depressives depuis des mois, voire des années. Comment trouve-t-on la force de résister ? Moi, cela fait quelques mois et j'ai le moral dans les chaussettes.
    Je vis seule mais suis cependant très entourée par mes amis bien que ce soit difficile pour eux de comprendre ce concept flou de la dépression mais je n'ai pas le support de ma famille (parents) car eux aussi font face à leur propre difficulté. J'ai l'impression que mes amis me servent de barrière pour ne pas tomber plus bas mais malheureusement le mal est en moi et je n'arrive pas à y faire face.

    J'aimerais avoir de votre part un soutien et des conseils pour savoir comment s'en sortir de tout cela.J'essaye l'acupunture, la sophrologie .. Avez vous d'autres conseils ?

    Je vous remercie par avance.

    Bien à vous.

  • Tu peux t'en sortir



    Il y a quelques années, à la suite de plusieurs chocs consécutifs, j'ai eu des crises d'angoisses très fortes ainsi que de spasmophilie, cela me prenait n'importe où, n'importe quand, à 25 ans, j'étais sous antidépresseurs d'y être cela m'angoissait encore plus. En fait c'était le cercle infernal, je ne savais plus comment m'en sortir et surtout j'avais l'impression de que je ne pourrais plus vivre normalement.
    Ma tante m'a un jour conseillé d'aller voir un naturopathe qu'elle consultait depuis des années et dont elle avait toujours été satisfaite. Pour moi, c'était ma dernière chance, d'en finir avec toutes ces angoisses, cette déprime etc. J'y suis allée, il m'a consultée etc il m'a expliqué que j'étais une très grande spasmophile et dont la cause principale était qu'il me manquait énormément de vitamines, oligo-éléménts etc, il m'a donné un traitement au bout de 10 jours, j'arrêtais les antidépresseurs, je sentais un mieux, et depuis ce jour, je n'en ai plus repris. Bien sûr, il m'arrive d'être angoissée car c'est aussi mon tempéremment et bien je prends quelques gouttes de Rescue, ce sont des Fleurs Bach, que tu peux trouver en pharmacie, ou de l'Euphytose, mais aussi quotidiennement, je prends
    des compléments alimentaires à base de mélisse.
    Tu sais ma mère aussi est dépressive, et ma hantise c'était de devenir comme elle, mais ça m'est passé.
    Voilà je te souhaite bon courage, j'espère que j'ai pu un peu t'aider.
    Marie

    Commentaire


    • Ne perds pas courage



      moi aussi, j'ai vécu de mauvais moments et m'en suis sortie.
      Ecris moi un petit mot, je te donnerai plus de détails persos.
      AMITIES. A
      dany94@aufeminin.com

      Commentaire


      • Couage et pas de résignation



        A mon avis un support medicamenteux est essentiel surtout pour les crises d'angoisse, je connais hélas, si le lexomyl est trop fort, je te conseille un produit phytotherapique (est ce que ca se dit?) c'est la Passiflorine, j'ai essayé et il remplacait tres bien le lexomyl, tu peux le trouver n pharmacie sans ordonnance, niveau gout beurk!!
        Pour le reste pourquoi ne pas voir un psychotherapeute ou un psychiatre ?
        Ce se serait dommage de te laisser aller facon de parler dans cet engrenage infernal, stoppe le, c'est facile a dire mais...
        je te souhaite beaucoup de courage miss

        Commentaire


        • Garde courage



          NE PERDS PAS COURAGE!
          LE LEXOMYL EST LA POUR ANHILER TES ANGOISSES MAIS
          SI TU FAIS DE LA DEPRESSION, il faut aussi un anti depresseur. il existe differents types d'anti depresseur peut etre que celui que tu prends ne te convient pas. l'antidepresseur agit seulement au bout de 3 semaines minimun.
          Au début je te conseille de sortir avec tes amis
          cela te permettra de sortir de tes pensées obsedantes. garde courage car moi je fais de la dépression depuis 1996, avec des periodes de remission entretemps.
          grosses bises

          Commentaire


          • Avec toi



            Je viens de lire ton message et il m'a vraiment touché. Je suis dans le meme cas que toi depuis mars. Comme tu le dis, on à l'impression de devenir folle et ca te gache une journée en un rien de temps. Comme j'ai peur de prendre des anti-depresseur ou autre médoc, et bien je me soigne par homéo. C'est pas follichon mais je me tue pour continué à y croire. Etre vide de gaité y a pas pire mais faut s'accrocher. Mon frère à pris du l'exomyl pendant 10 piges, je le vois encore avec sa petite barette et son mal être, j'en ai encore mal au bide en y repensant, j'ai pas envie d'être comme lui en commencant ce truc. Je ne connais pas de remède miracle malheureusement mais sache que si tu veux parler n'hésite pas
            Courage et à

            Commentaire


            • Tu peux t'en sortir
              Pour marie



              Marie

              quels types d'oligo-elements et de supplements prends-tu? Je suis dans le meme cas et je trouve que les supplements de mineraux (fer, magnesium) me font du bien. Peut-etre m'en faut-il d'autres que je ne connais pas. J'habite a l'etranger et je ne peux pas faire faire de bilan sanguin sophistique pour depister mes carences.
              Merci d'avance

              Commentaire


              • Je vous en prie...



                dites - moi les comportements d'un maniaco - depressif , en fait , on hésite encore à poser le diagnotic pour mon mari ( on parle de crise d'angoisse) et j'ai vraiment très peur pour mes 3 enfants. Quand et comment la maladie s'est déclenchée ? que prend - t- elle comme médicament ? De tout coeur , merci !

                Commentaire


                • Je compatis...



                  car j'ai vécu ma meme chose que toi!
                  mon père a eu (dans le désordre!) infarctus, cancer de la langue(2 foi), des cordes vocales, du poumon, 2 hernies discales...
                  et quand on croyait que c'était fini, ma mère a eu un cancer du colon, suivi d'une embolie pulmonaire!
                  mais ils s'en sont tirés tous les 2!
                  donc forcément, face aux aléas de la vie, il est normal que parfois l'on craque...
                  j'ai pris du seropram, et j'ai beaucoup subi d'effets secondaires pendant environ 10 jours, puis cela s'est calmé.
                  le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est d'en parler.et si tu vois que ton entourage qature un peu, va voir un psy! tu ne sera pas folle pour autant, mais cela te soulagera! moi j'étais prete à y aller puis j'ai commencé à me sentir mieux.
                  et si tu veux en parler à quelqu'un de complètement extérieur (c'est parfois plus facile!) voici mon e-mail:
                  v.goergen@wanadoo.fr
                  bon courage et ne baisse pas les bras!
                  grosses bises
                  gondzette

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2002-07

                  publicité

                  Chargement...
                  X

                  publicité