publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Parent en fin de vie... besoin d'aide...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Parent en fin de vie... besoin d'aide...



    A la suite d'une très longue maladie incurable,le cancer, mon papa atteint le stade où on ne peut plus rien faire... je recherche des personnes qui ont vécu ces moments très pénibles afin de m'aider à ne pas commettre de maladresse et pouvoir m'aider psychologiquement.
    Comment se comporter, que dire et que faire pour réconforter tout le monde et ménager lesforces de la famille...


    Merci de vos réponses

    Bien cordialement
    Tabatha

  • Courage!



    Je ne sais pas si qqn pourra répondre à ta demande. J'ai vécu ca avec mon grand père en 1999 et en juin de cette année avec la tante de mon mari (nous étions très proches).
    Que te dire? tout le monde est au courant, tout le monde souffre à sa facon, parfois on demande silencieusement au ciel d'arrêter les souffrances de l'etre car on souffre de le voir souffrir. On sait que ce n'est pas bien et qu'au fond on voudrait le garder le plus longtemps possible. Je suppose que c'est ce que tu vis.

    La maladie, la souffrance et la mort sont tabous donc je ne sais pas s'il est aisé d'en parler avec son entourage car parfois on parle de la personne en la considérant comme deja dans le cercueil donc on préfère se taire.
    Je pense que nous, étrangers a tes yeux pouvons t'aider a remonter le moral car on ne vit pas ton histoire mais au sein meme de sa famille...je ne pense pas.

    je te souhaite plein de courage.
    Donne nous des nouvelles de temps en temps, on te soutiendra, promis!
    karine

    Commentaire


    • Des organismes......



      Que te dire sinon que c'est merveilleux que tu veuilles savoir comment se comporter avec une personne atteinte d'une maladie incurable d"jà il faut rester très honnête vis a vis elle c'est très important et surtout L'ECOUTER !! c'est dur mais très apprécié des malades . il faut demander au médecin cancérologue si il existe une entenne pour savoir comment se comporter devant ds personnes en fin de vie je sais que en belgique cela existe mais en france??Que tout se passe bien bon courage et encore bravo pr ton courage.

      Commentaire


      • Moi aussi...



        mon papa est en soins palliatifs à domicile pour un cancer... les médecins nous disent depuis plus de 2 mois que il reste que quelques temps....il est sur morphine.. mais concient de sont état...et cela est très dure... on vie le jour le jour en aident le possible ma maman qui est seul avec lui.. je vie a 30 km de leur domicile avec 2 enfants et la derniere n'a que 19 mois...et moi je souffre de la sclérose en plaques alors pas toujours facile de me rendre à bruxelles chez eux....
        hier mon papa à fête ses 71 ans moment très très pénible psychologiquement...
        voila mon histoire...je te souhaite plein de courage....a bientot pascale.

        Commentaire


        • Bonsoir tabatha



          Oui, c'est une période très difficile pour vous tous. Tu voudrais éviter les maladresses et réconforter tout le monde. Je pense qu'il est important de demander aux personnes de ton entourage ce dont elles ont besoin, si elles ont besoin de parler ou de rester seules de temps en temps. Parfois, on croit bien faire et on se trompe. Pour éviter les maladresses, il devrait justement être possible de demander aux autres ce qu'ils désirent. A ton papa aussi, tu peux lui demander ce dont il a besoin moralement et au point de vue présence ou réconfort. Cela devrait être aussi naturel que de lui demander s'il a besoin de boire ou d'un oreiller supplémentaire, ne crois-tu pas?

          Et toi? Il ne faut pas t'oublier dans tout cela. Toi aussi, tu as besoin de réconfort et d'aide. Quand on se sens vidé, on n'a pas grand'chose à donner aux autres. N'oublie pas de prévoir des moments de détente où tu peux te ressourcer et te libérer du stress de ces moments difficiles. Et fais aussi part aux autres de tes besoins. C'est important.

          Si tu veux partager directement, tu peux m'envoyer un email à kiterapi@hotmail.com

          Kit

          Commentaire


          • Mon papa vit la même chose!



            Il a 51 ans et un cancer des poumons.
            Il sait qu'il va mourrir mais je l'aide à s'accrocher un peu plus ;
            Parfois il ne veut pas parler et je le respecte. Mais lorsqu'il en parle alors je le laisse s'exprimer car ce n'est pas souvent!Il ne supporte pas de se voir incapable de ne rien faire (3m et il tombe dans les pommes).

            C'est dur de l'accepter d'autant que nous l'avons découvert debut Mai et maintenant on ne peut plus rien .

            J'essaie de me mettre à sa place de temps en temps car on pense à la famille et à son propre malheur mais peu à celui qui souffre.

            Il y a un point qui est dur :c'est le voir qui baisse les bras certains jours mais on ne peut pas aller contre sa volonté, c'est son corps et sa souffrance, SA VIE pas la nôtre! Et de toute manière on ne peut pas faire de miracle.

            Je suis dure mais la plus réaliste de la famille et mon père sait qu'il peut m'en parler.

            Voilà comment, moi, je vie tout ça tous les jours.

            Bon courage à toi aussi.
            Vero

            Commentaire


            • Message



              Tu as un message sur ta boite vocale;
              A
              Vero

              Commentaire


              • Je ne peux pas trop te conseiller



                mais je sais ce que tu endures. Ma maman est partie le 1er janvier 1994, j'avais 16 ans. Les derniers jours ont été très pénibles, les médecins avaient dit que son dernier jour se passerait en juillet 1993, pour eux ce fut un miracle qu'elles survivent jusqu'en janvier. A la fin, elle était sous morphine. Elle a dit qu'elle voulait passer Noël avec nous, chez nous (auparavant elle avait un lit d'hôpital chez nous), les médecins l'ont fait sortir la veille et elle y ait réentré la nuit de Noël. Puis, elle a nous a dit qu'elle ne partirait pas avant d'avoir vu son oncle et sa tante, ils sont venus le 31 décembre, et est morte à 3 h du matin le 1 janvier. Moi, un peu bête sûrement, j'y ai cru jusqu'au dernier moment même quand mon père lui avait baissé les bras qq jours avant. Il lui faut simplement ta présence et celle de tes proches (ne fais pas la bêtise d'accepter des visiteurs de la famille avec qui vous n'avez plus du tout contact : avec qui vous êtes en mauvais terme). Ma###.ne de tante a fait venir de la famille comme çà, et ma mère a su tout de suite que c'était donc la fin. Sois toi-même, aimes-le. C'est dur, je sais. Et penses que ton papa sera mieux où il ira que maintenant. Il ne souffrira plus, vas le voir le plus souvent. Pour réconforter les autres, tu ne peux pas te le permettre, ce n'est pas ton rôle, tu souffres, tu dois être avec ton père, ensuite tu réconforteras les autres mais pas maintenant ( et encore à part ta mère, ce sont les autres qui doivent te réconforter), tu ne peux pas assumer tout le monde, assumes-toi déjà. Je peux juste te dire que je te comprends, j'ai vécu avec la maladie de ma maman 3 ans, dont 6 mois de rémission. J'espère que ton entourage sera là pour te soutenir après, moi je n'avais personne, je n'ai jamais pu en parler, et j'en souffre encore quand j'y pense. Toutes la famille de ma mère nous a laissé en plan comme des###.

                Céline

                Commentaire


                • Pareil



                  Mon père est aussi en phase terminale. Il est actuellement hospitalisé à domicile, mais j'espère le faire rentrer en soins palliatifs la semaine prochaine.

                  Je suis fille unique, et je trouve ces moments vraiment difficiles à vivre seule. J'ai la chance d'avoir 2 enfants qui m'obligent à être de bonne humeur.

                  Mon père ne me parle pas de sa maladie, ni de ses appréhensions de la mort ; moi, je lui ai écrit une lettre pour lui dire combien je l'aime.
                  Ma mère commence à craquer....tout cela est dur.
                  Florence

                  Commentaire


                  • Merci...



                    à toutes les personnes qui m'ont laissés des messages de réconfort, de témoignage...mais aujourd'hui il ne souffre plus et nous c'est triste à dire mais on est soulagé...maintenant nous restons avec notre peine qui s'estompera avec beaucoup beaucoup de temps ...

                    encore merci à tous !!!

                    Commentaire

                    Publicité

                    Forum-Archive: 2002-08

                    publicité

                    Chargement...
                    X

                    publicité