publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma colopathie

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ma colopathie



    Bonjour,
    Je vis une histoire de dingue. Ce message est un appel a l'aide.
    J'ai 28 ans, je ne peux plus rien avaler depuis deux mois, mon colon ne fonctionne plus, je vomis toute la journee et les medecins me disent...d'aller voir un psy
    Tout commence il y a deux ans. Je me rend compte que je suis souvent constipee et que cette constipation me rend la digestion difficile. Je laisse couler. Au bout de deux mois je vais voir un gastro : " c'est le stress mademoiselle" pourtant je n'ai aucune douleur. Ok , j'accepte le diagnostique. Le probleme s'empire, je perds du poids, je decide de prendre le taureau par les cornes , de poser un arret de travail et d'aller me faire hospitaliser... dans une clinique psy ( bah oui, c'est le "stress")
    Je tombe sur un psychiatre tres sec qui me dit " ca c'est de l'anorexie" . Ah? Bon, peut etre...pourtant je n'ai aucun probleme avec mon corps, aucun probleme avec la nourriture, juste des difficultes dues a mon souci digestif...
    S'en suit un " lobotomisage" a base d'anti depresseurs et d'anxiolitiques a fortes doses. Je reste hospitalisee 3 mois...je perd 3 kg car mon transit deconne de plus en plus. " Vous perdez du poids, c'est de l'anorexie" . Je suis shootee aux medocs, je ne sais pas , je ne sais plus, je me laisse porter.
    Ma meilleure amie me rends visite et se rendant compte de mon etat me fait tout de suite sortir de cette clinique. J'arrete leurs medicaments, je fais un "effet sevrage", crises de paniques etc...retour en psychiatrie...je ressort, puis j'y retourne 1 semaine plus tard. On me redonne des medocs. Je deviens de plus en plus dingue. Je crie haut et fort que c'est mon ventre qui coince mais je n'ai plus aucune credibilité. Je suis de plus en plus fatiguee physiquement, j'ai des cernes noires sous les yeux, je me rends compte du "cercle infernal" dans lequel je suis tombee, mais je n'ai plus aucune force ni aucune credibilite pour me sortir de la. Ca fait deja un an que je suis en psychiatrie. Un an.
    Decision prise, j'arrete les anxiolitiques. Et je reprends vite pieds moralement. Physiquement je suis toujours tres faible. Je me dirige enfin vers un Gastroenterologue. Il me fait passer des examens, verdict : Inertie Colique ( colon qui ne marche plus). J'essaye des dizaines de traitements, rien ne fait effet. Je prends jusqu'a 10 sachets de Movicol par jour. Rien. A force d'etre constipee, je commence a vomir ce que je mange. Au debut de temps en temps, puis tous les jours. Je multiplie les sub-occlusions.Mon gastro laisse trainer: " Vous avez des antecedents psychiatriques apparaments"
    Nous sommes deja en Avril 2014. A bout de force, a bout de nerfs, Je decide de monter sur Paris rencontrer un professeur specialiste de l'inertie colique. Je ne lui raconte pas l'annee qui s'est passé, j'expose juste le probleme medical.
    "Ok ,on ne peut pas vous laisser comme ca, aux vues de votre dossier, vous avez un reel probleme medical, on peut vous proposer eventuellement une operation sur le colon, c'est ce qu'on fait dans les cas extremes"
    S'en suit une hospitalisation de trois semaines, ou on me fait un check up pour etre sur que le reste du systeme digestif fonctionne bien. Je me dit que ca y'est , enfin, deux ans apres, on va me soigner....
    Pendant l'hospitalisation, toujours tres faible ( je vomis presque tout depuis Janvier) j'ai un moment de " faiblesse morale" : Je viens de vomir et j'ai la tension a 8.6, je pleure un peu sur mon lit d hopital. Un medecin rentre a ce moment la : " Mais dis donc mademoiselle il faudrait que vous parliez a la Psychiatre du service"
    Psychiatre, rien que le mot me fait peur, ok j'accepte, refuser aurait semble bizarre.
    Un entretien de 5 minute, j'ai a peine le temps de parler que la psy me dit " vous etes trop stressee, vous semblez a bout, il faut que vous alliez consulter quelqu'un"
    J aurais pu lui raconter mes deux années de galere. Je ne l'ai pas fait.
    Quelques jours apres le professeur revient me voir: "Mlle, on pense que vous etes trop epuisee psychologiquement pour vous proposer une operation vous etes trop a bout, votre constipation doit provenir de la, allez consulter un psy d'abord."
    CAUCHEMARD
    Me voila de retour a brest depuis une semaine avec une ordonnance pour aller voir un psy. Je n'ai rien mange depuis 5 jours, je vomis de la bile tout les jours, je ne peux presque plus me lever. Et PERSONNE NE FAIS RIEN Mon probleme n'est pas psy. Il ne l'a jamais ete. Je suis juste epuisee, a bout de force. Peut etre trop fatiguee pour avoir la force de me battre encore. On me refuse une operation qui pourrait me guerir sous pretexte que je suis " psychologiquement fragile". J'ai besoin d'aide.

Publicité

Forum-Archive: 2014-07

publicité

Chargement...
X

publicité