publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Traitement antidepresseur...a vie?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Traitement antidepresseur...a vie?



    Voilà... tout est dans ma question.

    Je suis mal dans ma vie, dans ma tête, depuis de trop longues années! Depuis l'adolescence... scolarité chaotique, hypersensibilité handicapante, bref...je suis toujours aussi "rebelle" et je n'ai pas le moyen de l'être!
    Pas de travail, aucune qualification...
    Je n'ai pas travaillé depuis 1983!!!
    J'ai 40 ans, j'ai divorçé il y a 7 ans.
    Retour dans ma région natale avec mon fils, alors agé de 5 ans.
    Changement de vie radical, restos du coeur, banque alimentaire.
    Mon ex-mari a "socialement parlant" un niveau élevé!
    J'ai commençé à prendre Prozac en 1989. Malgré plusieurs psychothérapies, je ne suis pas bien!
    Ok, on a tous nos trucs...
    Un déménagement, hop, j'étais mal.
    Le cancer de ma mère, hop...
    Le divorce, hop...
    Le cancer de mon père, hop...
    Et j'en passe...
    Les choses de la vie sont "ingérables".
    J'ai donc, pris cet antidepresseur, pendant 13 ans!
    Je m'étais juré de reprendre "les choses en mains".
    Trouver un travail, être indépendante, normale, quoi!
    Et bien, pas du tout!
    J'ai arrété les antidépresseurs, de façon progressive, depuis cet été, et je me sens mal, si mal...
    Je ne sais pas ce que je vais devenir, aucun projet, rien...
    Je suis là, pour mon fils, c'est tout!
    Je ne sais pas comment je ne suis pas devenue toxicomane, ou bien alcoolique?
    Je me prisonnière de mes angoisses, affligée d'une lucidité handicapante...
    Je vais arrêter là, merci de m'avoir lu.
    Je voudrais savoir, si parmi vous, certaines connaissent cela, ou bien l'ont-elles connu ?

    .

  • Ton post m'a beaucoup touchée.....



    Je voulais seulement te dire que tout est encore possible, tu n'as que 40 ans et en puisant au fond de toi tu dois pouvoir trouver la force de t'en sortir...en 13 ans tu as eu le temps de créer une vraie dépendance au prozac et c'est très difficile de devenir "indépendante"...ne baisse pas les bras Saona! tu dois tenir le coup pour te donner la chance de vivre une nouvelle vie et pour ton fils aussi...
    Je suis de tout coeur avec toi,
    Amicalement,
    Chrystel

    Commentaire


    • Ton post m'a beaucoup touchée.....
      Merci



      Je n'ai rien de plus à ajouter...
      Mais là, je suis mal...
      Demain, je vais chez le médecin, et je pense reprendre les antidépresseurs.
      Peut-être, ce n'était le "moment" d'arreter!
      Mais ce Moment, existe-t-il ?

      Commentaire


      • Merci
        Ne perds pas confiance



        Lorsque ta vie aura pris un autre tournant, que des événements heureux y interviendront et te redonneront la joie de vivre alors à ce moment là tu auras suffisemment de force en toi pour arrêter...
        Tu n'es sans doute pas dans de bonnes conditions pour arrêter ton traitement alors ne sois pas trop dur avec toi-même, ce que tu as vécu est tout de même très difficile à "évacuer" alors sois confiante pour l'avenir et donne toi du temps pour les antidépresseurs...
        Je te souhaite beaucoup de bonheur à venir..sincèrement!
        Chrystel

        Commentaire


        • C pareil...



          moi je suis en traitement presque permanent depuis 1988...j'ai essayé à maintes reprises d'arrêter et cela a toujours été une catastrophe. je suis allée voir un neuro-psy il y a peu pour évoquer ce pb: il m'a dit que c'était rare (qq personnes rencontrées depuis le début de sa pratique) mais que je devais continuer un traitement et sans doute à vie. Je pense avoir renoncé pour le moment à arrêter tt traitement. je vis avec, c'est tout, comme d'autres vivent avec des traitements pour le diabète etc....
          Ne te pose pas de question et soigne toi, l'importnt c'est de reprendre ta vie en main
          bon courage

          Commentaire


          • Ne perds pas confiance
            C'est reparti...



            Voilà,
            comme prévu j'ai revu mon médecin, et j'ai commençé hier, un nouvel antidepresseur Zoloft.
            Je suis un peu déçue, mais je ne pouvais plus continuer de la sorte!
            Merci à vous.
            Je préfererai écrire des messages gais, optimistes, joyeux, mais...
            Noël approche, mon fils part chez son père, et c'est toujours aussi difficile.
            Bonne journée à vous.
            Sincèrement.

            Commentaire


            • C pareil...
              Sûrement!



              C'est ce qu'il faut que je me dise!
              J'ai du mal à accepter d'être obligée de prendre ces gélules pour être moins mal!
              Et pourtant, je n'ai pas le choix!
              J'ai essayé l'homéopathie, mais, les résultats sont loin d'être probants.
              Ce qui m'inquiète sont les effets de tes traitements à longs termes.
              Les médecins ne sont pas d'accord entre eux!
              Accoutumance?
              Ce ne sont pas des traitements anodins!
              Que faire? Que penser?

              Commentaire


              • C'est reparti...
                Hello



                ne t'en fais pas, le Zoloft ce n'est pas dangereux, je crois que c moins fort que le Prozac car on en donne aux enfants.

                Commentaire


                • Petite précision



                  j'en prends depuis 1999 : je m'en passerais bien si je pouvais. Mais bon pour l'instant je suis mieux avec . En hiver j'en prends un par jour et en été c'est un jour sur deux .
                  Mon médecin m'a toujours dit que l'accoutumance est beaucoup moins grave qu'en prenant des anxiolythiques. Le jour ou tu te sens prète ,tu diminueras progressivement ,c'est tout !pour l'instant il faut en prendre pour positiver !!

                  Joyeux NOEL et une BONNE ANNEE !

                  Commentaire


                  • C'est reparti...
                    Bonjour saona



                    Le ZOLOFT, c'est ce que je prends en ce moment. Je fais également une dépression et je suis hypocondriaque, c'est pour ça que j'ai ce nouveau traitement car ceux d'avant ne me faisait rien.

                    Celui-ci m'aide beaucoup, et grâce à lui je me sens mieux, et ça fait du bien, car je ne pensais pas m'en sortir.
                    Pourtant moi ça dure que depuis le mois d'août et c'est déjà difficile, donc je comprends que pour toi, ça devient insupportable.
                    Il est vrai qu'il est difficile de se dire que si l'on va bien, c'est grâce à des médicaments et donc ce n'est pas naturel.

                    Mais j'espère qu'un jour nous irons toutes bien naturellement, sans rien.
                    As tu pensée à faire une thérapie ?

                    Bon courage et bonnes fêtes de fin d'année.
                    Bises

                    Commentaire


                    • Possible



                      J'en et pris pandant 13 ans regulierement
                      et pars periodes .je ne peut malheuresement
                      pas te donné de grands conseils car a vrais dire
                      cela a etais comme 1 declic quasi inesplicable.
                      Avec le recule je crois que inconssiament
                      je m'etais rendu conpte que ces medocs me
                      jetais dans le trou que se qu'il m'en sortais.
                      1 declic qu'une refflection
                      cela arrive aussi o alcoolic et o autre accro
                      de substance divers
                      on essaie on essaie .....et 1 jour on y arrive!
                      ON PEUT Y ARRIVER!je crois aussi cas 1 momment
                      le CORP ne supporte plus et aide le mentale
                      nous somme 1 tout

                      Pour ce qui est des galères je les gère 100fois
                      mieux qu'avant .je te dis ça car je sais qu'on
                      appréhende le sans medoc COMMENT JE FAIRE!

                      Voila je te souhaite bien du courrage
                      @

                      PS: au bout d'un momment ça ne manque plus
                      a vrais dire je ni pensse memme plus

                      Commentaire

                      Publicité

                      Forum-Archive: 2002-12

                      publicité

                      Chargement...
                      X

                      publicité