publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Attention au propylène glycol -mamams lisez vos étiquettes !

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Attention au propylène glycol -mamams lisez vos étiquettes !



    Mamans lisez vos étiquettes
    Attention au
    PROPYLÈNE GLYCOL

    J’ai un sujet de forum à vous proposer. J’aimerais discuter du d’un additif chimique nommé le propylène glycol. Permettez-moi de vous expliquer la raison de cette requête en quelques lignes.

    Moi et mon mari sommes nouveaux parents d’un bébé de 5 mois né le 27 février 2001. Il y a 3 mois (2 mois après la naissance de notre garçon), mon mari a été sévèrement atteint d’eczéma à la main gauche. Cela a commencez discrètement avec l’apparition de petites cloches sur ses doigts, puis avec l’irritation que cela engendrait, rapidement la peau c’est mise à craqueler pour laisser place à des crevasses sanglantes et un épiderme mis à nu rouge vif. Une visite médicale a révéler qu’il s’agissait d’eczéma lequel avait été attribué au stress de l’arrivé d’un enfant. Mais voilà, après quelques recherches pour trouver une cause d’origine allergique parmi les habitudes de vie que nous avions modifiées depuis l’arrivé de notre fils, nous avons découvert que c’était les serviettes commerciales humides que nous utilisions pour changer la couche de notre bébé qui était en cause. En effet, les seuls doigts atteints de mon conjoint était ceux qui entraient en contact avec les serviettes humides. Depuis, la main de mon conjoint revenait lentement à la normale jusqu’à ce qu’il décidé de l’enduire de crème hydratante. Le seul ingrédient que ces deux produits ont en commun est le PROPYLÈNE GLYCOL en deuxième position. Depuis, j’ai rencontré une autre personne de mon entourage qui a connus les mêmes problèmes que mon mari (une nouvelle maman). Après l’avoir mis en garde, il s’est avéré qu’elle est aussi allergique aux serviettes commerciales humides.

    Suite à cette découverte, j’ai fait des recherches sur Internet pour en savoir plus sur le produit. J’ai été très surprise de découvrir les dangers de ce produit que l’on retrouve dans presque toutes les crèmes.
    Qu’est-ce que le Propylène Glycol ?

    Le propylène glycol est un composé chimique utilisé abondamment dans l’industrie cosmétique et médicale. Ce composé chimique est peu coûteux à produire et a la caractéristique d’être incolores, visqueux, et hygroscopique (qui absorbe l’humidité de l’aire).
    Où retrouve-t-on le propylène glycol ?

    Dans les cosmétiques :

    On retrouve le propylène glycol dans une grande variété de produits cosmétiques. On l’utilise fréquemment dans les crèmes hydratantes en raison de ses propriétés qui permet d’améliorer l’hydratation de la peau et pour empêcher le produit de s’assécher. Plusieurs shampooings, conditionneurs, lotions de beauté, déodorants, crèmes solaires, dentifrices,…, en contiennent. Souvent, cet additif chimique apparaît en deuxième position dans la liste des ingrédients juste après l’eau.

    On retrouve aussi fréquemment le propylène glycol dans les produits pour bébé comme les crèmes hydratantes et les serviettes humides jetables.

    Dans les médicaments :

    On le retrouve aussi dans plusieurs produits médicaux tel que les onguents, certains médicaments pour bébé comme le MYCOSTATIN pour soigner le muguet, les dentifrices, les lubrifiants vaginaux, …

    Dans la nourriture
    Dans les cafés aromatisés, …

    Pour un usage industriel

    Finalement, le propylène glycol est aussi utilisé entre autre comme antigel pour déglacer les avions, dans les liquides hydrauliques, la peinture, la cire à plancher, comme solvant sur des emballages destinés aux contacts alimentaires.

    Quels sont les effets toxiques du propylène glycol ?

    L’intoxication au propylène glycol peut se faire par voie orale ou percutanée (par la peau). La masse moléculaire du produite lui permet d’atteindre le système circulatoire. Les effets connus du produit sont :
    ï‚· Dépression du système nerveux central;
    ï‚· insuffisance rénale;
    ï‚· Anomalie du foie;
    ï‚· Hyperlactatemie (anomalie hépatique) chez les nouveau-nés,
    ï‚· Dépression respiratoire dans des études faites sur des bébés;
    ï‚· Arythmie (avec arrêt cardiaque dans un cas) dans des études faites sur des bébés;
    ï‚· hypotension, problème de prise de poids et de croissance chez les nouveau-nés;
    ï‚· Dermatite de contact (eczéma);
    ï‚· Thrombophlébite;
    ï‚· Inertie chez les bébés;
    ï‚· Migraines;
    ï‚· Bloque la production de spermatozoïdes chez l’homme;
    ï‚· Problèmes gastriques si ingéré à plus de 100ml;
    ï‚· On le soupçonne aussi d’être à l’origine de certaines malformations congénitales.
     …

    Pour qu’un ingrédient entre dans la peau, sa masse moléculaire doit être inférieure à 3000;
    Pour qu’un ingrédient entre dans les cellules de la peau, sa masse moléculaire doit être inférieure à 800;
    Pour qu’un ingrédient atteigne le système circulatoire, sa masse moléculaire doit être inférieure à 75.

    Le propylène glycol a une masse moléculaire de 60 et 76 ! Par conséquent, il peut atteindre le système circulatoire pour causer des dommages. Les nouveau-nés et les femmes enceintes ne devraient pas entrer en contacte avec ce produit.

    Un des problèmes avec le propylène glycol, c’est qu’il se retrouve dans plusieurs produits d’usage quotidien et que ces effets néfastes sur la santé ne sont pas immédiats. Ils apparaissent après de fréquents contacts percutanés ou absorption orale pour des dosages unitaires « relativement non toxique ».
    Que disent les experts ?

    The Material Safety Data Sheet (MSDS) for Propylene Glycol states
    http://www.jtbaker.com/msds/p6928.htm
    http://www.healthy-communications.com/msdspropylen
    eglycolnewjersey.html

    La fiche technique du produit précise que les problèmes de santé suivants peuvent subvenir à l’usage externe et interne : " Impliqué dans les dermatites de contact, des dommages aux reins et des anomalies du foie. Peut inhiber la croissance des cellules de la peau dans des études faite sur des humains et peut endommager les membranes cellulaires, causer des éruptions cutanées, assécher la peau et l’endommager.


    Institut national de la santé et de la recherche médicale de France (INSERM)
    http://www.inrs.fr/dossiers/ether/expinserm.html

    En réponse à des questions posées par les ministères en charge de l’Environnement, de la Santé et du Travail de France, l’INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale, a mené une expertise collective concernant les effets connus sur la santé des éthers de glycol. Le propylène glycol est un composé chimique de la famille des éthers de glycol. Les réponses apportées par les experts viennent d’être publiées et sont résumées dans les extraits suivants :
    ï‚· « Le potentiel cancérogène des éthers de glycol les plus répandus n’a pas été à ce jour évalué, regrettent les experts. »
    ï‚· « leur pénétration dans l’organisme humain s’effectue surtout par voie percutanée. »
    ï‚· « L’expertise montre que certains éthers de glycol ont été bien étudiés chez l’animal alors que pour d’autres, les résultats sont encore limités. D’une manière générale, les données concernant les effets chez l’homme sont peu nombreuses. »
    ï‚· « L’expertise confirme la toxicité de certains éthers de glycol sur la reproduction, notamment sur la production des spermatozoïdes. »
    ï‚· « Les études toxicologiques et épidémiologiques sont encore insuffisantes pour évaluer de façon précise les risques encourus par les populations exposées et devraient être développées. »
    ï‚· « L’expertise collective estime qu’il serait important d’évaluer l’exposition des consommateurs de crèmes pour le corps contenant du DEGEE à une concentration pouvant atteindre 10 %. »
    ï‚· « Les signes précurseurs d'intoxication susceptibles d'alerter l'utilisateur (type odeur) sont nuls ou n'apparaissent qu'à de très fortes concentrations. »

    Dans un communiqué daté du 22 octobre 2000, les ministères chargés de l’Environnement, du Travail et de la Santé ont annoncé des mesures pour la protection des personnes exposées aux éthers de glycol et pour développer de nouvelles évaluations de leur toxicité.
    La réglementation protégeant les travailleurs sera renforcée à l’égard de tous les agents chimiques reconnus toxiques pour la reproduction, les postes de travail exposés à ces produits devant être systématiquement interdits aux femmes enceintes.
    Pour les produits cosmétiques et pharmaceutiques à l’usage du grand public, l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a déjà engagé une évaluation des risques présentés par les éthers de glycol. …, il sera demandé aux industriels concernés d’effectuer des tests évaluant la mutagénicité, la cancérogénicité et la toxicité pour la reproduction des éthers de glycol mis sur le marché en Europe.

    La commission de Sécurité des consommateurs (CSC) de France
    http://www.inrs.fr/dossiers/avis_csc.htm
    La commission de Sécurité des consommateurs (CSC) a rendu public le 17 novembre 2000 un avis sur les risques pour le grand public liés à l'usage de produits contenant des éthers de glycol. Cet avis recommande, "à brève échéance, la substitution complète" de certains éthers de glycol.

    Académie américaine de pédiatrie
    http://www.aap.org/policy/re9706.html

    Académie américaine de pédiatrie met en garde les médecins et pédiatres pour l’usage du propylène glycol dans les cosmétiques et médicaments pour les enfants. Parmi les problèmes de santé dénoncés dans plusieurs études, on note : Dépression du système nerveux central, Hyperlactatemie, Insuffisance rénale, dépression respiratoire, arythmie (avec arrêt cardiaque dans un cas), Hypotension, problème de prise de poids et de croissance chez les nouveau-nés, dermatite de contact (eczéma), thrombophlébite, inertie. Voici la liste des études médicales questionnant l’usage du propylène glycol:

    1. Cate JC IV, Hedrick R. Propylene glycol intoxication and lactic acidosis. N Engl J Med. 1980;303:1237
    2. Demey H, Daelemans R, DeBroe ME, Bassaert L. Propylene glycol intoxication due to intravenous nitroglycerin. Lancet. 1984;1:1360
    3. Kelner MJ, Bailey DN. Propylene glycol as a cause of lactic acidosis. J Anal Toxicol. 1985;9:40-42
    4. Bedichek E, Kirschbaum B. A case of propylene glycol toxic reaction associated with etomidate infusion. Arch Intern Med. 1991;151:2297-2298
    5. Demey HE, Daelemans RA, Verpooten GA, et al. Propylene glycol-induced side effects during intravenous nitroglycerin therapy. Intensive Care Med. 1988;14:221-226
    6. Louis S, Kutt H, McDowell F. The cardiocirculatory changes caused by intravenous Dilantin and its solvent. Am Heart J. 1967;74:523-529
    7. York RC, Coleridge ST. Cardiopulmonary arrest following intravenous phenytoin loading. Am J Emerg Med. 1988;6:255-259
    8. Martin G, Finberg L. Propylene glycol: a potentially toxic vehicle in liquid dosage form. J Pediatr. 1970;77:877-878
    9. Arulanantham K, Genel M. Central nervous system toxicity associated with ingestion of propylene glycol. J Pediatr. 1978;93:515-516
    10. Fisher AA, Pascher F, Kanof NB. Allergic contact dermatitis due to ingredients of vehicles: a "vehicle tray" for patch testing. Arch Dermatol. 1971;104:286-290
    11. Cochran RJ, Rosen T. Contact dermatitis caused by ECG electrode paste. South Med J. 1980;73:1667-1668
    12. Fisher AA, Brancaccio RR. Allergic contact sensitivity to propylene glycol in a lubricant jelly. Arch Dermatol. 1979;115:1451
    13. Fisher AA. Reactions to popular cosmetic humectants. III. Glycerin, propylene glycol, and butylene glycol. Cutis. 1980;26:243-244
    14. Eun HC, Kim YC. Propylene glycol allergy from ketoconazole cream. Contact Dermatitis. 1989;21:274-275
    15. Degreef H, Dooms-Goossens A. Patch testing with silver sulfadiazine cream. Contact Dermatitis. 1985;12:33-37
    16. Oleffe JA, Blondeel A, deConinck A. Allergy to chlorocresol and propylene glycol in a steroid cream. Contact Dermatitis. 1979;5:53-54
    17. Eiermann HJ, Larsen W, Maibach HI, Taylor JS. Prospective study of cosmetic reactions: 1977-1980. North American Contact Dermatitis Group. J Am Acad Dermatol. 1982;6:909-917
    18. Hannuksela M, Forstrom L. Reactions to peroral propylene glycol. Contact Dermatitis. 1978;4:41-45
    19. Fisher AA. Contact dermatitis from topical medicaments. Semin Dermatol. 1982;1:49-57
    20. Mattila MA, Ruoppi M, Korhonen M, Larni HM, Valtonen L, Heikkinen H. Prevention of diazepam-induced thrombophlebitis with cremophor as a solvent. Br J Anaesth. 1979;51:891-894
    21. Zacharias M, Clarke RS, Dundee JW, Johnston SB. Venous sequelae following etomidate. Br J Anaesth. 1979;51:779-783
    22. Doenicke A, Kugler A, Vollmann N. Venous tolerance to etomidate in lipid emulsion or propylene glycol (hypnomidate). Can J Anaesth. 1990;37:823-824



    Nancy Rochon
    Québec
    Canada


  • Merci pour cette documentation



    merci pour cette recherche, mais j'imagine que certaines personnes sont plus "allerqiques" que d'autres (comme ton mari).

    le problème se pose aussi sur les conservateurs qui provoquent aussi des maladies de peau.

    reste à savoir si on prend le risque ou pas d'essuyer les fesses de bb avec.

    pour ma part, dès que mes enfants avaient les fesses rouges, je ne les lavais qu'à l'eau pure! et pour changer les couches après un pipi, rien de tel qu'un coup de gant de toilette mouillé avec de l'eau, on essuie et hop la couche!

    Commentaire


  • Merci pour cette documentation



    Commentaire


    • Re: Attention au propylène glycol -mamams lisez vos étiquettes !

      12 ans après, en france...

      Bonjour.
      Je viens de trouver cet article tout a fait par hasard, en faisant des recherches a propos de la cigarette électronique...a base de propylene glycol.
      D'où ma totalle surprise de cet article (canadien) comparé a toutes les infos disponibles ici, en france.
      L'info la plus alarmistes, et très officielle fait état d'une toxicité quasi nulle!
      Je vais donc creuser de nouveau, mais je me demandais comment était perçue la cigarettes électronique chez vous aujourd'hui?

      Bien a vous!
      Carl.

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2001-082002-072013-09

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité