publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

♥ ♥ infos sur la résilience ♥ ♥

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • ♥ ♥ infos sur la résilience ♥ ♥



    La résilience est un concept révolutionnaire emprunté à une métaphore : en physique, il s’agit, pour un matériau, de reprendre sa forme initiale à la suite d’un choc.
    Ce bloc solide comme du roc c’est l’être humain qui rebondit, surmonte les drames les plus sordides. Et s’en sort plus fort.
    Fracassés par l’inceste, la guerre, le deuil, les maladies : les éclopés du passé seront capables d’aimer, de travailler et de fonder une famille si on sait les aider, les écouter, s’ils sont bien « tricotés affectivement ».
    Cette maxime optimiste est une bouffée d’oxygène
    - pour tous les enfants maltraités qui ont longtemps été stigmatisés : il était dit qu’ils allaient devenir parents maltraitants ;
    - pour tous les victimes, accidentés, malades qu’on disait traumatisés à vie ;
    - pour les enfants abandonnés ;
    - pour les personnes frappées de deuils.

    Edgar Morin, sociologue assure (Le Monde de l’éducation) « La résilience est le refus de la résignation à la fatalité du malheur ».
    Boris Cyrulnik est intarissable : avec un délicieux talent de conteur il narre dans ses livres (Un merveilleux malheur -1999, Les vilains petits canards – 2001 –Editions Odile Jacob-) sa propre expérience de « rebondissement » après bien des années d’errance et de souffrance. Comme bien des résilients célèbres :
    - Maria Callas a dépéri, enfant, dans un dépôt d’enfants immigrés à New York ;
    - Barbara, brisée par un viol paternel, persécutée par la guerre, fit de sa vie « une petite cantate » et « sa plus belle histoire d’amour » ;
    - Georges Brassens fut un mauvais garçon « mécréant » avant de s’amouracher de la poésie.
    - Et bien d’autres…
    Maryse Vaillant, psychologue, raconte sa résilience dans son livre « Il m’a tuée » (Editions de la Martinière). « C’est génial, ça donne de l’espoir » dit-elle. Et aussi : « Les livres de Cyrulnik ont une vertu thérapeutique : ils permettent aux gens de découvrir qu’on peut s’en sortir. »
    Les ouvrages de Cyrulnik sont truffés de références picturales, musicales et personnelles et sont de vrais phénomènes d’édition : « Un merveilleux malheur » atteint les 280 000 exemplaires dont 70 000 en poche), « Les Vilains petits canards » approchent aussi les
    280 0000 exemplaires.

    Votre Cha dévouée, résiliente après bien des souffrances, maladies et opérations et qui aime la vie et le rire par dessus tout.


  • Cyrulnik



    c'est un homme dont j'ai commencé à entendre parler par mon copain il y a quelques mois, après qu'il ait lu "un merveilleux malheur" ; j'ai également vu Cyrulnik sur 2 plateaux-télé ; quelle assurance ! je le trouve très convaincant, et j'ai très envie de le lire ! ça ne saurait tarder ... Cha, demain je montre ton post à mon doudou, il sera ravi car il a souvetn Cyrulnik à la bouche depuis qu'il l'a découvert !
    gros bizzz ma Cha !

    P.S : tu m'as écrit un mess sur msn alors que moi je faisais dodo ... qd je reviens je vois un mess de toi sur mon bureau, alors que je croyais m'etre déconnectée ! mais comment on fait pour se déconnecter de ce machin ?!! ...

    bibibizzzzz
    myna.

    Commentaire


    • Cyrulnik
      Bonjour



      je suis à la bourre et il neige encore...pour changer ta connection ou pour bloquer tu cliques sur "STATUT" et tu peux mettre que tu es en communication téléphonique, ou partie manger ou occupée, etc.... ou fermer carrément la session en cliquant sur le petit bonhomme en bas de l'écran à droite ; comme cela tu peux laisser l'ordi allumé mais dire que tu n'es pas là... tranquille Achille, cool Raoul, content Constant.
      Bon dimanche à toutes ; je vais mettre mes après-ski exquis bien que je ne fasse pas de ski, Kiki.
      Encore une petite journée pour jouer aux marmottes. Gros baisers blancs à toutes .
      Cha.

      Commentaire


      • boris cyrulnik, un merveilleux malheur



        Éditions Odile Jacob, 1999.

        “Finalement, j'aurais pu écrire ce livre avec deux mots seulement : “ressort” et “tricot”. Le ressort parle de la résilience, et le tricot explique la manière de s'en sortir comme une icône endommagée illustre le monde intime de ces vainqueurs blessés.” Deux mots simples, qui courent le long de ce livre, pour expliquer un concept sophistiqué témoin de l'évolution de la réflexion sur les traumatismes. La névrose traumatique avait laissé (hélas) la place à l'état de stress post-traumatique, abrasant toute possibilité de s'en sortir autrement... Des années plus tard, on s'aperçoit que toutes les victimes ne sont pas comparables et que la notion de subjectivité pondère l'appellation de traumatisme. La méthodologie se veut différente : il s'agit maintenant d'étudier ceux qui échappent aux conséquences délétères de la rupture avec l'objet aimé ou avec soi-même.

        Commentaire


        • boris cyrulnik, un merveilleux malheur
          Ce comportementaliste



          incarne la vogue des théories psy inspirées d’outre-Atlantique. Il trouve de si jolis mots pour habiller le bon sens : la capacité de "rebondir" des enfants se « tricote » avec des fils qu’on trouve autour de soi, les mots, les sourires, échangés avec des « tuteurs » de résilience, parents, amis, relations. Ce sont des « nourritures affectives » qui comptent. Il a du style, un regard très juste, le sens de la formule, mais n’a rien inventé. Bien avant lui deux célèbres psychanalystes : Anna Freud et Françoise Dolto ont déjà affirmé que les enfants très abîmés développent un mécanisme de défense, de protection interne. Cyrulnik a collé un mot facile au phénomène. Résilience et humour, résilience et religion, résilience et diabète.
          Tous les "vilains petits canards" sont concernés par le désir de RESILIER leurs chocs traumatiques.

          Commentaire


          • Merci chamicale



            j'ai lu aussi les deux ouvrages de Cyrulnik dont tu parles, et je les trouve tout à fait passionnants, optimistes, et encourageants !
            ça vaut vraiment la peine de les lire

            krys

            Commentaire


            • Que c'est beau !!!



              Tu as tout à fait raison Cha, j'ai beaucoup souffert de la maltraitance et de l'inceste de mes X, et pourtant je suis une Maman très affectueuse avec mes filles, je ne suis pas une maman maltraitante, je ne projette pas sur mes filles ma propre souffrance et ne les traumatise pas !!!
              Lorsque j'avais 10 ans et que je recevais des coups à longueur de journées, je me suis fait la promesse de ne pas être comme mes bourreaux et d'apporter tout l'amour que j'ai en moins à mes enfants et mon mari !!
              J'ai inscrit tous les titres de ces livres et je vais les lire !!!

              Bisous Cha et merci pour toute ta bonté d'âme !!

              Commentaire


              • Merci



                pour ces infos, c'est très intéressant et ça donne envie de lire les ouvrages mentionnés.

                Commentaire


                • Le murmure des fantômes



                  même Auteur, même Editeur,vient de sortir...
                  à suivre...

                  Commentaire


                  • Le murmure des fantômes
                    Merci de l'info



                    krys

                    Commentaire


                    • Le murmure des fantômes



                      du même auteur, même éditeur.
                      Ce livre est le troisième volet de l'enquête que mène Boris Cyrulnik sur la résilience, Il présente d'autres études, cette fois de préadolescents et d'adolescents résilients. Alors que dans les Canards, il menait son propos autour de la différence pré-verbalité/verbalité, il est question dans les Fantômes de la différence pré sexualité/sexualité. Il montre, en particulier, à quelles conditions l'école peut être un formidable facteur de résilience de même que l'éveil à la sexualité.
                      La résilience n’est pas une recette du bonheur : il n’y a pas de blessure qui ne soit récupérable. A la fin de sa vie, un adulte sur deux aura vécu un traumatisme, une violence qui l’aura poussé à côtoyer la mort. Mais qu’il ait été abandonné, handicapé, martyrisé ou victime de génocide, l’être humain est capable de tricoter sa résilience qui l’aidera à surmonter des chocs inhumains. La résilience, c’est le fait d’arracher du plaisir malgré tout, mais cela n’a rien à voir avec l’invulnérabilité ni la réussite sociale. Tout ne se joue pas avant 3 ans : un enfant battu ne sera pas obligatoirement un parent violent, c’est un argument contre le déterminisme.

                      Commentaire


                      • Un très bon article



                        sur boris cyrulnik ds le psychologie magazine de février

                        Commentaire


                        • Un site



                          http://www.chez.com/sylviecastaing/resilience.htm

                          Commentaire


                          • Je l'aime bien celui-là de post



                            je ne veux pas le perdre...

                            Commentaire


                            • Merci ma cha



                              de l'avoir remonté, justement on en parlait tu te souviens ?

                              Bisou rose fushia
                              Beso

                              Commentaire


                              • Résilience



                                la résilience est devenue aux usa tellement courante, familère, entrée dans les moeurs, qu'ils pourraient appeler les 2 tours jumelles qu'ils reconstruiront "the resilient towers" !

                                Commentaire


                                • Bonjour
                                  Mais qu'est-ce qu'elle faisait



                                  page 22 ?

                                  Commentaire


                                  • Mais qu'est-ce qu'elle faisait
                                    On se le demande, cha !



                                    mon doudou dévore cyrulnik, livre après livre ! va bien falloir que j'en lise un au moins !
                                    bizzz
                                    myna.

                                    Commentaire


                                    • On se le demande, cha !
                                      Ascenseur



                                      !!!!

                                      Commentaire


                                      • Ascenseur
                                        Infos



                                        up

                                        Commentaire


                                        • Infos
                                          À lire



                                          pour savoir ce dont il s'agit !

                                          Commentaire


                                          • À lire
                                            Allez !



                                            pour toutes

                                            Commentaire


                                            • Allez !
                                              Intéressant !



                                              je trouve...

                                              Commentaire


                                              • Fan de cyrulnik



                                                Ton post m'avait donné envie d'en ... sur cette question et j'ai acheté plusieurs ouvrages de Boris Cyrulnik en poche, je les ai dévorés.
                                                C'est bien écrit, clair, passionnant, parfois drôle et toujours enrichissant. On comprend mieux beaucoup de choses et leur lecture n'est pas réservée aux seuls "spécialistes".

                                                Même si on n'a pas eu soi même une enfance maltraitée, (viol, inceste, coups, guerre, déportation...) on peut trouver des éléments dans lesquels on se reconnait et on reconnait son propre cheminement ou celui de ses proches. Il m'est souvent arrivé en cours de lecture de me dire "ah, oui, tiens, c'est exactement ça...".

                                                Bref, je recommande chaudement la lecture de ces petits ouvrages (petit sans aucun sens péjoratif, juste parce que ce ne sont pas d'énormes pavés).

                                                Commentaire


                                                • Intéressant !
                                                  À lire



                                                  c'est utile

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité