publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Peur de perdre ma voix,peur de parler....aidez moi

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Peur de perdre ma voix,peur de parler....aidez moi



    bonjour,
    je suis chanteuse professionnelle et depuis cet été (donc près de 9 mois) je ne retrouve plus mes sensations.
    j'ai effectivement beaucoup fait la fête(tabac,alcool ,nuits blanches etc) et j'ai eu des oedèmes sur les cordes vocales(cordes vocales gonflées )
    je me suis repos&ée un mois et j'ai repris il y à 15 jours environ.mon phoniatre me dit qu'il n'y a plus rien mais je n'arrive pas à le croire,parce que je me sens tj aussi mal.
    ma voix parlée est tj comme "étranglée",j'ai peur de parler le matin, je suis devenue sauvage (je ne vois que des gens très proches).
    Mardi je commence des répétitions à Paris mais je suis morte de trouille= j'ai perdu toute confiance en moi.
    j'ai essayé un stage de chant et le prof m'a complètement coincée de partout.je n'y suis pas allée le 2ème jour.
    je me sens dépossédée de moi même.c'est une grande souffrance,je suis sans cesse concentrée sur le "chakra de la voix".
    j'y pense toute la journée. je ne ris plus,je ne parle plus aux enfants(de peur de ne pas pouvoir parler "bébé"= plus aigu)
    avez vous vécu des angoisses similaires?
    ou alors, que pensez vous de ce refus de la voix?d'un point de vue psychologique?
    merci...

  • Vécue ça...



    ... je ne suis pas chanteuse pro, seulement amateur, et je me suis "esquintée" la voix il y a quelques années en voulant trop en faire trop vite. Rien que d'y penser, j'ai limite les larmes aux yeux au souvenir de cette sensation de chanter puis à la seconde suivante ne plus rien faire sortir de sa bouche

    Pendant plus d'un mois, j'avais "ordre" de ne plus que chuchoter pour laisser mes cordes vocales au repos.
    Mais pendant près de 4 ans, je n'ai plus jamais voulu rechanter. J'ai quitté mon groupe, me fâchais régulièrement quand on me proposait de pousser la chansonnette...

    Il y a deux ans, un ami, que je ne connaissais pas au moment de "l'accident", a proposé qu'on essaye de monter un groupe. Je ne connaissais personne sur un plan "artistique" des 6 autres, je me suis laissée tenter, terrain d'exploration neuf sans comparaison possible avec le passé.
    Ca a été très dur, je ne me lâchais absolument pas : 1/ j'avais l'impression de chanter totalement faux parce que je ne retrouvais plus les sensations d'avant et que ma voix semblait n'être plus la même 2/ j'avais peur de forcer à nouveau trop et de revivre le même calvaire.
    Il m'est arrivée quelques fois enfin de me lâcher (inspiration du moment ?!) et une fois fini, les autres me disaient que je les avais émus etc etc. Je me refermais comme une huître, comme prise la main dans le sac !
    Sensation très bizarre et inexplicable je crois.

    J'avais en gros toujours une épée de Damoclès au dessus de la tête : impression que si je chantais bien à un moment, c'était un coup du hasard. En fait, impression de ne plus avoir la maîtrise de soi. Difficile à faire comprendre à ceux qui ne chantent pas ; de grosses engueulades avec le saxophoniste, j'essayais de lui expliquer que lui, si son saxo était cassé, il suffisait de le réparer et qu'il n'en gardait pas des stigmates alors que la voix est quelque chose de très personnel, mu par notre état d'esprit.

    Ce groupe là a éclaté pour diverses raisons, une autre aventure a commencé : je retrouve à nouveau des sensations. Pas les mêmes, puisqu'avant j'estimais que c'était naturel et que je n'avais pas à me concentrer là dessus, mais j'explore à nouveau toutes les faces de ma voix. Sûrement parce que je me sens en confiance avec ceux que j'ai choisis, peut-être les estimant assez sympa pour ne pas me juger lors des couacs !

    C'est un véritable apprentissage pour moi (peut-être pas pareil pour toi puisque tu as du suivre des cours de chant pro) : même s'il y a eu des changements certains (je fume beaucoup plus qu'au moment de l'accident par exemple), je découvre que je suis capable de chanter de certaines manières en découvrant des techniques que je n'avais essayées. Petit à petit je dompte ma voix. Un peu comme si j'apprivoisais un animal.

    Je crois que c'est tout dans la tête : peur de se planter devant tout le monde, peur de ne pas arriver à ce qu'on veut, peur de découvrir qu'on est faillible... On n'essaye même pas, on croit qu'on "sait" que ça se passera forcément comme ça.
    Peut-être un vieux sentiment de culpabilité d'avoir été à l'origine de ce qui nous arrive (faire la fofolle pour moi, ne pas soigner ton "instrument" pour toi).

    Il faut s'accorder à nous mêmes une grande confiance : c'est très dur On est plus féroce avec nous qu'avec les autres ! Il faut que tu retrouves le plaisir de chanter pour y arriver je crois. Moi c'est ce plaisir qui me fait me débloquer. C'est en me jetant à l'eau que je me suis donné les moyens de le faire !

    Ce n'est pas une histoire de cours de chant : tu as déjà la technique je pense. Maintenant c'est entre toi et ta voix (j'estime que c'est quasi deux entités distinctes, comme la relation d'un harpiste avec son instrument). Réussir à vous remettre sur la même tonalité de sensations.

    Ne te brime pas en faisant de ta vie un calvaire. J'ai l'impression qu'on a cru toutes les deux perdre une partie de notre identité non ? Notre façon de nous exprimer (ça a été d'autant plus dur pour moi que j'avais déjà été obligée d'arrêter la danse pour des problèmes de genoux et que je m'étais du coup investie dans le chant pour pouvoir faire passer les émotions que je ressentais).
    Donne toi le droit de vivre et de retrouver déjà ta voix au quotidien ! J'ai vu ma voix assez comme un ennemi, ou plutôt un allié qui me tournait le dos... Alors j'ai repris à la base "notre amitié".

    Les répét' seront peut-être une façon de te sentir à nouveau en confiance avec ta voix parce que tu vas retrouver ton univers, une façon de travailler, des réflexes naturelles. Pour l'instant, tu n'as pas de repères dans le quotidien. Ca te fera sûrement beaucoup de bien.

    Bises

    Ilia

    Commentaire


    • Vécue ça...
      Merci ilia!



      (en plus c'est marrant,c'est un rôle que j'ai travaillé Ilia dans "idoménée" de mozart..)
      ton message m'a beaucoup touchée et je suis contente de voir qu'ici il y à tt de meme des gens sensibles et censés.
      accepterais tu de correspondre avex moi part mail?
      j'ai d'autres questions à te poser....
      merci d'avance
      mon mail= noisette1970@voila.fr

      j'attends de tes news à bientot...

      Commentaire


      • Si tu es sensible au chakra de la gorge



        qui correspond à la voix mais aussi à la voie
        Tu devrais pi être aller jeter un oeil sur le post vive la kinésiologie, ça devrait beaucoup t'intéresser...


        Je te biz et te souhaite plein de courage, ça va revenir, tu vas voir ! confiance...

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2003-05

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité