publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Décès prématuré des anciens combattants d'afrique du nord

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Décès prématuré des anciens combattants d'afrique du nord



    Bonjour,
    Depuis plusieurs années, j'ai remarqué que appelés de la guerre d'Algérie disparraissaient souvent très jeune. Beaucoup sont décédés entre 50 et 60 ans, et maintenant les plus anciens ont du mal a passé le cap des 75 ans, alors que les ACTM arrivent à plus de 90 ans. Pourquoi ?
    On a l'impression que personne n'a eu cette réflexion, bien que ça représente toute une génération.
    Beaucoup de ces anciens combattants semblent avoir des connu des problèmes hépatiques (cirrhose due à l'alcoolisme), cancers. Eux mêmes parlent peu de cette partie de leur vie.
    Sur la commune où j'habite, sur 10 AFN, il n'en reste plus qu'un âgé de 72 ans et qui souffre d'alccolisme.
    Mon père était âgé de 68 ans, et est mort en juillet.
    D'autres personnes ont elles des témoignages à apporter.
    Merci de vos réponses.

  • Les sacrifiés.



    Bonsoir Enzo, mon frère a fait la guerre d'Algérie en tant qu'appelé donc effectuant son service militaire, lui qui était un homme extraordinairement gentil, doux, est rentré en France méconnaissable et a fini par se suicider tant ses yeux et sa conscience ont été ébranlés par l'ignominie et la cruauté des hommes qui ont fait la guerre pourquoi ? on se le demande encore ! voila mon témoignage mais vous pouvez vous renseigner à ce sujet à l'association des anciens combattants d'Algérie, si vous le désirez je peux vous donner l'adresse exacte ce n'est pas très éloigné de mon domicile, ou peut être ont ils un site ? Cordialement.

    Commentaire


    • Des explication détaillées ici:



      Une série d'articles à lire et à faire lire sur les "troubles psychiques observés chez les anciens combattants d'Algérie" ici:

      http://www.mediapart.fr/club/edition/les-sequelles-inconnues-de-la-guerre-dalgerie
      ET
      http://www.mediapart.fr/club/blog/GILBERT ARGELES





      Il est rédigé et signé par Gilbert ARGELES,
      On peut le joindre par mail à g.argeles@gmail.com

      Cordialement

      Commentaire


      • Réponse décès prématuré des anciens combattants d'afrique du nord



        bonjour

        Je suis la fille d'un ancien combattant décédé le 23 10 2011, mon père n'est pas décédé des maladies que vous évoquiez, mais d'une crise cardiaque, à côté de celà il avait un emphysème pulmonaire avec oxygène 24h/24 7j/7, du diabète et des problèmes cardiaques. Certes il a commencé à fumer pendant son service militaire puis en Algérie, mais il s'est arrêté à 45 ans, et est décédé à 76 ans. Mais il a eu un travail difficile il était plombier zingueur et couvreur et était amené à utiliser des produits nocifs comme l'acide et bien sûr, il ne se protégeait pas. Alors guerres, cigarettes, ou travail, je ne sais pas mais en plus mon père a toujours été hanté par cette période, et il était dépressif depuis qu'il avait dû arrêter de travailler, sans compter le décès de ma mère en 2010.
        Mais vous avez raison de souligner que nos combattants sont morts trop tôt surtout à notre époque.
        J'ai aussi perdu mon beau-père, il était âgé de 64 ans, il avait fait la guerre d'Indochine pendant 8 ans, et est décédé d'un cancer de la gorge puis généralisé, il buvait et fumait mais il serait revenu d'Indochine avec un poumon "blanc", je ne sais pas ce que c'est ? mais il respirait très difficilement et a fini sa vie avec de l'oxygène.
        Mais ce que j'ai pu constaté c'est : que ce soit mon beau-père ou mon père, ils ne parlaient que de la guerre, et n'en sont jamais pleinement sortis... Aujourd'hui les soldats ont un soutien psychologique et c'est important...Je pense que le psychisme contribue à affaiblir le corps humain surtout avec les horreurs qu'ils ont pu vivre...
        Amicalement,
        Valérie Baehr

        Commentaire


        • Les sacrifiés.
          Ancien tdm



          je suis un ancien TDM s'est a dire Troupe De Marine, engagé volontaire 3 ans, j'ai rejoins mon corps de parachutiste en 1969.
          Physiquement inapte pour devenir parachutiste, j'ai été muté vers un régiment TDM non parachutiste et la l'enfer a continué.
          Ne pouvnt pas physiquement suivre l'entrainement parachutiste j'ai été l'objet de brimades, d'humiliations et punitions a répétitions.
          Le régiment non para j'ai été muté avait la particularité d'avoir des sous officiers qui avait fait la guerre d'Algérie.
          des gens qui ignoraient être traumatisés et déversaient sur les nouvelles recrues leurs problèmes psychologiques.
          Beaucoup buvaient plus que de raison, avait des pensées permanente de violence et de "machos" ce qui a pour conséquence physique un taux permanent d'adrénaline et donc un déséquilibre hormonal, une étude américaine a démontré qu'un taux d'adrénaline trop élevé pendant de longues périodes favorisait un vieillissement prématuré et une " usure" générale de l'organisme, ce qui entrainerait la prédisposition a des pathologies diverses telles que cardiaque et autres diabètes, pulmonaires.
          cette étude n'a pas prouvée de façon certaine que des pathologies diverses soient directement liées a ce taux d'adrénaline trop élevé mais statistiquement les hommes qui ont servis comme TDM sont plus touchés par des pathologies graves que les autres militaires non TDM

          l'entrainement physique non progressif, le mode de vie des plus irréguliers, les tensions nerveuses bref le style de vie général correspondrait un un affaiblissement général de l'organisme ce qui ouvrirai la porte a des pathologies.

          pour ceux qui pase la cap des 50/60 ans, on retrouve exactement le même " schema" que la population normale.
          La première vaue de décès se trouve entre 50/60 ans ensuite vient la 2eme vagues vers 75 ans et ensuite vers 80/85 passé cette "vague" la suivante va de 95 a ....

          il est constaté quand on compare le nombre de décès entre ceux qui ont eus une vie trop " chargée" que le plus grand nombre décèdent entre 50/60 ans est une hécatombe , qu'e la vague des 70 ans le nombre de décès est bien moindre que la moyennet mais la tranche des 80/85 est plus importante ensuite s'est ?????

          Donc il n'est pas déraisonable de penser que le style de vie des TDM fatigue les organismes et prédispose a une disparition précoce et que les plus résistants deviennent plus résistants.
          on retrouve exactement le même phénomène avec les victime des camps de concentrations et d'extermination, ceux qui on tpassé des années dans les conditions connues, disparaisssaient en grand nombre 5 a 10 ans après mais ceux qui passaient ce cap vivaient en général plus longtemps que la moyenne que ceux qui n'avaient pas connu les conditions extrêmes d'existence des victimes des camps.

          donc .......

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2009-112010-112012-03

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité