publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma maman va mourir...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ma maman va mourir...



    Cest un cancer des poumons déclaré en janvier dernier, javais posé ici qqs questions sur la chimiothérapie et certaines dentre vous mavaient gentiment répondu.

    Malheureusement il sest compliqué de métastases au cerveau, et depuis tout va de mal en pis.
    Plusieurs hospitalisations, ma mère qui petit à petit se fragilise de plus en plus, ne peut plus marcher, a du mal à respirer, mais garde lespoir...
    Et ces foutus toubibs, de grands spécialistes qui dans le couloir, entre deux consultations (véridique) vous annoncent que cest foutu, quelle nen a plus que pour 2-3 mois à vivre, puis le lendemain on vous dit Mais non vous mavez mal compris , puis la semaine daprès on remet ça, les autres toubibs trouvent scandaleux quon vous ait annoncé ça de cette manière, mais vous laissent qd même en plan qd vous insistez un peu trop avec toutes vos questions.

    Puis la semaine dernière, alors quelle poursuivait une série de rayons aux poumons quotidienne, on vous annonce quon arrête tout, que de toutes façons il ny a plus rien à faire. Mais comment lui expliquer ça, à maman, qui croit encore quelle peut être guérie, que personne ne va plus essayer de faire qq chose pour elle ?

    Elle est rentrée à la maison, avec assistance à domicile, oxygène, infirmière, et au bout de 2 jours (lundi dernier) ça recommence : un dème au cerveau provoque une hémiplégie de tout le côté gauche, lempêchant non seulement de bouger mais aussi de parler correctement. Panique, SAMU, à nouveau hospitalisation.
    Je vais la voir, et mon cur se brise : pour la première fois je vois quelle a peur, elle a compris, et elle sefforce de parler en répétant sans cesse : je veux rentrer à la maison, je veux rentrer à la maison . Elle a peur, cette fois, je le sais, cest ma mère. Elle finit par se calmer, je suis restée longtemps à lui caresser la main (le sentait-elle seulement ?) sans parler, et à présent on attend que les corticoïdes fassent effet pour peut-être quelle puisse reparler et salimenter, mais le reste
    Et ça cest effroyable, ce corps qui sen va alors quelle est complètement lucide, à lune des crises elle était tellement fatiguée, on a cru quelle allait sendormir pour toujours, tout simplement, quelle ne se rendrait pas compte, mais là, là, ce nest pas lidée de sa mort sans doute proche qui me fait mal (jaurais toute ma vie pour la pleurer ensuite), cest celle de sa douleur et de sa peur

    Jai tellement de colère, pas seulement envers les toubibs qui ne font même plus semblant dessayer de faire qq chose pour elle et qui lont complètement abandonnée aux mains des infirmières (des anges dévoués, toutes autant quelles sont), mais envers ma propre famille, mon frère qui nous a laissé tomber il y a bien des années et qui na même pas appelé sa mère alors quil la sait condamnée, mon père et ma grand-mère qui depuis le début lui font peur (elle ma dit : Ils me font vraiment sentir que je suis malade ) et même lont engueulée pour leur donner tant de soucis, mon père qui ne pense quà lui ( quest-ce que JE vais devenir ? Ohlala quest-ce que JE suis malheureux ) et me prend la tête pour savoir sil doit lincinérer ou lenterrer (alors quelle encore là, M !!!!) !!!!!!

    Ca me rend dingue, je ne sais plus, je ne sais pas, je narrête plus de pleurer (seulement quand je suis seule chez moi, jamais devant les autres) et malgré mes 30 ans je chiale: RENDEZ-MOI MA MAMAN !!!!

    Merci à celles qui me liront jusquau bout, jai été très longue mais javais vraiment besoin de me défouler qq part, surtout aimez fort vos mamans, moi je croyais que la mienne ne me quitterait jamais

    Bises à toutes.
    Milkee

  • Ton témoignage



    m'a fait pleurer !! ca ma rappelé moi il y'aura bientôt 3 ans quand mon pere s'en ai allé à même pas 56 ans !! je comprend ce que tu ressents et m'associe à ta douleur !! comme tu le dis si bien le plus dur, ce qui fait le plus mal c'est de les voirs souffrir comme ca ! c'est horrible !

    sois presente au pres de ta maman fait lui des bisous tout le temps dis lui que tu l'aime console la ! prend soin d'elle ! mais tout cela je n'en doute pas

    je t'embrasse bien fort et si tu as encore envie de parler voici mon mail nenaites@aol.com

    Commentaire


    • Milkee



      ton témoignage m'a bouleversé, j'ai 31 ans presque ton age, ma mère est en bonne santé, mais elle est désépérée, elle vient de perdre son chat hier qu'elle a eu pendant 17 ans et je crains que le chagrin ne lui fasse comettre une bétise, elle avait trop d'amour pour lui, je vais la protégée, une mère on en a qu'une et ton témoignage m'a fait ouvrir les yeux pour que je l'a protège plus
      je te remercie encore

      Commentaire


      • Milkee



        J'ai eu exactement la meme experience recemment...

        Si tu veux en parler, si tu as besoin de quelqu'un pour communiquer, voici mon email
        colbyc@aufeminin.com

        Bises.
        Colbyc

        Commentaire


        • Merci



          pour ce beau témoignage d'amour et pour cette colère qu'on a tous dans le coeur dans les moments les plus durs. A part t'envoyer toutes les ondes bénéfiques dont on soit capables, je me sens désespéremment inutile face à ton témoignage.

          Essaie peut-être, s'il n'est pas complèteùent trop tard, les médecines parallèles, dans mon entourage, elles ont fait des miracles, surtout pour soulager la personne.

          Bises

          Commentaire


          • Milkee



            Je ne sais pas que te dire. Cela fait si mal de lire ton post. C'est bouleversant et les mots sont tellement insignifiants devant une telle détresse.

            Je n'ai pas connu de telle épreuve. Ma maman est toujours en vie et bien portante à 81 ans, et je me rends compte de la chance que j'ai eue de pouvoir la garder si longtemps.

            Je me sens tout à fait impuissante devant ton chagrin, impuissante à trouver les mots justes, impuissante à consoler, mais le coeur y est, crois-moi.

            Je suis certaine que tu fais tout ce qui est en ton pouvoir pour aider ta maman. Protège-là et protège-toi de ceux qui ne comprennent pas et ne pensent qu'à eux.

            Je vous envoie à toutes deux beaucoup de pensées positives.

            Je t'embrasse
            Kit

            Commentaire


            • Je me permets d'intervenir



              devant ce message qui est si touchant

              Je suis infirmière et ce que tu vis je le cotoye tous les jours ou presque en essayant d'accompagner au mieux le malade et son entourage

              Je pense que tu viens de franchir une étape très dure mais nécéssaire : il n'y a plus rien à faire..
              Maintenant, à toi d'essayer de profiter de chaque minutes avec elle, dans la paix, le plus sereinement possible et ainsi tu l'aidera à partir la plus détendue possible
              Si elle a compris, ça sera plus simple, à toi ou demande à une infirmière d'essayé d'aborder le sujet de l'enterrement (ça sera une très grosse charge en moins pour toi) et de ce qui lui ferait plaisir.. attention ça ne se fait pas en une fois, on aborde le sujet tout doucement

              JE pense qu'il est nécéssaire et indispensable que tu contact le service de soins palliatifs de cet hopital qui va te soutenir moralement et elle aussi, et t'apporter de l'aide, et surtout de l'écoute
              Alors demande auprès des infirmières comment les contacter et raconte-leur tout ça, c'est peut être eux qui arriveront à parler à ta maman de la mort et comment elle l'envisage, qu'elle exprime tous ses sentiments : cloère, abandon, douleur....

              La famille qui ne l'a regarde pas, c'et pas le moment de t'en inquiéter, si tu arrive à l'accompagner, la séparation sera moins douloureuse à vous 2 et tu te sentira bp mieux
              Tu peux le faire seul, mais il faut que tu exprime à qq'un : infirmière, amis... ce que tu ressens, ne garde pas tout ça pour toi, sinon, elle va te sentir stréssé et aura encore plus de mal à partir....

              Je ne sais pas si ta maman est croyante, mais peut-être que ça peut l'aider

              J'espère avoir répondu à toutes tes questions, si tu en as d'autres n'hésite pas

              Je te souhaite bp de courage car il en faut, c'est très dur
              N'oublie pas de dire à ta maman que tu l'aime et si tu le peux encore au revoir, mais là c'est vraiment, très difficile
              Et mm si tu ne lui parle pas, lui tenir la main, lui mettre son parfum préféré, un petit foulard qu'elle adore... c'est déjà bp pour elle ou bien de la crème sur le visage pour qu'elle se sente encore présente
              Il y a des jours où cela suffit....

              delph

              Commentaire






              • moi g perdu ma maman à 10 ans, si brutalement que je n'ai même pas eu le tps de lui dire au revoir....

                et g perdu mon père dans des conditions proches de celles que tu vis, et j'ai pu faire mon deuil facilement.

                Aujourd'hui g 27 ans, et te souhaite bien du courage. je connais cette rage au ventre et ce sentiment.

                Juste un petit mot pour que tu puisse profiter de chaque instant avec elle.

                bisous, bien amicalement.

                Commentaire


                • Cher milkee



                  Je me sens d'autant plus concernée que je viens de perdre mon papa ce 6 juin.
                  J'ai moi aussi 30 ans , sache que bien que l'on nous avait dit aussi qu'il n'ya avait plus beacoup d'espoir , nous avions fait le choix aussi de ne plus nous acharner ( pas d'intubation...)
                  Nous avons fait le choix de l'accompagner le plus dignement et aussi faire en sorte qu'il ne souffre pas ( morphine)
                  J'ai des frères et soeurs , un mari des beaux enfants et ma maman.
                  J'ai été très bien soutenue par mon mari et j'ai aidé au mieux ma maman , mais les infirmières ont été très humaines et moi personnelement j'ai trouvé un grand réconfort à travers de personne qui vivaient la meme chose que moi à l'hopital ( donc les enfants d'autres malades ) et on discutaient beaucoup de ce qu'on traversait et de ce qu'on allait avoir à vivre .
                  J'étais là quand mon papa s'est endormi pour toujours , au moins il ne souffre plus maintenant c'est à nous de réapprendre à vivre sans lui.
                  Nous ce qui a été difficile c'est lors des funérailles on a eu un énorme soutien de personne de qui on ne l'attendait vraiment pas et par contre d'autre personne proche de la famille nous ont vraiment déçu.
                  Quoi qu'il en soit je pense très fort à toi et te souhaite beaucoup de courage
                  bisous à toi et ta maman .

                  Commentaire


                  • Milkee



                    moi non plus je ne sais pas quoi dire ... je comprends que tu as énormément de courage, et j'aimerais en avoir autant que toi dans la meme situation ! mais je ne l'ai encore jamais vécue et j'espère la vivre le plus tard possible, alors je ne sais trop que te conseiller ; tu me fais penser à ma propre maman qui a accompagné son papa (mon grand-père) décédé d'un cancer des poumons lui aussi ; plus forte que sa soeur et sa maman, elle a su être là pour lui jusqu'au bout ; elles avaient choisi de lui cacher que ses jours étaient condamnés, car le connaissant, elles se doutaient qu'il l'aurait trop mal vécu ; jusqu'au bout ma mère est restée près de lui, ne ratait pas une occasion de plaisanter gentiment afin qu'il ne se doute de rien, et elle était là aussi pour le dernier instant, les yeux dans les yeux, la seconde où mon grand-père a compris qu'il partait ... ma mère après son décès s'est sentie comme "amputée d'un membre", et je l'ai vue beaucoup pleurer après ; mais le temps apaise les blessures, et tout doucement elle a remonté la pente ; elle est croyante, et l'idée de Dieu, et ses visites au cimetière l'apaisent beaucoup ; aujourd'hui, elle est pleine d'entrain, toute gaie et pétillante (c'était il y a 23 ans !)...

                    Accroche-toi bien fort !

                    Gros gros gros bisous !
                    Myna.

                    Commentaire


                    • Merci, merci, merci.....



                      Merci de vos réponses, elles m'ont fait chaud au coeur et me redonnent un peu de la force que j'avais perdue pour m'accrocher encore et aider ma mère du mieux que je le peux, pendant le temps qu'il nous reste à partager.

                      Je ne regrette pas d'avoir lancé ma bouteille à la mer (malgré un texte illisible à cause des apostrophes et des mots tronqués!), il reste donc bien des personnes généreuses, prêtes à vous réconforter! Alors je garde espoir!

                      Merci encore, à la fois pour moi et pour ma maman, je vous embrasse!

                      Milkee

                      Commentaire


                      • Salut milkee



                        Mes yeux se sont remplis de larmes en lisant ton histoire car un jour ou l'autre je serais confrontée au même problème avec mon papa qui a un cancer au cerveau stade III et je sens bien toute la souffrance qu'il y a au fds de toi qui fait que ton coeur se sert td fort qu'il te fait mal.

                        Je te trouve très courageuse c'est bien, maintenant le plus important c'est de t'occuper ta maman et être un maximum en sa présence, on a qu'une maman !

                        Je comprends que tu sois en colère avec ta famille, souvent tu ne peux pas compter sur eux ou ils ont des réactions qui te dégoûtent dans les moments difficiles, je sais que c'est facile à dire mais essaie de ne pas penser à cela car cela va te rendre hargneuse, je l'ai été lgtps après l'opération de mon papa maintenant je leur ai pardonné (ds ma tête) et je m'en porte que mieux, ça me détruisait de les haïr et de leur faire la guerre, je les ignore et ça va mieux.

                        Bon courage et n'hésite pas à nous tenir au ct de l'état de santé de ta maman.

                        Bcp de courage et je t'embrasse fort.

                        Cibille

                        Commentaire


                        • Bonjour milkee



                          J'ai lu ton message avec bcp d'émotion et les larmes coulaient toutes seules sur mon visage.
                          Dommage que ta famille ne soit pas plus présente ou aidante en tout cas.Ta maman a aussi de la chance de t'avoir comme fille.
                          J'ai moi même perdu mon papa brutalement ,il y a 12 ans et j'avais juste 30 ans.Et je n'ai pas pu lui dire au revoir.Et de son vivant,je ne lui ai pas dit que je l'aimais ,ou trés rarement.
                          Ces moments sont durs mais il faut, je pense les vivre intensement .Fais toi aider si tu peux par une équipe de soins palliatifs ou contacte une association de type Jalmav(jusqu'à la mort,accompagner la vie).
                          Je te transmet ainsi qu'a ta maman plein de douces choses et je vous embrasse.
                          Cheklala.

                          Commentaire


                          • Gros bizou pleins de courage



                            comme beaucoup d'entre nous ton post m'a scotcher de tristesse et nous rapelle que la vie est dure mais il faut que tu sois forte moi même g perdu mn pere a l'âge de 12 ans j'en ai 25 aujourd'hui profite des instants précieux ki te sont offertes avec ta maman et ne t'inquiète pas pour le reste de ta famille(la roue tourne)toi au moins tu as la conscience tranquille
                            gros bizou et courage

                            Commentaire


                            • Je retiens mes larmes..



                              sois forte devant ta maman
                              pleure, défoule toi, évacue à l'extèrieur..

                              et ne jamais oublier que nous sommes tous mortels!

                              Courage ma belle
                              Je t'embrasse très fort

                              Commentaire






                              • C'est terrible ce que tu vis. J'ai 27 ans et j'imagine qu'à ta place je serais en pleine détresse aussi.

                                Aime-la très fort, soutiens-la autant que tu peux, et dis-lui que tu l'aimes, pour surtout ne pas regretter de be pas l'avoir fait.

                                Courage
                                Bises
                                ingrid

                                Commentaire


                                • Je suis de tout coeur



                                  J'ai vecu la mm chose que toi il y a 4 de cela
                                  C'était uma tante, c'est vrai que c'est dur quand le docteur t'annonce le nombre de jours qu'il reste. Nous c'était 2 jours avant sa mort, et ensuite la derniere visite qu'il a fait c'était pour nous dire qu'elle ne fera pas la nuit. 4 aprés elle était morte sous mes yeux. Jusqu'a maintenant, je ne sais pas comment l'explique, en colére , révolté contre la mort, car on ne peut rien faire. Surtout quand on nous demande de la ramener à la vie, car elle avait de mourir.
                                  Aujourd'hui je me dit qu'elle en trop subie et que la ou elle est, elle est heureuse.
                                  Dit toi que les bons moments resteront sculté dans ton coeur. Rend la heureuse, avec les paroles, les gestes et ta présences. Les mots et gestes doux réconforte beaucoup une personne.
                                  Surtout ne croit pas que tu es toute seule au prés de ta mére, je suis de tout coeur avec toi. N'hesite d'en parler et si le besion de pleurer de prend fait le, tu te sentira mieux.
                                  laisse ton coeur parler a ta maman chérie.
                                  Une mamn c'est le plus beau cadeau qu'on a.
                                  je t'embrasse bien fort et reste avec nous.
                                  Mille pensés à ta mére.
                                  Koeur a

                                  Commentaire


                                  • Un message de plus.. ma milkee,



                                    je ne te connais pas, mais dans ta soufrance, on se reconnait toutes, ça nous guette un jour ou l'autre. En attendant, on en profite, on la gate, lui dit qu'on l'aime, qu'elle a été la meilleure et que toujours on l'aimera.. j'ai discuté avec la mienne la semaine dernière et elle est pas mal à risques: beaucoup de voiture, de longs trajets épuisants et un vilain embompoint.. je lui ai dit comme ça: Tu sais maman, quand tu ne seras plus là, je vais te parler toujours, comme si tu étais en permanence avec moi, tu seras mon ange, et ma meilleure confidente, toujours. Elle m'a répondu qu'elle sera toujours là pour moi, qu'elle aussi m'aimait beaucoup. Ça m'a fait du bien, de lui dire, ce n'était pas facile d'en parler, j'en avais la gorge nouée,

                                    je suis triste pour toi, j'aimerais te réconforter un peu, passez de beaux moments ensembles, c'est si fort le lien maman-fille,
                                    Grosses bises à toi,
                                    mini xx

                                    Commentaire


                                    • Milkee...



                                      ton message est très émouvant...je t'envoie plein de courage pour toi et ta maman, c'est tout ce que je peux faire derrière mon écran, d'ailleurs que dire...sois forte
                                      mille bisous
                                      couette

                                      Commentaire


                                      • Quel drame !!



                                        je te soutiens de tout coeur
                                        je ne sais pas ce que je deviendrais si je perdais ma mere
                                        bon courage les mots ne sont pas faciles à trouver
                                        j'espére simplement que ta maman ne souffre pas de trop
                                        je t'embrasse fort
                                        courage
                                        vbjv boulversee

                                        Commentaire


                                        • Chère mikee,



                                          comme toutes, je partage ta peine et ton message m'a beaucoup émue.
                                          Comme toutes, j'ai envie de te dire d'être forte, même si jepeux imaginer combien cela te coute.
                                          J'ajouterai à cela, rassure ta maman, dis lui que tu l'aimes bien sur, mais aussi que ça va aller. Pas sa santé, mais que toi après ca ira, car si ta maman souffre physiquement et qu'elle a peur de partir, je suis certaine qu'elle a peur aussi de te laisser. A défaut de pouvoir la soulager du reste, soulage là de ça, comme toutes les mamans (ou du moins comme la mienne) ton bonheur est essentiel. Elle ne veut pas être la cause de ton malheur, et elle préférera te savoir heureuse sans elle que la pleurer infiniment.
                                          Courage

                                          Commentaire


                                          • Merci, merci, merci.....
                                            Plein de tendresse



                                            J'ai la gorge nouée de t'avoir lu car mon papa, sans traverser cette tragédie du cancer, s'affaiblit de jour en jour pour d'autres raisons. Et je me demande à chaque fois que je le vois combien de temps nous reste-il.
                                            Bises à toi.

                                            Commentaire


                                            • Il y 6 ans



                                              bonjour,


                                              J'ai vécu cela, au centre de soins palliatifs, de Montpellier, Val D'Aurelle(je ne suis pas sure de l'orthographe).

                                              C'était une amie, qui représentait énormémént pour moi, elle était ma mère (d'ailleurs plus âgée que la mienne)ma soeur, ma tante, ma confidente, tout quoi!

                                              Je suis restée avec elle, je savais que c'était fini...

                                              5 ans de maladie, cancer des ovaires, chimios, institut Currie, espoirs, desespoirs...

                                              Grâce a cette femme, je n'ai plus peur de la mort...

                                              Je me souviens d'un livre que j'ai acheté pour expliquer cette mort à mon fils, qui avait 6 ans à l'époque, "Au revoir blaireau" de Susan Varley, qui est magique!

                                              Ce livre me faisait pleurer, il est tellement juste...

                                              Voilà, je sais que l'on se sent tellement seule dans ces moments....

                                              A trés vite...

                                              Commentaire


                                              • Bonjour



                                                Milkee, ma mère aussi est morte de cancer quand j'avais 17 ans, il y a 21 ans. Ca a duré 2 ans mais ça avait commencé en 75 avec un cancer du sein. Trop tard. 5 ans après, métastase etc. Je le connais bien le manège des médecins. Tu sais, on dit que la médecine occidentale soigne la maladie, la médecine chinoise (plus ancienne que la nôtre) soigne l'homme. Et c'est si vrai.Une personne malade devient un organe et est dépossédée de son corps.
                                                J'aurai plein de choses à te dire mais mon boulot ne m'en laisse pas le temps. Je reviendrai ou tu peux m'écrire su ma messagerie hanuman@aufeminin.com
                                                Je comprend ta colère, elle est légitime, ta souffrance, tes larmes, une maman c'est unique. Aussi on est tellement démuni face à la mort dans notre société. Mais n'oublie pas : jusqu'à son dernier souffle, considère ta maman comme une vivante comme toi et non comme une mourante! C'est quoi ce mot??? je le déteste, c'est un mot discriminatoire.
                                                Aussi, essaye de penser à tout ce que tu veux lui dire maintenant. Et essaye de comprendre si elle sais que c'est bientôt la fin. Parfois les malades préfèrent que ce soit accepté de tous, c'est presque une libération.
                                                Il y a une dizaine d'années, j'ai lu un livre qui m'a beaucoup aidée : La mort intime, de Marie de Hennezel (préfacé par MItterand), une psychologue des soins paliatifs. Elle parle de la fin de la vie déjà, plus que de la mort. C'est un livre d'espoir, extraordinaire, tout le monde devrait le lire, du moins ceux qui sont confrontés à cette épreuve comme toi. Tu dois encore pouvoir le trouver, même sur internet.
                                                Je t'embrasse et n'hésite pas à m'écrire.
                                                Hanuman

                                                Commentaire


                                                • A nouveau...



                                                  Merci à nouveau pour vos messages et témoignages, quel réconfort en découvrant que j'ai eu autant de réponses!
                                                  Moi qui me sentais si seule dans cette épreuve, c'est un immense soutien, je songerai à tout ce que vous m'avez écrit en retournant à l'hopital aujourd'hui...

                                                  Ca m'a fait un bien immense de pouvoir me confier ici, parce qu'au quotidien, même avec mes amis les plus proches ce n'est pas évident, ils sont si peinés pour moi mais aussi très embarrassés, ma meilleure amie m'a même dit qu'elle avait honte d'être si heureuse dans sa vie en ce moment à côté de moi qui vis un tel drame. Donc je préfère ne pas m'étendre autour de moi pour ne pas gêner, mais il fallait bien que ça sorte!!

                                                  Cette situation me fait beaucoup réfléchir sur ma propre mort, la façon dont cela se passera, je sais maintenant que je ne veux pas en passer par les mêmes crises, ne serait-ce que pour mes proches! Mais c'est un sujet encore tellement tabou, auquel pourtant chacun d'entre nous se trouvera forcément confronté...

                                                  A ce jour maman est stabilisée, toujours, hélas! dans un état lamentable, l'hémiplégie ne s'améliore pas, elle a toujours du mal à parler et à déglutir, obligés de lui donner de l'eau gélifiée et aucune nourriture (du glucose en perfusion). C'est la 4e crise qu'elle passe, 4 fois qu'on s'attend à ce qu'elle ne passe pas la semaine, mais elle est toujours là - curieusement elle ne souffre pas, elle n'a mal nulle part... J'aurais tellement souhaité que ça se passe mieux, j'ai peur d'être hantée par ce souvenir... Et malheureusement aucun réconfort à trouver dans la religion, ni pour elle ni pour moi, malheureusement ça ne se commande pas...

                                                  Quant à lui dire que je l'aime, je n'en ai même pas besoin, on a toujours été si proches, on s'est toujours comprises à demi-mots, elle le sait tellement... Mais je continuerai encore et encore à le lui faire ressentir, jusqu'au bout!

                                                  Merci de m'avoir redonné courage!
                                                  Je vous embrasse toutes
                                                  Milkee



                                                  PS pour Hanuman à propos du livre de Marie de Hennezel : il se trouve que je l'ai lu il y a un peu plus d 'un an, je l'avais trouvé magnifique et même recommandé à un ami dont la maman très âgée était mourante, mais je n'avais pas pensé que je serais si tôt concernée...

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2003-062003-07

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité