publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

C'est pa vraiment le bon forum mai bon

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C'est pa vraiment le bon forum mai bon



    j'aimerai savoir quel était le pourcentage de fiabilité d'un préservatif merci

  • voici



    ce ke j'ai trouvé sur google

    Les préservatifs sont-ils peu fiables ?
    Question

    Je viens de lire une information sur le Sida qui m'a interloquée. J'aimerais savoir si elle est fondée, ou si ce n'est que des suppositions. Je cite :
    ...Or, aucun gynécologue aujourd'hui n'oserait recommander d'utiliser le préservatif comme moyen absolument sûr de contraception. Chacun sait que dans ce cas, le taux d'échec est de l'ordre de 10%. Comment, dans ces conditions, est-il honnête d'affirmer que le préservatif puisse se montrer efficace à 100% vis a vis d'un virus 500 fois plus petit que le spermatozoïde ? Certes, le préservatif réduit d'environ trois fois le risque de contamination, ce qui n'est pas négligeable sous l'angle statistique; mais le risque de contamination reste néanmoins réel...
    Ca me bouleverse, c'est presque comme s'ils nous disaient que rien ne pourrait nous protéger même si on prend les précautions qu'il s'impose. Et si c'était vraiment le cas, alors, pourquoi ne pas tout mettre en oeuvre pour chercher d'autres moyens efficaces à 100% ?
    Pourquoi faire croire que le préservatif est d'une fiabilité totale alors qu'il ne l'est pas ?

    Réponse

    Dans le cadre de la prévention de la transmission du virus du SIDA, l'utilisation du préservatif est d'une grande fiabilité, à condition qu'il soit utilisé correctement.
    Ce constat a pu être fait quelques années après l'apparition de cette épidémie. Au début, les messages étaient centrés sur l'importance d'utiliser le préservatif. Puis, on s'est rendu compte que son efficacité préventive n'était atteinte qu'à condition de l'utiliser correctement. Parallèlement, on s'est rendu compte de la nécessité d'aborder le domaine de la sexualité et de la difficulté d'aborder ce sujet.
    En fait, on a dû envisager le préservatif comme un moyen préventif vis à vis d'une maladie mortelle. Donc, en raison de la gravité de cette maladie, on en est venu à parler du préservatif d'une nouvelle manière.
    A l'époque où le Sida n'existait pas, on parlait d'une autre manière du préservatif comme moyen contraceptif ou préventif vis à vis d'autres maladies sexuellement transmissibles (mais n'ayant pas un pronostic aussi sombre que celui que peut avoir le Sida). Notamment, on n'abordait pas la question de savoir si son efficacité était influencé par son mode d'utilisation. En fait, les tabous sexuels n'étaient pas confrontés à une image de la mort. Donc, on ne faisait qu'évoquer le préservatif sans rentrer dans de plus amples considérations.
    Dans ces conditions, cela peut expliquer qu'un certain pourcentage d'échec du préservatif existait dans le cadre de son utilisation dans le domaine de la contraception. Mais, si on utilise le préservatif avec toutes les précautions requises (similaires à celles pour une prévention efficace de la transmission du VIH), ce pourcentage d'échec devrait être en fait moindre et très proche de celui de la contraception par pilule oestro-progestative (inférieur à 0.5%).
    bises
    myatis

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2003-08

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité