publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Boulimique vers la guérison...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Boulimique vers la guérison...



    Kikou ! Je m'appelle Julie j'ai 21 ans et cela fait pratiquement un an que je suis boulimique. J'en connais maintenant la raison : une rupture avec mon copain avec qui j'étais depuis un an et demi et avec qui on avait fait beaucoup de projets (tombés à l'eau) : appartement, enfants, voyages et j'en passe...
    Je suis boulimique non vomitive et je suis donc en prise et en perte de poids constante : poids en yoyo. Je suis dans une spirale infernale qui m'a conduite ces dernieres semaines a faire des crises quasiment tous les jours surtout quand je suis seule (car j'habite encore avec ma mère et ma soeur). Lors de ces crises je n'avale que des aliments très caloriques et très sucrés mais qui sont toujours à peu près les mêmes : nutella (énormément !), pain, brioche, biscuits, yaourts, gâteaux... !!! J'en avale jusqu'à ne plus pouvoir et jusqu'à avoir mal au ventre. Bien sûr après je culpabilise à mort en me disant que c'était la dernière mais ça recommence à chaque fois.

    Pour moi, chaque jour passé sans crise est une petite victoire, une petite bataille remportée sur moi mais la guerre est loin d'être terminée !

    Personne de ma famille n'est au courant, sauf ma tante qui sait que je craque souvent mais qui ne sait pas que je suis boulimique et mon ex (pas celui des an et demi) à qui je pouvais tout dire sans qu'il ne porte aucun jugement et qui me disait souvent : avec 5 ou 10 kilos de plus je t'aimerai toujours... Malheureusement à cause de cette p..... de maladie j'ai dû le quitter car je me sentais trop mal dans ma tête et dans mon corps ! Il en a beaucoup souffert et moi aussi...

    Je fais beaucoup de sport pour essayer de me vider la tête et j'avoue qu'après chaque séance de sport je me sens mieux et plus apte à combattre mes crises. Je fais du fitness, du vélo d'appartement et du mini stepper.

    Pour ma part, je ne pense pas que la diète protéinée ou le régime trop strict soit une solution car au contraire on aura encore plus tendance à recraquer facilement sur des choses dont on se prive du fait du régime. D'autant plus qu'on se fatigue plus vite et que moi plus je suis fatiguée plus j'ai envie de craquer. J'ai remarqué aussi que dès que je fais un pas chez moi j'ai envie de faire une crise et que ça se calme quand je sors mais desfois c'est plus fort que moi et au lieu de sortir prendre l'air je fais une crise. C'est tellement plus simple !

    Quand je fais des crises je me sens moche, inutile, grosse et je n'ai pas envie de m'amuser ni de sortir. Alors j'aimerai bien comprendre qu'est-ce qui nous pousse à faire ces crises alors qu'on sait qu'elles sont néfastes pour nous... ???

    A partir de demain vendredi 24 Octobre je me suis décidée à arrêter ces crises et je me sens prête et motivée ! Mais c'est une lutte constante et qui ne s'arrête à aucun moment : je pense toute la journée à la bouffe !

    Je suis désolé d'avoir écrit un post si long...J'espère que d'autres personnes soufrant de la même maladie viendront s'exprimer sur ce post pour ainsi nous dire nos échecs, nos réussites, nos craquages, s'engueuler, se féliciter, s'encourager...

    Merci de m'avoir lu jusqu'au bout ! Bisous Bisous Bisous ! Et COURAGE on y viendra à bout de cette m.... ! Bye.

  • ...



    Je suis boulimiqe non-vomisseuse depuis 3 ans donc je connais bien le pb.

    Pour moi, tu n'es pas vers la guérison mais plutôt vers l'échec.Décider d'arrêter les crises n'est pas la solution.

    Ce n'est pas toi qui lâche les boulimies mais elles qui te lâchent!!!!

    La thérapie est INDISPENSABLE crois-moi.

    J'ai cru aussi pouvoir m'en sortir."Allé Laure, un peu de volonté...".ça marche quoi?Allé, 1 semaine et hop tu replonges car tu te retiens de ne pas criser, ce qui n'est pas sain.

    Une partie en toi a besoin de ces crises, respecte-la.

    C'est la première chose qu'on apprend en thérapie de groupe : ne pas culpabiliser après une crise.Les kilos c pénible je sais mais ça se stabilisera une fois que ton pb de confiance et de personnalité sera réglé.

    Va sur ... boulimie.fr : témoignage de filles qui s'en sont sorties.

    J'ai commencé une thérapie de groupe il y a 3 mois et l'obsession de la bouffe est partie il y a 2 mois.

    Bon courage

    Commentaire


    • Je suis
      :fou:



      NON, la détermination n'a rien à voir!!!!!

      Il FAUT faire un travail sur soi pour s'en sortir.

      Biz

      Commentaire


      • ...
        Arabella



        salut
        moi aussi je suis boulimique depuis 3 ans et je viens de commencer une therapie avec une psy depuis deux mois et je suis sur liste d'attente pour un hopital specialise.
        Je voulais juste te dire que je te trouve un peu dure quand tu dis a Bisoupoisson qu'elle va vers l'echec. Il est clair qu il faut une therapie, on peut pas sen sortir seule. Mais je crois que tout ce qu'elle veut dire c'est qu'elle es t motivee et decidee a s'en sortir. C'est le premier pas vers la guerison. Car bcp de filles n'admettent pas qu'elles st malades.

        Et deuxiemement, je veux bien admettre qu il ne faut pas culpabiliser apres une crise ms c qd mm une bonne chose d'essayer de les reduire, et de se forcer un peu. Car si des ;la moindre faiblesse on cede et on se dis, allez hop, rebelotte, on se fais une orgie de bouffe, je crois pas que ca regle le pb... si?
        Je pense qu'il faut essayer de reduire les crises en se posant des questions au moment ou elles arrivent> Pourquoi j'ai envie de manger? qu'est ce qui me preoccupe? Trouver une alternative etc etc....

        Enfin c'est comme ca que je travaille sur moi dans ma therapie. Maintenant, peut etre que celle que tu as suivi a une autre demarche. Je ne critique rien. J'essaye juste de comprendre leur facon de proceder...

        Si tu t'en sors en tous cas c'est super, donne nous de tes news, ca m'interesse. Et si tu pouvais me parler plus de cette therapie ca m'intereserai aussi

        bisous et courage a toutes celles concernees.
        Elo

        Commentaire


        • Je suis



          avec toi de tout coeur. Dans la mm situation depuis trois ans et je ne souhaite qu une chose auj ds ma vie: m'en sortir!!!!

          je suis determinee et malgre ca ca ne suffit pas (ca il faut le savoir c'est sur, je suis d'accord avec Arabella). Mais! c'est le minimum pour y arriver: accepter sa situation, vouloir s'en sortir! essayer de comprendre, et guerir a travers un travail sur soi.

          Et ne pas baisser les ras mm apres une rechute, reprendre le dessus et se battre..

          En ts cas je souhaite en parler avec celles qui veulent car ca aide de se soutenir.

          Alors n'hesitez pas. bisous

          Elo

          Commentaire


          • Arabella




            Salu Eloa!

            Ok, reconnaître le pb et vouloir s'en sortir est très positif.On est d'accord sur ce point.

            En revanche, la façon dont elle s'y prend(à savoir fixer une date pour arrêter les crises) n'est pas la solution.Des dates, je m'en suis fixées des tas...je tenais une semaine et hop je retombais toujours bas.

            Parce que se retenir de boulimer = être dans un état de stress permanent et très douloureux.

            Les crises sont salutaires dans la mesure où c'est le seul truc qui nous remplie.

            Ne pas culpabiliser = règle d'or qu'il faut ABSOLUMENT respecter crois-moi.

            Une partie en toi a besoin de boulimie, il faut la respecter même si c pénible.L'inconscient a ses raisons...C'est un trouble qui remonte à la petite enfance et qui ne peut être soigné que par la thérapie(celle de groupe étant plus efficace car le thérapeute te fait VRAIMENT bosser, tu n'es pas dans la plainte, on ne parle JAMAIS de nos crises, on TRAVAILLE sur notre personnalité).

            Vas faire un tour sur le site ... boulimie.fr : tu auras toutes les réponses à tes questions.

            Bon courage

            Commentaire


            • Arabella
              Salut les filles



              J'apporte mon petit grain de sel.
              Moi, je ne suis pas boulimique, peut-être souffrant par période d'hyperphagie.
              Voilà je m'explique :
              1) vous dites que beaucoup de filles n'admettent pas qu'elles sont malades. Moi non plus, je ne me trouve pas malade, seulement parfois, le moral ne va pas trop et on se réfugie dans la nourriture. quand diagnostique-t-on qu'on est boulimique ? Par exemple, le matin, ca me prend d'avaler un paquet entier de gateaux en 10 minutes. Suis-je boulimique ?
              2) c'est vrai par contre, qu'il faut faire un travail sur soi pour s'en sortir. Moi je commence à voir un peu d'ou vient mon problème (faut-il obligatoirement voir un psy, moi cette méthode aurait plutôt tendance à me replier sur moi-même).

              En tout cas, je veux encourager toutes celles qui sont détemrinées à s'en sortir. Moi aussi, je commence à faire un peu plus attention à la nourriture, limiter mes "gros grignotages".

              bisous à toutes

              Commentaire


              • Salut les filles
                Réponse



                Si tu as besoin de bouffer pour calmer tes angoisses, si tes "grignotages" te font du bien(ne serait-ce qu'une fraction de seconde)...oui, on peut dire que qch cloche.

                Le mieux c'est d'aller sur le site dont je parle dans bas, tu auras la réponse à ta question.

                Je ne me consiDrais pas comme boulimique l'année dernière jusqu'à ce que mon homéopathe mette un nom sur mes "grignotages".

                Bizzz

                Commentaire


                • Pas d'accord !



                  Salut ! Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi arabella. Beaucoup de boulimiques s'en sont sorties sans psy. Ton travail sur soi tu peux le faire sans psy et c'est ce que je vais réussir à prouver au monde entier ! oui je me retiens de boulimer et quand je me retiens j'ai enfin le plaisir de sortir, de voir du monde et je me sens bien dans mon corps car je sais que je fais des efforts ! Alors peut-être ne sommes nous pas d'accord sur la bonne méthode mais je préfère suivre la mienne ! Et puis désolé mais je n'ai pas les moyens financier pour me payer 6 mois de thérapie...
                  Bravo quand même pour tes progrès et je suis heureuse pour toi si tu as trouvé ta bonne méthode ! Bisous ! Bye.

                  Commentaire


                  • Je suis de tout coeur avec toi



                    Car je vis ce calvaire d'hyperphagie depuis très longtemps. Je suis aussi passée par tous les régimes et je reprenais encore plus de poids après, je me sentais encore plus mal.
                    J'apprends maintenant à m'aimer, à m'apprécier au-delà de mon corps. Je suis enfin arrivée à déceler l'origine de mon mal-être. Je suis résolue à enfin vivre et non pas remplir mon mal-être. Je te soutiens de tout mon coeur vers la réussite qui sera la nôtre.
                    Depuis lundi j'ai commencé la chrono nutrition, je n'ai plus de sensations de manque et je n'ai pas eu de crises depuis. Pour moi chaque jour sans crise est une victoire, c'est ce que je te souhaite aussi.
                    Gros bisous
                    Michèle

                    Commentaire


                    • Pour te dire



                      Que je suis absolument d'accord avec toi, le psy n'est pas le remède infaillible, d'ailleurs j'ai compris l'origine de tous mes problèmes en faisant un travail sur moi-même jour après jour.
                      Je te soutiens à 100%
                      Gros bisous

                      Commentaire


                      • Je suis



                        boulimique vomisseuse depuis 3a, je vois une psy depuis 3a aussi. une thérapie pt etre nécessaire pr comprendre les causes ms ça ne signifie pas pr autant ke l'on va guérir. g compris depuis des années d'où vient mon mal etre et pourtant la boulimie est tjs là et n'a jamais été aussi forte. je fs env 6 crises par jour, je passe des heures à me remplir...
                        pr moi ça me parait impossible de décider du jour au lendemain d'arreter, pr moi, les compulsions st si fortes, cad que g envie de criser absolumt tt le tps, que c impossible de ne pas criser ou même simplemt de diminuer les doses.
                        trouver les causes de la boulimie c bien ms pr en faire koi après? comment la boulimie pt elle s'arreter si le mal etre est tjs là?

                        pr celle sui ft une thérapie de grpe, que devez vs faire com travail sur vous?

                        précision pr mamablues, tu es considérée com boulimique qd tu fs régulièremt au moins 3 crises par semaine. (1 paquet de gateau n'est pas une crise).

                        je doute svt de m'en sortir un jour car la boulimie controle totalmt ma vie, du coup c un cercle vicieux car je n'ai pas de volonté pr arreter vu que la lutte est tellmt inégale.

                        bon courage en tt cas.

                        Commentaire

                        Publicité

                        Forum-Archive: 2003-10

                        publicité

                        Chargement...
                        X

                        publicité