publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Peut-on attraper hiv ou hepatite chez le dentiste?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Peut-on attraper hiv ou hepatite chez le dentiste?




    je ne comprends pas trop cette depeche; on peut etre contaminé avec HIV ou hepatite chez le dentiste pdt un soin ou en mettant des greffes????
    vous comprenez vous?

    "Des bio-matériaux dentaires pour éviter les contaminations "



    "PARIS (AFP) - Os artificiels, matériaux bio-compatibles : les récents progrès de la chirurgie dentaire permettent dans bien des cas d'éviter les greffes osseuses et de prévenir de graves contaminations, ont souligné les chirurgiens-dentistes mercredi à l'ouverture à Paris du congrès de l'Association Dentaire Française (ADF).

    "Les autogreffes, à partir du patient lui-même, et les allogreffes, les greffes par donneur, augmentent les risques de contracter une hépatite ou le virus du sida et sont à lorigine de séquelles non-négligeables", a rappelé le Dr Patrick Hescot, secrétaire général de l'ADF. En outre, selon les experts, ces greffes exposent les patients à des complications secondaires comme les fractures ou les phlébites. Et, comme toutes les greffes à partir de donneurs, les allogreffes dentaires imposent de créer des banques de tissus osseux qui posent des problèmes de surcoût et dapprovisionnement en greffons.

    Face à ce problème, la nécessité de développer des matériaux synthétiques de substitution osseuse sest imposée aux chercheurs.

    "Du plâtre, utilisé pour la première fois en 1892, nous sommes passés à los liquide injectable", a expliqué le Pr Jean-Michel Bouler.

    Ces substituts osseux répondent à un cahier des charges drastique : pas de toxicité cellulaire, pas de réactions inflammatoires, mais une totale compatibilité biologique avec les autres tissus de la bouche, une dégradation équilibrée du substitut et une repousse osseuse optimale.

    Enfin, le matériau de substitution doit remplir autant que possible les fonctions du tissu osseux quil remplace momentanément et, donc, posséder des propriétés de résistance mécanique suffisantes.

    Mais ces matériaux ne sont qu'une première étape : "le début de ce 3e millénaire verra arriver des composés dont la forme, la structure et la composition seront ciblés pour une application chirurgicale, les matériaux fonctionnalisés mais aussi des matériaux injectables, moulables, à base de colle. Sans oublier les céramiques injectables constituées de suspensions de poudres minérales, et d'autres constituants, comme les dispersants, les liants ou les plastifiants", a énuméré le Pr Guy Daculsi."





  • ...



    up!

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2003-11

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité