publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les huiles essentielles à travers le temps et les civilisations

Réduire

publicité

publicité

X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les huiles essentielles à travers le temps et les civilisations



    Je vous propose un peu d'histoire afin de mieux savoir d'où vient l'usage des huiles essentielles, principalement en ce qui concerne la beauté, et dans quelle phase de son évolution il se trouve actuellement

    Cette approche permettra aussi de mieux comprendre les vertus des huiles essentielles.


    Dans toutes les parties du globe, les civilisations ont montré un intérêt manifeste pour les plantes aromatiques en médecine, en cuisine, en cosmétologie et en parfumerie.

    Au Moyen-Orient

    400 ans avant JC, les Sumériens installés à Nippur en base Mésopotamie, utilisaient déjà les plantes aromatiques et médicinales (Acore, Cèdre, Cyprès, Fenouil, Myrte, Pin, Galbanum).
    Les Arabes, géographiquement situés à la jonction entre lorient et lOccident, monopolisèrent longtemps le commerce des épices et participèrent activement aux techniques de distillation des huiles essentielles.

    En Chine

    La chine, considérée comme la vraie patrie des épices, utilisait dès les époques les plus reculées, des plantes aromatiques comme la cannelle, le poivre, le gingembre, pour lutter contre les épidémies.
    2800 avant J. C, on relate lemploi dune centaine de plantes.
    Les Chinois recouraient à des préparations oléo-aromatiques (mélanges dhuiles végétales huiles essentielles) pour leur massage.


    Egypte

    Plusieurs documents égyptiens, dont le plus ancien remonte à 4500 ans avant J.C, parlent de plantes de vie : la médecine était une magie où la symbolique trouvait quotidiennement sa place. Les médecins soignaient à la fois le corps et lesprit, sefforçaient de traiter lHomme dans sa globalité.

    Des papyrus dEbers en Egypte répertoriant 22 cosmétiques et de nombreux remèdes (vers 1250 av. JC) et des récits dHérodote, Dioscoride, Galien et Pline montrent que les Egyptiens utilisaient très couramment les plantes et en particulier les huiles en soins du visage, du corps et pour se parfumer.
    Pour extraire les principes actifs des végétaux, Ils possédaient une connaissance précise des techniques encore utilisées de nos jours : la macération, lenfleurage et une forme archaïque de distillation.

    La reine Hatshepsout nourrissait une véritable passion pour les parfums et les cosmétiques.
    Dabord apanage des grands prêtres et des familles royales, lusage des essences de plantes se répandit dans le peuple.
    Cest sous linfluence de Hatshepsout que les femmes égyptiennes adoptèrent ce maquillage des yeux si caractéristique de lEgypte ancienne.
    La célèbre Cléopâtre avait créé un énorme jardin dédié spécialement à la culture des plantes aromatiques, quelle employait pour sa beauté et sa séduction.

    Accordant la plus grande importance à la santé et à lhygiène, les Egyptiens connaissaient parfaitement les propriétés des parfums et des substances aromatiques sur le corps et le mental. Comme ils vivaient dans un environnement très chaud et très sec, il était important pour eux que leur peau reste souple.


    Leurs connaissances des propriétés bactéricides et antiseptiques sont évidentes pour qui se rappelle létat de conservation de leurs momies.
    Cest dans lembaumement consistant en une imprégnation complète des tissus du défunt avec un mélange dextraits aromatiques, et tout particulièrement dhuiles de cèdre et de basilic que leur emploi nous a laissé les traces les plus certaines.

    LA renommée de leurs recettes sétendait dailleurs dans tous les mondes civilisés et les marchands phéniciens exportaient de riches onguents, des huiles parfumées, des crèmes aromatiques dans toute la Méditerranée ainsi que dans la péninsule arabique. De précieuses huiles essentielles affluaient, originaires de toutes les grandes cultures : Cèdre du Liban, Roses de Syrie, Labdanum, Cannelles de Babylone, dEthiopie, de Somalie, de Perse et dInde.

    Les Egyptiens transmirent leur tradition aux juifs après le fameux exode de Moïse vers la Palestine.
    Marques dhommage, les précieuses substances aromatiques (Encens et myrrhe) figuraient parmi les offrandes que présentèrent les Rois mages à lenfant-Jésus.


    En Grèce

    Lors de sa conquête de lEgypte vers lannée 332 av. J.C, Alexandre le Grand rapporta des plantes exotiques, en particulier le poivre, la cannelle et le gingembre, plantes utilisées dans la thérapeutique des premiers médecins : les Asclépiades. Le Genévrier et le laurier furent utilisés contre les épidémies.

    Les Grecs prirent connaissance du vaste savoir égyptien sur lart des parfums. Ils firent un usage immodéré des parfums et portèrent à un haut degré de raffinement lart et lusage de la parfumerie : onctions de tout le corps, essences servies dans des vases pour se parfumer la tête ou essences brûlées en cassolettes lors des banquets, parfumant les vins ou déversées en pluie sur les convives

    Hippocrate (4560-377 av. J, C), père de la médecine, rassembla toutes les connaissances médicales de lépoque dans une uvre considérable (72 livres) où il préconisa de soigner en stimulant les forces naturelles dauto-guérison et lutilisation des aromates dans lalimentation et la médecine.
    Il fut confronté à la grande peste qui ravagea Athènes et usa de fumigations dHysope, de Lavande, de Romarin et de Sarriette.


    Les Romains

    En 146 avant J.C, les romains, grands consommateurs dépices auxquels les Grecs léguèrent leur goût des parfums et leur culte, en adoptèrent également le rituel liturgique et firent un usage immodéré des aromates, comme le chante Ovide.
    Ils accordaient une grande importance au Basilic. Un alambic en terre cuite, datant de lépoque romaine, a été retrouvé en Italie.
    Outre les vocations thérapeutiques et mystiques, les hommes découvrirent un usage profane : celui de la séduction amoureuse et celui du plaisir sensuel.

    Dans son De Materia medica , Dioscoride recense pas moins de 519 espèces de plantes. Les bains aromatiques, les lotions, onguents et crèmes parfumées étaient dusage quotidien à Rome.


    Amérique

    Les civilisations Aztèques, Mayas et Incas connaissaient parfaitement lemploi des drogues végétales aromatiques : baume de styrax, copaïba, sassafras quils utilisaient en létat pour guérir infections et plaies.
    Les Incas utilisaient des procédés dembaumement parallèles à ceux des Egyptiens : immersion dans un bain de sel marin et imprégnation par des baumes riches en dérivés aromatiques.


    LInde

    LInde est certainement le seul pays où la tradition ne sest jamais perdue.
    Avec plus de 7000 ans de pratique continue, la médecine ayurvedique est la plus ancienne forme de pratique médicale connue de lhomme. Ils utilisent également des eaux aromatiques.


    LEurope

    La chute de lEmpire romain vit le déclin de lemploi des essences aromatique.
    Pendant près de 1000 ans, lEglise chrétienne, en réaction à lutilisation extravagante de parfums quavait fait lEmpire romain, sopposa à la pratique aromatique : impitoyablement, lEglise poursuivait les alchimistes impies qui étaient, entre autre, à la recherche de lélixir de vie, la Quinta Essentia , et faisaient des expériences par la distillation des huiles.
    Les guérisseurs populaires furent taxés de sorciers ou de magiciens et brûlés vifs.

    Les connaissances des propriétés des herbes furent toutefois conservées par des religieux.
    Les croisades multiplièrent les rapports avec lOrient, apportèrent en Occident certaines plantes exotiques. Les vaillants croisés nétaient pas animés que par lEsprit Saint. La route sainte devient vite la route des épices . Le rayonnement de lécole arabe marqua profondément la médecine.

    Le grand médecin et philosophe arabe Avicenne vers les années 1000 distille la première huile essentielle pure : rosa centifolia. Il fit un large usage des huiles essentielles en thérapeutique. Plus tard nommé le Prince des médecins , il publia plus de cent ouvrages médicaux.
    Distillant plusieurs fois les plantes, les alchimistes obtenaient des essences extrêmement puissantes qui fournissaient la base de la plupart des remèdes, grâce à leur pouvoir antibiotique.

    LA célèbre école de Salerne à Naples préconisait lusage de la Sauge, les fumigations de Myrrhe, de Girofle pour lutter contre la peste, la variole, la lèpre ; le Millepertuis, lAneth, lArmoise, le Céleri, le Cerfeuil pour traiter le cancer, les dermatoses et les alopécies ; le Fenouil, le Genièvre et le Laurier, la Marjolaine, les Menthes, le Romarin (eau de la reine de Hongrie), le Thym, la Sarriette, préconisée par Albert le Grand dans le traitement de la goutte.

    A la Renaissance, lutilisation des huiles essentielles sétendit à la parfumerie et aux cosmétiques. Cest également à cette époque que se développe la fabrication deaux florales dont leau de Mélisse des Carmes, composée vers 1600 et leau de Cologne.

    Au XVIIIème siècle, toute famille britannique de haute société avait sa propre chambre de distillation où lon fabriquait des parfums et des huiles parfumées à vertus curatives pour ses besoins personnels.


    Lavènement de la civilisation industrielle entraîna la mise en sommeil de lutilisation des huiles essentielles.



    Le mot Aromathérapie vient du titre dun ouvrage publié en 1937 par un chimiste et parfumeur français : René-Maurice Gattefossé.

    Lors dun accident de travail en 1910, une explosion lui brûle les deux mains : il les rince par hasard dans de lessence de lavande et découvre que cela arrête net la gazéification des tissus .

    Il entreprend alors des recherches sur les propriétés chimiques et curatives des huiles essentielles. Il sintéresse aux expériences des médecins de lépoque et particulièrement à ceux qui utilisent les huiles essentielles avec beaucoup de succès pour soigner les blessures des soldats pendant la première guerre mondiale.

    Il découvre aussi le rôle significatif des huiles essentielles en dermatologie, leur potentiel en cosmétologie et prend fait et cause pour lapplication percutanée en tant que moyen dapplication : il publie des ouvrages sur les produits de beauté en 1936 et sur lesthétique physiologique en 1938.

    Un autre classique est Aromathérapie du Docteur Jean Valnet, publié en 1980.

    LAromathérapie est un art et une science en développement. On commence à comprendre et à savoir comment agissent certaines essences aux propriétés thérapeutiques, même si de nombreuses recherches restent à mener dans ce domaine.


    Bien sûr, il y a encore beaucoup de sceptiques qui se moqueront de vous si vous nêtes pas capables dapporter des explications scientifiques des vertus des huiles essentielles. Répondez-leur simplement que même les médecins nexpliquent pas de manière vraiment convaincante comment laspirine, entre autres médicaments, parvient à calmer la douleur , écrit Nerys Purchon, dans la préface de la Bible de lAromathérapie.



    Sources : Aromathérapie pour lesthéticienne , V. A Worwood, Vigot, 2002
    Les Huiles Essentielles, médecine davenir , Docteur Jean-Pierre Willem, aux éditions du Dauphin, 2002
    Guide de lAromathérapie , Monica Werner, Marabout, 2000
    LA Bible de lAromathérapie , Nerys Purchon, Marabout, 1999


    Veloor

  • Merci



    je viens d'enregistrer la page pour la lire à tête reposée plus tard

    mais tu devrais faire un copié-collé de cette page sur le post vive les huiles essentielles également pour être certaine k'il soit lu à chak fois ke ns remontons le post

    tu sais pour retrouver le vive les huiles essentielles il suffit d'aller dans le glossaire des posts et de faire comme indiqué!

    là je vais te le remonter , pas de prob!

    à bientôt ma belle !

    bizzz mouillées ( aujourd'hui il pleut chez moi , et ouf on respire un peu )

    bizzz

    Commentaire

    publicité

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité