publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

:-( avé retro, herpès labial !!!! :!!!: post à combines

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • :-( avé retro, herpès labial !!!! :!!!: post à combines



    On le connait aussi sous les vocables de bouton de fièvre ou de feu sauvage, et il nous pourrit la vie !!! :-(

    Personnellement, je trouve ça vraiment pénible d'être défigurée au moins une fois par mois (comme si les règles en elles-mêmes ne suffisaient pas !), d'être privée de bisous, de suspecter toute personne potentiellement atteinte du satané bouton, d'être à la merci de tout pic de stress ou de fatigue inhabituels ...

    A part le traitement à l'aciclovir sous forme de comprimé, rien de fonctionne vraiment ! Les crèmes genre activir ou zovirax ont pour moi une piètre efficacité, car la plupart de mes atteintes herpétiques ont lieu la nuit, je me reveille donc toujours le matin avec un (ou plus !!) bouton bien développé.

    Je propose de dédier ce post à nos différentes expériences, intérrogations, combines anti-boutons et trucs de grand-mère !!!

    Je commence donc avec le copier/coller d'une page web que j'ai trouvé intéressante, et j'attends vos réactions !

    ------------------------------------
    http://XXX.reseauproteus.net/fr/Maux/Problemes/Fic-he.aspx?doc=herpes_labial_pm


    herpès labial


    Traitements possibles
    Traitements médicaux
    Acyclovir, famciclovir, valacyclovir.

    Traitements non conventionnels

    Mélisse, lysine, zinc, hamamélis de Virginie, combinaison d'extraits de rhubarbe et de sauge.


    Vitamine E, compresses avec diverses plantes (chaparral, échinacée, hydraste du Canada, millepertuis, myrrhe), application de glace.


    Mélisse (Herpès labial), hamamélis de Virginie (inflammation des muqueuses).


    Critères de classification

    Description médicale
    Connues sous le nom populaire de feux sauvages , les éruptions du virus de l'herpes simplex de type 1 (HSV-1) se manifestent par l'apparition de plusieurs petits boutons regroupés à un même endroit, sur le bord d'une lèvre le plus souvent. Ces boutons se transforment rapidement en cloques remplies d'eau puis ils forment une croûte. Une éruption peut aussi causer des ulcères douloureux de la bouche (gingivo-stomatite). Le tout dure environ 10 jours qu'il y ait traitement ou non.

    Après une première infection, qui se produit généralement durant la petite enfance, le virus peut rester à l'état latent durant des années ou il peut se manifester à intervalles variant de quelques mois à quelques années et ce, généralement au même endroit.

    L'herpès labial se transmet par contact direct avec la zone infectée ou par la salive. Les garderies sont des lieux de contagion particulièrement propices. Chez les adultes, les baisers ainsi que les contacts sexuels oraux génitaux sont les principales voies de transmission. Le risque de contagion est à son maximum au moment de l'éruption.

    On estime que le virus de l'herpes simplex de type I affectera jusqu'à 90 % de la population mondiale à un moment ou l'autre de la vie.

    Symptômes
    L'infection primaire ne cause généralement aucun symptôme. Ce n'est que par la suite que peuvent apparaître ses manifestations. L'éruption se produit généralement sur le bord d'une lèvre, mais elle peut aussi se manifester sur le nez, à l'intérieur du nez, sur le bord de l'oreille, sur le menton ou sur une joue.

    Il y a alors apparition d'un ensemble de petits boutons accompagnée d'une sensation de brûlure, d'un gonflement, d'engourdissement, de démangeaisons ou d'une impression de choc électrique.

    Chez certaines personnes, le plus souvent des enfants, les symptômes suivants peuvent également se manifester :

    fièvre, enflure et ulcères sur les gencives ainsi qu'à l'intérieur des joues ;
    infection de la gorge (pharyngite) qui peut être confondue avec une forme de pharyngite bactérienne.
    Facteurs de risque
    Une fois que le virus a été contracté, différents facteurs favorisent sa manifestation :

    anxiété, stress, fatigue;
    maladie (fièvre), traumatismes locaux (traitement dentaire, coupure, gerçure);
    exposition plus ou moins prolongée au soleil;
    menstruations;
    utilisation d'immunosuppresseurs.
    Prévention
    Pour prévenir l'infection
    Comme le virus se transmet par contact direct avec la zone infectée ou par la salive, certaines pratiques prophylactiques vont de soi :
    - éviter les rapports sexuels lors d'éruption d'herpès génital;
    - éviter d'embrasser quelqu'un lors d'éruption d'Herpès labial ou oral;
    - éviter tout contact avec des ustensiles ou des objets pouvant avoir été en contact direct avec la salive ou les zones touchées.
    Remarque. Il existe différents vaccins contre l'HSV-1, mais ils n'ont aucun effet sur les personnes déjà infectées.

    Pour prévenir les récidives
    - Diminuer le stress et l'anxiété.
    - Éviter l'exposition au soleil. L'emploi d'un baume protecteur sur les lèvres peut aider à prévenir les éruptions.
    - Éviter les substances qui affaiblissent le système immunitaire : tabac, alcool, certains médicaments et drogues.
    - Éviter les aliments qui contiennent beaucoup d'arginine et consommer ceux qui contiennent de la lysine. L'arginine est un acide aminé qui favorise les éruptions d'herpès tandis que la lysine les prévient.1, 14

    Les aliments qui contiennent le plus d'arginine sont : le chocolat, les noix (spécialement les arachides, les amandes, les noix d'acajou et les noix de Grenoble), les graines de tournesol et de sésame, la noix de coco, les pois, les lentilles, le maïs, l'avoine, le sarrasin et l'orge.
    Ceux qui contiennent le plus de lysine sont : le poisson (spécialement le flétan), la volaille, le lait, le yogourt, les fèves de Lima, les fèves mung germées et la levure alimentaire.
    Les thés ainsi que les jus de pomme, de canneberge, de raisin, de poire, de prune et de fraise renferment des tanins qui semblent avoir un effet antiviral. Selon James A. Duke, le jus de poire pourrait être particulièrement efficace à cause de l'acide caféique qu'il renferme.2
    Traitements médicaux
    Il n'existe aucun traitement médical qui guérisse l'infection au HSV-1. Le problème durera toute la vie. Il est néanmoins possible de soulager l'intensité des symptômes par l'application d'un antiviral comme l'acyclovir (vendu sur ordonnance). Ce médicament qui a pour effet de limiter la quantité de virus excrété doit être appliqué dès les tous premiers symptômes sans quoi il perd de son efficacité. Il est principalement utile pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, mais, cela dit, il n'a pas d'impact significatif sur la durée des éruptions.
    Dans les cas majeurs (éruptions importantes et fréquentes), le médecin peut prescrire à titre préventif des antiviraux en comprimés (acyclovir ; famciclovir ; valacyclovir).

    Pour soulager la douleur, appliquer un cube de glace sur les éruptions.15

    Traitements non conventionnels
    Phytothérapie
    Chaparral (Larrea tridentata, échinacée (Echinacea angustifolia et Echinacea purpurea), hydraste du Canada (Hydrastis canadensis), millepertuis (Hypericum perforatum L.), myrrhe (Commiphora myrrha Engl.). Chacune de ces plantes a été utilisée de façon empirique pour traiter les éruptions d'herpès labial.14
    Posologie
    Dès l'apparition des boutons, appliquer un coton imprégné de la teinture de l'une ou l'autre de ces plantes durant une quinzaine de minutes et ce, plusieurs fois par jour.



    Hamamélis de Virginie (Hamamelis virginiana). Une étude en double aveugle a montré que l'application d'une crème contenant 2 % d'un extrait d'hamamélis de Virginie avait réduit de façon significative la gravité des éruptions.18 Une étude de laboratoire14 avait précédemment montré que l'hamamélis agissait contre le virus de l'herpes simplex.
    Posologie
    Dans le cadre de cette étude, la crème avait été appliquée 6 fois par jour pour une période variant de 3 à 8 jours.
    L'usage de l'hamamélis est également reconnu par la Commission E et par l'ESCOP pour traiter les inflammations locales des muqueuses (comme les lèvres). Faire une compresse en infusant 5 à 10 grammes de feuilles et d'écorce par 250 ml d'eau19.



    Mélisse (Melissa officinalis). En usage topique, la mélisse semble efficace pour traiter l'herpès labial.3,4,5,20 L'usage de la mélisse est également reconnu par l'ESCOP pour traiter l'herpès labial.
    Posologie
    Appliquer une crème ou une lotion renfermant 1 % d'extrait aqueux lyophilisé (70:1), de 2 à 4 fois par jour dès l'apparition des premiers symptômes. Prolonger le traitement quelques jours après la guérison des lésions, mais ne pas dépasser 14 jours d'utilisation.3 En alternance, on peut appliquer une infusion de mélisse sur les lésions à l'aide de boules d'ouate. Répéter ce traitement plusieurs fois par jour.5
    Pour préparer l'infusion, verser 150 ml d'eau bouillante sur 2 à 3 g de feuilles finement hachées, laisser infuser de 5 à 10 minutes et filtrer.

    Sauge et rhubarbe. Une recherche publiée en 2001 et portant sur 149 sujets indique qu'une pommade contenant des extraits de sauge (23 mg/g) et de rhubarbe (23 mg/g) s'est révélée aussi efficace qu'une pommade à base d'acyclovir (50 mg/g) pour guérir des lésions d'herpès labial.22

    Supplémentation
    Lysine. Diverses études ont démontré que la lysine peut être efficace pour réduire la fréquence des poussées d'herpes simplex6 de même que pour réduire l'importance de la durée de ses symptômes.7, 8
    Posologie
    Dans le cadre de deux études cliniques, on a utilisé 1 000 mg par jour durant 12 mois et 1 000 mg 3 fois par jour durant 6 mois.8,9

    Vitamine E. Une étude préliminaire a démontré que l'application topique de vitamine E peut aider à accélérer la guérison des éruptions. La plupart des personnes participant à l'étude ont vu leur douleur disparaître en moins de 8 heures.14, 17
    Posologie
    Lors de cette étude, un morceau de coton imprégné d'huile contenant de la vitamine E a été maintenu en place durant 15 minutes peu après l'apparition de boutons d'herpès. Les participants ont ensuite répété le traitement toutes les 3 heures pour le reste de la journée puis 3 fois par jour durant les 2 journées suivantes.

    Zinc. En usage topique, plusieurs études ont démontré que le zinc peut aider à traiter l'herpès labial en diminuant l'intensité et la durée des symptômes.10, 11, 12, 13, 21 Diverses préparations ont été utilisées.
    Posologie
    Dans le cadre d'une étude, du sulfate de zinc à 0,25 % a été appliqué de 8 à 10 fois par jour.10




  • Oui mort à l'herpès :mal: :fou:



    à part les crèmes à l'aciclovir je ne connait rien d'autre d'efficace. On m'a parlé du dermophil indien qui empêcherait les poussées, mais je ne sais pas si c'est validé scientifiquement (ça a été néanmoins approuvé par un dermatologue).

    Commentaire


  • Homeopathie



    Mort à l'herpès!
    J'en suis à essayer l'homéopathie: rhus toxicodendron 5ch, 3 granulés 5 fois par jour une fois que l'herpès est déclaré, on verra si ca marche. Il y en a aussi un à prendre avant que l'herpès ne sorte, mais je ne retrouve plus le nom.
    J'ai aussi entendu que l'huile essentielle de tea tree a des effets, mais je n'ai pas encore essayé.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2005-012010-09

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité