publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Qui est spasmophile?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Qui est spasmophile?



    moi, je l'ai été pendant plusieurs mois, presque un an et j'ai l'impression que là je ne le suis quasiment plus, enfin, c'est un peu trop tot pour dire que c'est vraiment parti ou non

    j'avais des petits tremblements des muscles, un manque de magnésium inexpliqué
    et des fois un peu des palpitations

    et vous?

  • Bonsoir



    moi aussi je suis spamophile :-/
    c'est une vrai galère !
    en ce moment je tremble tout temps, j'ai les muscles du visage qui se crispe, j'ai aussi des palpitations et des maux de têtes.
    je dors mal et hier après midi j'ai eu une crise d'angoisse, avec une grosse boule dans la gorge et des tremblements !
    parfois cela va mieux et sa reprend de plus belle :-(
    bise
    Naftaline

    Commentaire


    • Bonsoir
      J'en connais



      un rayon aussi :-( pour le moment ca va mais quand ca me tombe dessus c'est pas marrant du tout ! perte d'appetit ! insomnie! tremblements ! angoisses ! palpitation ! etc etc

      Commentaire


      • Bonjour rosaline



        Tu as bien de la chance et profite en car moi ca fait 15 ans que je suis spasmophile et je ne le souhaite a personne...

        Moi, mes crises commencent par une grande angoisse, puis fourmillements dans les joues, et palpitations et sensation d'etouffement importantes... a la limite de la perte de connaissance...

        Je te souhaite donc que ca s'arrete la et que tu sois en paix car je considere ca comme un fardeau

        Amities

        Commentaire


        • *************



          va sur santé générale : contre angoisse, mobilisation il y a plein de trucs pour t'aider

          Commentaire


          • Hélas moi aussi



            je suis spasmophile depuis 4 ans maintenant ... tt à commençé au collège ... deux crises par jour qui se traduisait bien évidement par une grosse boule ds la gorge, tremblement, chaud, froid , ensuite vient la crise dc la étouffement .... ensuite énorme fatigue, froid, mal être ... bref l'horreur !! .. depusi deux ans ( depuis que je suis avec mon copain quoi ... ) tt ça à ralenti, au départ j'ai eu une autre forme de spasmo, celle des vertiges ( c'est pas mieux que les étouffements !! ) et maintenant j'essaye de controler mais parfois ça "sort" qd même ... j'suis revenus au crises par éttoufement !! comme dit un post un peu plus haut " c'est belle et bien un fardeau" qui malheureusment gache bcp de chose de la vie de tt les jours !! j'suis angoisser pr ttes les nouvelles choses qui m'arrivent et ça me bloque pr faire bcp de choses !!! ..... je ne souhaiterais ça à personne , même pas à mon pire ennemi !! bisous

            Commentaire


            • Salut rosaline



              Eh oui ,moi aussi je suis spasmophile quand j'ai mes crises je me sens vraiment pas bien c'est terrible.J'ai tout d'abord des tremblements ,des sueurs ,des palpitations et ensuite la gorge se resserre j'ai l'impression de plus pouvoir avalé ma salive ,j'ettouffe de plus en plus à ne plus pouvoir respirer, on croirait que je vais mourir.
              quand j'ai ces crises on croirait que je vais m'évanouir ,je n'ai plus de force je suis très fatiguée et après je tourne énormément.
              C'est vraiment galère j'aimerais tant que çà s'arrête un jour que je vives normalement sans avoir peur que çà recommence .
              je comprends beaucoup de personnes qui sont dans mon cas et j'espère de tout coeur qu'elles s'en sortiront.
              En tout cas, pour toi, je l'espère aussi .
              BISOUS LUDIVINE
              et à toute les personnes spasmophiles BON COURAGE.

              Commentaire


              • Salut rosaline
                Mon expérience sur cette spasmophilie



                J'ai connu aussi ces crises de panique (avec aussi des raisons psychiques à mon état). Impression de mort imminente, impossible de dormir et de se laisser aller. Tachychardie dont j'avais l'impression qu'elle prenait possession de tout mon corps. Suite à un électromyogramme on a diagnostiqué "spamophilie ou tétanie constitutionnelle"?
                Mais s'il y a peut-être un terrain sensible, un manque de magnésium, il y a beaucoup de suggestion. Une fois que l'on a eu ce genre de symptôme, on est sans cesse à l'écoute de son corps, ce qui accroît l'angoisse et fait boule de neige. De plus les médecins ne sachant pas toujours comment y remédier vous prescrivent des anxiolitiques et bien d'autres remèdes (je me rappelle avoir ingurgité jusqu'à 11 pillules par jour pour calmer ma panique) qui vous rendent encore plus vasouillard et augmentent cette impression de vide et d'insécurité.
                Il y a aussi souvent des causes psychiques, de la fatigue, du stress à l'origine de ces symptômes.
                Je sais que ces médicaments que j'ingurgitais ne m'ont jamais vraiment calmée au contraire, j'étais encore plus mal et je ne comprenais pas pourquoi, par contre pour pouvoir calmer mes nuits d'angoisse (en plus du magnésium et du calcium) la valériane (bizarement une simple plante)qui m'avait été prescrite par un médecin me calmait beaucoup parce qu'elle m'assomait et me permettait d'avoir des nuits tranquilles.
                Une autre façon de calmer ses angoisses et de ne plus trop se poser de questions et de rentrer dans les rangs, éviter les conflits,... mais on en paye le prix un jour ou l'autre. Quand on a des problèmes mieux vaut se confier à un psy.
                En tout cas, pour ce qui est de mon expérience (lointaine) il faut savoir que l'on en meurt pas et quand on a compris cela, ça va déjà beaucoup mieux.
                Le remède qui marche aussi c'est de faire diversion dès qu'on sent l'angoisse monter et encore mieux c'est de faire une respiration lente par le ventre dès qu'on la sent pointer (on apprend cela au cours de yoga), cela calme beaucoup et souvent la crise se dissipe.
                Il m'est arrivé de faire d'autres crises d'angoisse il y a quelques années lors d'événements très difficiles mais elles étaient d'une autre espèce et extrêmement difficiles à vivre mais n'avaient pas de répercusion sur le rythme cardiaque par exemple (peut-être que pendant ces longues années j'avais réussi à dompter mon coeur), j'ai surmonté cette peur de toujours et maintenant j'angoisse bien sûr comme tout le monde sur le sujet qui nous préoccupe tous mais je n'ai plus de symptômes corporels, ça se passe dans la tête. On ne peut éviter vraiment l'angoisse qui est inhérente à notre espèce pensante, sinon on serait des animaux.

                Commentaire


                • Je le suis depuis l'âge de 13 ans



                  j'en ai 22 maintenant... j'en fait toujours mais elles se font rares, j'ai réussi à les controler en partie et elles resurgissent en cas de grosse fatigue, de contrariété mais moins , bien moins spectaculaire qu'avant, elles se manifestaient (et toujours) par une hyperventilation, tétanie entiére du corps et en 1er des mains (maintenant des que je vois qu elles se crispent je m'isole et respire), des crampes immondes, des pleurs qui ne s'arrêtent pas et parfois je tombais dans les vapes et ensuite fatigue intense, je suis obligé de dormir le reste de la journée, voir la journée qui s'ensuit...

                  Je sais qu'elles viennent du fait que je soit speed, que j'intériorise absolument tout (prtt 15/20h de sport par semaine) et surement d'autres causes bien plus profondes que j'ignore ou que je fais semblant d'ignorer.

                  Maintenant, donc comme je l'ai dis plus haut, elles se font plus rares mais toujours avec les même symtomes mais moins amplifiés car j'ai appris toute seule a controler mes crises et srtt me laisser aller et pleurer, je pense que c'est un besoin pour moi( pas le meilleur moyen certes) d'évacuer toutes ou une parties des tensions. Mais jvis tres bien avec

                  Commentaire


                  • Moui, je connais



                    De mon point de vue, c'est devenu plus un langage corporel qu'une maladie...!

                    En symptomes, pour ma version c'est points blancs et noirs, fourmillement aux bout des doigts, sur le bout des lèvres, suées, palpitations, vertiges, puis enchainement sur vomissements et marteau piqueur dans la tête durant une douzaine d'heures.

                    En vue de la violence de la crise, surtout par sa durée en fait, je fus très motivé à apprendre à gérer cela au plus vite, d'abord en remarquant ce qui pouvait l'entrainer, pour moi trop de responsabilités, de controles, de possibilités de mauvaises notes, etc..., qui me montra que plus ou moins inconsciemment mon corps pouvait se mettre à démissionner, à refuser toute responsabilité en se mettant dans un état incapable à gérer ensuite.
                    J'appris donc à démissionner...ouvertement lol!

                    Quand je sens les premiers symptomes arriver, je me déclare out pendant les 5 à 10 minutes suivantes, que je me prends pour me relaxer, respirer, tranquillement comprendre pourquoi, ce qui m'angoisse, puis accepter pleinement la situation en assumant ce que je faisais, ou refuser pleinement pour faire un break plus long.

                    Mon corps m'a appris à choisir ouvertement, sans me voiler la face, et il ne faut pas mentir aux autres en acceptant ce qui devient démesuré par la suite, ou alors préparer le terrain autrement, encore moins se mentir à soi-même, et quand je dépasse mes limites corporelles, psychologiques, les premiers symptomes de la spasmophilie me rappelle à l'ordre rapidement , et ne me laisse le choix que d'assumer consciemment, en m'investissant autrement, ou de me frapper la tête sur les murs pendant la douzaine d'heures qui suit, histoire de pouvoir changer la douleur de place quand la crise débarque...

                    C'est un apprentissage spécifique à chacun, bon courage à toutes et tous !

                    ;o),o) o)

                    Commentaire


                    • Moi aussi



                      j'ai 38 ans
                      pdt des années j'ai cru avoir des chutes de tension et des problèmes nerveux
                      c'est une maladie mal diagnosiquée en fait , on peut l'avoir sans le savoir, puisqu'on connait pas les symptomes.
                      en fait on peut trés bien vivre avec, il suffit de gérer son stress je crois.
                      bon courage


                      Commentaire


                      • Salut rosaline
                        Salut!



                        Je comprends ce que tu veux dire et j'aimerai pouvoir t'aider mais malheuresement, je ne peux rien faire si ce n'est t'encourager à ne plus être comme ça. Je dis que je te comprends car moi, depuis le mois de Janvier, (j'ai 13 ans) Je ne suis vraiment pas bien: En cours, j'ai commencé par avoir des envis de vomir, la gorge qui me serrai et j'avais l'impression de ne plus respirer... ET je pensais que je n'avais qu'une simple gastro ou quelque chose dans ce genre. Mais plus tad g découvert que c t des crises d'angoisses! Je ne pouvais plus aller en cours (d'ailleur maintentna non plus je ne peux tjs pas) Je v tjs a l'infirmerie car je stress mais je ne sais pas pk je stress!! Par contre je n'ai jamais fais de crise, de malaises ou quoi que ce soit... Et qd g envis de vomir, je ne vomis jamais. Je suis en train de gacher mon année scolaire alors que dois-je faire?? Bon courage a toi et merci pour ton aide

                        Commentaire


                        • Je suis spasmophile



                          Je tombais souvent dans les pommes alors j'ai fais des examens neurologiques. C'etait il y a 2 ans, et depuis je sais que je suis spasmophile. Je prend tout a coeur je me stresse enormement pour rien et le fait, par exemple, que quelqu'un me critique, je m'angoisse enormement.

                          Le medecin a dit que seule moi pouvais me soigner. Il suffit d'apprendre à prendre sur sois. Avec la maturité je commence à y arriver, mais c'est dur

                          Commentaire


                          • Bonjour rosaline
                            Hello



                            moi aussi je souffre des tous ces symptomes depuis l age de 15 ans je viens d en avoir 24 et c est de pire en pire... je ne sais plus comment m en sortir.. je ne digère plus rien je pleure tout le temps mon couple va mal... qui pourrait me donner des conseils
                            j ai souvent les paupières et les muscles des genous qui palpitent c est aussi tres désagrable je tremble et demander qqchose a qqun fait monter mes pulsations a 140

                            Commentaire


                            • Re: Qui est spasmophile?

                              Spasmophie aussi

                              bonjour voilà je suis spasmophilie depuis un divorce et cela fait 34 ans que je subis cette satanée spasmophilie aussi je me soigne à l'homéopathie mais je pense que nous sommes spasmophiles toute la vie désolée de vous dire cela mais c'est la vérité bien à vous Thomas Françoise.

                              Commentaire


                              • Re: Qui est spasmophile?

                                Spasmophilie besoin d'aide de conseil merci à vous

                                Bonjour,
                                Je m'apelle Jennie, j'ai bientôt 30 ans et ça va faire 10 ans que je fais des crises de spasmophilie et j'ai besoin d'aide je n'en peux plus.
                                Au début mes crises étaient légères, mais avec le temps elles s'accentuent parfois même je suis obligée d'appeler les pompiers et ils m'amènent au urgence. Mais c'est vraiment dur de vivre avec ça "la spasmophilie", j'ai l'impression que les médecins ne prenne pas au sérieux ce cas ou cette maladie, j'ai l'impression d'être parano par moment avec mes symptômes mes craintes mes peurs, jusqu'à en avoir l'impression que je vais mourir tellement, c'est horrible.
                                Mes crises se manifestent surtout le soir, mais elles peuvent arrivées aussi dans la journée et même au travail. Les symptômes ne sont jamais pareils du moins ils varient :
                                - difficulté respiratoire, oppression
                                - gorge serrée
                                - sensation d'étouffement
                                - vertiges
                                - tétanie
                                - fourmillement
                                - bouffée de chaleur
                                - problème de déglutition
                                - mâchoire sérée
                                - tremblement
                                - rythmes cardiaque qui s'accélère
                                voilà les plus fréquent.
                                Mais toutes la journée, j'ai l'un de ces symptômes qui est léger que j'arrive plus ou moins à contrôler mais bien souvent arrivé le soir cela s'accentue et même si ça ne s'accentue pas, tout cela me fatigue.
                                J'ai même du mal à manger aussi, parfois à une bouchée j'ai l'impression que la nourriture se bloquent au fond de ma gorge et je n'arrive pas à l'avaler. HA c'est horrible tout ça, j'en peux plus.
                                Au débit je prenais des médicaments à base de plantes mais pas vraiment d'effet ça empirer, jusqu'à maintenant je prend un demi voir un XANAX par jour, généralement ça m'aide à calmer les crises mais par moment ça ne me suffit pas. Il y a une semaine j'ai commencer une cure de Magnésium en ampoule 2 par jour mais bon pour le moment aucun changement.
                                Je mange équilibré, je fais du sport notamment la Pole Dance depuis 1 an et ce sport me fait énormément de bien malgré tout par moment ça m'aide. Mais la semaine dernière Madame Spasmophilie est même venu interrompre mon cours de pole dance.
                                J'en peux plus de ce truc, j'ai peur constament, peur d'aller au resto, en soirée, promener, peur qu'une crise arrive et de ne pas gérer et du coup être loin de chez moi pour me mettre au repos ou je ne sais quoi. C'est fou mais j'en deviens parano je ne sais pas si vous avez cette impression aussi.???
                                Je ne sais plus quel médecin aller voir ?
                                Une fois je suis allée voir un hypnotiseur que mon copain et ma mère avait vu, donc je lui explique mon cas, nous avons parlé 1 heure ensemble et lui m'a garanti qu'il pourrait m'aider. Et au moment de me lancer impossible j'ai du arrêter la séance ma peur a pris le dessus. La peur de mourir donc là de ne pas me réveiller. J'aurai aimé essayé, mais vraiment trop peur et cette peur je n'arrive pas à la surmonter.
                                J'ai lu que l'acuponcture pouvait aider aussi selon les gens biensur.
                                Et vous qu'avez vous essayer ?
                                Avez vous des conseils à me donner ?? J'ai besoin d'aide merci à vous

                                Commentaire

                                Publicité

                                publicité

                                Chargement...
                                X

                                publicité