publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Besoin d'aide s.v.p.

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Besoin d'aide s.v.p.



    Bonjour la gang, depuis que je vous ai découvert je suis vraiment heureuse de réaliser que je ne suis pas seule à vivre ce que je vis et en vous lisant je me rends compte que ça fait des années que j'ai des symptomes de paniques et que je n'y avais jamais portée attention jusqu'au jour ou ça m'empêche de vivre.

    Depuis toute petite je fais des migraines, j'ai des serrements énormes dans la gorge qui me font très mal et des tremblements. Aujourd'hui c'est pire encore, quand la crise monte en moi ça commence par un énorme serrement dans la poitrine suivi d'une intense chaleur et cette sensation redescend jusqu'à mon bas ventre. Souvent tout ca est suivi de diarrhée. Et c'est là que mon cerveau déconnecte, je deviens étourdis, comme si j'allais tomber, comme si je me sentais partir dans une folie, comme si je n'arrivais plus à tenir la route et que je ne faisais plus la part des choses entre le vrai et l'imaginaire. J'ai de la difficulté à respirer et je me mets à grelotter et à trembler violemment par en dedant.

    Ça me rend complètement dingue de me sentir comme ça surtout que depuis 2 semaines ces crises m'arrivent n'importe quand et sans crier garde. Je peux être seule, avec d'autres gens ou en auto. C'était pas comme ça avant et je trouve vraiment ça très dur à dealer car j'ai peur que les gens s'en appercoivent.

    Est-ce que qqn peut me donner des trucs quand la crise monte. Je me sens tellement mal que je ne sais pas comment arrêter tout ça. J'essais de me changer les idées, d'écouter de la musique mais ça marche pas! Quoi faire???

    J'ai vu le médecin Lundi et il m'a prescrit une série de tests et du Célexa 10 mg pour une semaine et ensuite 20 mg. Pouvez vous me dire si selon vous ça risque de m'aider ou de me nuire à long terme ce médicament. J'ai déja fait une dépression et on m'avais donné du Paxil mais ca marchait pas et ensuite du Cerzone qui a très bien fonctionné ormis le fait que j'ai pris 40 lbs en 3 mois. Je ne voudrais pas me remettre à engraisser avec Célexa, est-ce un de ses effets secondaire??

    Je vois aussi une thérapeute depuis 6 semaines et je dois avouer que les crises sont de beaucoup amplifiées depuis le début de ma thérapie mais je tiens bon car je sais que je dois régler qqc de mon passé et que les crises ne cesseront que lorsque j'aurais tout nettoyé.

    Merci de votre appui cheres amies, vous n'avez meme pas idée du bien que vous me faite. J'ai tellement personne à qui en parler en ce moment!

    Nathaly


  • Spasmophilie ou mal de vivre...



    La spasmophilie, je connais bien. Je n'ai plus fait de crises depuis ma séparation d'avec mon concubin il y a un peu plus quatre ans.
    Par contre, il est vrai que lorsque j'étais célibataire, et même lorsque je me suis mise en ménage, j'ai fais quelques crises plutot sévères.
    J'ai souvent été traitée pour des dépression nerveuses, et il est important de prendre conscience que la dépression est un mal de vivre très grave.La spasmophilie est souvent due à des carences en magnésium et autres vitamines et minéraux. Plus qu'une thérapie avec un psy, je crois qu'il faut surtout apprendre à vivre avec soi-même et c'est sûrement le plus difficile. Nous sommes tellement sensibles au regard des autres et à ce qu'ils pensent que nous nous focalisons sur une image qui n'est pas la nôtre et qui ne nous correspond pas. Il est alors extrèmement délicat de vivre avec ce quelqu'un qui n'est pas nous et qui ne nous ressemble en rien. Plus qu'une thérapie, c'est un travail sur notre personnalité qui est important mais surtout apprendre à nous connaitre vraiment et définir ce que nous voulons être: une image ou un être vrai et sincère en harmonie avec nous même.Plus que des anti-dépresseurs, il faut surtout apprendre à nous détendre et à nous accepter. J'ai mis plus de vingt ans pour en arriver là où je suis aujourd'hui, mais j'y suis bien et surtout je me suis trouvée.
    Je te souhaite de te reprendre en main et surtout d'arriver à trouver ton propre équilibre.

    Damedecoeur63

    Commentaire


  • Spasmophilie ou mal de vivre...
    Je ne sais plus quoi faire!!



    Je sais que j'ai plusieurs trucs à régler en thérapie et je me donne à fond dans ce cheminement afin de parvenir à vraiment être bien en dedant. J'y étais allée il y a 3-4 ans mais j'avais arrêtée car je ne me sentais plus capable d'aller plus loin à ce moment là mais aujourd'hui je suis prette à affronter mes démons même si c'est terriblement pénible.
    Là où j'ai vraiment de la difficulté c'est lorsque la crise monte en moi. Je sens cette chaleur m'envahir et ce serrement à la poitrine mais je ne sais pas comment la stopper. Parfois la crise est très intense et s'éternise et je n'arrive pas à y mettre fin et à sortir de mon imaginaire. Je suis complètement déconnectée et ça me fait mal de me voir ainsi. Parfois je pense que je suis en train de devenir folle tellement c'est intense.
    En plus, je ne parviens pas à en parler à ma conjointe. J'ai tellement peur qu'elle réagisse mal, qu'elle ne comprenne pas ce que je vis, qu'elle n'en peuve plus et qu'elle finisse par me quitter que je reste là à la regarder comme une innocente en essayant de me donner le courage de lui parler mais je n'y parvient pas. J'ai peur de me montrer aussi fragile devant elle.
    Quoi faire?? Je suis terrorisée!
    Nathaly

    Commentaire


    • Bonjour nathaly



      Je n'ai que 15 ans cependant je peux te conseiller de continuer à voir ton thérapeute car moi aussi j'ai la même chose que toi, d'ailleur la ressemblance de nos symptômes sont frappantes.Et je vois un thérapeute depuis 1 mois et elle m'a prévenue que mes angoisses s'amplifieraient car celles-ci ne veulent pas qu'on les fasse disparaître, elles veulent montrer qu'elles ont une raison d'être là.Il faut cependant tenir le coup vraiment car cela vaut d'ailleur vraiment le coup.Toutes nos angoisses s'expriment par des crises spasmophilie.Il faut y croire.Elle ne m'a pas caché que ça serait long et dur car c'est extrèmement fatiguant de se retenir, d'essayer de penser a autres choses, de lutter perpétuellement.Surtout la crise en elle- même est épuisante mais c'est pour notre bien et pour vivre un bel avenir sans angoisse.Oui vous inquiétez pas cette vie arrivera! mais il ne faut jamais baisser les bras.Vos témoignages me rassurent.Il existe toutes sortes de traitements phitotérapeutiques qui peuvent vous booster mais vraiment LA solution c'est un psychologue ou ces dérivés.Car cet un problème qui se manifestera autrement tôt ou tard même si vous avez l'impression que vous êtes guéries.De plus, cela fait un bien fou de se confier même si au départ j'étais complètement réticente à l'idée de suivre régulièrment un medecin de la tête.En tout cas dès le premier RdV, je savais que la clef de mes angoisses se trouvait là.Et je continu d'y aller avec toujours autant de motivation car je sais que j'y arriverai même si au début c'est dur.Voilà, j'espère t'avoir ou vous avoir conseillé et surtout courage lé filles.
      ps:Les femmes spasmophiles sont souvent hypersensibles et donc sociables la plupart du temps,
      ce qui est un atout de nos jours.

      Commentaire


      • Je ne sais plus quoi faire!!
        Ça y est!



        Aye la gang, ça y est, je l'ai fait! J'ai parlé à ma copine hier et je lui ai expliquée ce que je vis depuis quelques mois et encore plus intensément depuis 3 semaines maintenant. Elle a merveilleusement bien réagit. J'en suis même restée bouche bée! Je la sentais tellement avec moi... tellement groundé sur mon mal être... et moi j'arrêtais pas de pleurer.
        J'ai fini par lui dire que si je ne lui en avais pas parlé depuis que j'ai consulté un médecin il y a 10 jours c'est que j'avais peur qu'elle soit tannée et qu'elle parte. Elle a tot fait de me rassurer et même, au moment de se coucher, elle est venu se blottir dans mes bras en me disant qu'elle était vraiment très heureuse que je lui ai parlé et qu'elle était là avec moi pour me supporter parce qu'elle m'aime.
        Je suis vraiment très soulagée si vous saviez! J'ai l'impression de retrouver un nouveau souffle. C'est déjà moins lourd à porter à deux que toute seule dans ma solitude et mon isolement.
        Merci d'être là la gang! Vous êtes précieuse!
        Nathaly

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2006-12

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité