publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Stress post traumatique-tsunami

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Stress post traumatique-tsunami



    Bonjour à tous,
    A vrai dire, la démarche d'écrire sur un forum est clairement inédite pour moi. Jusqu'à présent, je pensais que jamais je ne ferai ça, mais je me dis que finalement, il faut utiliser internet pour communiquer avec des gens qui peuvent m'aider.
    Pour me présenter, je m'appelle Catharina, je suis franco-allemande et j'ai 22 ans. Il y a un peu plus de 7 ans, j'ai survécu au tsunami qui a frappé l'Asie du sud-est. J'étais à Phuket, en Thaïlande. J'étais en vacances avec ma famille(mes parents, mon grand frère Julian, et ma soeur jumelle Nele).
    Le matin de la catastrophe était un jour comme tous les autres, il faisait beau et le soleil était là. Nous devions passer une journée de plus au paradis, c'est du moins ce que laissait présager cette journée.
    Mais il est arrivée, sans que personne ne s'y attende et à tous emporter sur son passage. Tout le monde a vu les images aux infos et dans les journaux, alors j'éviterai de raconter cela une nouvelle fois. J'ai perdu ma soeur jumelle Larissa, et nous n'avons jamais retrouvé le corps. Elle reste pour l'instant à l'état de "porté disparu".
    Depuis, je ne parviens pas à oublier ce noêl 2004. A notre retour en Allemagne, mes parents étaient abattu, mon frère pleurait et parvenait très bien à exprimer ces émotions. Cette période d'après tsunami reste un peu flou dans ma tête, je ne me souviens pas avoir pleurer une fois, et je ne réalisais absolument pas ce qui venait de se passer. Je ne parlais plus. Il me semble qu'à ce moment, seul les images de la plage et de l'hotel tournaient en boucle dans ma tête. Mes parents étaient dévasté et n'ont pas remarqué tout de suite que je ne parvenais pas à réaliser.
    Mes parents et mon frère étaient tout trois d'accord pour consulter un spécialiste, car ils se rendaient compte que tout ça serait difficile à supporter. Mais, à ce moment j'ai refusé. Je ne comprenais pas pourquoi j'aurai du voir un psychologue.. je ne me rendais pas compte que je venais de perdre la personne qui était la plus importante pour moi. En tout cas, je ne voulais pas le réaliser.
    Seulement voilà, le temps a passé.. et si mes parents ont fait le deuil de leur enfant, moi, je n'ai réalisé la mort de ma soeur jumelle que 3 ans après la catastrophe.
    Pendant 3 ans, je me suis interdite de pleurer et je me suis interdite de croire qu'elle était vraiment partie. Je continuais à lui parler le soir avant de m'endormir, et je continuais d'aller dans sa chambre quand j'avais besoin d'aide... Seulement, après 3 ans, mon comportement a changé. En me baignant dans un lac, dans le sud de l'Allemagne, j'ai eu une crise panique où je me voyais mourrir et couler. J'ai failli me noyer, et sorti de l'eau, j'ai crié le nom de ma soeur. Les jours qui ont suivi, je n'ai fait que pleurer, tentant même de mettre fin à mes jours, pour la rejoindre. Mes parents m'ont forcé à voir un psy, mais je n'ai jamais coopérer. Je suis passé de l'ignorance à un état dépréssif grave, qui dure depuis maintenant presque 5 ans. Je ne veux pas voir de médecin, parce que j'ai en fait horriblement peur de dévoiler toute la souffrance que j'ai en moi, et je ne veux pas que quelqu'un d'autre partage ce que je ressens pour ma soeur jumelle aujourdhui. Je ne sais pas si vous pouvez comprendre, mais j'ai très peur d'aller mieux, car je ne veux pas oublier...
    Cependant, mes parents commencent à me convaincre de me faire soigner et de commencer une thérapie, et je crois que je vais le faire. J'ai beaucoup d'apréhensions, je voulais savoir comment se passait une thérapie pour ce genre de comprtements.? Est-ce long? Quel spéciliste?

    Désolé pour ce très long texte, mais je crois que j'avais aussi besoin de mettre des mots sur tout ça,
    merci à vous,
    Catharina

  • C'est le premier pas qui coûte le plus....



    Ton histoire m'a beaucoup trouchée et que de souffrances que j'entends derrière tes mots. Cette séparation, ce deuil impossible à faire, qui plus est d'une soeur jumelle, qui représentait un peu, certainement, ta moitié, donc, bien évidemment, cette dépression est là pour te le dire. Tu as perdu une moitié de toi-même, et cette moitié, tu n'arrives pas à la retrouver et à te retrouver, d'où ce manque épouvantable, indicible, qui n'a pas de mots et que tu exprimes dans ta dépression. Va sur ce site, il y a des consultations qui pourront t'aider. www.psychoenligne.info
    Courage.

    Commentaire


    • Témoignage



      Bonjour Catharina,

      Avant tout, je voulais vous dire que je suis très touchée par votre témoignage. Je me permets de vous contacter car je suis journaliste et je cherche à interviewer une personne dans le cadre d'un témoignage. Seriez-vous disponible ?
      En vous remerciant de votre réponse,
      Sincèrement,
      Julie

      Commentaire


      • Témoignage tsunami



        Bonjour,
        Je suis une étudiante et dans le cadre de mes études je souhaiterais avoir un témoignage tel que le votre, pour un dossier sur les chocs traumatiques. Moi même ayant une soeur jumelle je n'ose pas m'imaginer à votre place.
        Si vous pouviez me contacter même si le message date de plusieurs mois déjà .. Merci

        Commentaire


        • ...



          J'allais commencer pas " ton message m'a beaucoup touchée " mais je vois que tout le monde l'a déjà écrit, et pourtant, je n'en pense pas moins. Je n'ai rien vécu d'aussi traumatisant, du moins pas à un âge où je pourrais m'en rendre compte. Ton message date de quelques mois alors je ne sais pas si tu as trouvé la solution, ni si tu verra ce message. Je pense que ce qui te ferais le plus grand bien serait la kinésiologie ! Elle te permettrait d'apprendre à vivre et non à survivre. D'être en paix avec ces maux qui te rongent. Envisage la kinésiologie, ça ne pourra que te faire du bien. Amitiés, Destiny

          Commentaire

          Publicité

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité