publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

Réduire

publicité

publicité

X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux



    Bonjour,
    j'ai 22 ans et depuis plus de 4 ans je souffre de diarrhées fonctionnelles, je suis allée consultée un gastroentérologue qui m'a dit que mon problème était fonctionnel et donc pas "grave". Depuis j'étais traitée par imodium et ça se passait pas trop mal.
    Cependant depuis quelques mois ça empire : je prend au minimum 6 imodium par jour et 3 tiorfan mais ça ne change plus rien.
    Ça se manifeste par dans crampes abdominales très fortes et des selles liquides (jusqu'à 6 fois par jour) dès le matin.
    En période d'examen j'ai même du allé aux urgences tellement j'étais pliée en deux. J'ai donc fait tout les examen possibles et imaginables mais rien n'est anormal : je suis en parfaite santé!! Il est clair que ça empire avec le stress mais le problème c'est qu'à présent je stress par peur d'avoir mal au ventre et je commence à être angoissée quasi en permanence.
    Cela fait pourtant 4 ans que je vis avec mais là j'arrive à un point ou je n'arrive plus c'est trop lourd.
    Je suis allé voir un acupuncteur début juillet : ça m'a calmé pendant 3 semaines (c'était les de loin les plus agréables depuis 4 ans) mais c'est revenu, je suis retourné le voir sans aucun résultat cette fois. Je suis pourtant en vacances sans raisons de stresser. J'appréhende la rentrée et ce problème tourne à l'obsession dans ma tête.
    Ce problème me gène et je me décourage souvent à sortir par peur d'avoir une crise, je suis plus facilement irritable et j'ai peur que ça n'affecte trop mon moral... Je suis obligée de faire attention à ce que je mange je ne peux pas non plus courir car ça me déclenche des crises.
    Je me suis donné l'été pour résoudre ou au moins pallier ce problème , je vais prendre RDV chez un médecin homéopate mais je n'ai plus beaucoup d'espoir.
    Voila, si quelqu'un a le même problème que moi ça peut faire du bien d'en parler, et puis surtout si quelqu'un a des solutions! Je suis prête à tout essayer.
    Merci d'avance pour vos réponses

  • Idem



    bonjour didoune, j'ai bien lu ton message et je suis dans le même cas que toi... même étape (analyses, coloscopie...)
    le gastro-gastro-entérologue m'as diagnostiqué une diarrhée motrice fonctionnelle en me précisant que j'étais en bonne santé...
    je suis comme toi je ne vis plus normalement... je suis sans cesse obsédé par le fait que si je mange je vais avoir mal au ventre.... pareil que toi j'avais ces diarrhées même en vacance et non soumis au stress.... je ne sort plus au restaurant, je ne vais plus dans des endroits sans être sur que j'y trouverais des toilettes ou alors si je sors je ne mange pas avant de peur d'être malade.... je suis fatigué psychologiquement et j'ai pas trouvé de médecins qui puisse résoudre ce problème. je n'ai pas envie de rester comme ça toute ma vie.... pour moi ca fait plus 7 ans que ca dur....

    Commentaire


    • Pareil...



      tu as bien resumé mon quotidien
      je connais que trop bien ce problème. J'ai essayé pleins de solutions (medecine chinoise, smecta mebeverine, imodium, probiotiques, yoga...)
      J'ai fini aux urgences il y a 1 mois à cause de ce problème et les urgentistes m'ont dit que c'etait très souvent lié à des intolerances alimentaires, les plus fréquentes étant le gluten et le lactose. Je me suis dit "tiens une nouvelle lubie!!"
      Alors j'ai tenté le coup!! j'ai d'abord arreté le gluten et j'ai vu des résultats (mais à ce moment là j'étais enceinte) et depuis ma fausse couche (oui ce n'est pas très joyeux tout ca!) il y a 2 jours j'ai eu une super belle crise après un diner très copieux...resultat je suis un peu larguée mais je pense que je vais arreter le lactose (je suis plus à une privation prêt!!)

      Enfin bref, tout ca pour te dire que c'est un enfer mais faut continuer à chercher...c'est pas possible de vivre comme ca!!! courage!!

      Commentaire


      • Coucou



        Bonjour , As-tu fait des analyse de selle? Car j'ai souffert de quelque chose de moins grave mais assez similaire et je souffrait d'un candidat albican.

        Commentaire


        • Pareil



          j'ai lu la discution,moi sa fait 6ans que sa dure ,si vous trouver une solution tenais moi au courente j'ai 24ans et marre de rester enfermé chez moi.merci.

          Commentaire


          • J ai trouvé une solution,



            Bonjour,
            Moi aussi j'ai souffert de ce probleme pendant environ 10 ans, j'ai 25 ans. On me disais que c était le stress. J ai finalement été voir un homéopathe, il a établi un lien avec un vaccin que j avais eu à l'époque. IL m'a donné un traitement personnalisé pendant 3 mois (granules), au début c 'est tout les jours et ensuite une fois par semaine. Je viens de finir mon traitement et miracle, plus de diarrhées. Ca change la vie. En espérant que ca puisse vous aider. Autant dire que maintenant je me méfie des vaccins.
            Bon courage

            Commentaire


            • Idem
              J'ai trouver un forum qui parle du rch / crohn



              http://www.partageons-la-rch.com/index.php?p=6&page=1&id=323&titrePage=Charlotte ,Très dur%2 0de vivre avec la RCH% 20... sa ressemble a s'que j'ai actuellement :'(

              Commentaire


              • J'ai trouver un forum qui parle du rch / crohn
                Article




                CHARLOTTE: TRÈS DUR DE VIVRE AVEC LA RCH ...
                (23 ANS)
                (8 commentaires)
                Bonjour, j'ai 22 ans, on m'a découvert la RCH il y a 2 ans par coloscopie. Mais en réalité je suis malade depuis beaucoup plus longtemps que ça. J'ai toujours eu du sang dans mes selles, et j'ai toujours été plusieurs fois par jour au wc.
                Pourquoi j'ai été chez le médecin?
                Pour moi c'était devenu de la banalité (ce sang) je n'en avait jamais parlé a personne, pas meme a mes parents. Mais un jour j'ai eu un client (je suis agent immobilier) qui m'a dit qu'il ne pourrait pas emprunté car il avait un cancer du colon. Alors quand je lui est demandé comment son cancer c'était manifesté, et qu'il m'a dit qu'il avait du sang dans ces selles, là j'ai eu très peur et j'ai immédiatement pris rdv avec mon médecin généraliste, qui m'a envoyé d'urgence chez une gastro-entérologue qui m'a pris un rdv la semaine suivante pour un coloscopie. Verdict: la RCH. Mes parents et moi avons lu beaucoup de chose dessus pour comprendre la maladie. Mais en realité on ne peut pas la comprendre lorsqu'on ne la pas.
                Comment et pourquoi j'ai informer mes collègues et amis?
                J'ai mis au courant, en plus de mes parents, mon chéri (qui est très compréhensif), mes collègues (car ils me voyaient souvent courir au toilettes), ainsi que 2 ou 3 amis très proche. Je ne souhaite pas que tout le monde le sache car je ne veut pas que l'on me regarde differement. Et je n'aime pas trop en parler car ça me déclenche des crises.
                Les points positif de la RCH?
                Aucun.
                Les points négatif de la RCH?
                Tout. Je ne peu plus sortir sans avoir peur d'avoir une crise. Donc ça me stress, et quand je stress ça me déclenche une crise. C'est un cercle vicieu. Je suis donc, pour me sentir un peu protéger, obligé de mettre des couches culottes adultes (au cas où, j'aurai un problème de crise) lorsque je sort. Que se soit pour aller au travail, au magasin, promener le chien, au restaurent, chez des amis, en balade, etc...
                De plus où que j'aille, je suis obligé de regarder en premier ou se trouve les wc. Ça me pourri la vie. Par exemple, je sui partie a Center Parcs avec mon chéri, il y a 1 ans. Et ds la bulle (coin piscine et tobogan) javai peur d'avoir une crise dans l'eau. Donc je restai en robe avec une couche et je regardai mon homme s'amuser pour ne pas lui gâcher les vacances.
                Je n'est jamais été en période de rémission. Dans une journée, les jour où ça va un peu mieu, je vai au minimum 6/7 fois au toilettes par jour. Par contre, lorsque je suis en vrai crise, j'ai mal au ventre, à la tête, je me sent mal. Dans ces journée, je vai
                environ 6/7 fois au toilette par heure. Et a force je me sent très faible. C'est vraiment une horeur!!
                Le problème, c'est que ce que l'on supporte et ressent est inexplicable pour les personnes qui n'ont pas cette maladie.
                Les médicaments et la maladie?
                On m'avait prescrit des lavement PENTASA et des gelules FIVASA. Ça n'a pas marché, donc on a changer de lavement on m'a prescrit QUADRASA. Le problème c'est que pour les lavements, ce n'est pas facile a garder. Pour ma part au bout de 2 minutes, je part au wc. On m'avait donc prescrit de la cortisone. Qui m'a fait gonfler. Aujourd'hui je ne prend plus de traitements. Car j'en ai marre.
                La nourriture et la RCH:
                Pour ma part, je me sui rendu compte que plus je mange gras, plus je vais au wc juste après. Le chocolat me fait également allé au toilette très vite. Chaque malade de la RCH c'est ce qui ne lui réussi pas en nourriture.

                Voilà, vous savez ce que je vit, et je vous promet que ce n'est pas facile tous les jours. Je souhaite un bon courage a tous ceux qui ont la RCH ou Crohn..

                Commentaire


                • Je vis la même chose ...



                  voilà 2 ans que je suis dans cet enfer moi aussi avec des analyses parfaites et des médecins qui me regardent avec des yeux ronds en me disant que tout va bien que tout est dans ma tête ...
                  Il y a 3 mois j'ai enfin vu un "vrai" spécialiste qui m'a enfin dit que mes douleurs étaient réelles et que même si ma diarrhée était "fonctionnelle" j'avais besoin d'un vrai traitement car les intestins sont enflammés très fortement ... Je prends de l'entocort depuis 3 mois ça m'a fait du bien mais j'ai quand même encore de grosses crises par moment (dont une aujourd'hui ...)
                  C'est un enfer de vie, on se mets volontairement à l'écart de tout par peur des douleurs, des crises et de ne pas trouver de toilettes ...
                  Et puis au passage oui le stress ce n'est pas bon certes mais ce n'est pas la peine de tout mettre dessus puisque perso même en vacances (en voyage de noces) tout à fait détendu et heureuse j'étais à 3 immodiums par jour pour être tranquille et encore ça ne marchait pas à tous les coups ...
                  Courage à tous ceux et celles qui vivent la même chose ...

                  Commentaire


                  • Article
                    Je vis la même chose



                    J'ai une RCH aussi. Ce post date un peu mais j'aimerais bien en discuter si j'ai une réponse discuter des traitements (moi je prend des lavements de quadrasa mais ils me rendent malade encore plus je crois) j'ai aussi du fivasa en cachet.
                    Pour la peur dans les lieux publics c'est l'horreur, c'est l'angoisse totale. Je crois que je me fais à l'idée de me faire dessus un jour et d'en rigoler (je sais pas si j'y arriverais) mais il le faudra parce que c'est ça la vie avec la rch, c'est terrible mais on ne risque pas de mourir d'un coup, juste de se faire dessus au final je veux essayer de m'en détacher mais c'est très très dur (ca ne m'est jamais arrivé mais j'en ai très peur quand même)
                    J'espère pouvoir discuter de tout ça, d'alimentation, de la fatique, de la vie de couple, de la peur au rdv avec le gastro, des colo à répétition etc etc j'espère à bientôt

                    Commentaire


                    • Tu n'es pas seule



                      A ce que je voie, on est pas les seules à souffrir de cela. Ça doit faire environ 20 ans que j'en souffre et je me croyais la seule au monde... enfin même si ça me soulage de ne pas l'être, je trouve ça déplorable qu'on soit si nombreux. Et surtout que personne n'ait rien trouvé pour nous aider à long terme. Suite à un régime, j'ai réalisé que, pour mon cas, la farine de blé entrait en ligne de compte. Aussitôt que j'en mangeais, je me courais au toilette. Et moi qui pensait que c'était santé...j'en prenais même en club sandwich, dans mes muffins, et même dans mes croûtes de tarte, alors pas besoin de te dire que les toilettes... j'étais bonne cliente. Malheureusement, même si j'ai arrêté la farine de blé, on dirait que ça commence avec la salade, les légumes, les fraises, etc...
                      Je me demande ce que je pourrai manger bientôt, c'est déprimant.
                      J'aimerais ici ouvrir les yeux des magasins qui refusent l'accès aux toilettes supposées défectueuses à l'année.
                      Les fois où je ne me suis pas rendu à la toilette... je n'ai pas assez de doigts pour les compter, alors, OUI, ma vie en souffre. Je vis dans le stress tous les jours et comme j'aime bien voyager, je vis dans la peur, mais je ne m'arrête pas avec ça, sinon je déprimerais et je resterais chez moi, donc pas question de me laisser faire.

                      Alors bon courage et patience, je jour quelque chose pourra nous aider.
                      gaulou

                      Commentaire


                      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                        J ai trouvé une solution,
                        Bonjour



                        Quel est le nom des granulés que tu as pris

                        j'en parlerais au médecin car aucune amelioration contre ces douleurs et gênes

                        merci - A bientot de te relire

                        Commentaire


                        • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                          Re

                          change de gastroentérologue !!!
                          comment peut-il savoir que ça n'est rien s'il ne t'as pas fait d'examen ?
                          as-tu déjà passé une coloscopie ?
                          ce qui t'arrive n'est pas normal

                          avant de dire que ça n'est rien il faut écarter des maladies comme la rch (on en parle plus bas) ou la maladie de crohn
                          crampes, douleurs -quand tu mange ou après ?-, diarrhée sont des symptômes possibles, et le lien avec le stress est avéré

                          Commentaire


                          • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                            Article
                            Re

                            "Les points positif de la RCH?
                            Aucun."
                            il y en a parfois
                            tu apprends à te connaitre et découvre parfois des choses sur ton histoire familiale ou sur toi que tu n'aurait pas découvertes autrement
                            mais ça prend du temps et du courage
                            bonne chance !

                            ps : la cigarette améliore les symptômes de RCH -en général les fumeurs ont la crhon et les non fumeur une rch car ils sont "protégés" par la cigarette

                            Commentaire


                            • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                              Diarrhée chronique

                              Bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre récit.C est exactement ce que vit ma fille qui a 20 ans et est étudiante.Vous souffrez moralemet et physiquement. Je vais lui conseiller l'acuponcture.Pour l'instant elle n'a rien tenté mais si vous trouviez ou entendiez parler d'une solution pour au moins parvenir à mieux vivre, merci de m'en parler.


                              Commentaire


                              • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                Diharee chronique

                                Bonjours j'ai 23 ans et je souffre également de diharées chroniques qui m'obligent à rester chez moi et d'être sans cesse en arrêt maladie , cela m'handicape énormément et toutes mes analyses démontrent que je souffre simplement de l'intestin irritable.
                                Je perds beaucoup de poids que je n'arrive pas a reprendre et je m'affaiblie de jours en jours.
                                J'ai l'impression d'être dans une impasse car aucun traitements de fonctionnent.

                                Si quelqu'un peut m'aider c'est avec grand plaisir !!

                                Commentaire


                                • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                  Diharee chronique
                                  Re

                                  bonjour gourmandise (quel beau pseudo ! )

                                  as-tu vu un gastroentérologue et t'a-t-il fait une coloscopie ?
                                  es-tu quelqu'un de facilement stressée ?
                                  combien as-tu perdu de poids et en combien de temps ?
                                  que te dis ton médecin traitant (et spécialiste si tu en vois) ?
                                  quels traitements as-tu pris ?
                                  pour un temps les compléments alimentaires en pharmacie peuvent t'aider à ne pas perdre trop de poids ou a en reprendre un peu, ils sont facile à digérer et te donneront de l'énergie, mais il te faut une ordonnance pour ça
                                  d'autres solutions existent, plus extrêmes, mais il vaut mieux essayer au plus simple avant d'arriver là.
                                  as-tu vu un psychologue ? ça peut aussi aider parfois

                                  bon courage
                                  si tu as des questions n'hésites pas



                                  Commentaire


                                  • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                    Moi aussi j'ai le même soucis.

                                    Alors mon histoire est assez longue... J'ai 22 ans, je suis au chômage et je n'ai plus de vie... Ca a commencé en novembre 2012, j'avais constamment mal au ventre, comme une boule de stresse immense, des vertiges, des coups de chauds. J'étais incapable d'aller en cours et j'ai du arrêter en décembre car impossible de sortir de chez moi. Ensuite est venue la diarrhée, de 3 à 6 fois par jours, de façon incontrôlable et accompagnées de crampes comme des règles douloureuses. J'ai vue mon médecin traitant qui au final m'a emmener aux urgences car ses cachets m'ont fait plus de mal que de bien. J'ai finis par ne plus sortir de chez moi, je pleurais sans cesse pour rien, j'étais vraiment au fond... Puis je suis aller voir un autre médecin, qui est aujourd'hui mon médecin traitant, prise de sang, analyse d'urine, de selles, test de la thyroïde, mais rien d'anormale...il est le premier à me parler de stresse et au final je suis sous antidépresseurs et anxiolytiques et surtout sous lopéramide pour les diarrhées. Mais à force d'en prendre 6 par jours ils ne font plus effet aujourd'hui, j'ai arrêtée de pleurer mais je ne suis pas mieux pour autant. J'ai vue un gastro-entérologue, qui m'a dit qu'une colposcopie n'était pas nécessaire. J'ai passée la quasi totalité de l'année chez moi, incapable de sortir, de voir des gens. Je ne pense qu'à trouver des toilettes si je suis obligée de sortir, je ne pense qu'au faite qu'une crise peut se déclencher à tous les moments. Je vis avec un poids sur l'estomac qui me dit qu'à tout moment tout peut basculer, coup de chaud, frissons, et diarrhées fulgurantes... Je ne fais plus que mes courses par Drive car Auchan est devenue ma plus grande phobie... Il y a un mois j'ai consultée un hypnotiseur, la première séance n'a rien donner de particulier mais je dois y retourner. J'avais rendez vous lundi mais une crise de stresse m'a empêchée de sortir, j'ai été malade toute la journée... Malgré tout je fais des efforts, je suis aller à auchan pour la 1ére fois depuis des mois, certes un soir à 20h mais c'est le seul moment où je le sentais, et hier je suis aller à Carrefour, j'ai eu un début de crise et j'ai écourtée l'instant. Heureusement, mon conjoint me comprend et m'aide beaucoup mais aujourd'hui je n'ai pas de solution. Je ne sais pas si c'est ce que je mange, allergie alimentaire, si c'est du stresse, si un jour cela va s'arrêter... J'ai perdue beaucoup d'amis car je ne veux plus sortir, mais heureusement le soleil de ces derniers jours me donne de l'espoir. Je ne sais plus quoi tenter, si je dois faire un régime ou je ne sais quoi. Je fais souvent la diète, saute le repas du matin car c'est le pire le matin. Je me lève à peine que je dois aller aux toilettes, des crampes me réveille tous les jours, je vis avec. Des fois ça va, 1 ou 2 jours et d'autres je suis malade toute la semaine à me vider au moindre trucs mangé... J'ai perdue 4 kg en trois jours parce que j'étais collée aux toilettes. C'est douloureux, enflé parfois, et très déstabilisant... Je ne voyais pas ma vie comme ça, et j'espère vraiment trouver une solution, quand je vois que tu as tenue 4 ans je me dis que moi encore 1 mois de plus et je vais craquer. Mais je suis "contente" de voir que je ne suis pas la seule, car à notre âge ce n'est pas facile d'en parler et de ce faire comprendre... Mes proches pensent que je n'ai pas de volonté, que je suis malade quand ça m'arrange alors que non, c'est incontrôlable et je n'ai qu'une envie, retrouver ma vie d'avant.

                                    Commentaire


                                    • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                      Encore moi...

                                      Je voulais ajouter aussi que je ne peux plus manger "trop", si je vais au restau ou mange qlqch de trop gras c'est finis, je suis aussitôt malade... Des fois j'ai a peine fini de manger que j'ai déjà tout rendu, ça ne fait qu'une traite. Je ne suis bien nulle part, que chez moi, même si je passe la moitié de mes journées aux toilettes. C'est devenu une vraie peur, la peur d'être malade, de savoir que ça va faire mal, de me voir disparaitre derrière cette "maladie". Je suis soulagée de voir que je ne suis plus seule et que des solutions sont envisageables. Comme supprimer le lactose, le gluten et la farine de blé, peut être qu'en effet je ne le supporte pas. Je suis pressée de revoir mon hypnotiseur, il aura peut être de nouvelles réponses à m'apporter. J'ai l'impression d'avoir tout tester, c'est un combat quotidien qui me fatigue beaucoup.

                                      Commentaire


                                      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                        Moi aussi j'ai le même soucis.
                                        Re

                                        bonjour
                                        demande quand même un examen à un médecin
                                        ça ne leur coutera pas grand chose et tu sera fixée
                                        bon courage

                                        Commentaire


                                        • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                          Bonjour

                                          Je sais que ce message est ancien mais je suis dans le meme cas que vous avez vous trouvé une solution depuis ?

                                          Merci

                                          Commentaire


                                          • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                            Pas de solutions?

                                            Pour ma part, pas de solution miracle. La preuve, je suis encore malade aujourd'hui...

                                            Commentaire


                                            • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                              Pas de solutions?
                                              Re

                                              le fait que tu n'ai pas trouvé de solution à ce jour n'est pas la preuve qu'il n'en existe pas !!
                                              a qui t'es tu adressée pour ce problème ?
                                              as-tu fais des examens ? lesquels et que t'as t-on dit ?

                                              Commentaire


                                              • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                                Un calvert

                                                C'est aujourd'hui quand un ral bol s'installe que je me suis décider à parler, à regarder si d'autre personne était comme moi.
                                                J'ai 22 ans, je vie dans cette prison depuis mes 14 ans . je n'ai jamais parler a personne. j'ai trop honte. Tous les matins c'est le même calvert diarrhé, crampe, bouffée de chaleur, frisson. angoisse. et maintenant j'angoisse d'avoir un épisode que j'ai un épisode. Depuis un an cette problematique c'est etendue au niveau urinaire j'ai la meme pression. c'est tellement difficil au quotidien, c'est un effort au quotidien de continuer à aller en cours.
                                                Mais j'ai tellement honte que je ne peux pas en parler les mots ne sorte pas.

                                                les mots me viennent ainsi:

                                                Oh non ca
                                                j'en parle pas de tous ca
                                                J'ai trop honte moi

                                                Trop honte de ces maux là
                                                c'est tabou tous ca
                                                T'imagine pas toi
                                                Je ne veux pas
                                                ils n'accepteraient pas


                                                T'imagine pas
                                                Ce que c'est au quotidien
                                                Ce que ca donne comme chagrin

                                                T'imagine pas toi
                                                Comment c'est douloureux
                                                D'être différent d'eux

                                                A force d'effort
                                                Je sourris
                                                A force d'effort
                                                J' avances
                                                Personne ne vois rien
                                                Personne n'entend rien
                                                Tu le monde me croit bien

                                                J'aimerai me reveiller
                                                Ne plus avoir a y penser
                                                Mais elle reviendra me hanter

                                                Pas de répit, au quotidien ca me trahis
                                                J'y suis condanné pour toute une vie
                                                Je ne verais jamais le bout de cette ...

                                                Ma différence ne se vois pas
                                                Mais elle est bien là
                                                Je la crie sourdement
                                                Mais personne ne l'entend
                                                J'aimerai tellement pouvoir l'exprimer
                                                Mais la honte viens tous stopper

                                                A force d'effort
                                                Je sourris
                                                A force d'effort
                                                J' avances
                                                Personne ne vois rien
                                                Personne n'entend rien
                                                Tu le monde me croit bien

                                                Commentaire


                                                • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                                  Je suis perdue

                                                  Bonjour à toutes, le message date mais je vois que certaines y répondent encore alors je me lance aussi dans l'espoir de trouver une aide ou du moins un peu de réconfort.
                                                  Ca va faire deux ans que je vis un enfer quotidien. Je suis en M1 en école de commerce et en même temps en alternance dans une grande entreprise. Chaque matin c'est la même chose: diarrhée, pliée en deux, angoisse, bouffée de chaleur, parfois malaise et crise de tétanie dans les périodes les plus difficiles.
                                                  J'ai fait tous les examens: prise de sang, posologie, fibro, échographie de la thyroïde, coloscopie (hier)! Alors tous mes médecins pensaient que j'avais Crohn mais NON je suis en PARFAITE SANTE! Alors tant mieux mais pourquoi ai-je si mal? Parfois même j'ai du sang dans mes selles! Et au-delà des diarrhées je ne suis jamais bien je suis tout le temps fatiguée. Je peux dormir 18h par jour le weekend par exemple. Je suis épuisée je ne sais plus quoi faire, mes amis disent que j'ai changé et m'en veulent mais je n'y suis pour rien et je crois qu'ils ne comprennent pas.
                                                  J'ai 23 ans, ça fait quatre ans que je vis avec mon ami, mais notre relation se détériore à cause de ma "maladie". J'ai l'impression que je vais tout perdre à cause de cette pourriture. Je ne sais plus quoi faire, je suis complètement paumée!

                                                  Commentaire

                                                  publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité