publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

1ère semaine de grossesse (SG)

Publié par : rédaction Onmeda (27. janvier 2016)

La 1ère semaine de grossesse est le moment où tout démarre, où tout se met en place. Cet instant si particulier commence par la fécondation (rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde) et se continue avec la migration de l’œuf jusque dans l’utérus.

Mais avant de voir en détail, ce qu’il se passe durant cette 1ère semaine de grossesse, voici une première information importante concernant le calcul des semaines de grossesse.

En France, les gynécologues comptent la durée de la grossesse en semaines d'aménorrhée (SA = semaines d'absence de règles). Ainsi, le calcul commence au 1er jour des dernières règles, donc environ 2 semaines avant la fécondation (avant le début proprement dit de la grossesse). Car ce n’est qu’au milieu du cycle de la femme, autour de la date d’ovulation, que l’ovule peut être fécondé par un spermatozoïde.
Et donc en réalité, la 1ère semaine de grossesse correspond à la 3ème semaine d’aménorrhée (SA).
Une grossesse compte au total environ 39 semaines, soit environ 41 SA, ou 9 mois.

Cette méthode de calcul s’est démontrée efficace, car il n’est pas possible chez toutes les femmes d’établir de manière sûre la date d’ovulation a posteriori. Le premier jour des dernières règles, en revanche, est connu chez toutes les femmes. Si bien qu’une fécondation est très probable environ 14 jours après cette date.

Par ailleurs, ce mode de calcul plus précis permet au médecin de comparer les différentes valeurs établies lors des examens régulièrement effectués au cours de la grossesse (par exemple taille et poids du fœtus) avec les valeurs de moyenne. Mais il arrive souvent que le médecin corrige ultérieurement la date précise du début de la grossesse en fonction des résultats de l’examen échographique du fœtus.

Avec la 1ère semaine de grossesse commencent également le 1er mois de grossesse et le 1er trimestre de grossesse. Les trimestres sont des repères importants pour différencier les diverses phases de la grossesse, avec des examens et démarches bien précises à effectuer.

Conseil nutritionnel utile : si vous souhaitez tomber enceinte, une alimentation riche en acide folique (aussi connu sous les noms de « vitamine B 9 » ou de « folates ») est préconisée. Les femmes enceintes – ainsi que les femmes désirant une grossesse – devraient absorber environ 0,4 mg d’acide folique par jour grâce à l’alimentation riche en folates (légumes verts, foie, rognons…). Cet apport en vitamine B 9 est aussi conseillé durant les premières semaines de la grossesse.

Côté maman

Tout commence donc par la fécondation, au milieu du cycle menstruel, suite à un rapport sexuel en période d’ovulation.

Lors de l’éjaculation, plusieurs dizaines de millions de spermatozoïdes sont émis dans le vagin. Les spermatozoïdes passent ensuite par le col de l’utérus qui sécrète de la glaire cervicale abondante lors de l’ovulation.

Une faible proportion d’entre eux parvient à franchir le col utérin et à migrer dans l’utérus, en se frayant un chemin dans la glaire. A partir de là, certains progressent dans les trompes en quelques dizaines de minutes. Les autres sont stockés dans l’utérus où ils survivront pendant plusieurs jours, puis ils migreront à leur tour dans les trompes. Quelques centaines de spermatozoïdes entourent l’ovocyte (situé dans le tiers externe de la trompe) ; un seul d’entre eux y pénétrera. L’ovulation se produit dans la trompe utérine de la femme, c’est la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule libéré par un ovaire de la future maman.

Chaque spermatozoïde, comme chaque ovocytes (ou ovule), est la seule cellule du corps qui ne comportent que 23 chromosomes (toutes les autres cellules de notre corps en comportent 46). Les 23 chromosomes contenus dans le spermatozoïde vont fusionner avec les 23 chromosomes de l’ovocyte pour former la première cellule du bébé. Celle-ci comportera donc 46 chromosomes : la moitié apporte les caractéristiques génétiques de la mère et les 23 autres les caractéristiques génétiques du père.

Cette première cellule va se dédoubler pour donner deux cellules, puis quatre, seize… Ainsi se forme l’œuf, que l’on appelle aussi « embryon » : un être nouveau, qui hérite des caractères génétiques de ses parents est créé, et va se développer pendant neuf mois.

Cet embryon se déplace dans la trompe grâce à de minuscules cils vibratiles jusque dans l'utérus, qu’il atteint en trois à quatre jours.

Après deux ou trois jours de flottement dans l’utérus, il va se nicher dans l’endomètre, la muqueuse qui recouvre l’intérieur de l’utérus. C’est la nidation : l’œuf va développer des prolongements qui vont s’accrocher dans la muqueuse utérine et devenir le futur placenta qui joue le rôle de « poumon » et de « tube digestif » au fœtus. La fin de la 1ème semaine de grossesse correspond à la période de nidation.

Le futur bébé comporte alors une dizaine de cellules et mesure à peu près 0,1 mm. 

Aller à la 2ème semaine de grossesse »

Auteurs : Dorothee Gebele, Dr Nicolas Evrard


publicité