publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

2ème semaine de grossesse

Publié par : Dorothee Gebele (27. janvier 2016)

Au cours de la 2ème semaine de grossesse, l’embryon commence la nidation, c’est-à-dire à bien se fixer sur la paroi de l’utérus de la future maman. Une fois bien installée, il pourra se développer.

La 2ème semaine de grossesse correspond à 4 semaines d’aménorrhée (absence de règles). En effet, en France, les gynécologues ont pour habitude de compter la durée de la grossesse en semaines d'aménorrhée (SA). Ainsi, le calcul de la grossesse commence au 1er jour des dernières règles, donc environ 2 semaines avant la fécondation (avant le début proprement dit de la grossesse). Car ce n’est qu’au milieu du cycle de la femme, autour de la date d’ovulation, que l’ovule peut être fécondé par un spermatozoïde. Et donc en réalité, la 1ère semaine de grossesse correspond à la 3ème semaine d’aménorrhée (SA).

Au début de la 2ème semaine de grossesse (4 SA) environ se produit la nidation de l’embryon.

Avant sa nidation, l’ovule fécondé (futur embryon) flotte pendant environ 3 jours dans l'utérus. Lorsque l’ovule fécondé ne réussit pas à se fixer, il sera évacué lors des prochaines règles. Lorsqu’il y a nidation, en revanche, on parle de conception « réussie ».

Comment se passe la nidation au juste ?

Sous l’influence des hormones (oestrogènes puis progestérone), la muqueuse de l’utérus va s’épaissir. Au 7ème jour de vie, l’embryon adhère puis fait progressivement son nid dans l’épaisseur de la muqueuse. Là où l’embryon se fixe, des vaisseaux se multiplient et des glandes sécrètent des substances nutritives. De petits filaments, les villosités choriales, s’enfoncent dans la muqueuse de l’utérus. Il s’agit du futur placenta qui comment à secréter les hormones de grossesse dont le taux double toutes les 24 heures : ces hormones, nommées ßHCG (hormone gonadotrophine chorionique), sont recherchées et dosées en pratiquant un test de grossesse.

Cependant il faut savoir qu’à la 2ème semaine de grossesse (4 SA), un test de grossesse ne peut pas forcément donner de résultat positif et pertinent. Ce n’est que à la fin de la 4ème semaine d’aménorrhée, c’est-à-dire au cours de la 5ème SA, qu’un test urinaire fournit un résultat généralement fiable. En cas de négativité, et si vous voulez être certaine du diagnostic de grossesse ou non, il est conseillé de renouveler ce test 6 jours plus tard, ou de faire un test sanguin ou urinaire dans un laboratoire d’analyses.

Coté maman

A la 2ème semaine de grossesse (4 SA), l'utérus  s’est préparé à l’arrivée de l’ovule fécondé. La muqueuse utérine s’est épaissie afin d’offrir une protection optimale : l’ovule peut s’implanter.

Les hormones qui sont produites par le placenta et qui dirigent les grands changements physiques et physiologiques chez la femme pendant les premières semaines de grossesse, peuvent déjà provoquer certains signes de grossesse typiques. En effet, même sans savoir qu’elles sont enceinte, certaines femmes perçoivent dès la 2ème semaine de grossesse (4 SA) des symptômes de grossesse. Ces symptômes, très divers, peuvent aller du nez bouché à une plus importante salivation, d’une grande fatigue à des nausées…. sans oublier les fameuses montagnes russes émotionnelles (qui ne sont pas toujours faciles à vivre pour l’entourage).

Mais généralement, les signes de grossesse typiques se manifestent plus tard, environ à la 6ème semaine de grossesse (8 SA). Le plus souvent, ces symptômes se présentent pendant le 1er trimestre de la grossesse, mais diminuent fortement au cours du 2ème trimestre de la grossesse, c’est-à-dire autour de la 11ème semaine de grossesse (13 SA).

Les hormones provoquent également un agrandissement de la poitrine et de l'utérus. Notamment le gonflement des seins est un phénomène que les femmes enceintes ressentent souvent très tôt : les seins peuvent devenir durs et « tirailler ».

Au cours de la 2ème semaine de grossesse (4 SA), de légers saignements (saignement de nidation) peuvent survenir. De nombreuses femmes confondent ces saignements avec de faibles saignements menstruels. Ces saignements proviennent de lésions de petits vaisseaux dans l'utérus , causées par l’ovule lors de sa nidation.

Important

Si vous fumez, un arrêt immédiat et total de la cigarette est fortement conseillé. Car à ce stade, l’embryon est particulièrement exposé à différents risques. Il en va de même pour l’alcool et les drogues qui sont particulièrement nocifs et dangereux pour l’embryon durant ces premières semaines de grossesse.

Il est important de consulter en cas de symptôme ou de douleur suspects que vous observez pendant votre grossesse. Même si la plupart des symptômes risquent de s’avérer inoffensifs : mieux vaut contacter la sage-femme ou le médecin.

Evitez également de prendre des médicaments ou autres produits sans en avoir parlé à votre médecin, même s’il s’agit de produits naturels ou homéopathiques. Certaines infusions aux plantes par exemple peuvent provoquer des contractions prématurées.

Coté bébé

En moyenne, la nidation a lieu au 7ème jour après la fécondation : l’ovule fécondé que l’on nomme désormais blastocyste, se niche dans l'utérus. Durant cette phase, l’embryon est particulièrement fragile, des influences extérieures peuvent le nuire fortement. Si l’embryon réussit à réparer ces dommages, la grossesse se poursuit. Dans le cas contraire, le processus de développement – et donc la grossesse – s’arrête.

Mais pour que l’embryon puisse se nicher dans l'utérus, il s’introduit dans la muqueuse utérine jusqu’à ce que celle-ci l’environne totalement : une condition préalable pour permettre l’échange de substances biochimiques, de nutriments et d’oxygène entre la mère et l’embryon.

Entre les cellules qui vont former l’embryon et le placenta, apparaissent une petite cavité amniotique ainsi que la vésicule vitelline qui est, dans un premier temps, responsable de l’approvisionnement nutritionnel. Le placenta qui prendra en charge cette fonction ultérieurement, se forme progressivement autour de l’ovule.

Jusqu’à la 2ème semaine de grossesse (4 SA), les cellules de l’embryon sont pluripotentes, ce qui signifie que n’importe quel organe peut se former à partir de chaque cellule. C’est seulement à partir de la 2ème semaine de grossesse que les cellules commencent à se spécialiser.

Les cellules qui constituent l’embryon (embryoblastes) vont s’organiser en un disque embryonnaire qui sera, dans un premier temps, constitué de deux, puis un peu plus tard de trois feuillets embryonnaires :

- feuillet embryonnaire interne : endoderme,
- feuillet embryonnaire intermédiaire: mésoderme,
- feuillet embryonnaire extérieur : ectoderme.

La nidation est désormais terminée. Le disque embryonnaire, la cavité amniotique et la vésicule vitelline sont totalement recouverts par la muqueuse utérine : ce n’est qu’en cherchant de manière ciblée qu’un minuscule bombement peut être discerné.

A la 2ème semaine de grossesse, l’embryon mesure 0,5 mm à peine, il commence à grandir… En fin de grossesse, le poids du bébé atteint en moyenne 3,300 kg et une taille de 52 cm environ.

Le placenta

Le placenta est un organe vital pour le bébé : c’est lui qui permet tous les échanges de substances entre mère et fœtus. Le placenta est l’organe nutritionnel du fœtus qui transmet à ce dernier des vitamines, nutriments, oligo-éléments et de l’oxygène provenant du sang de la mère. En sens inverse, le placenta permet également d’évacuer du dioxyde de carbone et les déchets métaboliques du fœtus.

Cet organe qui n’existe que le temps de la grossesse, se développe parallèlement, au fur et à mesure que le bébé grandit : le placenta est parfaitement accordé aux besoins du fœtus. Le tissu du placenta qui ressemble à une sorte d’éponge, héberge les vaisseaux sanguins qui relient les circulations fœtale et maternelle, situées de chaque côté du placenta.

En plus de nourrir le bébé, le placenta exerce également une fonction de protection en empêchant la plupart de bactéries et substances nocives de passer. En revanche, il ne peut pas filtrer l’alcool et les drogues et des médicaments qui parviennent alors jusqu’au sang fœtal : il est donc important d’en éviter la consommation. Ou pour les médicaments de le faire en suivant l’avis médical.

Peu après l'accouchement, le placenta est expulsé (il s’agit de la délivrance).

« Retour à la 1ère semaine de grossesse Aller à la 3ème semaine de grossesse » 

Auteurs : Dorothee Gebele, Dr Nicolas Evrard


publicité