publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

3ème semaine de grossesse

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (31. janvier 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

La 3ème semaine de grossesse correspond à 5 semaines d'aménorrhée (5 SA ou d'absence de de règles). C'est à cette période que peut être réalisé un test de grossesse (urinaire ou sanguin) pour savoir si vous êtes enceinte.

En France, les gynécologues ont pour habitude de compter la durée de la grossesse en semaines d'aménorrhée (SA). Ainsi, le calcul de la grossesse commence au 1er jour des dernières règles, donc environ 2 semaines avant la fécondation (avant le début proprement dit de la grossesse). Car ce n’est qu’au milieu du cycle de la femme, autour de la date d’ovulation, que l’ovule peut être fécondé par un spermatozoïde. Et donc en réalité, la 1ère semaine de grossesse correspond à la 3ème semaine d’aménorrhée (SA).

Et donc comment ça se passe pour la future maman à la 3ème semaine de grossesse ? Et où en est le développement de l'embryon ?

Les échographies de la grossesse semaine après semaine :

Côté maman

A la 3ème semaine de grossesse, la future maman est dans les prémices de sa grossesse. A ce stade, il est normal que son corps commence à réagir aux changements hormonaux produits par la grossesse, à commencer par l'absence continue de règles (aménorrhée).

A ce stade, l'utérus dans lequel l'embryon s'est fixé (on parle de nidation en terme médical) commence déjà à grandir et à se modifier. Par ailleurs, col de l'utérus est "bouché" par un "bouchon muqueux" afin de protéger l'utérus contre les germes pathogènes ascendants. Bien entendu, ces changements ne sont pas encore visibles de l'extérieur.

Par ailleurs, chez la femme, il existe une forte augmetation de la sécrétion d'hormones, en particulier de la progestérone. Ces modifications hormonales se traduisent par certains désagréments qui peuvent varier d'une femme à l'autre. Ces désagréments qui apparaissaent souvent dès la 3ème semaine de grossesse pevent durer plusieurs semaines.

Ainsi le quotidien d'une femme enceinte à 3 semaines de grossesse est souvent rythmé par différents maux gênants (surtout les premières semaines).

Ainsi, la femme est sujette à des maux et des troubles divers plus ou moins désagréables comme :

  • La tension et le gonflement des seins, est un des premiers signes de votre grossesse ; vos seins peuvent parfois être douloureux.
  • Une fatigue et des nausées peuvent survenir dès ce premier mois, et donc prenez du repos... si vous le pouvez. Adoptez une alimentation saine, et fractionnez les repas si vous souffrez de nausées. Et n'oubliez pas de boire suffisamment d'eau au moins 1,5 litres d'eau par jour.
  • La constipation est un trouble qui touche une femme sur deux durant la grossesse. Adoptez une alimentation assez riche en fibres, buvez suffisamment, et adonnez-vous à la marche !
  • Sous l'influence des hormones, le vagin devient plus souple et des pertes blanches peuvent apparaître.
  • Les infections vaginales sont plus courantes durant la grossesse. Si vous avez des pertes suspectes, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou la sage-femme.

On ne le répètera jamais assez : à 3 semaines de grossesse et jusqu'à l'accouchement, il est fortement recommandé de ne pas boire d'alcool, de ne pas fumer, ou encore de ne pas avoir recours à de la drogue ou à des substances illicites, cela pourrait entraîner de graves problèmes ou un risque de malformations pour le bébé. Dans le cas d'un traitement de fond qui oblige à la prise médicaments régulièrement, il faut en discuter avec le médecin. 

Ce dernier pourra également proposer des solutions, voire des traitements, contre les différents "maux" de la grossesse décrits ci-dessus. Mais ne prenez en aucun cas des médicaments sans avoir demandé l'avis d'un médecin au préalable.

Il vous est possible de continuer des activités physiques adaptées à votre grossesse, la marche n'est pas seulement une bonne solution contre la constipation, elle favorise également une meilleure circulation sanguine et permet d'éviter des sensations de jambes lourdes.
Marchez au moins 30 minutes par jour. Sauf contre-indication médicale, vous pouvez continuer une activité physique non traumatisante que vous pratiquez déjà mais avec modération, sans forcer, en sachant s'arrêter lorsque le corps le réclame.

Pour vivre pleinement votre grossesse, veillez à ne pas vous soustraire aux examens obligatoires ou recommandés, ni aux consultations assurées par le médecin ou la sage-femme.

La première consultation

Elle doit impérativement se faire avant la fin du premier trimestre, c'est-à-dire avant les 15 SA. Donc à 3 semaines de grossesse (5 SA), vous avez encore un peu de temps. Cependant, vous pouvez très bien consulter histoire de confirmer que vous êtes bien enceinte et que tout va bien. L'avis d'un médecin est d'autant plus important que vous n'aviez pas forcément prévu votre grossesse, et que vous souffrez peut-être d'une maladie particulière (épilepsie, trouble thyroïdien, diabète...).

Cette première consultation est primordiale, car c'est au cours de celle-ci que vous obtiendrez des informations sur le suivi de votre grossesse, sur la préparation à l'accouchement, et toute l'organisation concernant les réseaux de périnatalité.

On vous donnera des informations sur :

  • Les examens sanguins et urinaires auxquels il faut vous plier pour surveiller la grossesse.
  • La prévention d'éventuelles maladies. Ou la conduite à tenir si vous souffrez d'une affection particulière.
  • Prévoir la première échographie, et le dépistage de la trisomie 21 (si vous le souhaitez).
  • Prévoir la déclaration de grossesse et les démarches administratives que cela implique.

Les premiers préparatifs

Aussi, dès la 3ème semaines de grossesse, vous pouvez déjà considérer certains préparatifs...

  • Le choix de la maternité répondra à des critères de sécurité et de confort. Mais aussi à des nécessités de contingences matérielles, comme le trajet.
  • Le choix de la préparation à l'accouchement : vous pouvez déjà vous renseigner sur les divers cours proposés. Il n'est jamais trop tôt pour prendre vos dispositions.

 Bon à savoir : L'alimentation pendant la grossesse :

Côté bébé

A la 3ème semaine de grossesse, les choses ont déjà bien évolué du côté de l'embryon. Les cellules embryonnaires se sont multipliées après la fécondation qui a eu lieu il y a 21 jours et commencent à s'organiser. 

A ce stade de la grossesse, ça fait déjà 2 semaines que l'embryon s'est installé " bien au chaud " dans la cavité de l'utérus pour s'y développer.

On peut désormais discerner le feuillet embryonnaire extérieur. En l’espace de quelques jours, celui-ci va former deux plis, qui se fermeront par la suite sur eux-mêmes pour former le tube neural : au bout de ce tube, quelques cellules constituent déjà un stade préliminaire du ce qui va devenir le futur cerveau.

Environ au 15ème jour, les premières fibres nerveuses naissent en partant du tronc cérébral vers la moelle épinière. Ces cellules nerveuses primitives ne sont bien sûr pas encore fonctionnelles.

Environ au 22ème jour de vie de l’embryon, les cellules cardiaques nouvellement formées se rétractent et le cœur commence à battre. Bien sûr, à ce stade de développement, il ne s'agit pas encore du coeur avec son anatomie complète, ni définitive, mais plutôt d'une sorte de tube cardiaque qui se replit sur lui-même. L’activité cardiaque est essentielle pour la suite du développement de l’embryon.

A la 3ème semaine de grossesse, l'embryon mesure environ 1,5 mm, et son poids atteint 1 gramme. Il a à présent une tête et une queue. C'est d'ailleurs un grand moment pour la future mère, car en général, on peut commencer à voir l'embryon lors d'une échographie vaginale (même si on ne distingue pas encore grand chose).

L'embryon va ensuite croître à un rythme rapide et s'isoler progressivement dans la cavité amniotique. La cavité amniotique est l'abri dans lequel va vivre votre bébé jusqu'à sa mise au monde ; à ce stade de la grossesse, le sac gestationnel qui mesure environ 7 mm de diamètre, est d'ores et déjà rempli d'un liquide.

La circulation du sang dans le futur placenta se met en place. Les cellules embryonnaires qui continuent à se multiplier à très grande vitesse, vont progressivement s’organiser entre elles. Petit à petit, elles se destinent à se différencier les unes des autres pour, plus tard, constituer des tissus et les organes.

 

Le risque de fausse couche

Ce risque de fausse couche existe durant les premières semaines d'une grossesse (et donc à la 3ème semaine). Cet avortement spontané survient en moyenne dans 15% à 20% des grossesses. Ce risque est plus important pour les grossesses survenant après 40 ans, en cas de maladies génétiques parentales, de certaines maladies chez la femme (trouble de coagulation, infection...), d'affections maternelles urinaires...

Les signes d'une fausse couche sont plus ou moins évidents, surtout à 3 semaines où l'embryon n'est pas encore très développé. Généralement, surviennent des saignements plus ou moins abondants. Comme on est à la 3ème semaine de grossesse, cela peut parfois être confondu avec des régles survenant avec retard... Parfois la femme peut faire un malaise.

Si de tels symptômes surviennent, alors que vous veniez de faire un test de grossesse qui était positif, il faut consulter.

Il arrive aussi qu'une fausse couche survienne sans que la femme s'en rende compte...

Après une fausse couche spontanée, il arrive que le médecin ou la sage-femme prescrive une pilule contraceptive afin de décaler un peu la survenue d'une prochaine grossesse. Si ces fausses couches se répètent (plus de 2), des investiagations médicales pourront être effectuées pour mieux en préciser le cause.

  

« Retour à la 2ème semaine de grossesse  Aller à la 4ème semaine de grossesse » 

Auteurs : Marla Gulamo De Morais, Dr Nicolas Evrard


publicité