publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

8 mois de grossesse : le congé pathologique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. mai 2016)

En cas de problème ou de travail particulièrement pénible, la femme enceinte pourra bénéficier, au 8ème mois de grossesse, d'un arrêt de travail de deux semaines (14 jours maximum consécutifs ou non) pour grossesse pathologique : le congé pathologique, aussi appelé "les 15 jours pathologiques".

Ce congé pathologique s'ajoute donc avant le début du congé prénatal. Celui-ci commence 6 semaines avant la date théorique du terme si vous êtes enceinte de votre premier enfant. La durée du congé prénatal est, en revanche, de 8 semaines si vous avez déjà 2 enfants à la maison, et de 12 semaines si vous attendez des jumeaux (24 semaines en cas de triplés).

Le congé pathologique est accordé sur prescription médicale et peut être prescrit à partir de la déclaration de grossesse.

Important : Le congé pathologique n'est pas donné à tout le monde, il est réservé aux grossesses pathologiques.
Cette disposition est réservée aux femmes qui connaissent des symptômes anormaux ou des troubles spécifiques méritant une prise en charge précise. Ce n'est pas un droit, mais une prescription médicale ! Ne vous fâchez donc pas si le médecin ou la sage-femme estiment que vous allez bien et que vous pouvez continuer à travailler : c'est plutôt bon signe !

En revanche, suivez vraiment l'avis du professionnel s'il vous conseille de vous reposer ! En fait, tout dépend de votre travail, de vos horaires, de vos trajets... Il faut être raisonnable pour ne pas accoucher prématurément.

Si vous ne vous voyez pas accoder un congé pathologique, votre congé prénatal commencera donc normalement 6 semaines avant le terme, vers 34 SA. 

« Retour au 7ème mois de grossesse Aller au 9ème mois de grossesse »

A lire aussi : 
> Le congé maternité
> Le congé paternité
> Le prénom : un choix difficile ....


publicité