publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Annoncer sa grossesse : Vos parents et proches

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. septembre 2015)

Comment annoncer au mieux une grossesse à ses parents et à ses proches ?
Nombreuses sont les futures mères qui attendent la fin du premier trimestre afin d'annoncer aux proches la nouvelle. C'est tout à fait compréhensible, en particulier en cas d'antécédents de fausse couche. A vous de choisir le moment et la méthode qui vous convient le mieux. Coup de téléphone, dîner « officiel », petites surprises...

Ne vous offusquez pas si vos parents réagissent à votre grossesse de manière inattendue ; l'émotion donne parfois de curieuses réactions. Une grossesse, surtout lorsqu'il s'agit de la première, bouleverse en effet les rôles. Les parents remontent d'un cran dans la généalogie et deviennent grand-parents. Il leur faut « digérer » la nouvelle.

L'annonce à une soeur, à une amie qui a des difficultés à tomber enceinte peut s'avérer difficile ; mais ne lui cachez pas, cela risquerait de lui faire plus de mal. En véritable amie, elle sera à vos côtés pendant cette belle aventure.

Vos enfants


L'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur est un grand bouleversement pour un enfant. Le mieux est de lui annoncer assez tôt, d'autant plus que l'enfant est très réceptif aux changements chez sa maman. Mais attention, ce n'est pas pour autant que l'aîné doit être impliqué dans le processus médical ; par exemple, il n'a pas à assister à l'échographie.

Prenez le temps de répondre aux interrogations de votre enfant, rassurez le sur le fait que vous l'aimerez toujours autant.

Il se peut que l'annonce de cette nouvelle le déstabilise, voire qu'il la prenne mal ; ne vous inquiétez pas. Dans d'autres cas, il ne réalisera pas tant que le ventre de sa maman ne s'arrondira pas de manière conséquente. Là encore, le temps fera les choses.


publicité