publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Chant prénatal : une question de souffle et de posture

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. avril 2016)

La préparation physique et médicale auprès d'une sage-femme est essentielle, rappelle Marie-Anne Sévin. Le chant prénatal est un complément, un « plus » à la préparation classique qui reste primordiale pour bien connaître le déroulement de l'accouchement. Ainsi, le chant prénatal est davantage une « préparation à l'accueil à la vie », pour emprunter la définition de Marie-Anne.

Sur le plan physique, le chant amène naturellement à un meilleur contrôle du souffle. Avec bébé qui grandit de jour en jour, la respiration abdominale devient de plus en plus difficile. Or en chantant, on fait davantage appel à une respiration de type costal - une respiration large, ouverte vers les côtes - qui permet d'atténuer ce sentiment d'oppression pouvant grandir en même temps que le bébé.

Chanter nous pousse, spontanément, à trouver d'autres ressources respiratoires, explique Marie-Anne. Pour bien chanter, il faut en effet que le corps soi bien positionné, souple ; les abdominaux sont sollicités, tout comme le bassin. Le chant contribue ainsi à un meilleur ancrage dans le sol, et donc un meilleur soutien périnéal, ajoute-t-elle.

Communiquer avec bébé

Si l'oreille du foetus n'atteint sa maturité qu'aux environs du 5ème mois, le bébé peut percevoir, bien avant, les sons à travers la peau, notamment grâce aux vibrations du liquide amniotique, créant ainsi un « massage sonore ». Le bébé est particulièrement sensible, outre la parole de sa maman qu'il perçoit de « l'intérieur », aux sons graves. Avis donc aux futurs papas !

A voir aussi notre vidéo sur le yoga pré-natal :

En quoi consiste la préparation à l'accouchement avec le yoga prénatal ? Dans cette interview, le Dr Bernadette De Gasquet revient en détail sur l'intérêt de cette préparation et sur la façon dont elle est effectuée.

A lire aussi : 
> L'acupuncture et la grossesse
> La sophrologie et la grossesse
> Le yoga post-natal


publicité