publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Plein de conseils pour bien vivre sa grossesse : les conseils alimentaires

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. mai 2016)

Pour bien préparer votre grossesse, vous pouvez commencer par mettre toutes les chances de votre côté en bannissant la cigarette et l’alcool de votre quotidien.

Le tabac entraîne une baisse de la fécondité et une augmentation des fausses couches. Tout comme l’alcool, il provoque un risque accru d’ accouchement prématuré et de bébé de petit poids à la naissance. Le tabagisme peut augmenter le risque d’anomalies génétiques.

Même s’il faut une consommation excessive d’alcool pour parler de syndrome d’alcoolisme fœtal (SAF), les méfaits se font sentir dès les premiers verres. Ne soyez donc pas gênée à l’idée de refuser fermement la coupe qui semble pourtant inoffensive.

Aliments à privilégier et... à éviter

Vous entendez et lisez partout qu’il faut manger équilibré. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? L’organisme n’est ni plus ni moins qu’une machine nécessitant du carburant pour fonctionner. Ce carburant se décompose en trois grandes catégories de nutriments qui entrent dans sa composition : les protides (ou protéines, composées par les acides aminés), les lipides (acides gras) et les glucides.

Vous devez donc manger de tout mais raisonnablement et pas pour deux, car le fœtus ne prendra que ce dont il a besoin. Ne vous interdisez aucun aliment autorisé.

L’eau, nécessaire aux besoins physiologiques de base, est votre alliée. Les 1,5 litres minimum quotidiens recommandés permettent de prévenir les infections urinaires favorisées par la grossesse.

Nos conseils :

  • Faites attention à ne pas consommer de fromages au lait cru non pasteurisé, ni de croûtes de fromages.
  • Dans la gamme charcuterie, évitez celle à la coupe, préférez le jambon préemballé.
  • De même les graines germées de type soja, ainsi que certains produits de mer(coquillage, tarama, poisson fumé, surimi, etc.) ne doivent pas être consommés crus.

Tous ces aliments sont susceptibles de véhiculer une bactérie très dangereuse pour le fœtus : la Listeria Monocytogènes provoquant une infection passant parfois inaperçue qui s’apparente à une petite grippe.

   >> Lire aussi notre dossier, Enceinte : aliments conseillés... et interdits

A voir : l'alimentation pendant la grossesse

Prendre des vitamines ?

Dès que vous évoquerez votre désir de grossesse à votre médecin, il vous prescrira de la vitamine B9 (aussi appelée acide folique ou folate) dont le besoin augmente pendant la grossesse. Bien que naturellement présente dans certains aliments (épinards, jaune d’œuf, foie), il faut compléter par des apports externes car cette vitamine ne peut être produite par le corps humain.
La carence en acide folique peut entraîner des problèmes neurologiques chez le futur bébé (un défaut de fermeture du tube neural et un risque de survenue de spina bifida pour les familles à risque). La vitamine B9 est également prescrite dans certains cas de fausses couches à répétition.

Il se peut aussi qu’une dose unique de vitamine D vous soit prescrite en début du 7ème mois de grossesse, visant à diminuer les risques de rachitisme fœtal. En fonction de vos besoins, du fer, du magnésium ou d’autres vitamines vous seront proposés sous différentes formes.
    >>> A lire : Les aliments riches en vitamine D

A noter que certains médecins prescrivent aussi souvent du fer et parfois un peu d'iode en complément alimentaire.

A voir : les aliments riches en vitamines

Attention : Absorber des vitamines à tort et à travers n’a rien d‘anodin. En principe (à moins d’une alimentation réellement carencée), ce n’est pas nécessaire, le superflu sera de toute façon éliminé dans vos urines. Certaines vitamines ne doivent carrément pas être prises sans avis médical, notamment les vitamines A et D et leurs dérivés.

 

Eviter les nausées

Peut-être allez-vous être écoeurée par certains aliments pour lesquels vous vous seriez damnées, ou à l’inverse aurez-vous envie d’un plat qui vous aurait fait fuir.

Il se peut que des nausées accentuées par un estomac vide, perturbent les premiers mois de votre grossesse. Pour y remédier, il y a pratiquement autant de solutions que de grossesses.

Nos conseils contre les nausées :

  • Vous pouvez commencer à manger dès le matin avant même de mettre pied à terre.
  • Essayez de manger de petites quantités plusieurs fois par jour. Le fractionnement des trois repas principaux est une autre astuce.
  • La vitamine B6 prescrite par votre médecin peut aussi vous aider à surmonter ces maux de cœur handicapants. Si tout cela est insuffisant, parlez-en à votre médecin. Il pourra peut-être vous prescrire un médicament, mais surtout n’en prenez pas un sans avis médical.Si vous êtes concernée par les remontées acides, évitez les plats épicés et lourds.

  >> A lire : Les maux de grossesse soignés par l'homéopathie

 

Conseils d'hygiène

Les conseils basiques d’hygiène sont encore plus valables lorsque vous êtes enceinte.

  • Lavez-vous régulièrement les mains, particulièrement après avoir caressé un chat ou changé sa litière, et si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose.
  • Lavez impérativement les fruits et les légumes avant de les consommer et ne mangez pas de viandes, ni de poissons crus.

Et les dents ?

La grossesse est une période propice aux gingivites et aux caries. Contrairement aux idées reçues, on ne paye pas une grossesse par une dent :

  • N’hésitez pas à consulter votre dentiste qui pourra vous soigner (les soins dentaires ne sont pas contre-indiqués pendant la grossesse). Lui seul saura vous conseiller sur la pertinence d’un traitement.

A lire nos dossiers :
> Grossesse : comment bébé grandit dans le ventre.
> Quiz : Que savez-vous sur l'alimentation de la femme enceinte ?
> L'acide folique (aussi : folates ou B9)


publicité