publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Plein de conseils pour future maman : Désir d'enfant

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Dans cette interview le professeur René Frydman donne des conseils à la future maman concernant le désir d'enfant...

Derrière ces inquiétudes, n’est-ce pas le désir d’enfant parfait qui pointerait ?
Professeur René Frydman : Franchement, dans ma pratique quotidienne, je ne vois pas de désir d’enfant parfait ni souhaité avec des yeux comme ci ou des capacités comme ça ! Le seul souhait des parents, et en particulier lorsqu’il s’agit de PMA ( procréation médicalement assistée), c’est que le bébé soit en bonne santé. Et peu importe qu’il s’agisse d’un garçon ou d’une fille, qu’il soit brun ou blond…

Le recul de l’âge de la première grossesse et la multiplication des grossesses tardives vous inquiètent-ils ?
Pr R. F. : La vraie difficulté, c’est plutôt celle de la conception. A quarante ans, c’est moins facile d’ être enceinte qu’à vingt-cinq ans ! Mais les futures mères de la quarantaine gèrent mieux leur grossesse, en général. Elles sont plus tranquilles, plus mûres, tout simplement. Et elles sont très impliquées. Une grossesse de la quarantaine, c’est très chouette à suivre pour un médecin ! C’est vrai, la surveillance est plus importante, mais c’est tout à fait maîtrisable.
Je ne fais vraiment pas une bataille de la grossesse à vingt-cinq plutôt qu’à quarante ans. Ce serait loufoque ! D’autant qu’il s’agit d’un phénomène inéluctable. Vous verrez dans dix ans, ces grossesses-là ne seront plus du tout marginales ! C’est un effet de l’évolution démographique, tout simplement. On vit plus longtemps, on quitte papa-maman plus tard, on a des bébés plus tardivement…


publicité